Le Mont VEYRIER, balcon sur le Lac d’Annecy

Randonnée Sentier des Crêtes du Mont Veyrier - Vue sur le Lac d'Annecy Haute-Savoie Alpes France Paysage Montagne - Mountain Landscape French Alps Outdoor Hike Hiking view lake

Le Mont Veyrier est l’autre montagne emblématique d’Annecy. Tout le monde adore admirer ses barres rocheuses au-dessus du lac, dorées par la lumière de fin de journée. Parcourue été comme hiver, elle est une des randonnées classiques des annéciens, avec La Tournette et le Parmelan. De nombreux itinéraires (notamment sans voiture depuis Annecy même) permettent d’atteindre son point culminant, qui est en fait le Mont Baron. Le Sentier des crêtes offre alors un parcours balcon avec tout le long une vue plongeante sur le Lac d’Annecy.

Sommet : Mont Baron (1295 m)
Massif : Bornes (Savoie)

de mars à novembre
(mais aussi hiver si bien équipé)

Intérêt : ♥♥♥

Carte IGN : Lac d’Annecy – 3431 0T





LES PRINCIPAUX ITINÉRAIRES : (cliquer)

Départ : Petit Port (448 m)

Dénivelé : 900 m (cumulé)
Distance : 5,5 km aller

Durée : 4 à 5h (aller-retour)
Difficulté : ★★☆☆☆

Parcours le plus long, il est surtout le plus écolo !! En effet, cet itinéraire se fait sans voiture, en partant directement d’Annecy. De plus, l’aller-retour permet de revenir au bord du Lac d’Annecy pour piquer une tête juste après avoir enlevé ses chaussures. Le bonheur, tout simplement !

➜ Se rendre au Petit Port

Dans Annecy, se diriger vers l’Impérial Palace. Poursuivre en direction de Veyrier-du-Lac en longeant la plage d’Albigny. Après les roselières, on arrive à un rond-point. Le plus simple est de se garer sur le grand parking gratuit du stade d’Annecy-le-Vieux (à gauche), sinon tenter sa chance 100 mètres plus loin sur le petit parking des commerces (ci-contre).

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ? ➜ retrouvez le contenu de sac à dos en rando ✔︎

Montée depuis le Lac d’Annecy

Ce départ se fait depuis Le Bois Jettaz. Un grand panneau affiche les multiples itinéraires de randonnée au Mont Veyrier. Pour celui-ci, un petit chemin, presque caché derrière la pizzeria Pepone, monte quelques centaines de mètres une allée entre les propriétés privées (y en a qui ont de la chance…) avant d’arriver dans la forêt.

 

Le parcours grimpe en lacets, faisant alors de 500 mètres de dénivelé jusqu’au Pré Vernet une randonnée finalement agréable. De plus, le sentier est un matelas terreux moelleux et on est tout le long à l’ombre des arbres, même en plein après-midi. Par moments, une fenêtre donne une vue plongeante sur Annecy, validant ainsi qu’on monte bien. On croise aussi quelques embranchements de sentiers où il faudra ne pas se tromper (ex : vers Talabar) mais tout est bien indiqué.

 

Vers 870 m, après 3/4h-1h de marche et quelques légères raideurs sur gros cailloux, le chemin s’aplanit et on arrive au Col du Pré Vernet (autre départ possible, également indiqué dans ce topo). Plusieurs itinéraires vers le Mont Veyrier et le Mont Baron démarrent de ce parking. Néanmoins, le plus pittoresque est assurément celui qui longe les crêtes (les autres se “contentant” de traverser la forêt versant Nord-Est). Un sentier terreux démarre tranquillement dans les sous-bois avant de devenir de plus en plus rocailleux. Par moments, on aura presque tendance à perdre la trace. Repérer alors les marquages sur les arbres et les pierres et, au pire, “suivre” les nombreux traileurs qui viennent s’entrainer ici.

