Test : Veste Ultrashell COSMIQUES CIMALP

Veste Cosmiques CimAlp Ultrashell - Test matériel outdoor montagne Ski de Randonnée / Mountain Jacket Review

Répondant au doux nom évocateur de Cosmiques, CimAlp a conçu une veste légère, imperméable et particulièrement respirante avec son système Aerodry®. Testée dans différentes activités de montagne et différentes conditions, je vous fais un compte-rendu pour vérifier si la marque française a tenu ses promesses.

Description technique

Composition : 3 couches Rip-stop, membrane ULTRASHELL®
Poids : 406 g (en taille M)
Nombre de poches : 6 (4 extérieures, 2 intérieures)

Serrage : cordons élastiques + scratch poignets
Imperméabilité : 20.000 mm (coupe-vent jusqu’à 100 km/h)
● Respirabilité : 80.000 mvp

Test de la Veste CIMALP COSMIQUES

Le design

La veste Cosmiques a été élaborée avec la membrane Ultrashell® CimAlp (comme le modèle Advanced, déjà testée). Celle-ci offre des caractéristiques techniques remarquables pour une 3 couches aussi fine et légère. Même si le tissu est relativement souple, on retrouve néanmoins ce bruit de froissement des Gore-Tex traditionnelles (cf : Norrøna Trollveggen). L’imperméabilité est standard (20.000 mm), ce qui est suffisant pour rester au sec sous une pluie qui n’est pas non plus un déluge de plusieurs heures. Pour rendre hermétique l’ensemble, les coutures sont soudées par l’intérieur et les fermetures éclair YKK sont étanchéifiées. Toutefois, le petit retour de protection en bas des poches pectorales semble pouvoir faire micro-cuvette et ainsi une porte d’entrée sur le long terme (à vérifier). Par ailleurs, expérimentée sur les sommets enneigés des massifs des Bauges et du Bargy, l’isolation au vent a été convaincante (annoncée jusqu’à 100 km/h).

 

L’autre intérêt d’une membrane technique, c’est sa capacité à évacuer l’humidité et la chaleur lors de l’effort physique. La membrane CimAlp Ultrashell indique une respirabilté de 80.000 mvp en test labo, soit 2 à 4 fois plus que les autres modèles du marché. Pour ajouter à la chose, deux ouvertures zippées de 25 cm sous les aisselles pour aérer. De plus, CimAlp a développé et intégré son système de Aerodry® : sur chaque haut de manche, une ouverture de 3 cm de diamètre, recouverte d’un filet et d’un “pad 3D” souple ouvert sur le bas, permet la ventilation, même lorsqu’il pleut. Pour être honnête, difficile d’en vérifier précisément l’impact mais le fait qu’il y ait des ouvertures supplémentaires est forcément un plus. En tout cas, j’ai testé la veste Cosmiques en ski de randonnée par conditions printanières et j’ai apprécié ne pas cuire à l’étouffée, même lors de la montée au soleil.

 

Côté “stylisme”, j’aime la coupe cintrée. Contrairement à la veste Advanced qui est plus/trop ample, celle-ci n’encombre pas les mouvements de bras. De plus, portée avec une polaire ou une micro-doudoune, elle permet de garder contre le corps une nécessaire fine couche d’air pour isoler du froid. La longueur du dos descend bien jusqu’aux fesses afin de ne pas exposer les reins à la neige et au froid (même bras levés, grâce au tissu légèrement stretch). Pour info, la taille S sied parfaitement à mon mètre 74 haut-savoyard. Un cordon élastique permet de serrer facilement tandis que, sur les poignets, le serrage se fait avec un scratch (pratique alors qu’on a des gants !). La capuche est également bien taillée, assez grande pour accueillir un casque d’alpinisme (presque assez pour un casque de ski, mais qui, à par moi pour la photo ci-dessous, met sa capuche par-dessus en ski ?). Celle-ci est ajustable avec un cordon élastique “tour de tête” à l’arrière et un autre vertical sur l’avant. Petits détails, une micro-visière pour abriter un peu des gouttes et flocons ainsi qu’une bandelette en velours pour ne pas irriter le menton ou le nez. Pour ce qui est des coloris, je l’ai prise en noir mais j’ai vraiment hésité avec la version jaune, également très chouette ! Par contre, mesdames, pas de version féminine « Cosmic girl from another galaxy… ».

 

La veste CimAlp Cosmiques est dotée de 6 poches (4 extérieures, 2 intérieures), ce qui est très pratique pour placer stratégiquement ses diverses affaires (gants, bonnet, téléphone…). Deux poches repose-mains, plutôt grandes, et deux autres, un peu plus petites, au niveau du thorax. Dedans, deux filets : un sur le flan gauche, suffisamment profond pour y glisser un paire de gants et un sur le pectoral droit, zippé, pour y loger un smartphone.

 

Quelle utilisation ?

De par son nom, la veste Cosmiques CimAlp se présente comme une troisième couche pour pratiquer l’alpinisme. Effectivement, ses caractéristiques techniques et sa coupe cintrée la situent dans ce registre. Toutefois, le modèle Vinson me semble plus adapté car renforcé sur les épaules (abrasion due au frottement de la corde). De plus, la présence des poches repose-mains est inutile, voire gênante/irritante, quand on porte un baudrier par-dessus. En revanche, elle s’est avérée tout à fait adaptée pour le ski de randonnée où j’ai apprécié sa respirabilité et son isolation au vent. De ce fait, je m’en sers également en ski de fond et parapente. Polyvalente, elle est parfaite pour la randonnée pédestre où, légère et compressible, elle trouvera très facilement sa place en fond de sac en cas d’intempéries.

 

Astuce : Au fil des saisons, en plus de s’user, se salir, les membranes perdent en imperméabilité. Pour entretenir ses vestes Gore-tex et autres textiles en nylon/synthétique, on peut les nettoyer et imperméabiliser avec les produits spécifiques Nikwax (recommandés par de nombreuses marques). Les vêtements outdoor étant, il faut l’avouer, onéreux, il peut être plus que bien vu d’en prolonger la durée de vie !

 

MON VERDICT

J’aime

● la coupe cintrée
● la respirabilité
● la légèreté

 

● la polyvalence
● le rapport qualité/ prix

À améliorer

● le bruit de froissement de la membrane
● imperméabilité pour les conditions extrêmes en haute-montagne

Après sa veste Advanced, CimAlp a conçu un modèle plus ajusté : la Cosmiques utilise les caractéristiques techniques de la membrane Ultrashell® pour en faire une 3e couche mieux taillée et plus polyvalente. Qu’importe l’activité, elle répond à la grande majorité des situations, de la basse vallée au haut sommet, et ce pour un prix abordable.

➜ en vente sur CIMALP.fr ou AMAZON

 

D’autres articles sur les mêmes thématiques

Ski de rando

Conseils Montagne

Test Matériel

Vous aimez cet article ?
Parlez-en à vos amis et inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières publications