Balades à VÍK í Mýrdal et REYNISFJARA / DYRHOLAEY

Plage de Vik i Myrdal, Islande

Vík se situe en bord de mer et au pied de falaises verdoyantes. C’est la ville (300 habitants…) la plus au Sud de l’Islande (hormis les Îles Vestmann) et est réputée pour être la plus pluvieuse ! Chose tout à fait validée puisque je m’y suis fait complètement rincé pendant plusieurs heures ! L’église surplombe la ville et c’est un joli premier point de vue. Il y a grosso modo 4 ou 5 rues mais toutes les infrastructures sont là (commerces, hôtels, restaurants…).

- VIK í MÝRDAL -

 

Vík est connue et reconnue pour sa longue plage de sable noir en roche volcanique. C’est peut-être la première des choses qu’on aura envie de faire et j’ai été saisi par les somptueux reflets lumineux des éclaircies sur la mer. Au loin, on peut voir des dents nommées Reynisdrangar sortir de l’eau et marquer le paysage. Au pied de la falaise, nichent des milliers d’oiseaux : des fulmars boréaux hyper habiles malgré le vent et des macareux qui semblent galérer à voler avec leurs petites ailes. C’est un bon coin pour observer les oiseaux qui vont et viennent sur l’eau tels des essaims. Baladez-vous dans le coin des hangars à bateaux, et voilà, vous avez fait le tour de Vík !

 

Le camping est abrité du vent par des haies (tentes… 😉 ) et possède une salle avec des tables pour se mettre au sec et des douches (non payantes !). Vik est également connue pour sa filature de laine et vous pourrez visiter le magasin d’usine (pas forcément bon marché d’ailleurs).

 

Un des 3 sentiers de randonnée depuis Vik monte à Reynisfjall, la montagne à l’Ouest. La pointe Gyldarhöll offre une vue panoramique sur tout Reynishverfi (immense plaine cultivée) Dyrholaós (le lagon) Reynisfjara (la plage) et Dyrhólaey (célèbre colline aux falaises escarpées surplombée d’un phare). Puis à tournant la tête sur la droite, les montagnes et deux glaciers : Eyjafjallajoküll (celui qui a pété en 2010) et plus proche et plus impressionnant, le Mýrdalsjökull. Cette vue très lointaine à 360° est magnifique avec tous les jeux de lumière sur l’océan et sur la terre avec les éclaircies. On peut arpenter le plateau, de mont en mont (ça fait un peu comme une molaire si vous voyez le genre).

 

- HEIDARVATN -

Si vous êtes en voiture, vous pouvez faire une petite étape à Heidarvatn, lac situé à 8 km au Nord de Vik. Rien de particulier à voir mais vu que vous passer devant, autant y faire une petite halte. Et pêcher ? Anecdotiquement, c’est ici que j’ai passé 24h à attendre que la pluie s’arrête pour me rendre à Vik i Myrdal… Et quand, elle s’est interrompue, ç’a été pour mieux me retomber en pleine marche !!

 

- REYNISFJARA & DYRHÓLAEY -

Si vous voyagez en car, celui-ci fera escale à Reynisfjara. Vous arriverez sur une immense plage de sable. Attention les yeux ! Avec les rafales de vent, les grains de sables vous lacéreront le visage ! Un imposant bout de falaise en « orgue basaltique » abrite une petite caverne. Et au-dessus, des centaines de macareux qui nichent !! On peut les voir de très près. Certains volent au-dessus de nos têtes et c’est très rigolo. Dès qu’il y a un  peu de vent (ce qui n’est pas très rare en Islande…) on a vraiment l’impression qu’ils galèrent !!

 

Vous pourrez suivre la plage jusqu’au célébrissime Dyrhólaey que si vous êtes en voiture, le car repart au bout d’1/4h.

 

De là, je vous conseille vivement de pousser à l’Ouest vers les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss qu’on retrouve sur des nombreuses photos d’Islande (les miennes par exemple 😉 ) et qui sont vraiment, braiment très belles !

🇮🇸 RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES SUR L’ISLANDE 🇮🇸



Balades à VÍK í Mýrdal et REYNISFJARA / DYRHOLAEY
5 (99.31%) 29 votes