Voyage en ISLANDE : 10 lieux incontournables à voir

Carte Islande destinations voyage


Avant de partir en Islande, il faut bien se couvrir mais surtout préparer son voyage et l’itinéraire. Alors que je cherchais des conseils pour mon périple de 3 semaines, c’est au hasard des rencontres de mariage qu’un copain des mariés, Xavier, photographe (Écrins de Lumière) et fin connaisseur de l’île, m’a transmis sa liste des plus beaux endroits à voir absolument en Islande.

TOP 10 ISLANDE

LANDMANNALAUGAR

❤ Sans conteste l’un des endroits les plus splendides d’Islande. Landmannalaugar est un site exceptionnel qui en met vraiment plein la vue !! Situé au cœur de l’île, le lieu est un campement dans le Parc National éponyme. Il y a de nombreuses randonnées toutes plus magnifiques les unes que les autres et, comme son nom l’indique (« les bains chauds des gens du pays » ) on peut se délasser dans une source chaude. 🙂 Pour les plus férus, un splendide trek, Laugavegur, rejoint Þórsmörk.

LANDMANNALAUGAR

en savoir plus sur les randonnées

© L’Oeil d’Édouard

 

KERLINGARFJÖLL

Située dans le Centre-Ouest de l’Islande, on arrive sur la zone de Kjolur / Kerlingarfjöll par la piste F35 (en 4×4, en bus ou à pied, mais c’est assez long). La zone géothermique de Hveravellir est très belle et, revers de la médaille, il y a parfois un peu de monde sur le site. Par contre, tout autour, c’est désert. La zone de Kerlingarfjoll est absolument sublime. Les paysages ressemblent beaucoup au Landmannalaugar (montagnes ryolitiques) mais il y a moins de monde car moins connu et moins accessible. Ça vaut vraiment le coup d’explorer un peu cette zone là et d’y passer 2 jours.

 

JÖKULSÁRLÓN

Jökulsárlón est un incontournable en Islande. Il s’agit d’un immense lagon creusé par une des langues du Vatnajökull. Du fait du réchauffement climatique, celui-ci se retire petit à petit avec la fonte, laissant une « lagune du glacier » dans laquelle meurent les icebergs. Une réalité à vous glacer le sang, aussi magnifique que terrifiant !

© L’Oeil d’Édouard

JÖKULSÁRLÓN

en savoir plus sur le lagon glaciaire

 

④ ASKJA

Cette zone est également sublime, du fait de son aspect désolé et austère. L’inconvénient est qu’elle n’est pas très accessible. L’accès jusqu’au volcan Askja (pas des plus aisés) se fait par la piste F88 depuis Myvatn. L’ambiance y est véritablement sensationnelle avec des décors très vastes, parfois un peu lugubres. Une fois arrivé à l’Askja, une baignade dans le lac du cratère Viti sera inoubliable : l’eau y est chaude et, sous l’eau, on entend le souffle du volcan ! On peut poser la tente un peu partout. À savoir toutefois que le sol est souvent constitué de lave ou de pierre ponce (comme dans beaucoup d’endroits en Islande) et il faudra donc prévoir une bonne couverture de survie à poser sous le tapis de sol pour ne pas l’abimer.

La zone de Myvatn est un peu moins enthousiasmante que le reste au niveau des paysages. Namafjall et sa zone géothermique a son charme extra-terrestre, tout comme Leirhnjukur et le volcan Kraftla (un peu défiguré par une usine géothermique, mais du coup, on a un peu l’impression de se balader dans un film de science-fiction sur une autre planète façon Total Recall).

 

⑤ REYKJAVÍK

Comment aller en Islande sans visiter Reykjavík ? Vous allez obligatoirement y passer mais prévoyez quand-même quelques jours pour découvrir la capitale qui regroupe plus d’1/3 des islandais. Un parfum de sérénité et de décontraction plane dans les rues et on déambule à pied en découvrant les façades colorées, les architectures de la Cathédrale, de Harpa, le port, ses piscines et sa… vie nocturne le week-end !

REYKJAVÍK

en savoir plus sur la capitale islandaise

Pas objectivement un incontournable à proprement parler mais je vous le glisse quand-même, j’avais particulièrement apprécié le cadre et l’ambiance de Hveragerði qui se trouve à 50 km de Reykjavík et avait été une très belle surprise.

 

⑥ SKAFTAFELL

Skaftafell se situe dans le Sud-Est de l’Islande et est le point de base du  Parc National du Vatnajökul. Avec un Centre et un camping, il est le point de départ de très nombreuses  randonnées qui amènent à Sel, une ancienne bergerie typique, aux sommets de montagnes ou le long de cours d’eau, à des cascades (Svartifoss et Hundafoss) et au pied de glaciers (Skaftafellsjökull, Svínafellsjoküll, Morsárjökull…).

© L’Oeil d’Édouard

SKAFTAFELL

en savoir plus sur les randonnées

 

⑦ SNAEFELLSNES

Situé au Centre-Ouest de l’Île, cette péninsule (« Nes » ) est un peu le Finistère de l’Islande (avec le volcan Snaefell en plus !). On retrouve cette ambiance pluvieuse et les côtes sauvages avec les villages isolés loin du monde. Il y a cette surprenante montagne Kirkjufell, en forme d’aileron avec une cascade à ses pieds (carte postale !) et pas mal d’orgues basaltiques qui tombent dans l’océan. Le coin est aussi connu pour sa foultitude d’oiseaux de mer qui vivent sur les falaises. Avis aux ornithophiles donc !

