Tour du monde : comment certains locaux voient les voyageurs

comment certains locaux voient les voyageurs blog voyage trace ta route

Mesdemoiselles, mesdames et messieurs les voyageurs, depuis le début de mon tour du monde, j’ai été projeté dans l’univers des différences culturelles. Celles qui vous font sentir étranger et qui vous signifient que vous êtes encore loin de comprendre la culture des pays que vous visitez.

Mais si cela est vrai pour vous, c’est aussi particulièrement vrai pour le local, l’indigène, l’autochtone ou l’aborigène vous accueillant gentiment chez lui. Le local, ou du moins certains locaux, habitué aux touristes et voyageurs peut parfois avoir une vision de vous assez surprenante.

Voici comment vous pouvez, ou pourrez, être perçu à l’étranger : vous, l’Homo Occidentalus  Backpackus.

Pour le local, vous êtes juste une grosse feignasse

Quand vous parcourez l’Asie ou l’Amérique du Sud depuis plusieurs jours (il suffit de peu), vous vous rendez vite compte qu’on vous prend rapidement pour une grosse feignasse.

Quand les taxis vous klaxonnent toutes les deux minutes, que les tuk tuk vous haranguent depuis l’autre côté de la 4 voies, que les mototaxis se jettent sur vous à chaque coin de rue et que les petites vieilles se battent pour vous porter…. Oui ! Vous commencez sérieusement à croire qu’ils vous prennent pour une grosse feignasse qui ne veut surtout pas se prendre la tête à mettre une jambe devant l’autre (trop sportif peut-être) !

georges clooney wtf what the fuck

Quoi ?! Un tuk-tuk ???!!!

Ma recommandation aux voyageurs

Arborez un T-shirt sur lequel est inscrit « Yes, want to… walk ! »

Ou alors, deuxième théorie…

Ils sont très prévenants avec les handicapés

Que vous ayez une démarche de cowboy australien ou de canard portugais, le local pense peut-être que vous avez des problèmes psychomoteurs intenses qui vous obligent à prendre absolument tout moyen de locomotion à votre portée. De fait, ils vous gratifient de leur hospitalité légendaire, moyennant quelques pécunes d’une quantité ostentatoire. Le tarif handicapé est bien sûr fixé à environ 3 fois celui du tarif habituel : une gageure tant votre mal-être vous incommode.

wayne's world on est à chier

On paieraaaaaaaa

Ma recommandation aux voyageurs

Apportez un certificat de bonne santé et de motricité signé de votre médecin de famille pour bénéficier des tarifs « étrangers » normaux.

Ou alors, troisième théorie…

Ben en fait ils ont raison, vous êtes une grosse feignasse

Je ne compte plus le nombre de fois où j’en ai eu ras le cul de marcher : mal aux pieds, chaleur étouffante, le dos qui coince, le sentiment d’avoir « l’arthrose de la femme de chambre », tout est prétexte à au moins un arrêt pour boire une bière bien fraîche ou un jus de fruits a tuer un damné.

Et dans ces moments-là, on est faible ! Donc quand on regarde sa carte et qu’on voit qu’il nous reste encore des kilomètres à faire pour aller voir tel musée ou tel temple ou tel monument, ben on craque. On craque et on appelle n’importe quel véhicule qui a des roues et les utilise.

chien feignasse fainéant qui se fait tirer pas la laisse

Allez viens dans le tuk tuk toi !

Alors peut-être que l’autochtone, voyant cela – lui qui ne compte que sur ses pieds (car pas de calculette), il pense tout simplement qu’on est des chochottes. C’est quoi pour lui deux kilomètres sous un soleil de fou et 90% d’humidité hein ?!

Ma recommandation aux voyageurs

Faire une préparation physique à la Chuck Norris et accessoirement avoir des jambes.

Pour le local, vous êtes trop gros !

C’est connu ! Un étranger, occidental, mange trop gras, trop salé, trop sucré. Du coup, certains locaux comme j’ai pu en rencontrer en Malaisie, te regardent d’un air de « ah oui quand même ! »

gros monsieur mangeant du poulet dans un avion

Gniam gniam gniam gniam gniam gniam

De plus, croyant t’aider, la locale serveuse ou serveur t’apporte des plats lights ! Pas qu’il soient spécialement diététiques, non ce n’est pas ça, c’est juste qu’il t’en a filé un « rabais de 50% » de ce que tu aurais pu avoir dans ton assiette. Tu regardes alors les plats des locaux t’entourant et tu pleures parce qu’après ce met délicieux mais fichtrement chiche tu vas crever la dalle comme un esclave gaulois dans une galère romaine.

