Les RANDONNÉES incontournables autour de LOURDES

Randonnée Cirque de Gavarnie Pyrénées France Paysage Montagne Outdoor Hiking Mountain Landscape Waterfall

Lourdes est située au pied du Massif des Pyrénées, véritable porte d’entrée sur les vallées de Gavarnie et de Cauterets. Cela semble alors incontournable de découvrir la montagne. Il y a bien le sentier du Pic du Jer au-dessus de la ville mais la liste des autres sommets peut alors apparaitre interminable. Alors, comme je l’ai fait pour moi et mis en pratique, je vous livre ma sélection des plus belles randonnées dans les Hautes-Pyrénées, celles que j’ai que faites lors de mon séjour sur place.

 

Infos pratiques

Se rendre à Lourdes

Lourdes se situe à environ de 2h de Toulouse en voiture ou en train (la gare se situe aux portes du centre-ville), 2h30 de Bordeaux en voiture (3h en train minimum). Pour rejoindre ensuite les vallées (de Gavarnie ou de Cauterets), il faudra compter 1 heure de route depuis Lourdes.

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ?
contenu de sac à dos en randonnée
✔︎

Le Cirque de Gavarnie

Altitude : 1640 m
(+ Refuge des Espuguettes, 2027 m)

Difficulté : ☆☆☆☆
(boucle : ★★☆☆☆)

Intérêt : ♥♥♥

Avec sa magnifique cascade, le Cirque de Gavarnie est LA randonnée incontournable à voir autour de Lourdes. Merveilleux trésor géologique reclus au fond de la vallée du Gave de Pau, l’itinéraire d’accès est très facile et rapide (aller en 1h30), en faisant ainsi une balade accessible à tous et en toute saison. Pour fuir la foule, il est possible d’emprunter une variante sur un sentier panoramique passant par le Refuge des Espuguettes (compter environ 5 à 6 heures pour faire la boucle).

Pas loin de 1600 mètres d’épaisseur de montagnes rocheuses se dressent monumentalement sous nos yeux. Le théâtre naturel qui nous enclave est absolument grandiose avec ses multiples chutes d’eau coulant le long de la gigantesque falaise (me rappelant celles de Sixt Fer-à-Cheval). La plus majestueuse de toutes est la Grande Cascade du Cirque de Gavarnie, la plus haute d’Europe avec ses 423 mètres de verticalité. Celle-ci descend des glaciers supérieurs (enfin, ce qu’il en reste) du Pic de Marboré (3248 m), son Épaule (3073 m) et des bien-nommés Pics de la Cascade (3106 m). La brise de vent qui remonte la vallée puis tournoie dans le cirque (prévoir une veste ou un pull dans le sac à dos) fait danser la trajectoire de la cascade avant qu’elle ne retouche la paroi et s’écoule en filé. Fascinant. Presque hypnotisant. Le spectacle doit être encore plus merveilleux au printemps avec la fonte des neiges. Certains poussent jusqu’à l’aplomb sur un sentier tracé à travers le pierrier (possibles chutes de rocher), d’autres restent à distance, pour mieux observer l’ensemble architectural.

lire le topo

la Grande cascade du cirque de Gavarnie © L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

La Brèche de Roland

Altitude : 2807 mètres

Difficulté : ★★★☆☆

Intérêt : ♥♥♥♥

Située à 2807 mètres d’altitude, la Brèche de Roland est une impressionnante trouée naturelle dans une barre rocheuse au-dessus du Cirque de Gavarnie. Large de 40 mètres et sur 70 m de hauteur, elle ouvre un passage à la frontière entre la France et l’Espagne. L’itinéraire le plus facile démarre du Col de Tentes (2207 m) et passe par le Refuge des Sarradets.

Versant français, la vue expose la vallée de Gavarnie avec une multitude de montagnes des Hautes-Pyrénées. Le panorama s’étale du Vignemale, plus haut sommet du massif (3298 mètres) mais dont on n’aperçoit ici que le glacier, jusqu’au pic du Marboré (3248 m), au-dessus du cirque de Gavarnie. On peut ainsi voir, par exemple, le Pic de Cestrède (2947 m), le Turon de Néouvielle (3035 m), le pic Long (3192 m)… Sous nos yeux, le refuge de la brèche de Roland, au pied de la dalle de la pointe des Sarradets (2639 m), et un joli petit lac glaciaire qui parait bien tentant pour une pause à la descente… Côté espagnol, le paysage est très différent avec une ambiance très aride, minérale, chaotique avec de nombreux éboulis de blocs rocheux. Les reliefs sont nappés des couleurs chaudes (ocre rouge et jaune, orangé…) dans une atmosphère martienne. Cet horizon est autrement très impressionnant, par son caractère extra-terrestre, désertique et silencieux. Sur la droite, se dresse le Pico Blanco (2916 m).

