Le CHARMANT SOM en hiver

Sommet du Charmant Som en hiver Massif de la Chartreuse Isère Alpes Paysage Montagne Ski de Randonne Raquettes Neige France Outdoor French Alps Mountain Landscape Winter Hike Hiking Snow Skiing Ski Touring

L’hiver, que ce soit en randonnée en raquettes ou à ski (l’itinéraire est le même), le Charmant Som est une classique des grenoblois. Très facile et rapide d’accès, elle est une agréable balade familiale ou une course d’initiation en ski de randonnée où l’effort sera largement récompensé. Le sommet est une prairie d’alpage offrant un panorama dégagé sur le Massif de la Chartreuse et la Chaine de Belledonne. De multiples variantes sont possibles, la plus simple étant par la route forestière depuis le Col de Porte.

Sommet : Charmant Som (1867 m)
Massif : Chartreuse (Isère)

Départ : Col de Porte (1335 m)

Carte IGN : Chartreuse Sud 3334 OT
Topos neige Chartreuse

Difficulté : ★★☆☆☆ en raquettes
Ski : 1.2 / < 30° / E1

Dénivelé : 540 m
Distance : 6,5 km (montée)

Durée : montée 1 à 2h

Intérêt : ♥♥♥

Période : décembre à mars ❄️
enneigement / risque avalanche

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ? ➜ retrouvez mes conseils en rando raquettes et le matériel de ski de randonnée ✔︎

➜ Se rendre au Col de Porte

Depuis Chambéry, entrer dans le Massif de la Chartreuse par le Col du Granier puis traverser Saint-Laurent-du-Pont et Saint-Pierre de Chartreuse.
Depuis Lyon, entrer dans le Massif de la Chartreuse par Les Échelles puis traverser Saint-Laurent-du-Pont et Saint-Pierre de Chartreuse.
Depuis Grenoble, monter par le-Sappey-en-Chartreuse.

Arrivé au Col de Porte, prendre la petite route qui monte à l’Ouest et poursuivre sur quelques centaines de mètres pour se garer aux abords du restaurant Les 3 sommets.

Accessible en transport en commun : TAG ligne n°62 (arrêt : Sarcenas – Col de Porte)


Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (soldes permanentes !) ✅

 

Ascension par la route forestière

En été, la D57E, “Route du Charmant Som”, se monte en voiture. Mais en hiver, lorsque la neige l’a recouvre, c’est à pied ou à ski qu’il faut s’employer. Le départ se fait alors depuis le haut des pistes de la station de ski nordique du Col de Porte (domaine de la prairie). En face, l’objectif est sous nos yeux avec le sommet dégarni du Charmant Som, poudré de blanc pour la saison. Les familles commencent déjà à investir l’espace. On prend alors la pente douce au pied du restaurant pour suivre le chemin damé de la route forestière.

Après avoir laissé un chemin montant sur la gauche (variante par le Montfromage via le GR de Pays du Tour de Chartreuse), la route serpente sur un doux faux-plat. Il faudra la partager entre randonneurs à pied ou raquettes, skieurs de fond et de rando et même des cyclistes en fatbikes électriques loués plus bas. Jeans-baskets côtoient collants-spatules. Au fil des foulées, les cuisses se chauffent en douceur, de même que le corps, d’autant plus qu’on est désormais passé au soleil. Un passage pittoresque creusé dans le rocher fait office de balcon sur le vallon avec le Grand Som et le Pinet au fond. Ensuite, quelques épingles un peu plus condensées mais sans être raides pour autant. Un peu plus haut, c’est la Dent de Crolles et Pravouta (ci-dessous) qui se révèlent dans l’échancrure des arbres.

 

L’alpage sommital

Une heure après le départ, en mode tranquille (350 m/h), on sort de la forêt pour rejoindre un replat avec le (faux)sommet du Charmant Som. Celui-ci est marqué par la construction de l’Oratoire d’Orgeval. Construit vers 1535 en l’hommage de Saint-Pierre, il faisait office de borne pour délimiter le territoire des moines chartreux. Néanmoins, après la curiosité patrimoniale, le spectacle est davantage naturel. Le tête-à-tête avec Chamechaude est saisissant, avec, en toile de fond, le sud de la Chartreuse et de Belledonne ainsi que le Massif du Taillefer (mais on reparlera de tout ça en détails plus haut, c’est-à-dire plus bas dans l’article).

