La Dent d’ARCLUSAZ, mâchoire des Bauges

Vue au sommet de la Dent d'Arclusaz (vue Nord sur le Vallon et les Bauges)

Ah ils sont forts ces baujus : nommer « dent » le sommet d’une montagne en forme de mâchoire… on pouvait pas trouver mieux !! La Dent d’Arclusaz donc (prononcer « Arcluse » svp !) est une montagne qu’on remarque quand on traverse la Combe de Savoie. Cette grande barre rocheuse en forme de U se dresse à l’entrée du Massif des Bauges telle une bastille, il s’agit de ce qu’on appelle un « synclinal perché ».

Sommet : Dent d’Arclusaz (2041 m)
Massif : Bauges (Savoie)

Départ : Col du Frêne (950 m)

Carte IGN : Massif des Bauges 3432 OT

Dénivelé : 1100 m (cumulé)

Durée : montée 3h – descente 2h

Difficulté : ★★☆☆☆
(mais plus raide sur la fin ★★★☆☆)

d’avril à novembre

Intérêt : ♥♥♥♥

Se rendre au Col du Frêne :

Si vous venez d’Annecy ou d’Aix-les-Bains (de bouche…), traverser les Bauges par le Châtelard et si vous venez de Chambéry ou Albertville, passer par Saint-Pierre d’Albigny. Dent tous les cas(ries), se garer sur le parking du Col du Frêne.

 




Le sentier part presque directement du parking, derrière le mémorial. Normalement, vous pouvez pas vous trop planter, le dentier, sentier pardon, est bien balisé. Ça grimpe dent les sous-bois pendent un peu plus d’1 heure (en traversant quelques petites clairières et une piste) jusqu’à la crête de la via, jolie clairière tout en long, remplie de gentianes. Un peu plus loin, on retombe sur la piste qui arrive jusqu’au Chalet de l’Épion. Monter derrière puis ça redescend sur le Col du Potat (1351 m). De là, vous avez une vue sur la Dent d’Arclusaz et vous voyez le chemin que vous allez prendre.

 

Après, ça se raidit. Le sentier remonte la gencive et part en lacets dent les bois (derniers endroits à l’ombre) puis dent l’herbe, à découvert, où vous passerez à côté de la « Pierre Besse ». Ensuite, ça va se raidir de plus en plus : il faudra crapahuter parmi les rochers puis remonter la cheminée (seul endroit un peu plus compliqué) qui permet d’atteindre le Col de la Cochette (1955 m). Une petite croix vous attend, histoire de vous dire que vous ne vous êtes pas plantés de chemin. 😉

 
 

Le COL DE LA COCHETTE

Arrivé au Col de la Cochette, vous découvrez la cuvette synclinale et comprenez mieux maintenant l’idée de « mâchoire des Bauges« . Pour comprendre plus en détail ce phénomène géologique, je vous invite à lire ce site : geol-alp.com. Continuer sur la droite sur un plan incliné herbe/pierre qui mettra votre sens de l’équilibre légèrement à l’épreuve. Soyez prudent pour vos chevilles ! Suivre l’arête incisive (en s’aidant des « fils dentaires » si besoin) jusqu’à la croix sommitale de la Dent d’Arclusaz.

 
 

Au SOMMET de la DENT d’ARCLUSAZ

La vue se découpe en deux : à l’Est, le Vallon d’Arclusaz et ses alpages, le Pécloz, l’Arcalod, le Trélod, les Portes de la Tarentaise et du Beaufortain, le Mont Blanc… À l’Ouest, vue panoramique sur la Combe de Savoie, la Pointe de la Galoppaz, Margériaz, Mont Colombier et la Massif de la Chartreuse (chaine du Mont Granier à la Dent de Crolles).

 

Retrouvez tous nos conseils montagne et topos randonnée dans les Bauges dans notre rubrique Trace Les Cimes△△








La Dent d’ARCLUSAZ, mâchoire des Bauges
4.9 (97.82%) 55 vote[s]