Le MONT THABOR par la vallée de la Clarée, Névache

Sommet du Mont Thabor

Le Mont Thabor se situé à la frontière entre la Savoie et les Haute-Alpes. Il existe différents itinéraires de part et d’autre (dont notamment un superbe trek en boucle). Ce topo part d’au-dessus de Névache et remonte la vallée de la Clarée. La randonnée du Thabor offre des environnements variés (ruisseaux, lacs de montagne, alpage, sentiers rocheux…) et le sommet est un magnifique belvédère sur la Maurienne, la Vanoise et les Écrins.

Sommet : Mont Thabor (3178 m)
Massif : Cerces (Hautes-Alpes)

Départ : Parking de Laval (2030 m)

Carte IGN : Névache Mt Thabor 3535 0T

Dénivelé : 1200 m

Durée : montée 3h30 – descente 2h30

Difficulté : ★★★☆☆

de juin à octobre…

Intérêt : ♥♥♥♥

+ 3000 mètres
Lacs de Montagne

Se rendre à Névache :

Se rendre à Briançon, remonter à l’Est en direction de l’Italie et du Col de Montgenèvre et, à La Vachette, tirer au Nord sur la D994G et passer le Val-des-Prés et Névache. ⚠ La suite de la route jusqu’au parking (D301T) est fermée en hiver et de 10h à 18h entre mi-juillet et fin août. Le parking de Laval n’est alors accessible que par une navette depuis Névache, 2/3€. (détails de l’OT).

 




Le Thabor par le Refuge des Drayères…

3/4 h de montée tranquille depuis le parking et on arrive au Refuge des Drayères. Si jamais vous vous rendez compte que vous avez oublié votre casse-croûte, sachez que tout n’est pas perdu : un panier pique-nique rando à 10 € est y en vente (le contenu m’a semblé assez intéressant et a priori rentable).

À partir de maintenant, ça va monter… Au Pont de Pierre, petit échauffement, une petite côte assez raide pour commencer à faire chauffer les cuisses mais devient de plus en plus à plat. L’itinéraire suit le ruisseau avec vue sur les crêtes escarpées en fond.

… et les lacs

Au bout de 1/2h, on arrive au Lac Rond. Le cadre est assez chouette avec la Crête des Muandes à l’Est avec le Rocher de l’Aigle (2921 m) et le Rocher de la Grande Tempête (3002 m), à l’Ouest, la Crête des Rochers Marions (2927 m) et la Pointe des Cerces (3093 m).

On remonte la vallon en traversant un alpage et on arrive au Lac des Muandes (peu intéressant). Ensuite, montée au Col des Muandes et ça devient de plus en plus raide et minéral. Arrivée au col (2828 m) 2h après le Refuge des Drayères. Petite pause après une petite suée pour admirer la première vue sur le Mont Thabor, sur le vallon en-dessous avec le Grand Séru (2845 m) et la Roche Bernaude (3222 m) et les trois pointes de la Crête des Rois Mages (Balthazar, Melchior et Gaspard) en arrière-plan.

Montée par la Roche de Chardonnet

L’officiel tracé IGN rose du GR57 fait redescendre là-bas d’dans sous le Grand Adret pour ensuite remonter au Col des Méandes (soit 200 m de dénivelé négatif qui seront à remonter ensuite…). Du coup, on a plutôt opté (comme tout le monde en fait) pour l’officieux itinéraire par la crête qui passe par la Roche du Chardonnet (2950 m). Le sentier est bien tracé et il n’y a rien de techniquement très compliqué (à peine posé la main de temps à autre). On longe l’arête qui fait frontière entre la Savoie et les Hautes-Alpes.

© L’Oeil d’Édouard

Après le Col de Valmeinier (2869 m), on traverse le pierrier derrière le Roc de Valmeinier et, ubac oblige, il était encore en partie recouvert de neige en cette fin août. La montée qui suit est assez raide et mène jusqu’au Col de la Chapelle. Le cadre est splendide : vert au départ, puis noir, c’est dorénavant ocre jaune ! La traversée presque sablonneuse amène au Pied du Désert (3063 m), 1h15 après le Col des Muandes.

Une petite dernière montée avec, dans le dos, on a une vue panoramique sur le Grand Séru (2888 m) et le Vallon du Dîner avec, la Roche Bernaude (3222 m) et les trois pointes de la Crête des Rois Mages (Balthazar, Melchior et Gaspard) en arrière-plan. On atteint ensuite la Chapelle du Mont Thabor en moins de 10 min et elle… attire la foule ! Peut-être que c’est le seul endroit ombragé … À l’intérieur, on retrouve un autel (derrière une grille très… carcérale…) et plusieurs ex-voto.

Au SOMMET DU MONT THABOR !

Le sommet est juste derrière, à une centaine de mètres. Comme sur le Brennisteisalda (en Islande), on a l’impression de marcher sur Mars. D’ailleurs, quelques randonneurs inspirés se sont essayés à la communication extra-planétaire avec des inscriptions et des symboles en pierres disposées au sol.

Le sommet du Mont Thabor (3178 m) offre un panorama presque à 359° : le Pic du Thabor étant légèrement plus haut (3207 m), il bouche la vue au Nord (on ne voit pas le Mont Blanc) et, pour l’Est, il faut revenir sur la Chapelle pour avoir une vue dégagée.

Le Massif de la Vanoise au Nord avec l’Aiguille de Péclet, la Dent Parrachée, les Glaciers de la Vanoise, les Alpes Grées, quelques sommets italiens au Sud-Est dont le mythique Mont Viso, le Briançonnais au Sud,le Queyras, le Massif des Écrins avec le Mont Pelvoux, la Barre des Écrins, la Meije au Sud-Ouest et, à l’Ouest, les Aiguilles d’Arves.

📷 L’Oeil d’Édouard ©

Envie de découvrir mon Tour du Mont Thabor en 3 jours ?
Retrouvez tous nos topos et conseils montagne dans notre rubrique Trace Les Cimes△△



Le MONT THABOR par la vallée de la Clarée, Névache
4.9 (97.66%) 128 votes