Road Trip en Corse : Ajaccio, Golfe de Porto et Corte

Vallée de la Restonica

Idée de vacances en Corse avec ce road trip express  pour découvrir en 3 jours quelques uns des plus beaux paysages de cette  « montagne dans la mer »  comme on aime à surnommer cette île.

Road trip en Corse jour #1 :
Ajaccio et les îles Sanguinaires

Ajaccio dispose d’un joli font de mer mais à mon goût ce n’est pas suffisant pour justifier plus d’une journée de visite. En revanche, je vous recommande de vous balader à la pointe du Parata située non loin. Un promenade iodée vous y attend avec  une tour génoise comme ligne de mire et comme arrière plan les îles Sanguinaires, un archipel austère, au relief escarpé et sauvage qui nous transporte aisément dans un imaginaire fait de pirates, de naufrages et de bandits corses.

Où dormir à Ajaccio ?

HÔTEL MARENGO

Hôtel simple, discret et au calme car au fond d’une impasse. Jolie cour intérieure, confort simple
Il est situé sur la route des îles Sanguinaires, un peu en retrait du centre ville.

Prix: 68€ sans en basse saison pour une chambre double.
petit déjeuner: 8,5€
www.hotel-marengo.com

Précisons que l’hôtellerie est chère en Corse et en haute saison les prix explosent !

 

Road trip en Corse jour #2 :
Golfe de Porto – Calanques de Piana- Réserve de Scandola

On accourt du monde entier pour admirer ici non pas la ville de Porto sans grand intérêt mais plutôt les sites naturels d’exception qui l’encerclent à savoir les calanques (ou calanches) de Piana, Girolata et la réserve de Scandola ;  l’ensemble forme  le golfe de Porto inscrit au Patrimoine de l’Humanité.

>> Les calanques de Piana : un jardin de pierres sculptées par la pluie, le vent et les embruns et dont les formes évoquent au gré de l’imagination tantôt un animal tantôt un visage ou encore monstre. Au crépuscule, le spectacle devient grandiose, le soleil jette ses derniers rayons  et fait flamboyer les teintes rouge-ocre des rochers. Plus le jour baisse et plus la pierre de vient rouge feu, comme incendiée.

>>La réserve de Scandola :
Sur cette presqu’île désertique règnent des rochers  aux couleurs magiques magnifiés par l’azur de la mer et le vert intense du maquis. Cet ensemble unique de falaises nous donnent à voir toute l’étendue de leurs fantaisies géologiques : formes déchiquetées, orgues de pierre, failles gigantesques et au loin, pour parachever le tableau, une tour génoise, symbole d’un littoral corse qui n’en finit pas de monter la garde.

Accès uniquement par bateau :

Ici espèces végétales, animales et milieu marin sont très protégés. La sauvegarde est assurée par une réglementation stricte : interdiction de pêcher, camper, mouiller la nuit, randonner, pratiquer l’escalade…. D’ailleurs le site se visite uniquement dans le cadre de sorties en mer.
Il existe plusieurs compagnies de bateaux proposant l’excursion souvent couplée avec la visite de Girolata, un minuscule village du bout du monde accessible uniquement par voie maritime ou par une sentier pédestre (4H30 de rando A/R). Exit donc les voitures, ce qui évidement donne encore plus de charme à ce hameau isolé  mais pas pour autant déserté : des dizaines de bateaux viennent mouiller en saison, sachez-le.

Comptez 35-40€ pour 3h de sortie bateau

Où dormir à Porto ?

HÔTEL LE BON ACCUEIL

Un 2 étoiles propre et sans prétentions. Les chambres avec balcon offrent une jolie vue sur les calanques.
Prix: 45€ sans terrasse et 50€ avec
Petit déjeuner: 9,5€ – A ÉVITER mauvais et cher
www.bonaccueilporto.com

Road trip en Corse jour #3 :
Corte et la vallée de la Restonica

Adieu brise marine, embruns et parfums iodés. Bonjour  grand air de la montagne, sommets enneigés, odeurs de pins et de bois vert. En ce 3e jour, on quitte le littoral pour nous enfoncer dans l’arrière-pays et pénétrer dans un tout autre monde : un monde clos, haut perché et entouré des sommets figés dans la solitude et le silence.

Pour rejoindre ces reliefs montagneux il faut suivre les ondulations de la D84, une petite route aussi pittoresque que dangereuse. Chaque virage est l’occasion d’un nouveau panorama spectaculaire mais aussi d’une divagation potentielle de quelque bête isolée : cochon, chèvre ou vache, ce sera la surprise !

Cette route est encadrée par les plus hauts sommets de l’île comme le Monte Cinto (2.077m) et traverse le défilé de la Scala di Sant Régina, un interminable ravin au milieu d’un paysage désolé dominé par la rocaille. Parfois on traverse un minuscule village, inamovible et indifférent au passage du temps. Le point de chute inévitable de cette Corse sauvage et montagnarde : CORTE et sa citadelle fièrement juchée sur son piton rocheux.

 

Corte est le point de départ idéal pour découvrir la vallée de la Restonica : pour  traverser ces gorges  il faut emprunter une route étroite à flanc de montagne où se succèdent à-pics et précipices. Mais si la route est quelque peu acrobatique elle n’est reste pas moins magnifique : Elle suit en effet le parcours d’un torrent de montagne dont l’eau couleur menthe à l’eau vous mènera au cœur de paysages époustouflants.

 

Où dormir à Corte ?

HÔTEL DE LA PAIX

Emplacement idéal dans une rue calme et centrale.
Préférez les chambres aux 2 appartements situés dans une arrière cour franchement triste et peu lumineuse.
Prix: 60€ en moyenne saison
http://hoteldelapaix-corte.fr

CHARCUTERIE CORSE A CORTE

Si vous voulez de la VRAIE charcuterie Corse, coppa, figatellu et autres saucissons corses, je ne saurais trop vous recommander la petite Epicerie Bagnolie, 17 Cours Paoli (rue centrale de Corte). Preuve que c’est du vrai, de l’authentique: il ne vend ses figatellu qu’en saison c’est à dire en hiver jusqu’au moins d’avril, mai jusqu’à ce que ses stocks s’épuisent. Du coup ne comptez pas trouver grand chose en été, c’est la rançon de la qualité.

 

🚗 Tous nos récits de road trips dans notre rubrique Trace l’Asphalte 🚗

Road Trip en Corse : Ajaccio, Golfe de Porto et Corte
5 (100%) 3 votes