Le MÔLE, 360° du Mont Blanc à Genève et coucher de soleil

Croix sommet Le Môle Massif du Chablais Haute-Savoie Alpes France Randonnée Montagne Paysage Outdoor French Alps Cross summit Mountain Landscape Hike Hiking

Porte d’entrée des massifs de Haute-Savoie, Le Môle est une montagne emblématique, dressée au-dessus de Bonneville. La randonnée est une classique des locaux car elle est facile et relativement rapide. Surtout, son sommet offre un panorama à 360° sur les reliefs environnants avec le Chablais, le Mont Blanc, les Bornes, le Salève, Genève et le Lac Léman.

Sommet : Le Môle (1863 m)
Massif : Chablais (Haute-Savoie)

Départ : Chez Béroud (1157 m)

Difficulté : ★★☆☆☆

Dénivelé : 700 m
Distance : 10 km (aller-retour)

Durée : montée 1h30 à 2h

Intérêt : ♥♥♥

Période : avril à novembre

Carte IGN : Bonneville Cluses 3429 ET

➜ Se rendre “Chez Béroud”

depuis Annecy, aller vers La Roche-sur-Foron. Contourner la ville en poursuivant en direction d’Annemasse mais, un peu après, sortir à Findrol/Fillinges.
depuis Annemasse, aller en direction de La Roche-sur-Foron mais sortir à Findrol/Fillinges.
depuis Bonnevile, prendre la D12 de la Côte d’Hyot en direction de Peillonnex.

Ensuite, dans tous les cas, traverser Marcellaz puis Saint-Jean-de-Tholome, Bovère sur le D20. Poursuivre la route Vers les Granges jusqu’au bout, où se trouve le parking de Chez Béroud, largement assez grand pour accueillir plusieurs dizaines de voitures.

Avant de partir, êtes-vous bien équipé ? ➜ retrouvez le contenu de sac à dos de rando ✔︎


Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (soldes permanentes !) ✅

 

Montée par le Petit Môle

Commençons par le choix de l’itinéraire de randonnée du Môle où il y a de multiples possibilités depuis Chez Béroud : par la piste forestière, le Plan Meunier, la crête Est… (en violet sur la carte ci-dessus) ou bien par la “voie normale” (tracé rouge), expliquée ici. En effet, il s’agit de la plus simple et directe pour rejoindre le sommet. Un chemin caillouteux part du fond haut du parking. Après une épingle toute proche, une bifurcation se présente. Continuer tout droit pour l’option piste forestière (plus “confort” mais moins charmante) ou partir à droite pour le Chemin rural dit du Club Alpin. Celui-ci conduit à une habitation où il faudra alors prendre le sentier s’enfonçant à gauche dans les arbres.

On évolue alors dans une agréable ambiance de sous-bois (conifères) avec quelques fenêtres ouvertes sur la Chaine du Bargy. À 1393 mètres d’altitude, on rejoint un chemin d’accès aux Chalets de La Ravire qu’il faudra remonter par la gauche pour rejoindre la piste forestière. Plus dégagé, on aperçoit alors devant nous la partie sommitale du Môle. Encore deux lacets et on atteint la petite épaule Sud, laquelle permet une pause contemplative si besoin.

Tendrement nommé, le Petit Môle (1530 m) est un superbe balcon au-dessus de Bonneville. Il offre une large vue à 180° du Mont Salève au Massif du Mont Blanc, en passant par la plaine de La Roche-sur-Foron et le Massif des Bornes. Une table d’orientation permet d’identifier chacun des sommets exposés sous nos yeux émerveillés. Pour les marcheurs modérés et les randonneurs en famille, la montée (1/2h à 1h, selon) vaut déjà vraiment “l’effort”. On peut également observer la pente méridionale du Môle et les différents tracés de montée (ou descente pour le ski de randonnée). Après l’alpage de La Lardère, La Buvette de l’AmiMôle permet un petit plaisir avant et/ou après.

