ISLANDE : mes conseils pratiques pour préparer son voyage

Objets, livres et cartes pour voyage en Islande

Ça y est, vous avez lu mes bonnes raisons de partir en Islande et mon classement des plus beaux endroits et vous vous êtes décidés à faire un merveilleux voyage en Islande. Toutefois, vous savez que ce pays est resté sauvage et que la météo peut être capricieuse alors, avant de partir, vous vous demandez comment bien préparer son voyage en Islande. Je me propose ici de vous donner quelques conseils expérimentés afin de vous aider à mieux anticiper certaines choses importantes : à quelle période partir en Islande ? avec quel budget ? que mettre dans son sac à dos ? comment parler islandais ?

Quand partir en Islande ?

L’Islande étant située juste en-dessous du cercle polaire et Reykjavík étant la capitale la plus septentrionale au monde, on pourrait penser qu’on va se les cailler. Oui… mais non. En fait, l’Islande bénéficie des effets adoucissants du Gulf Stream (site météo pour vérifier). Par contre, plantée en plein milieu de l’Océan Atlantique, ça souffle très, très fort ! En même temps, c’est ce qui permet de chasser les nuages. Un proverbe islandais dit « si tu n’aimes pas le temps, attends 1/4h… » et qu’on peut vivre les 4 saisons de l’année en 1 heure !

Températures et précipitations moyennes à Reykjavik en Islande

analyse détaillée du climat de Reykjavík sur meteoblue.com

Alors, quelle est la meilleure période pour partir en Islande ? En regardant le graphique, on voit bien que, grosso modo, la météo est plus agréable de mai à septembre (d’autant que les jours sont plus longs, voire sans nuit !). D’autant que les sentiers seront accessibles alors qu’en hiver, la mobilité est largement réduite avec la plupart de pistes intérieures qui sont fermées. Reste que découvrir l’Islande sous la neige doit assurément être féérique. Si vous voulez observer les fameuses aurores boréales des pays nordiques, il vous faudra partir en hiver après septembre, quand les nuits s’éternisent. Bref, dans tous les cas, votre voyage en Islande sera complètement différent selon la période à laquelle vous partez et d’ailleurs, rien que pour ça, c’est une excellente raison de repartir en Islande.

 

Quel budget ? (voyager pas cher en Islande ?)

L’Islande est réputée pour être chère (comme les pays scandinaves) est ce n’est pas tout à fait injustifié (taux de change Couronne/Euro). Toutefois, après la crise de 2009, cette vérité était à nuancer et avec quelques bons tuyaux, un peu d’organisation et de sacrifice de confort, la facture peut être considérablement allégée. Pour info, lors de mon voyage en Islande, je m’en suis tiré pour au final pour moins de 900€ pour 3 semaines. Comment j’ai fait en détails :

1) le billet d’avion
Le plus gros du budget voyage. ≈ 320€ aller-retour par personne, acheté 5 mois avant. Pour suivre l’évolution du prix et connaitre les moments propices pour acheter votre billet, je vous recommande vivement le site Algofly.

L'arrêt de car de Vogar en Islande...2) le transport sur place
À partir de 2 ou 3 personnes, il est sans doute plus rentable de prendre une voiture de location en Islande, moins, je vous conseille le car. La gare routière de Reykjavík se situe derrière le lac urbain Tjornin et on y retrouve toutes les agences de cars (Reykjavik Excursions, Sterna…) avec les tarifs. Il existe de nombreux pass avec différents circuits (en boucle pour la plupart) à travers l’île. L’avantage, c’est que pour pourrez vous reposer durant les loooongs trajets.

3) la nourriture
Sapin de Bananes au Bonus de Reykjavik (Islande)C’est ici que ça va commencer à piquer… L’Islande est une île et il faut donc importer. Heureusement, la géothermie permet de produire une grande quantité de fruits et légumes, dont… la banane !! Si si !! Idéale pour son rapport prix/calories (attention quand-même à la constipation…). On avait opté pour la « cuisine » au réchaud avec gros plein en France avant de partir. L’inconvénient, c’est qu’il faut… le porter ! Après plusieurs jours, il fallait commencer à remplir et la bonne adresse a été le magasin discount Bonus. Sinon, il y a les stations services qui ne sont pas si chères que ça.