lire le topo

la brèche de Roland © L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Le Pic du Taillon

Altitude : 3144 mètres

Difficulté : ★★★☆☆

Intérêt : ♥♥♥♥

Sur le fil de la frontière ibérique, le Pic du Taillon est une montagne belvédère avec un splendide panorama à 360°. L’accès au sommet se fait dans le prolongement de la Brèche de Roland via le Refuge des Sarradets. Si le départ peut se faire depuis le Cirque de Gavarnie, l’itinéraire le plus court et facile se fait depuis le Col de Tentes. Français et Espagnols se retrouvent ici au sommet, carrefour international des marcheurs pyrénéens.

La cime est allongée et il y a largement de la place pour tout le monde. Pas de croix sommitale ici mais un abri en pierres pour se protéger au sol du vent (si bivouac ou, l’hiver, en ski de randonnée). Formant une longue et large ligne de crête, le Pic du Taillon dispose de nombreux belvédères permettant une impressionnante vue à 360° sur une grande partie des Hautes-Pyrénées. Versant espagnol, le paysage s’étend sur ce plateau désertique du Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido. À l’Ouest, la montagne se poursuit en arête jusqu’aux Pics des Gabiétous et les Tourettes. On peut également voir le Lac des Espécières à côté du Col de Tentes, point de départ de ce matin. En arrière-plan, le Vignemale, plus haut sommet des Pyrénées (3298 m), avec sa langue glaciaire. Côté Nord-Est, le regard plonge dans la Vallée des Pouey Aspé puis s’écoule sur celle de la Vallée du Cirque de Gavarnie. On peut observer la fameuse Grande Cascade, chutant sur 423 mètres de verticalité depuis les glaciers du géologiquement tourmenté Pic de Marboré (3248 m). En toile de fond du paysage, on aperçoit le Pic du Midi de Bigorre et son observatoire ainsi que les cimes du Massif du Néouvielle.

lire le topo

le pic du Taillon © L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Le Lac de Gaube

Altitude : 1725 mètres

Difficulté : ★★☆☆☆

Intérêt : ♥♥♥

Au fond de la vallée de Cauterets, le Lac de Gaube est l’autre carte postale des Hautes-Pyrénées avec son paysage émeraude, aux atmosphères variées selon les saisons et la météo. Facile et rapide, l’itinéraire commence par une superbe cascade. Situé à la jonction du Gave de Gaube et du Gave du Marcadau, le Pont d’Espagne a été construit en 1886 pour relier la France à nos voisins ibériques. Cette voie pastorale permettait aussi les échanges commerciaux. Aujourd’hui, il est essentiellement le point de ralliement des touristes venus admirer la somptueuse cascade en escalier.

Au fil des pas, l’horizon lacustre surgit derrière le relief des roches moutonnées. L’émerveillement précède avec le Lac de Gaube émeraude au creux de son écrin pyrénéen. Puis… la foule ! Plus l’œil se balade, plus le regard est rempli d’une foultitude de gens, venus notamment faire la randonnée en famille. Ce joyau montagneux est assurément victime de son succès et je ne peux que vous conseiller d’y aller, contrairement à moi, hors-saison ou alors tôt le matin (d’autant que la surface de l’eau sera plus calme, mais le paysage à contre-jour). En toile de fond, la Vallée de Gaube avec un glacier (enfin, ce qu’il en reste) accroché sur la face Nord du Petit Vignemale (3032 m) et de la Pointe Chausenque (3154 m). Pour ceux qui auraient besoin d’un autre type de récompense, il y a l’Hôtellerie du Lac de Gaube.

lire le topo

le lac de Gaube © L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Le plateau des Lacs de la Glère, Det Mail, Estelat…

Altitude : 2423 mètres

Difficulté : ★★☆☆☆

Intérêt : ♥♥♥♥

Le plateau de la Glère est moins couru que d’autres randonnées dans les Hautes-Pyrénées, il n’en est pourtant pas moins ravissant. Un itinéraire en un jour, passant par le refuge de la Glère, permet de découvrir pas moins de 8 lacs : de la Glère, de Coume Escure, Det Mail, de la Mourèle, de la Manche, Estelat inférieur et inférieur… En toile de fond, les cimes en dentelles escarpées du massif de Néouvielle.

