Le LAC DES VACHES, carte postale de la Vanoise

Le Lac des Vaches et la Grande Casse, Massif Parc National de la Vanoise © L'Oeil d'Édouard - Tous droits réservés

Enfant, le Parc National de la Vanoise a été une de mes premières expériences de la montagne. J’en garde de somptueux souvenirs. C’est l’un des plus beaux Parcs Naturels de France. Le magnifique village de Pralognan-la-Vanoise en est le cœur tandis que la Grande Casse (3855 m) est le plus haut sommet de Savoie. Une très belle randonnée monte au Col de la Vanoise et son refuge, en passant par le célèbre Lac des Vaches.

Sommet : Lac des Vaches (2318 m)
Massif : Vanoise (Savoie)

Départ : Pralognan-la-Vanoise
Parking des Fontanettes (1660 m)

Carte IGN : Trois Vallées Modane 3534 OT

Dénivelé : 860 m
Distance : 4 km aller

Durée : montée env. 2h (descente 1h30)

Difficulté : ★★☆☆☆

d’avril à novembre

Intérêt : ♥♥♥♥
Lacs de Montagne
Bouquetins – Marmottes
Lac de montagne

➜ Se rendre à Pralognan-la-Vanoise

Depuis Albertville, s’enfoncer dans la vallée de la Tarentaise en traversant Moûtiers, puis Bozel. Arrivé à Pralognan (si vous ne vous arrêtez pas à l’aller, faites au retour, ça vaut vraiment le coup !), suivre la direction Les Fontanettes qui slalome au milieu de chalets et petits immeubles. La route se poursuit en montant jusqu’au parking, au pied du télésiège.

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ?
➜ retrouvez ma liste de contenu de sac à dos de randonnée
✔︎





Par le Refuge des Barmettes

Depuis le parking, l’idée est de… monter ! Ce que je veux dire par là, c’est qu’il y a bien un sentier sur la gauche à l’ombre des arbres (il est également possible de monter direct dans la pente de la piste de ski, en été évidemment !). On longe alors un torrent sur la droite (un spot est aménagé un peu avant le refuge des Barmettes pour permettre une vue sur une petite cascade). De l’autre côté, la falaise de l’imposant Grand Marchet (2651 m) domine face à vous.

 

Après 3/4h, le chemin s’aplatit un peu et on arrive au sommet du télésiège où se trouve le très joli Refuge des Barmettes (2010 m). Celui-ci fait surtout bar-restaurant (hiver/été) avec une terrasse bien exposée, mais également dispose de 27 places pour dormir. En arrière-plan, se dressent la Pointe de la Grande Glière (3392 m) à gauche et l’Aiguille de la Vanoise (2796 m) avec sa forme inouïe d’aileron, sur la droite. La Grande Casse commence à pointer le bout de son sommet derrière.

 

Après une petite pause à l’ombre du toit, on repart dans le somptueux vallon de la Glière en parcourant La Route du Sel. Au départ, plusieurs panneaux renseignent sur l’histoire de cet itinéraire datant de l’Âge de Bronze. Le chemin est tracé pour de jolis murets en pierre qui préservent ainsi la végétation des promeneurs égarés… Il s’agit d’un sentier quasiment à plat super mignon tout plein : verdoyant, bucolique avec des plantes, des fleurs de montagne, des mini-ruisseaux à enjamber et avec un peu de chance, de nombreuses marmottes presque pas trop sauvages qui mangent à quelques mètres de nous ! Idéal pour une randonnée en famille où il faut enthousiasmer les enfants ! On passe à côté du Chalet de la Glière et des ruines d’anciennes cabanes. Et au milieu, coule une rivière

 

Enfin un ruisseau, la “glière“, alimentée par une cascade se situant au fond du vallon et par le petit torrent qui vient du Lac des Vaches. Déjà, rien que pour ça, ça vaut le coup ! Mais on va quand-même pas s’arrêter là parce que juste un peu plus haut, il y a une petite merveille… Le sentier se poursuit en lacets, offrant une belle vue, plus directe, sur la cascade de la Glière. Celle-ci descend du lac de la patinoire, au-dessus du Chalet des Gardes. Il est possible de croiser d’autres marmottes (mettant le chocolat dans le papier ?) parce que là, c’est clairement leur quartier !

Le Lac des Vaches

Encore un “dernier” petit effort. Les ultimes raideurs se font en suivant les lacets tracés (et à respecter pour ne pas abîmer le terrain). Après environ 1 heure de marche depuis le refuge des Barmettes, on atteint le replat où se loge le Lac des Vaches, la récompense arrive… Par chance, petit coup d’œil opportuniste dans les rochers en contrebas de l’Aiguille de la Vanoise, on a pu observer un bouquetin pépère.

Hé ! Regardez à droite !

 

Au pied de l’Aiguille de la Vanoise, le splendide s’offre alors à vos yeux : le Lac des Vaches, avec son fameux chemin en pierres plates posées en plein milieu pour le traverser. Il se situe à 2318 mètres d’altitude alors, en juin, il y a encore de la neige… Et c’est peut-être d’autant plus beau, non ? Au cœur de sublime cadre, le casse-croûte est absolument délicieux avec, en arrière-plan, les Aiguilles de la Petite et Grande Glière et la Grande Casse. Le jambon-beurre prend alors une toute autre saveur !

 

En traversant le lac sur les pierres plates (encore que le niveau de l’eau le permette en début de saison avril/mai), on peut monter sur un petit belvédère pour avoir une perspective inversée. On peut alors voir la Pointe du Creux Noir (3153 m) à droite et, au fond, l’Aiguille de Mey (2868 m) pointant au-dessus de Pralognan. Pour les plus curieux et motivés, on peut alors rejoindre le splendide plateau Col de la Vanoise où se trouve le Refuge Felix Faure. Vue grandiose au pied de la Grande Casse et sur la Pointe de la Réchasse.

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

d'autres photos de la randonnée au Lac des Vaches ? cliquer ici

Retrouvez tous nos conseils montagne et topos randonnée en Vanoise dans notre rubrique Trace Les Cimes△△