Le Sommet du PINET, randonnée par le Col de l’Alpette

Le Sommet du Pinet, en Chartreuse

Le Sommet du Pinet (ou « Le Truc »…) peut être une randonnée alternative si vous avez trop fait le Granier. Même si elle n’offre pas le même superbe balcon sur Chambéry, la vue est assez similaire (Chartreuse, Belledonne, Combe de Savoie et Mont Blanc) avec un point de vue sur le Granier. Certains passages sont un peu raides mais rien n’est difficile.

Sommet : Le Pinet (1867 m)
Massif : Chartreuse (Savoie / Isère)

Départ : La Plagne (1100 m)

Carte IGN : Chartreuse Nord 3330 OT

Dénivelé : 820 m cumulé

Durée : montée 1h30/2h – retour 1h/1h30

Difficulté : ★★☆☆☆

d’avril à novembre

Intérêt : ♥♥♥♥
Grottes

Se rendre à La Plagne :

Il existe un accès par le Col de l’Alpe mais, dans notre cas ici, on part depuis La Plagne (non… en Chartreuse !). On peut rejoindre ce hameau par deux itinéraires :

  • par le col du Granier (via Chambéry ou Chapareillan) : redescendre ensuite en direction de Saint-Pierre d’Entremont, passer les la hameau de… indications vers les stations de ski du Granier, puis au bout de 5-10 min, prendre une montée à gauche qui mène à La Plagne.
  • Par le Massif de la Chartreuse (que vous veniez de Grenoble, Lyon ou de l’avant-Pays Savoyard) : vous devrez traverser Saint-Pierre d’Entremont, passer en Savoie et remonter en direction du col du Granier. Après quelques virages, prendre une épingle à droite en direction de La Plagne.

Une fois à La Plagne, il y a un parking tout au fond à droite, mais le hameau peut être pris d’assaut par les randonneurs. Il y en a un petit plus un peu plus bas sinon, il faudra se garer le long de la route…

 




Montée par le COL DE L’ALPETTE

Dans le haut du hameau, les deux itinéraires sont possibles mais qu’un seul nous intéresse ici : prendre à droite pour passer le Col de l’Alpette / Granier par le Pas des Barres (celui de gauche montant au Granier par la Balme à Collomb). Le chemin entre les arbres puis complètement dans la forêt. C’est à ce moment là que vos cuisses vont commencer à être mises à contribution parce que la montée au Col de l’Alpette va se faire de plus en plus raide, mais tout en restant bien un sentier pédestre.

 

Au bout d’une toute toute petite heure, la vue se dégage sur la tête Sud du Granier et après quelques derniers lacets, on atteint le Col de l’Alpette (1547 m), marqué par une clôture à enjamber. Un chemin poursuit à gauche vers le Pas des Barres (→ Granier) et le Pas de l’Échelle (Chapareillan) et tandis qu’une sente (discrète) suit la pente sur la droite. C’est cette dernière qu’il faut suivre puis (non pas comme je fis la première fois en poursuivant droit devant et ayant pas mal tourné en rond après !) descendre dans le couloir à droite en direction des Cabanes de l’Alpette (celle du fond est accessible et non-gardée 😉 ).

 

Dans cette petite clairière, le chemin part sur la gauche pour remonter dans la forêt. Le chemin est évident jusqu’à une prairie de gentianes où l’itinéraire se sépare en deux sans trop qu’on s’en rende compte. Naturellement, on aurait tendance à continuer légèrement sur la gauche (je me suis planté la première fois) alors que l’accès au Pinet va à droite (moins bien tracé). 5 minutes après, 2e piège ! On arrive à un panneau mais celui-ci n’indique que deux directions : continuer au Col de l’Alpe ou revenir au Col de l’Alpette. Ben mince alors ! Me serais-je (encore…) planté ? (elle commence à me gonfler cette rando…). Heureusement, une âme bienveillante (autre que moi 😉 ) a pris soin de combler la lacune en rajoutant « → Pinet » car il faut bel et bien prendre ce sentier perpendiculaire qui s’enfonce à droite dans la forêt.

 

La montée du « TRUC »

Il vous reste environ 300 m de dénivelé. Le chemin va se raidir et, petit à petit, la butte sur la gauche va grandir et devenir une barre rocheuse. Au moins là, c’est clair, impossible de se planter, y’a plus qu’à longer (un peu comme au bowling quand on met les rails pour les débutants) ! Si vous prenez le temps de vous retourner, on a un joli point de vue sur le Col de l’Alpette.

 

Comme l’idée de Trace Les Cimes est de présenter la randonnée ET bien vous conseiller, voici un petit tuyau à ne pas rater durant votre randonnée au Pinet : après une belle petite côte, le chemin s’aplanit et, au niveau d’un tronc couché sur le sentier (enfin, s’il a pas été enlevé depuis l’été 2015), on trouve un petit trou (1m de hauteur) dans la roche et, en osant « faire votre Alice au Pays des Merveilles », vous découvrirez un puits de quelques mètres de hauteur.

 

Le chemin se poursuit dans un environnement de plus en plus rocheux où la mini-combe se resserre peu à peu comme un micro-cirque. Passer le micro-col (quelques mètres) et on arrive sur le plateau herbeux sommital du Pinet.

 

Au SOMMET du PINET

10 minutes après, on arrive au sommet en longeant le bord où on peut voir des petits balcons rocheux assez rigolos, idéalement sculptés par la nature pour favoriser l’extase oculaire. Vous avez devant vous le Nord du Massif de la Chartreuse et, si vous poussez quelques mètres après la croix sommitale, une vue plongeante imprenable sur La Plagne et le Mont Granier. Devant votre dos (à l’Est), vous l’aurez sans doute déjà observé à la montée, toute la Chaine de Belledonne, la Combe de Savoie avec le Mont Blanc et le Massif des Bauges. Quand vous en avez assez, redescendre par le même itinéraire.

© L’Oeil d’Édouard

 

Retrouvez tous nos topos et conseils montagne dans notre rubrique Trace Les Cimes△△



Le Sommet du PINET, randonnée par le Col de l’Alpette
5 (100%) 9 votes