Ma recommandation aux voyageurs

Faites du sport avant de partir ou achetez une ceinture de contention abdominale. Ca peut vous sauvez le porte-monnaie (ou du moins vous permettre de manger à satiété) !

 

Pour le local, vous êtes trop maigre

Dans d’autres pays, bon clairement t’es trop maigre (même avec un peu d’embonpoint) ! Je ne compte plus les serveurs qui m’ont regardé droits dans les yeux d’un air de pitié qui disait :

« Oh putain mais faut que tu manges ! T’as que 5 bourrelets ! Tu vas crever dans 2 jours toi sinon… » tout en larguant une pelletée en plus de haricots noirs dans ton auge déjà bien remplie d’une excellente feijoada.

elf mange des spaghetti

Je vais y arriver ! Je vais y arriver ! Je vais y arriver !

Ma recommandation aux voyageurs

Aimer les haricots noirs, les bourrelets et les yeux emplis de pitié.

Pour le local, vous êtes Mère Teresa

Disons-le clairement, pour le local t’es un(e) mec/fille bien avec un grand et gros cœur ne désirant que donner le sourire à son prochain en lui filant toutes ses affaires, de ton serre-tête de cul-béni à tes tongs ultra luxe en caoutchouc millésimé.

Et si tu veux pas, dans certains pays, ils te tirent une tête de 100 mètres de long qui sans équivoque signifie : « ah ouais en fait t’es le diable quoi ! Radin ! ». Tête qui l’air de rien te fait suffisamment culpabiliser pour finalement lui filer ton slip Kiabi, le dernier vestige te restant d’une rencontre « authentique » survenue la veille.

homme qui danse en slip

Wow ! Mais mate moi ce slip !

En même temps, quoi de mieux que de visiter le monde nus et culotté !

Ma recommandation aux voyageurs

Vous habiller en truc que personne ne convoitera (un déguisement de mascotte de foot américain, une toge romaine, une feuille de vigne vierge, une vareuse Hello Kitty, enfin tout ce que votre improbable imagination vous soufflera).

Pour le local, vous êtes une sorte de Bill Gates

Tu ne le sais pas encore mais tu es la personne la plus riche du monde ! Oui oui ! T’as pas vu ta tête sur le dernier Forbes ? Nan ? Parce que les locaux si ! Tu peux pas leur faire hein ?! Ils t’ont vu dans Closer aussi.

homme riche heureux dans des dollars qui volent

Je ne savais pas mais… je suis riiiiiiiiiiiiiiche !

T’es riche donc tu paies et pis c’est tout ! De toute façon ils t’ont vu sortir de ton tuk-tuk limousine en costume sur-mesure et arborant une superbe montre contrefaite par des chinois avide de brillance. T’es eu.

Tu veux juste payer le prix local d’un plat, d’un hébergement ou d’un mojito ? Nan mais t’es fou ou quoi ? Depuis quand les riches paient pareil ??? WTF ! « Hey les gars, voilà un BG (Bill Gates, pas Bo Goss) qui veut se la jouer en mode locale à payer normalement, énooOoorme ! » pourrait dire un barman à ses collègues dans un excès de sympathie.

gremlins qui rigole lol

Ma recommandation aux voyageurs

Trouver 4 acolytes, vous habiller en chanteurs péruviens et faire la manche au son de la flûte de pan pendant 5 heures non-stop juste devant le bar pour bien leur foutre les boules.

Pour le local, vous êtes une grosse chaudasse

Bon les filles, mauvaise nouvelle. Bien que votre vertu soit de notoriété publique auprès de vos amis, collègues et proches, à l’étranger celle-ci est vue comme un simple néant. Hé oui c’est comme ça. Pire encore, non seulement votre vertu n’existe pas mais en plus vous êtes une vraie baraque à frites. Ben oui ! Les nombreux films à caractère pornographique où vos consœurs s’adonnent à des jeux d’adultes, que chacun qualifierait quelque peu de volages et d’outranciers, sont pour les hommes de beaucoup de pays comme l’évidente preuve de votre nature hyper sexuelle.