Le Chemin rural de la fontaine du Cherente tire alors à droite pour traverser dans les bois jusqu’à arriver sur l’épaule Est, à 1587 m. Mais l’itinéraire classique part à gauche dans une douce ascension épousant la concavité de la pente (attention vers 1625 mètres d’altitude, une épingle sous les arbres est un peu moins évidente). On remonte en faisant de longs lacets. En fait, il y a plein de chemins sauvages mais je préfère ne pas les suivre afin d’éviter d’accentuer l’érosion. D’ailleurs, des boites à curieux, installées par l’Association pour la protection de l’environnement du Môle, jalonnent l’itinéraire. À 1720 m, on rejoint l’itinéraire venant de Plan Meulet (variante). Au printemps, à la fonte de la neige, l’eau ruisselle dans le sillon du sentier. Et, par endroits, il se transforme en véritable rigole très boueuse (prendre des chaussures de rando adaptées). Du reste, c’est ce qui permet à la pente d’être recouverte d’innombrables jonquilles la parant alors d’un gracieux voile jaune. Si on ajoute à cela la vue permanente sur le Mont Blanc, il y a de quoi être heureux ! Une dernière traversée conduit au “col” entre les deux oreilles du Môle.

 

Le Môle, sommet à 360°

En poursuivant à l’Est, on rejoint sur une croix non-sommitale (1861 m), lieu d’arrivée de l’itinéraire par la crête orientale (notamment des vélos de montagne depuis Marignier). Le panorama dominant la Vallée de Cluse et Marignier est saisissant, avec une vue imprenable sur le Massif du Mont Blanc avec l’Aiguille du Midi, les Grandes Jorasses, l’Aiguille Verte et les Drus. A droite, le Nord des Bornes-Aravis avec la Chaine du Bargy, la Pointe Percée, la Pointe d’Andey, la Montagne de Sous-Dine…). Sur la gauche, on retrouve la Vallée du Giffre de Taninges et Samoëns, remontant jusqu’au Cirque de Sixt-Fer-à-Cheval. Le Pic de Tenneverge pointant au-dessus.

vue depuis la crête orientale

C’est en poursuivant la crête vers l’Ouest que l’on atteint le véritable sommet du Môle, 1863 mètres d’altitude. Singularité du lieu, le point culminant n’est pas marqué d’une croix mais… d’un banc double. Réalisé et monté à dos d’hommes par l’association L’Amitché du village de Ayze en contrebas, ce mobilier est très appréciable pour se poser après l’effort et ainsi admirer confortablement la vue.

vue arrière sur le “faux” sommet avec la croix

Face Nord, quelque peu vertigineuse (attention aux traitresses corniches de neige persistante), le Massif du Chablais se déploie sur la Vallée Verte et le Roc d’Enfer. Par temps dégagé et sec, on pourra même voir jusqu’aux Cornettes de Bise et la Dent d’Oche. Versant Sud, on domine les plaines de La Roche-sur-Foron avec le Mont Salève, Genève et son jet d’eau, le Lac Léman et les Monts du Jura en arrière-plan. Pour identifier précisément le nom de chaque sommet alentours, je vous conseille l’application Peakfinder.

 

Un coucher de soleil somptueux

C’est en fin de journée que j’avais décidé de revenir faire ma randonnée au Môle. Comme une intuition. Et bien m’en a pris puisque le spectacle a été au rendez-vous. En effet, les nuages qui s’accumulaient progressivement sur le Mont Blanc au fil de la journée ont commencé à se dissiper jusqu’à presque totalement disparaitre. De l’ordre côté, rougeoyante, la boule de feu ira, dans un poétique oxymore, fondre sur le Crêt de la Neige avant de s’éclipser. Après cette golden hour où les couleurs se dorent, celles pastels les ont, à l’image de la douceur propre à leur ton, progressivement remplacées. Les sommets blancs se font roses et les lumières, urbaines puis stellaires, éclosent peu à peu dans le tableau Romantique.

© L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

Mais sauf si l’on reste bivouaquer, il est maintenant venu l’heure de redescendre. 3 options de retour s’offrent alors (cf : carte en début d’article) : l’aller-retour par le même itinéraire (alternative possible par la piste forestière, histoire de varier), sinon, par la crête Est avant de revenir sur le Petit Môle, ou bien encore en faisant une boucle par Plan Meulet, mais celui-ci n’est toutefois pas le plus enthousiasmant non plus.

Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (soldes permanentes !) ✅

Randonnée

Chablais

Conseils Montagne

Vous aimez cet article ? Parlez-en à vos amis !