Test : Sac à dos OFFROAD 30L MANFROTTO pour la randonnée photo

Utilisation de la poche latérale du compartiment photo du sac à dos MANFROTTO OFFROAD 30L

Manfrotto a développé la gamme de sacs à dos adaptés à la pratique de la randonnée et de la photographie. Heureux possesseur du modèle « Offroad 30L » depuis quelques mois, le moment est venu de vous donner mon avis après plusieurs expériences. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bilan plus que convaincant !

Pourquoi un sac rando-photo de 30 Litres ?

Je l’avais abordé dans mon test de LowePro Photo Sport 200 aw, un sac à dos rando photo de 20L, c’est parfait pour une randonnée estivale, à la journée, mais dès qu’on monte à la fraicheur du printemps ou à l’humidité de l’automne, on a tout de suite besoin d’une ou deux couches vestimentaires supplémentaires. Et comme pour un sac à dos photo/rando, environ 40% du sac est consacré au caisson pour l’appareil photo, ça limite assez vite… Opter pour une version 30L est alors pertinent ! Du coup, à l’intérieur, on a plus de 15 litres pour y placer tout ce qu’il est bon d’emporter en randonnée : une veste, une micro-doudoune, un casse-croûte, un thermos de café ainsi qu’une poche d’eau 3L sans bourrer le tout. Et avec ses 55cm de hauteur, il passe même en bagage à main en avion !

Test du sac à dos OFFROAD 30L Manfrotto

 

Le PORTAGE

La première impression que donne le sac à dos Offroad Manfrotto, c’est la robustesse. La toile extérieure est souple mais son toucher inspire tout de suite confiance quant à la résistance aux frottements et autres accrocs qu’elle pourra éprouver en randonnée (comme le long des falaises du Caminito del Rey). Ensuite, en le mettant sur le dos, la structure est assez rigide mais c’est qui maintiendra la colonne vertébrale bien droite et, avec les deux coussins au niveau des reins et le filet dorsal, cela permet de faciliter la ventilation et de donner l’impression que le sac à dos ne touche même pas le dos ! Au niveau confort, très franchement, c’est… le top !! La ceinture maintient idéalement les hanches pour stabiliser pleinement le sac contre le corps et les bretelles sont hyper confortables. On ne sent absolument rien sur les épaules !

 

On retrouve classiquement plusieurs poches extérieures : une rectangulaire (pour une carte IGN par exemple ou ses filtres), un filet latéral pour une gourde (moi, j’y place mon trépied) et deux au niveau de la ceinture. En cas de pluie, il y a une housse imperméable. Ce seront peut-être deux détails pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup (quant à l’attention que les concepteurs de Manfrotto ont porté sur la praticité) : 1) toutes les sangles de réglage sont accompagnés d’un scratch qui me permet de les enrouler et les attacher pour ne pas qu’elles trainent, pendent et s’emmêlent partout. 2) quand je sais que je vais photographier fréquemment, plutôt que de ranger et ressortir sans cesse mon appareil photo (même si, avec la poche latérale, c’est très très pratique), une lanière pectorale permet de maintenir le reflex contre moi et donc de soulager la nuque du poids du coupe boitier-objectif (jusqu’à quelques kilos quand-même !). Un simple clip permet de dégainer très rapidement !

Le COMPARTIMENT PHOTO

Le compartiment photo du sac à dos Manfrotto Offroad 30L est vraiment spacieux : j’y place mon Canon EOS 6D monté d’un objectif 16-35 mm avec le pare-soleil inversé quand mes objectifs 70-300 mm f/4-5.6 IS USM et 50 mm f/1.4 USM tiennent encore de l’autre partie créée par la cloison scratchable. Là encore, sans forcer quoi que ce soit ! Le caisson photo est gracieusement rembourré pour ne pas avoir de souci à se faire. À l’instar du LowePro PhotoSport, l’ouverture latérale permet d’accéder à son appareil en quelques secondes et on a ainsi plus de chance de shooter le chamois furtif (nb : ne pas oublier quand-même de s’entrainer régulièrement devant le miroir de la salle de bain façon Taxi Driver 🙂 ).

L’ESPACE INTÉRIEUR

Le reste de l’intérieur du sac est consacré à… ce que vous voulez ! En tout cas, y’a de la place ! On dispose d’un large volume (environ 15/20 litres, je suis nul en maths !) pour, comme je vous disais, pouvoir mettre tout ce qu’il vous faudra. Une poche intérieure permet de ranger ses effets personnels à ne surtout pas perdre en montagne (ex : clés de voiture…) !! Le seul défaut de ce sac, selon moi, se trouve dans le fait qu’il y a pas de compartiment spécifique pour la poche d’eau ainsi qu’un trou « H2O » pour passer le tuyau du Camelbak. Du coup, elle peut se balader dans le compartiment et, même si le sac est très stable, cela provoquer un léger déséquilibre ou mouiller toutes les affaires si jamais le tuyau se décoince (ce qui ça m’est arrivé déjà plusieurs fois par ailleurs !). Un petit plus (presque invisible mais pourtant bien pratique) a retenu mon attention : une mini-partie de la toile est translucide pour laisser entrer la lumière au fond du sac pour éviter de galérer. Si ça, c’est pas encore le souci du détail… !

 

Autre point fort du sac à dos Manfrotto Offroad, sa polyvalence. En effet, le caisson pour le boitier reflex peut se retirer et la séparation en toile se dézippe pour laisser intégralement utilisables les 30 litres. Du coup, il m’arrive même de m’en servir comme sac à dos de rando normal quand je ne prends pas mon barda photographique.

📷 www.l-oeil-d-edouard.fr

 

MON VERDICT

J’aime

● le nombre de poches et leur accessibilité
● la polyvalence (avec l’extractabilité du coffre)

 

● les mini-scratches sur les sangles
● la partie translucide de la toile

À améliorer

● l’absence de compartiment pour la poche d’eau et d’un trou pour le tuyau

Toutes nos randonnées dans notre rubrique montagne Trace Les Cimes△△ ainsi que tous nos tests matériels. ✓

Vous pouvez nous aider ! 😀 Si vous pensez acheter un de ces sacs à dos photo (ou autre chose), merci grandement de passer par notre lien vers Amazon. Cela ne vous coûtera rien de plus, et nous, ça nous aidera à continuer l’aventure avec vous. Merci pour le coup de pouce ! 😉




Test : Sac à dos OFFROAD 30L MANFROTTO pour la randonnée photo
4.9 (97.84%) 37 votes