TEST : Sac à dos Osprey Farpoint Trek 75, backpacker ou trekker ?

Test Sac à dos Osprey Farpoint Trek 75 backpack review Iceland Laugavegur Islande

Le sac à dos Osprey Farpoint Trek a été conçu pour le trekking et le voyage. Les deux utilisations ne répondant pas forcément aux mêmes attentes, j’étais assez curieux de tester ce sac Osprey lors d’un voyage de deux semaines en Islande comprenant quelques jours de trek. Verdict.

Description technique

poids : 2,1 kg
dimensions : 77 cm de longueur x 42 x 36 cm

volume : 75 litres (existe aussi en 55 L + modèle féminin Farview Trek)
taille : M ou L (à définir avec l’appli Osprey)

 

Test du sac à dos Osprey FARPOINT TREK 75

Contenance

75L, c’est grand, immense, gigantesque ! Et donc idéal pour partir autour du monde. Certes, mon utilisation a été beaucoup plus modeste, mais, à moins d’être un fashionista et de vouloir emporter cinq paires de chaussures, vous allez pouvoir enfourner un paquet de choses utiles (ou moins utiles) dans ce sac Osprey Farpoint Trek 75L.

A titre d’exemple, j’ai pu glisser dans le sac, sans rien qui pendouille de chaque côté, des affaires pour 15 jours (dont des vêtements assez chaud et donc plus encombrant qu’un maillot de bain? Maisaussi un maillot de bain!), une tente deux personnes, mon sac de couchage et mon matelas gonflant (le tout en ultra-léger et compact… mais tout de même), deux bâtons de marche téléscopiques, mon pied photo (pas ultra-léger ni ultra compact!), un réchaud, des sachets de nourriture lyophilisés en 01. Test grandeur nature (islandaise)
pagaille, une paire de chaussures d’eau pour la traversée des rivières, etc. Il restait même encore un peu de place en tassant bien.

Pour la partie “trek” de mon voyage, j’ai pu évidemment enlever des affaires pour partir l’esprit et surtout le sac plus léger, avec l’inconvénient d’avoir un sac à vide assez lourd alors qu’un 40L aurait largement suffit. Néanmoins, des sangles de serrage permettent de réduire la taille du sac et de maintenir les affaires à l’intérieur.

Portage

Vous l’aurez compris, le Farpoint Trek 75 est fait pour trimballer sa maison sur le dos. Le poids est donc assez conséquent à vide (2,1kg), bien que pour un tel litrage, il se trouve dans la moyenne. Inutile de vous dire également que si vous avez besoin d’un tel espace, vous risquez d’avoir une bonne quinzaine de kilos sur le dos. Le confort est donc primordial.

La ceinture abdominale est trèèèès large et vient se placer idéalement sur les hanches, soutenant une bonne partie du poids. Deux poches situées de chaque côté de la ceinture permettent de glisser des barres de céréales, bien pratique pour ne pas avoir à enlever puis remettre le sac à chaque pause ‘énergie’. La ceinture pectorale, réglable en hauteur grâce à trois points d’ancrage permet d’ajuster sa mise en place tout en étant très solide.

Les bretelles sont elles aussi plutôt larges et assurent un bon maintien. Elles sont elles aussi réglables en hauteur grâce à trois boucles en fonction de votre taille (comme le modèle Rook). Le panneau arrière est constitué de mailles trampoline ventilées Airspeed. Pas de bretelles en mousse s’imbibant de transpiration. Ceci-dit, même s’il y a eu du progrès de ce côté là, je ne pense pas qu’une marque arrive un jour à faire quelque chose de réellement performant… ou alors je transpire beaucoup trop en randonnée, ce qui est fort probable. Bref, après quelques dizaines de minutes d’effort, j’avais le dos bien trempé. Le sac, malgré le poids, s’avère confortable. Il m’aura par contre fallu uncertain temps pour trouver le bon réglage. Ceinture trop serrée, bretelles trop lâches, point dans le haut du dos incommode (avant de régler le panneau en hauteur), j’ai crains le pire avant d’optimiser la position ! Essayer et régler donc le sac (chargé !) avant de vous élancer à l’aventure. Un conseil basique que je n’ai pas appliqué à moi-même. Pas de souci donc côté confort. Un point positif si on compte partir plusieurs mois en vadrouille par monts et par vaux.

les crochets permettent de régler le sac à votre morphologie

 

Accessoirisation

Côté voyage

Une housse zippée Aircover très pratique, permettant de ranger les bretelles et sangles pour passer le sac en soute quand on prend l’avion. Pas de risque donc de voir une sangle arrachée à quand on récupère son bagage sur le caroussel. Elle servira aussi de housse (parfaitement) étanche en cas de pluie, vous pourrez laisser votre sac en dehors de la tente sans crainte d’avoir vos affaires trempées. La housse est munie d’une poignée latérale bien pratique pour le transport ‘en mode valise’.