 

Environ 1/2h après le Pré Vernet, on rejoint au Col des Sauts, premier belvédère panoramique de la randonnée. La vue est alors déjà splendide avec l’intégralité des crêtes du Mont Veyrier qui nous reste à parcourir, La Tournette qui pointe derrière, le lac dans son quasi-ensemble avec le Massif des Bauges en arrière-plan, Menthon-Saint-Bernard, Veyrier-du-Lac, Annecy…

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Le Sentier des crêtes du Mont Veyrier

Ensuite, quelques passages alternent entre forêt et fenêtres sur le Lac d’Annecy (parfois un peu paumatoire mais sans souci si on garde bien le bord). Et, moins de 2 heures après le départ du lac, on arrive au point culminant du Mont Veyrier (1291 m). En fin de compte, il ne s’agit pas réellement d’un “sommet” puisque la montagne est globalement horizontale. La randonnée suit alors “le Sentier des crêtes” avec une vue plongeante sur le Lac d’Annecy en permanence.

 

Un petit quart d’heure plus tard, c’est le Mont Baron qu’on atteint (enfin, c’est ce qui dit le panneau mais le sommet est encore un peu au-dessus). C’est ici que l’on a vraisemblablement le panorama le plus large au-dessus du Lac d’Annecy : pas de moins 180° s’étendent alors de La Tournette jusqu’aux débuts du Salève et du Jura.

 

On pourrait s’arrêter là, mais… le point de vue le plus iconique du “Mont Veyrier” n’est plus très loin (500 m) et il serait sans doute quelque peu dommage de ne pas pousser jusqu’à lui. Il faut alors poursuivre en passant le point sommital du Mont Baron avec ses 1295 mètres d’altitude (un cairn y est placé) avec son panorama élargi sur La Tournette, les Dents de Lanfon et les Bornes-Aravis. Une courte descente un peu raide et, 10 minutes plus tard, on rejoint le belvédère du Mont Baron (1254 m). Cette plateforme est le seul vestige de l’ancien téléphérique du Mont Veyrier (construit en 1935, désaffecté en 1984 et démoli en 2001).

 

Ce promontoire en béton offre une vue plongeante sur “le grand Lac” et Annecy. Le coucher de soleil ici est somptueux et c’est pourquoi nombre de personnes viennent bivouaquer pour assister au spectacle. Le paysage expose la partie nord du Massif des Bauges avec les pointes de La Sambuy, Chaurionde et Arcalod, le Trélod, le Mont Colombier, le Semnoz face à nous et, à l’Est, au loin, le Bugey, le Jura et le Salève.

 

Côté Est, même si les arbres ne permettent pas une vue complète, on peut néanmoins observer Le Parmelan, une partie de la Chaine des Aravis avec le Mont Blanc qui se loge dans la coche du Col des Aravis, les Dents de Lanche et les Grandes Lanches. En faisant encore quelques pas en direction du Col des Contrebandiers, on a une vue dégagée sur La Tournette. Pour connaitre le nom de chaque sommet alentour, je vous conseille l’application Peakfinder.

Départ : Col du Pré Vernet (917 m)

Dénivelé : 450 m (cumulé)
Distance : 3,5 km aller

Durée : 2 à 3h (aller-retour)
Difficulté : ★★☆☆☆

Il s’agit quasiment du même itinéraire que celui partant du lac sauf qu’il démarre plus haut, raccourcissant ainsi la randonnée de presque 1 heure à l’aller (donc environ 1h30 avec le retour). Pour cela, il faut néanmoins prendre la voiture. Autre avantage, histoire de varier, il permet un retour en boucle par la forêt.

➜ Se rendre au Col du Pré Vernet

Depuis Annecy, traverser Annecy-le-Vieux en direction de Thônes. En arrivant au niveau du Parc des Glaisins, prendre la route D5 puis la rue du Grand Essert. Après l’École primaire de Sur-le-Bois, prendre à droite en empruntant la route du Plan du Sagran puis la route forestière du Mont Veyrier. Attention à bien prendre à droite ensuite à la bifurcation rejoignant le Col du Pré Vernet.