La « blanche », l’occidentale, est une vraie amazone insatiable assoiffée d’ardeurs masculines  : il n’y a guère qu’un bonne grippe, un enlèvement par des extraterrestres, une cyclone ou toute autre catastrophe naturelle fortuite qui puisse vous faire oublier votre désir ardent.

girl at the beach fail

Hihihi

Vos charmes sont des armes de destruction cardiaque massive pour tout homme et ils vous le font bien savoir.

Ils vous accosteront de manière douce et charismatique en toutes circonstances espérant ainsi connaître les joies et bonheurs de la volupté dont vous êtes assurément les reines.

baiser de vince dans pulp fiction

Salut toi !

Ma recommandation aux voyageuses

Porter quotidiennement des boules quiès, des lunettes d’aveugles et une burqa. Vous resterez le centre d’attention de beaucoup de monde mais au moins vous ne serez plus en proie aux beaux locaux en rut aux abdominaux taillés au couteau (enfin si c’est ce que vous voulez). Attention aux risques de collisions, surtout lors de la conduite du scooter.

Pour la locale, vous voulez absolument vous marier

Bon les mecs, bonne nouvelle (pour certains). Vous avez toujours galéré avec les filles de votre pays ? Vous êtes timides ? Aucune femme nationale n’a voulu comprendre et aimer le fait que vous tapissiez votre intérieur de chaussettes odorantes ? A l’étranger, votre manie si mignonne et exotique sera vue comme une douceur et la preuve que vous ne manquez que d’une chose dans votre vie : une épouse dévouée !

maries indiens avec du champagne

Let’s go party !

Bien sûr votre porte-feuille et le potentiel d’expatriation n’entreront en aucun cas dans la balance de l’avidité l’attention que vous portera cette top modèle thaïlandaise, péruvienne ou chinoise. Non ! Les sentiments véritables de vouloir vous escroquer prendre soin de vous, oui ! Je recommande donc à tous les malheureux que la nature n’a su doter que d’un héritage conséquent de partir voyager trouver l’âme sœur démoniaque ailleurs… ou pas.

Ma recommandation aux pigeons voyageurs

Mettez toutes les chances de votre côté de vous faire couillonner trouver votre moitié => faites-vous faire un costume sur mesure pour pas cher en Thaïlande, achetez des lunettes en forme de « $ », baladez-vous en « Audi Tuktuk » ou arpentez les plages publiques du monde entier. A vous les regards intéressés ! Sur un malentendu vous pourrez sûrement conclure.

 

Pour le local, vous aimez voyager en groupe

Cela fait trois jours que vous êtes arrivés dans ce nouvel endroit magique et que vous cherchez un moyen de sortir des sentiers battus par les innombrables touristes endimanchés. Vous, les voyageurs des grandes routes et des petits chemins, n’avez qu’une envie : sortir de la masse et vous abreuver d’authenticité, de contact et de sourires sincères.

Et bien je vous le dit en brut : bonne chance ! Non pas que ce soit impossible, non. C’est juste très difficile dans beaucoup d’endroits touristiques (qui ne sont assurément pas touristiques pour rien).

groupe touristes chinois grande muraile de chine voyageurs

Comment ça pas authentique ?!

Lorsque vous, chers voyageurs, direz « à l’arrache » à votre interlocuteur (d’agence ou d’hostel ou de rue), il comprendra « avec 20 séniors dans un bus climatisé ». Lorsque vous évoquerez un « endroit calme et silencieux propice à la contemplation et à la méditation sur les bien-faits de la nature », il imaginera une soirée endiablée « fous ta cagoule ». Et lorsque vous lui parlerez de « contact avec la population », il ouïera sûrement de son oreille attentive « commissions sur le ventes en boutiques partenaires ».

big lebowski wtf what the fuck

Il le fait exprès là ?!

Ma recommandation aux voyageurs

Vous accoutrer en personne très peu aisée financièrement pour qu’il croît que vous ne pourrez même pas payer une excursion, vous laissant alors en contact avec son neveu galérien possesseur d’un vieux scooter soviétique et d’une chambre miteuse à louer chez sa grand-mère acariâtre perchée dans les montagnes. Ou alors : aller dormir chez l’habitant pas cher ou gratuitement pour avoir de vrais bons plans.

Et vous alors, à votre avis, comment certains locaux voient les voyageurs ?