Une très grande ouverture centrale zippée tout au long du dos du sac permet l’accès à la poche principale et une autre fermeture éclair permet d’accéder au compartiment du bas. Une toile permet de séparer (ou non) les deux parties du sac. A plat, le Farpoint Trek s’ouvre donc davantage comme une valise ou un sac de voyage qu’un véritable sac à dos. Pratique pour retrouver ce qu’on veut mais aussi pour un rangement optimal. A l’intérieur, deux sangles de serrage permettent d’optimiserle rangement. Enfin, deux petites poches zippées sont cachées à l’intérieur du sac, idéal pour placer ses papiers ou de l’argent, tandis qu’un clip porte-clefs situé dans le capuchon permet de ne pas perdre son trousseau.

Deux poignées, en haut et sur le côté du sac, permettent son transport quand on ne le porte pas sur ledos, notamment à l’aéroport. Notons aussi les fermetures éclairs bien costaudes dites de ‘sécurité’, sur lesquelles on peut passer un petit cadenas, grand classique des sacs de tour-du-mondistes.

 

Côté trek

Une troisième poche très accessible et pratique sur le devant du sac, mais qui peut encombrer la poche centrale. Idéale donc pour des objets plats, type cartes. Ajoutons à cela deux poches situées dans le capuchon, toutes deux relativement grandes, mais qui “empiète” l’une sur l’autre. Par contre, le capuchon n’est pas amovible. Il n’y a donc pas d’accès au compartiment principal du Farpoint Trek 75L par le dessus du sac, ce qui peut s’avérer utile quand on pose son fardeau deux minutes pour récupérer une polaire ou un coupe-vent. On prendra donc soin de ranger les affaires qu’on veut garder à porter de main dans le capuchon.

 

Deux filets extérieurs, sur les côtés du sac, complètent les possibilités de rangement du Farpoint Trek 75L. Ils sont assez profonds mais l’élastique sur le haut des filets est relativement serré. Carte, barres de céréales, gourde ou, dans mon cas, chaussures d’eau (indispensables pour traverser les rivières glacées islandaises), pas mal de ‘bricoles’ peuvent être casées dans ses espaces accessibles. J’avoue avoir été un peu déçu de la résistance des filets, qui se sont distendus en l’espace de deux semaines, l’un s’étant même un peu déchiré. Il conviendra donc de ne pas mettre d’éléments trop lourds ou trop volumineux à ces emplacements.

 

Enfin, une poche à eau, ou plutôt un compartiment pour une poche à eau (max 2L), est placée au fond de la poche principale et tenue par un petit clip. Quand je dis au fond, je veux dire contre le dos. Vous me direz que c’est plutôt logique; primo pour la répartition du poids, secondo pour faire courir le tuyau jusqu’en haut du sac pour le faire redescendre le long de la bretelle. Le hic, c’est quela poche se trouve ainsi sous tous vos t-shirts, shorts, caleçons et autre brosse à dents… bref sous 10. La housse et une veste tiennent facilement dans le capuchon11. Un des filets s’est légèrement déchiré12. Les fermetures éclairs sont robustes toutes vos affaires. Vraiment pas pratique quand on souhaite faire le plein en cours de journée. D’autant qu’il est délicat de replacer la poche sans enlever les dites affaires. Et s’il pleut, c’est la cata !

Enfin, deux sangles situées sur la poche inférieur du sac permettent de fixer un matelas de sol voire une petite tente… si des fois les 75L intérieurs n’étaient pas suffisant.

 

MON VERDICT

J’aime

● le confort de portage
● la housse Aircover
● la robustesse des tissus et fermetures éclairs !
● les accessoires d’un vrai sac de backpacking

À améliorer

● capuchon amovible / ouverture par le dessus du sac
● accessibilité du compartiment de la poche à eau
● filets extérieurs plus résistants

Plus backpacking que trekking. Le Farpoint Trek 75L est un sac hybride, vendu comme un sac de trekking et de voyage. Sa très grande capacité, sa housse Aircover, ses fermetures éclairs robustes ou encore ses poches ‘secrètes’ en font un sac idéal pour le voyage en mode backpacking, avec en plus un confort de portage indéniable et appréciable. Je serai un peu moins enthousiaste pour le côtétrekking. Un peu grand pour du trek à la semaine, moins confortable qu’un sac à dos exclusivement accès randonnée et un peu moins pratique à l’usage. Sa version 55L est peut-être plus adaptée à cette utilisation. Je conseille donc ce Osprey Farpoint Trek 75L pour les backpackers souhaitant crapahuter quelques jours de temps à autres où qu’ils se trouvent sur la planète.

 

Toutes nos randonnées dans notre rubrique montagne Trace Les Cimes△△ ainsi que tous nos tests matériels

Vous pouvez nous aider ! 😀 Si vous pensez acheter un sac à dos de randonnée (ou autre chose), merci de passer par notre lien vers Amazon ou Ekosport. Cela ne vous coûtera rien de plus, et nous, ça nous aidera à continuer l’aventure avec vous. Merci pour le coup de pouce ! 😉