le lac Det Mail

De par sa douce platitude et sa faible profondeur, le lac Estelat inférieur est une pellicule translucide recouvrant le sol. Le sentier, presque au même niveau, longe alors les bords de ce lac en forme de coude. On a presque l’impression de marcher sur l’eau. Derrière soi, le pic du Midi de Bigorre (2876 m) semble flotter en toile de fond. Il y a quelque chose d’extra-terrestre ici, les pieds baignants, tout en étant en une fine apesanteur, orienté vers l’incommensurable. Du reste, malgré la chaleur estivale, l’atmosphère est emplie de fraîcheur. Un dernier ressaut duquel ruisselle en cascade le fil d’Ariane reliant les deux frères et on atteint le dernier lac du plateau du Néouvielle, le lac Estelat supérieur. Les dalles forment un beau promontoire pour se délecter de la profonde couleur vert émeraude. La barre rocheuse fermant le tableau, concentre le regard sur l’essentiel, ici et maintenant.

lire le topo

le lac Estelat inférieur © L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Le Turon de Néouvielle

Altitude : 3035 mètres

Difficulté : ★★★☆☆

Intérêt : ♥♥♥♥

Le Turon de Néouvielle est un sommet à 3000 mètres d’altitude (historiquement le premier réalisé dans les Pyrénées, est-il dit), relativement aisé d’accès mais un peu long. L’itinéraire par le refuge de la Glère est magnifique avec une multitude de lacs au pied des montagnes avant de finir dans un vaste pierrier.

le sommet du Turon de Néouvielle

Une agréable plateforme de fortune a été aménagée pour pouvoir poser spartiatement quelques sacs de couchage, à l’abri d’un petit muret de pierres. De là-haut, la vue est absolument splendide avec un sensationnel panorama à 360° ! On domine les lacs de Maniportet et le refuge de la Glère par lesquels on est monté. Bordé par le pic de Néouvielle et le pic des Trois Conseillers puis le panorama se déploie sur le pic de Bastan d’Aulon, le lac de Cap de Long et son remarquable bleu profond, les reliefs de la réserve naturelle de Néouvielle avec le pic Méchant, le Grand Pic, le pic de Campbieil, les sommets espagnols dont le pico Aneto et la punta de Lardana, le pic Badet et le majestueux pic Long, au pied duquel se loge le lac Tourrat, le lac de Bugarret, le lac de Couyela det Mey, la Brèche de Roland, le pic du Taillon puis le Vignemale… jusqu’au pic du Midi de Bigorre (2876 m).

lire le topo

le lac de Cap de Long © L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

 

Évidemment, la liste des plus belles randonnées à faire dans les Hautes-Pyrénées, dans les environs de Lourdes, est forcément plus longue : on pourrait, par exemple, citer également le Massif de Néouvielle, le lac d’Isaby, le cirque de Troumouse, le lac d’Estom, le pic du Montaigu, le pic de Béout, le lac de Suyen, la réserve du Pibeste-Aoulhet, le lac d’Artouste…

Si vous voyez que j’ai oublié un endroit incontournable qui vous adorez, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires plus bas. Ça profitera à tout le monde ! En attendant, voici pouvez prospecter sur la carte IGN Gavarnie Saint-Sauveur 1748 OT ou celle de Néouvielle Vallée d’Aure 1748 ET ainsi que sur un Guide Topos Randonnées autour de Lourdes.

Se loger vers Gavarnie

 




Booking.com


Et si vous notiez vos randonnées ?

Forts de nos expériences montagnardes, nous avons réalisé un Carnet Montagne pour la Randonnée pour vous accompagner là-haut et en bas, avant, pendant et après. Qu’on soit amateur de randonnée à la journée à côté de chez soi ou féru de trek à travers le monde, on rencontre le même problème : les souvenirs se confondent, s’estompent et finissent par nous échapper. Coucher sur le papier le récit de sa randonnée, c’est un temps qu’on prend pour soi mais aussi un moyen de protéger ces précieux souvenirs du passage du temps. Imaginez-vous dans quelques années : vous tenez entre les mains ce carnet rempli de vos plus belles randonnées en montagne – toutes celles que vous avez faites ou simplement celles que vous souhaitez conserver. À l’intérieur, des conseils et des listes pour se préparer, des illustrations de faune et de flore pour identifier ainsi que de nombreuses pages pour raconter vos randonnées. ➜ plus d’infos sur notre Carnet de Randonnée





D’autres articles sur les mêmes thématiques

Randonnée

Pyrénées

Conseils Montagne

Vous aimez cet article ?
Parlez-en à vos amis et inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières publications




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *