Monter TRÉLOD dans les nuages !

Sommet du Trélod (Massif des Bauges)

À la limite (administrative…) entre la Savoie et la Haute-Savoie, le Trélod est l’un des sommets culminants du Massif des Bauges. Il pointe sur une barre rocheuse qui part de la Montagne du Charbon et se termine par la Dent de Pleuven. En fin de compte, il est plus facile que ce qu’il parait être quand on le voit de loin. Arrivé au sommet, une splendide vue panoramique sur les différents massifs de Savoie, de Haute-Savoie et d’Isère. Enfin, quand y’a pas trop de nuages… (oui parce qu’en fait, j’ai comme une sorte de malédiction avec ce sommet : à chaq⛅️e fois, les ☁️uages se s⛅️nt invités à l🌥 fête et j’ai j☁️mais pu av🌥ir un 360°. Mais ça va de mieux en mieux ! Alors promis, je contemplerai les photos.)

Sommet : Mont Trélod (2181 m)
Massif : Bauges (Savoie)

Départ : Le Cul du Bois
parking Les Cornes (1200 m) Doucy-en-Bauges

Carte IGN : Massif des Bauges 3432 OT

Dénivelé : 980 m

Durée : montée 2h15 – descente 1h45

Difficulté : ★★☆☆☆

de mai à novembre

Intérêt : ♥♥♥
Grottes
Chamois

Les différents itinéraires de randonnée au Trélod :

depuis Banc-Plat ou la Combe d’Ire par le Planay / Pas de l’Ours
par la Dent de Pleuven (sans doute la prochaine)
depuis le parking des Cornes, au bout du Cul du Bois (notre sentier ici)

Se rendre au Cul du Bois :

Pour arriver au parking des Cornes, il faut rentrer en plein dans le Massif des Bauges et aller à Doucy-en-Bauges (enfin Doucy quoi !), poursuivre la combe en traversant le Cul du Bois (si si, c’est vraiment le vrai nom !). Vous pouvez pas trop vous planter, il n’y a qu’une route ! La montagne se trouve sur la droite depuis la Dent de Pleuven. Ensuite, se garer sur le parking en terre, à gauche.




Le sentier commence dans le champ, en face. Je le précise parce que c’est pas forcément hyper évident quand on ne connait pas puisqu’il y a chemin qui continue (jusqu’au Golet de Doucy : sans trop d’intérêt…) et que dans le champ, il y a… des vaches ! Mais si si, osez, c’est le chemin.

 

Le TRÉLOD par la DENT DES PORTES

Ça monte plutôt facile sous les arbres. La première fois que j’ai fait le Trélod, c’était en plein brouillard et l’ambiance dans les sous-bois était plutôt magique. Je m’attendais à voir des trolls sortir de quelque part. Ensuite, après quelques lacets, la vue se découvre (on peut apercevoir le Lac d’Annecy) et on arrive au pied d’un gros rocher : la Dent des Portes. Celle-ci fait penser à la Folatière de Chamechaude. Le sentier se raidit légèrement pour la contourner. Petite pause juste après et vous pourrez observer une toute petite grotte. Pas évidente à voir (à l’aller surtout) si on ne fait pas attention. Ce « colon » commence à environ 1,5m de haut et est beaucoup plus profond que ce qu’il semblait ! Au bout d’un moment, il a quand-même fallu faire demi-tour que ça devenait trop étroit mais ça continuait encore. En tout cas, ça fait une petite pause fraicheur en plein été !

 

Le sentier poursuit tranquillement jusqu’au col. On peut prendre le chemin qui descend au Chalet des Gardes mais je vous conseille plutôt de poursuivre le chemin de crête parce que vous aurez ici une superbe vue. Face à vous se dresse le sommet que vous visez, le Trélod avec son imposante falaise, sur votre droite (Ouest), le Massif des Bauges avec notamment le Mont Colombier, sur votre gauche, le Mont Blanc ! Pour un peu qu’il fasse beau et dégagé, il brillera comme un diamant !

 

Il faut continuer « l’arête » et descendre un peu raidos (ici, des bâtons pourraient bien soulager vos genoux si vous en avez). Ensuite, on marche quasiment à plat ce qui fait une pause agréable au niveau du rythme. Un ami albano-castellardinois barbu m’avait indiqué qu’il y a, par là, une pierre qui marquait un endroit d’où l’écho se répercutait 9 fois ! Alors je suis pas sûr d’avoir bien repéré le dit-lieu (on a jamais fait la rando ensemble) mais j’ai vu une petite pierre assez rigolote en forme de visage. J’ai testé et… ça a marché ! Les échos sont impressionnants ! Par contre, petit bémol, après ça, ne comptez pas voir un chamois !!

 

Plus loin, on passe à côté de deux roches qui offrent une petite vue verticale sur la combe puis on attaque l’ascension de la dernière partie du Trélod. La dernière fois, l’idée était de monter plus vite que les nuages, histoire de ne pas monter pour rien (comme la première fois) ! On monte par le flan Ouest avec quelques zigs sur terre puis quelques zags sur pierre, avant de carrément passer au milieu des rochers. Vous arrivez… ✌

 
 

Le SOMMET du TRÉLOD

La particularité du sommet du Trélod est qu’il est très rocheux, je veux dire rocheux avec des rochers (vous me suivez ?). On passe donc entre les blocs. Le Mont Blanc réapparait devant vous, superbe ! Le sommet s’atteint après quelques pas et vous découvrez le truc que vous avez peut-être repéré depuis le bas : ce n’est pas une croix qui marque le sommet (enfin y’en a bien une quand-même mais elle est plus petite) mais une structure pyramidale qui semble indiquer les 4 points cardinaux (enfin, je ne suis pas tout à fait certain non plus, si quelqu’un a l’explication, je suis preneur).

 

Une splendide vue panoramique à 360° s’offre au sommet du Trélod (quand y’a pas de nuages…). À l’Ouest et au Sud, les Bauges avec le Colombier, l’Arclusaz, le Pécloz, puis la Chaine de Belledonne, les Aiguilles d’Arves et le Massif de la Chartreuse avec le Granier et Chamechaude et même le Mont Aiguille tout au loin ! Au Nord, le Massif des Bornes-Aravis avec La Tournette, le Parmelan, le Jallouvre, la Pointe Percée et le Charvin. À l’Est, l’Arcalod au 1er plan, la Sambuy, le Beaufortain, le Mont Blanc (évidemment !) jusqu’au Mont Pourri ! Et là… et là… là, on est vraiment bien !! 🙂

de PHOTOS du Mont TRÉLOD

Retrouvez tous nos topos et conseils montagne dans notre rubrique Trace Les Cimes△△



Monter TRÉLOD dans les nuages !
5 (99.17%) 24 votes