Test : Veste Gore-Tex TROLLVEGGEN Light Pro NORRØNA

Test Veste Gore-Tex TROLLVEGGEN NORRØNA review : randonnée montagne

Non, la Trollveggen n’est pas une créature baveuse toute verte, férue de tofu et de soja. Il s’agit d’une veste de montagne de haute technicité, élaborée par la marque norvégienne Norrøna. Cette hardshell a été conçue pour les pratiques outdoor les plus exposées aux conditions météo hostiles. Après plusieurs expériences, je vous livre mon avis.

Description technique :

Composition : Gore-Tex Pro 40D
Poids : 480 g (en taille M)
Nombre de poches : 3 (2 poches zippées extérieures, 1 intérieure)
Serrage : cordon en bas de la veste et capuche + scratch poignets
Imperméabilité : 30.000 mm
● Respirabilité : 30.000 mm

Test de la veste TROLLVEGGEN NORRØNA

Le Gore-Tex : résistant, imperméable et respirant

Le tissu Gore-Tex®, c’est LE tissu pour les sports de montagne ! Cette technologie est LA solution au problème « imperméable mais respirant, tout en étant résistant à l’abrasion » (frottements contre les parois rocheuses notamment). C’est un élément déterminant pour être bien isolé en montagne (vent et intempéries) sans pour autant avoir la sensation de cuire à l’étouffée à cause d’une transpiration mal régulée durant l’effort. Plutôt qu’une longue explication, voici une vidéo.

Le Gore-Tex® est également ce qui fait se fait de mieux sur le marché contre l’abrasion et les déchirures. En le prenant en main, j’ai toujours été saisi par l’impression évidente de robustesse. Difficile à vérifier en quelques mois mais je suis convaincu que le tissu résiste plus que convenablement aux frottements des cordes, du baudrier, des bretelles des sacs etc… À mon avis, on est parti pour plus de 15 ans là ! Contrepartie de la qualité de la performance, la toile est un peu bruyante lors des mouvements et froissements.

 

D’un point de vue purement technico-technique, la Trollveggen Light Pro est une veste de montagne de très grande qualité. L’imperméabilité est indiquée de 30.000 mm ce qui correspond à une protection qui vous garantit de rester au sec même en plein déluge ! Je l’ai testée sous une belle averse printanière et évidemment, rien à redire (vous comprendrez que je n’ai pas sorti mon appareil photo…). Tous les zips des fermetures éclair sont étanchéifiés pour ne laisser passer aucune goutte. Je ne vous parle pas de l’isolation face au vent parce qu’il n’existe absolument plus quand on la porte !!

La respirabilité est de 30.000 mm pour un très fort pouvoir de transfert d’humidité vers l’extérieur. Idéal donc pour les pratiques les plus dynamiques où il n’est pas question de nager dans la transpiration et se prendre un coup de froid au sommet.

À porter et utiliser

Première impression une fois enfilée, c’est… grand !! J’ai même crû que je m’étais trompé de taille… (S pour 1m74) Le bas de veste descend sur les fesses mais ça, c’est très bien pour protéger le dos et les manches vont loin, quasiment jusque sur mes phalanges.

En fin de compte, ça n’a pas du tout posé de problème en situation. Le volume intérieur est vaste mais du coup, permet de porter une doudoune et de bouger sans difficulté ( ce qui est bien agréable quand ça caille et qu’on désire malgré tout être plus souple qu’un bibendum). C’est d’ailleurs la seule veste qui m’a permis de le faire.

 

Ensuite, le bout des manches est équipé d’une bande velcro pour verrouiller le poignet. Bien serré, aucun flocon de neige n’est jamais rentré, sans pour autant avoir une mauvaise sensation due au contact. Un cordon élastique assure facilement le serrage du bas de veste. Rien n’a bougé lors des mouvements, même avec une chute en ski. Un baudrier finira d’enceindre. La capuche ? Je vous en parle plus en détails plus bas.

 

Concernant les poches, le juste nécessaire est là. Deux poches extérieures situées sous les pectoraux pour y disposer ce que vous voulez. Leur taille est convenable (11 x 25 cm). De toute façon, je n’y mets généralement pas grand-chose… Une poche intérieure, plus petite, est placée au verso. Les fermetures éclair YKK glissent très facilement et sans aucune inquiétude quant à leur solidité dans le temps.

 

On arrive sur ce que j’ai particulièrement apprécié sur la Trollveggen au-delà de la technicité, à savoir la capuche. Le col est largement évasé pour éviter que le menton frotte tout le temps en tournant la tête. Quand bien même, une large bande en coton caresse la peau (ou la barbe, selon) au cas où, la même douceur que sur le pantalon Falketind.

 

La capuche, elle aussi, est suffisamment grande pour permettre le port du casque (non-obligatoire tout de même !). Un cordon de serrage situé à l’arrière pour venir envelopper l’ensemble et accessoirement vous éviter de vous transformer en montgolfière vivante lors d’une prise au vent malencontreuse. Certains sommets ont parfois le sens du spectacle ! La visière protège de la pluie sans pour autant se sentir sous un appenti trop grand.

 

1 ) La côte est raide et vous êtes dans le rouge. 2 ) Le soleil est sorti et la température à pris 20° depuis votre réveil à 3h du mat. Pas de panique, Norrøna a pensé à équiper la Trollveggen de grandes ouvertures latérales pour aérer. Et quand je dis grandes,  je veux dire graaaaandes ! Des côtes flottantes jusqu’au coude, soit 50 cm en taille S. Autant dire que c’est efficace à souhait. 2 zips pour ajuster comme bon vous semble le taux de musc que vous envoyer à vos voisines.

 

Pour quelles utilisations ?

Grâce à son épaisse Gore-Tex, la veste Trollveggen ravira pour se protéger des intempéries et du vent lors des randonnées (même si une veste plus légère comme la Norvan d’Arc’téryx convient parfaitement). Toutefois, ce serait dommage de s’arrêter là au vu de la technicité de sa membrane et de son design. En effet, isolant très efficacement (même en statique allongé de très longues minutes sur la neige) et avec une forte capacité respirante de la membrane lors des efforts, elle répond spécifiquement aux conditions plus hostiles et aux pratiques dynamiques : ascension en ski de rando ou course d’alpinisme. Avec sa coupe ample, elle permet le port de vêtements chauds lors de températures froides et recouvre efficacement toutes les zones sensibles (dos, poignets, cou, tête).

 

Bilan et avis

J’aime

● le fort pouvoir isolant
● la robustesse du Gore-Tex
● les longues ouvertures latérales

À améliorer

● le bruit du Gore-Tex

VERDICT : La Trollveggen Light Pro est une veste de montagne très clairement orientée alpinisme. Son grand volume permet de porter des vêtements chauds en-dessous et du matériel. La membrane Gore-Tex assure une isolation parfaite face aux conditions rugueuses de la montagne et une très grande durée de vie à la veste.

Édouard

Toutes nos topos et conseils dans notre rubrique montagne Trace Les Cimes ainsi que tous nos tests matériels 😀




 

Ce test de la veste Norrøna Trollveggen Light Pro vous a plu ?
Dites-le avec des étoiles ! 🙂

Test : Veste Gore-Tex TROLLVEGGEN Light Pro NORRØNA
4.9 (97.71%) 35 votes