L’autre chose marquante était un vent à décorner les bœufs ! En effet, l’alpage du Charmant Som est à découvert car déboisé et donc exposé aux rafales. Illico presto, on sort et enfile la veste hardshell. La tête bien à l’abri dans la capuche et… avanti ! Un nouveau faux-plat (qui nous fera suer à la “descente”) poursuit ensuite les derniers 900 mètres de la route estivale et et ses 30 m de dénivelé+ (parfait exercice de calcul d’inclinaison de pente !).

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

Au bout de la “route”, on atteint les Chalets du Charmant Som, bergerie d’alpage produisant son propre fromage et faisant également office d’auberge avec un service de restauration (en été exclusivement, conditions d’accès oblige). Une pyramide se dresse ici face à nous et un point de décision peut alors se faire : s’engager ou pas dans cette partie finale (notamment pour les randonneurs n’ayant pas de matériel de sécurité lié aux avalanches). Dans tous les cas, arriver ici aura déjà fait une chouette balade en soi.

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

Pour poursuivre, il sera plus évident de partir sur la droite pour rejoindre l’épaule Sud et ensuite remonter le long de la crête. La pente restant inférieure à 30°, quelques larges zigzags suffisent. Une vingtaine/trentaine de minutes plus tard, on atteint… ce qui n’est en fait que l’antécime (mieux vaut le savoir pour éviter la déception). Reste un léger creux à traverser et remonter ensuite pour atteindre le sommet du Charmant Som (en moins de 2 heures depuis le départ du Col de Porte, en mode cool, avec les pauses contemplatives et photos pour illustrer ce topo).

 

Le sommet du Charmant Som

Les 1867 mètres culminants sont marqués d’une croix en bois, érigée sur la large plateforme (attention toutefois au précipice septentrional). De ce promontoire, la vue se déploie dans un panorama à 360° sur une grande partie du Dauphiné. Au Nord, le Massif de la Chartreuse avec le Petit et le Grand Som avec le Monastère de la Grande Chartreuse dans son creux. Tout au loin, l’œil perçant par temps clair pourra même identifier le Massif des Bornes avec Le Parmelan. En poursuivant à l’Est, les barres rocheuses du Pinet, le Col de l’Alpe et les Lances de Malissard jusqu’à la Dent de Crolles et Pravouta. En arrière-plan, le Mont Blanc et les cimes de la Chaine de Belledonne.

Côté Sud, au premier plan, Chamechaude, point culminant du massif (2082 m), la Pinéa, le Rocher de Chalves et celui de Lorzier ainsi que la Grande Sure. Autour du bassin grenoblois, on entraperçoit Le Taillefer avec les arêtes de Brouffier, l’Alpe du Grand Serre, le Dévoluy avec la Grande Tête de l’Obiou et le Grand Ferrand, le Trièves et l’iconique Mont Aiguille, le Massif du Vercors du Grand Veymont au Moucherotte et jusqu’au plateau d’Autrans. Pour connaitre précisément le nom de chaque sommet alentour, je vous conseille l’application Peakfinder

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

Le retour se fait par le même itinéraire (boucle possible par la Pinéa, plutôt conseillée à pied). En ski de randonnée, il faudra pousser sur les bâtons par moments : replats entre le sommet et l’antécime, entre les chalets et l’oratoire, arrivée jusqu’au parking. Dans la descente sur la piste, il faudra être vigilant aux randonneurs, lugeurs, fondeurs qu’on croise (notamment le week-end !!). Pour fuir la foule, une variante est possible en quittant la route sur la gauche vers 1550 m. On descend sous le télésiège de l’ancienne station du Charmant Som jusqu’à la Grange Cottave. L’inconvénient est qu’il faudra repeauter à travers bois ou alors retrouver la route et porter les skis jusqu’au parking du Col de Porte (presque 2 km). D’ailleurs, à cette heure là de la journée (début d’aprèm en week-end), celui-ci était complètement bondé, les voitures garées même sur les à-côtés.

Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (soldes permanentes !) ✅

Ski de rando

Chartreuse

Conseils Montagne

Vous aimez cet article ? Parlez-en à vos amis !