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ? ➜ retrouvez le contenu de sac à dos en rando ✔︎

Le Col des Sauts

Plusieurs itinéraires vers le Mont Veyrier et le Mont Baron démarrent du parking du Pré Vernet. Néanmoins, le plus pittoresque est assurément celui qui longe les crêtes (les autres se “contentant” de traverser la forêt versant Nord-Est). Un sentier terreux démarre tranquillement dans les sous-bois avant de devenir de plus en plus rocailleux. Par moments, on aura presque tendance à perdre la trace. Repérer alors les marquages sur les arbres et les pierres et, au pire, “suivre” les nombreux traileurs qui viennent s’entrainer ici.

 

Environ 1/2h après le Pré Vernet, on rejoint au Col des Sauts, premier belvédère panoramique de la randonnée. La vue est alors déjà splendide avec l’intégralité des crêtes du Mont Veyrier qui nous reste à parcourir, La Tournette qui pointe derrière, le lac dans son quasi-ensemble avec le Massif des Bauges en arrière-plan, Menthon-Saint-Bernard, Veyrier-du-Lac, Annecy…

Le Mont Veyrier

Ensuite, quelques passages alternent entre forêt et fenêtres sur le Lac d’Annecy (parfois un peu paumatoire mais sans souci si on garde bien le bord). Et, moins de 2 heures après le départ du lac, on arrive au point culminant du Mont Veyrier (1291 m). En fin de compte, il ne s’agit pas réellement d’un “sommet” puisque la montagne est globalement horizontale. La randonnée suit alors “le Sentier des crêtes” avec une vue plongeante sur le Lac d’Annecy en permanence.

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Le Mont Baron

Un petit quart d’heure plus tard, c’est le Mont Baron qu’on atteint (enfin, c’est ce qui dit le panneau mais le sommet est encore un peu au-dessus). C’est ici que l’on a vraisemblablement le panorama le plus large au-dessus du Lac d’Annecy : pas de moins 180° s’étendent alors de La Tournette jusqu’aux débuts du Salève et du Jura.

 

On pourrait s’arrêter là, mais… le point de vue le plus iconique du “Mont Veyrier” n’est plus très loin (500 m) et il serait sans doute quelque peu dommage de ne pas pousser jusqu’à lui. Il faut alors poursuivre en passant le point sommital du Mont Baron avec ses 1295 mètres d’altitude (un cairn y est placé) avec son panorama élargi sur La Tournette, les Dents de Lanfon et les Bornes-Aravis. Une courte descente un peu raide et, 10 minutes plus tard, on rejoint le belvédère du Mont Baron (1254 m). Cette plateforme est le seul vestige de l’ancien téléphérique du Mont Veyrier (construit en 1935 et démoli en 2001).

 

Ce promontoire en béton offre une vue plongeante sur “le grand Lac” et Annecy. Le coucher de soleil ici est somptueux et c’est pourquoi nombre de personnes viennent bivouaquer pour assister au spectacle. Le paysage expose la partie nord du Massif des Bauges avec les pointes de La Sambuy, Chaurionde et Arcalod, le Trélod, le Mont Colombier, le Semnoz face à nous et, à l’Est, au loin, le Bugey, le Jura et le Salève.

 

Côté Est, même si les arbres ne permettent pas une vue complète, on peut néanmoins observer Le Parmelan, une partie de la Chaine des Aravis avec le Mont Blanc qui se loge dans la coche du Col des Aravis, les Dents de Lanche et les Grandes Lanches. En faisant encore quelques pas en direction du Col des Contrebandiers, on a une vue dégagée sur La Tournette. Pour connaitre le nom de chaque sommet alentour, je vous conseille l’application Peakfinder.

Départ : Col des Contrebandiers (1052 m)

Dénivelé : 250 m
Distance : 2 km aller

Durée : 2 à 3h (aller-retour)
Difficulté : ★★★☆☆

Ce départ est l’itinéraire le plus direct pour accéder aux Mont Baron et Mont Veyrier. Il est donc recommandé pour ceux atteindre le sommet sans trop de difficultés (juste un petit passage éventuellement délicat). Revers de la médaille, c’est aussi le plus fréquenté ! Ainsi, il faudra éviter les heures de pointe le week-end et en pleine saison pour réussir à se garer…

➜ Se rendre au Col des Contrebandiers

Depuis Annecy, traverser Annecy-le-Vieux en direction de Thônes. En arrivant au niveau du Parc des Glaisins, prendre la route D5 puis la rue du Grand Essert. Après l’École primaire de Sur-le-Bois, prendre à droite en empruntant la route du Plan du Sagran puis la route forestière du Mont Veyrier en poursuivant toujours tout droit jusqu’au Col des Contrebandiers.