4) l’hébergement
L’estocade budgétaire ! Le camping sauvage est toléré en Islande (sauf dans les endroits protégés) mais en ville, c’est un peu compliqué… et selon les conditions météo, vous serez sans doute bien content de prendre une douche chaude (parfois payante ex : 500 ISK les 5 min à Landmannalaugar) ou de vous mettre à l’abri dans une salle commune de camping après un déluge à Vík i Myrdal. Compter +/- 10€ par personne (oui, parce qu’en Islande en fait, le camping se paie par personne, pas par emplacement) ce qui reste jusque là raisonnable. Mais si vous voulez plus de confort, votre budget va commencer à exploser avec les Guesthouses (chambres d’hôtes) et carrément les hôtels, hors de prix !!




 

Quel matériel emporter en Islande ?

COMMENT S’HABILLER ? Comme je vous disais plus haut, impossible d’anticiper le temps que vous allez « subir » donc, il faut… tout prévoir !! La première des choses donc à penser est sans aucun doute un pantalon et une veste (vraiment !) imperméables et une bonne paire de chaussures. Sans quoi, vous risquez de voir votre voyage en Islande complètement gâché si vous vous tapez la pluie tout le long. Ensuite, pour le reste des vêtements adaptés, on vous explique tout dans nos indispensables pour un voyage. Pensez à bien prendre un bonnet et des gants et surtout, n’oubliez pas votre maillot de bain pour vous baigner dans les sources chaudes (Reykjadalur, Landmannalaugar…) ou les piscines. Petit détail tout de même que j’avais sous-estimé en été en Islande, un chapeau !! Vu que la température reste toujours fraiche, les UV cuisent la peau sans qu’on s’en rende compte ! ♨

QUELLE TENTE EN ISLANDE pour le camping ? Pour ma part, un sac de couchage confort 0° (avec un collant au cas où quand-même), un matelas auto-gonflant et une tente ultra-légère (une Coleman Falcon à l’époque) ont fait l’affaire (et résisté aux vents !). Tout ça est rentré dans un sac à dos de 80 litres, pesant tout de même 20kg au départ ! Ben oui, mais qui dit autonomie complète, dit forcément on porte tout.

Tous nos conseils et nos tests dans notre rubrique « matériel de voyage »

 

…et évidemment, un appareil photo !! 🙂
Comme l’Islande est un pays d’eau, je ne peux que vous conseiller, au-delà du reste du matériel photo pratique, d’emporter un trépied : un compact et ultra-léger si vous voyagez en bus, à en vélo ou à pied, ou un plus lourd donc plus stable au vent islandais si vous voyagez en voiture. Je vous invite à lire mes quelques conseils photo.

☞ Ps : prévoir quelques cartes topographiques des lieux que vous allez visiter en Islande.

Parler et comprendre (UN PEU !!!) l’islandais ?

Autant vous le dire tout de suite, sauf exception, vous ne parlerez jamais islandais !! Par contre, si vous parlez ne serait-ce qu’un peu anglais, vous pourrez vous débrouiller parce que eux, ils sont TOUS complètement bilingues ! Malgré tout, pour ne pas faire les touristes de base qui ne fait aucun effort et aussi pour mieux comprendre le pays (noms des lieux), il peut être intéressant que connaître quelques mots de vocabulaire de base :

situer

dalur = vallée
fjall = montagne
foss = cascade
höfn = port
hver = source chaude
jökull = glacier
mörk = bois
nes = péninsule
sandur = désert de sable
vatn = lac
völlur = plaine

prononcer

ð (majuscule Đ) = « z »
Þ = « s »
j = « y »
jökull = « yeukoutl »
höfn = « eupn »

communiquer

oui =
non = nei
bonjour = góðan daginn
au revoir = bless
merci = takk (takk fyrir)
santé ! = skál
je ne parle pas islandais =
ég tala ekki íslensku

Astuce : si vous voulez être tranquille sur place en réservant à l’avance vos billets pour des expéditions en Islande, rendez-vous sur Tiqets.

🇮🇸 RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES SUR L’ISLANDE 🇮🇸



ISLANDE : mes conseils pratiques pour préparer son voyage
5 (99.14%) 70 votes