 

⑧ LÁTRABJARG

Juste au Nord de Snaefellsnes, ce « bout du monde » se compose de très hautes falaises peuplées de milliers de macareux. On peut les approcher vraiment près à cet endroit et c’est assez amusant de les voir évoluer pendant quelques heures. Le bivouac avec le coucher du soleil est fortement conseillé.

 

⑨ ÎLES VESTMANN

Qui veut vivre l’Islande sauvage, se doit de découvrir « L’archipel des hommes de l’Ouest » (esclaves irlandais qui s’y étaient réfugiés). Parmi la quinzaine d’îles et le double d’ilôts, (peuplés d’innombrables macareux), celle de Surtsey est classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO car elle a la particularité d’avoir émergé très très récemment (en 1963) à la suite d’une éruption volcanique. Seule Heimaey est habitée par des hommes mais aussi par… un volcan ! On y retrouve l’ambiance propre aux îles avec le climat rude (vent, pluie) et l’isolement.

 

⑩ REYNISFJARA – DYRHÓLAEY

Reynisfjara est une immense plage de sable noir qui se situe à l’Ouest de Vík i Myrdal (ville la plus au Sud de l’Islande et réputée pour être la plus pluvieuse du pays), de l’autre côté de la montagne Reynisfjall. Attention les yeux ! Avec les rafales de vent, les grains de sables vous lacéreront le visage ! Un imposant bout de falaise en « orgue basaltique » abrite une petite caverne. Et au-dessus, plein de macareux qui nichent et qu’on peut voir de très près. De l’autre côté de la plage, la célébrissime falaise Dyrhólaey et son arche naturelle. Carte postale !

REYNISFJARA & DYRHOLAEY

en savoir plus sur ses plages de sable noir

 

EXTRAS À VOIR

Les chutes d’eau

De part sa situation géographique et sa météorologie, l’Islande est un pays plein d’eau. D’abord sous forme de neige et de glace durant l’hiver, elle fond ensuite pour devenir d’innombrables rivières (parfois surpuissantes !!). Celles-ci serpentent à travers le paysage accidenté islandais et passent souvent par une cascade (« Foss » ) . Parmi les plus impressionnantes à voir, on a évidemment  Gullfoss (32m + 70m de haut) et Skógafoss. (60m). Parmi les plus belles, j’ai particulièrement apprécié Svartifoss (au cœur d’une enceinte d’orgues basaltiques), Seljandalafoss (derrière laquelle on peut passer) et Ófærufoss (à deux étages) à Eldgja.

 

Les Classiques du tourisme en Islande

Parmi les lieux annoncés comme incontournables à voir en Islande, on retrouve généralement le Cercle d’Or et le Blue Lagoon en tête de liste des agences touristiques et autres guides de voyage… La réalité de cette hiérarchisation repose essentiellement sur le côté pratique : c’est pas loin de Reykjavík ! De nombreux touristes visitent l’Islande en seulement quelques jours et il leur faut un aperçu condensé de l’île lors de leur séjour. Du coup, tout le monde s’attroupe là-bas et c’est bondé !

● Le Cercle d’Or regroupe 3 lieux d’intérêt : Þingvellir (Parc National et lieu historique du parlement islandais jusqu’en 1798, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO), « la chute d’Or » Gullfoss (une des plus belles cascades d’Islande), Geysir avec ses… geysers qui propulsent de l’eau bouillante sur plusieurs dizaines de mètres (jusqu’à 70 mètres de haut !).

 

● Blue Lagoon est une très grande piscine adjacente à une centrale géothermique (entre l’aéroport de Keflavík  et Reykjavík). Vous l’avez certainement déjà vu en photo avec son eau laiteuse bleutée et fumante à 35°/40°. Malgré la séduisante température, c’est le prix qui m’avait refroidi (à partir d’environ 45/50€) !

 

L’insolite à voir

Une des images qu’on voit parfois en Islande est celle d’une carcasse d’avion abandonné qui semble avoir atterri sur une autre planète. En fait, il s’agit d’un avion de la Marine américaine qui, par manque de carburant, a dû se poser en urgence sur cette plage de Sólheimasandur (entre Skógafoss et Vík i Myrdal).

 

Pour s’y rendre, pas de circuit organisé, ni de ligne de bus, il vous faudra utiliser un 4X4 (ou un vélo pour les plus valeureux). Plus d’infos et de belles photos ici.

 

Voilà donc mon classement des lieux à ne pas manquer lors d’un voyage en Islande (même si c’est très dur de tout faire en un séjour). J’espère qu’il vous sera utile en vous aidant à décider votre itinéraire. Si vous avez d’autres coups de cœur, n’hésitez à les partager dans les commentaires plus bas ! 🙂

Édouard

ISLANDE : tous nos articles !

Ce guide des incontournables à voir en Islande vous a plu ?
Dites-le avec des étoiles ! 🙂

Voyage en ISLANDE : 10 lieux incontournables à voir
4.9 (98%) 10 votes