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ? ➜ retrouvez le contenu de sac à dos en rando ✔︎

Le belvédère de l’ancien téléphérique

Au départ du col des Contrebandiers, un chemin part au bout du parking en direction de la Grotte de la Cheminée mais le plus court est de retourner à l’entrée du parking et prendre un chemin à gauche qui commence d’abord par une légère pente plein Nord. Celui-ci remonte dans la forêt sur un sentier parfois boueux (il ne voit pas souvent le jour !). Quelques passages sur rochers patinés peuvent être glissants par temps humide.

 

Au bout de 20-30 minutes, on sort un peu des arbres avec une première vue sur le Lac d’Annecy. Une petite “difficulté” se présente ensuite avec un très court passage avec deux petits cales en métal pour prendre appui et un câble pour s’aider (d’où ma surcote par rapport aux deux autres itinéraires par le Pré Vernet, je préfère prévenir que de recevoir des mails accusateurs). Ensuite, des marches ont été taillées dans la roche pour un escalier belvédère.

 

30-45 minutes après le parking du Col des Contrebandiers, on atteint le promontoire de l’ancien téléphérique du Mont Veyrier (1254 m). Construit en 1935 et désaffecté en 1984, cette plateforme est le seul vestige de restant de sa démolition en 2001 (suite à un accident mortel).

 

Ce promontoire en béton offre une vue plongeante sur “le grand Lac” et Annecy. Le coucher de soleil ici est somptueux et c’est pourquoi nombre de personnes viennent bivouaquer pour assister au spectacle. Le paysage expose la partie nord du Massif des Bauges avec les pointes de La Sambuy, Chaurionde et Arcalod, le Trélod, le Mont Colombier, le Semnoz face à nous et, à l’Est, au loin, le Bugey, le Jura et le Salève.

 

Côté Est, même si les arbres ne permettent pas une vue complète, on peut néanmoins observer Le Parmelan, une partie de la Chaine des Aravis avec le Mont Blanc qui se loge dans la coche du Col des Aravis, les Dents de Lanche et les Grandes Lanches. En faisant encore quelques pas en direction du Col des Contrebandiers, on a une vue dégagée sur La Tournette. Pour connaitre le nom de chaque sommet alentour, je vous conseille l’application Peakfinder.

 

Le Sentier des crêtes du Mont Veyrier

On pourrait s’arrêter là (ce que fait la plupart des gens) mais quitte à être monté, autant en profiter maintenant ! Ainsi, en poursuivant au Nord, après une toute petite raideur, on atteint le point sommital du Mont Baron avec ses 1295 mètres d’altitude (un cairn y est placé). Dans le dos, un panorama dégagé sur La Tournette, les Dents de Lanfon et les Bornes-Aravis. En descendant de quelques mètres, un petit belvèdère doté d’un banc offre ce qui est vraisemblablement le panorama le plus large au-dessus du Lac d’Annecy : pas de moins 180° s’étendent alors de La Tournette jusqu’aux débuts du Salève et du Jura.

 

À partir d’ici, le parcours suit la ligne de crête pour une randonnée balcon en traversée jusqu’au Mont Veyrier avec une vue plongeante sur le Lac d’Annecy en permanence. Une demi-heure après l’ancien téléphérique, on arrive au point culminant du Mont Veyrier (1291 m). En fin de compte, il ne s’agit pas réellement d’un “sommet” puisque la montagne est globalement horizontale. La suite, redescendant dans les sous-bois jusqu’au Col des Sauts, ne présente pas réellement d’intérêt par rapport à ce qu’on a déjà pu contempler, d’autant plus qu’il faudra le remonter après.

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

Retrouvez tous nos conseils montagne et topos randonnée autour d’Annecy dans notre rubrique Trace Les Cimes△△