Guide Pratique BERLIN : bons plans, conseils et adresses testées

Vera Brittain Ufer, quai de la rivière Spree river Berlin Allemagne Deutschland Germany Sunset

En parallèle de mon article sur ma visite de Berlin, je vous livre mon expérience de la ville à travers des infos pratiques. Je partage avec vous mes bons plans et conseils ainsi que les adresses et avis : transports, musées, bars, restaurants et hôtels testés lors de mon séjour, tout y est (ou presque !).

Infos pratiques

Comment rejoindre Berlin depuis l’aéroport ?

Berlin possède deux aéroports : Tegel (TXL), au Nord-Ouest, et Schönefeld (SXF), à l’Est. La plupart des compagnies arrivent sur ce dernier. Situé à 18 km du centre ville, on peut évidemment s’y rendre en taxi ou en bus mais la solution qui nous est apparue le plus pratique est le train (équivalent au RER). La ligne S9 part de l’aéroport toutes les 20 min et rentre dans le cœur de la capitale en desservant plusieurs gares dont l’énorme gare Autobahnhof et celle d’AlexanderPlatz (en 30 min).

Comment se déplacer à Berlin ?

Capitale de presque 4 millions d’habitants, le centre historique n’en est pas moins à taille humaine. Durant nos trois jours, on a tout fait à pied (15 à 20 km par jour). Autre moyen de circuler à Berlin, le vélo : la ville est plate et les pistes cyclables sont tracées sur tous les trottoirs (d’ailleurs, faites attention quand vous marchez). En moyenne, la location à la journée est autour de 10/12 €. Le métro peut également être une solution, notamment pour se rendre sur des lieux touristiques excentrés (Charlottenburg ou MauerPark, par exemple). En revanche, on n’a toujours pas compris la différence entre S et U… Différentes formules existent : ticket simple, à la journée, plusieurs jours etc… Sinon, il y a aussi des bus qui permettent de voir les principaux lieux touristiques de Berlin en 30 arrêts ➜ réservation

Utiliser la Welcome Card ?

Grâce à l’Office de Tourisme, j’ai eu l’opportunité d’utiliser la Berlin Welcome Card. Celle-ci est livrée avec un guide et une carte. Elle donne un accès illimité aux transports publics et une réduction sur de nombreux musées de Berlin et restaurants partenaires (il existe aussi une version All inclusive). Toutefois, vérifier avant selon votre programme : la carte, par exemple, ne m’a pas donné de réduction pour l’Île aux Musées, l’Hamburger Bahnhof et -2€ sur l’entrée au Musée Juif de Berlin. Ca mérite donc le calcul pour voir si ça vaut le coup. Pour réserver à l’avance vos billets d’entrée et éviter les files d’attente, il est possible de les acheter en pré-vente.

 




🏨 Où dormir à Berlin : on a testé

THE YARD hotel**** : on a passé les deux premières nuits à Berlin dans cet hôtel, situé juste à côté du Musée Juif. Le hall d’entrée est à l’image des chambres, sobre et chic avec une décoration blanc-gris-noir et essences de bois. Le quartier est très tranquille, il y a aucun bruit. Le petit déjeuner est absolument remarquable avec buffet copieux et gastronomique : œufs sous différentes formes, charcuteries allemandes diverses, saumon, hareng, fromages, salade de fruits, grand choix de thé, eau où trempe concombres-menthe ou orange, graines (courges, lin…), céréales, fruits secs, miel… Autant vous dire que la journée commence bien et que juste une currywurst suffira après dans la journée. Accueil très sympa. ➜ tarifs et réservation

 

NH POTSDAMER hotel**** : Située dans le Sud de Berlin, pas loin du premier. Comme il s’agissait de notre dernière nuit dans la capitale allemande, il a surtout servi de lit pour dormir et repartir. On est arrivé le matin et on a pu laisser nos valises pour les récupérer le soir. « A quelle heure peut-on arriver au plus tard ? Quand vous vous voulez. » Parfait. La chambre est un tout petit peu moins classe que celle de The Yard (mais moins chère aussi…) et le petit déjeuner n’était pas compris dans notre tarif. La rue en-dessous est davantage passante mais on entend rien quand la fenêtre est fermée. ➜ tarifs et réservation

Si vous cherchez une chambre d’hôtel à Berlin, vous pouvez jeter un œil sur Booking

🍽 Casse Ta Croute… à Berlin

Les spécialités gastronomiques

Certaines personnes s’aiment à reprendre les gens en sanctionnant que « ça, c’est un stéréotype, ce c’est pas bien de le dire ! » (Comme si la posture bien-pensante suffisait à démontrer la non-véracité…) Hé bien là, ne leur en déplaise, certains sont vrais. Expérience et preuve à l’appui, en Allemagne, on boit de la bière à coup de pinte et on mange de la cochonnaille (même en ville, de Francfort à la capitale). Tout est bon dans le cochon et, du matin au soir, on retrouve le porc sous toutes ses formes : bacon, salami, jarret, jambonneau, boudin, côte… A Berlin, la spécialité locale est la currywurst, une saucisse agrémentée de sauce tomate et curry (elle a même son musée ici !).

Les baraques à Currywurst : Commençons par le « petit encas sur le pouce entre midi et deux » avec cette baraque à frites pour saucisse locale. Apparemment, les meilleures currywursts de Berlin sont le Curry 36 et le Konnopke’s Imbiss mais ils étaient trop excentrés pour notre programme. Du coup, on a gouté à celui sur la mini-place (photo ci-contre), à côté du Charlie CheckPoint. Mouais… bon… tout ça pour ça ? En fait, c’est un peu juste une knacky au curry et une sauce barbecue plus ou moins épicée… Pas de quoi casser trois pattes à un canard non plus (surtout quand c’est du cochon). Après, pour 2,20€ (sans les frites), ça fait le job pour tenir jusqu’au soir.

Juste à côté (on ne l’a vu qu’après), le Berlin Beach, sorte de petit village de street food avec différents stands avec des tables en bois. A voir…

Où manger au restaurant à Berlin ?

Quelle galère ! Autant j’ai appris à aimer Berlin la journée, autant chaque soir, la quête d’un restaurant qui n’est pas une enseigne internationale (américaine), a été laborieuse. Certes, on était en début de semaine, mais bon… C’est aussi à cela qu’on peut remarquer que Berlin n’est pas (encore) une destination ultra-touristicisée. Sinon, on retrouve beaucoup de kebabs (tellement meilleurs qu’en France…), pas mal de restaurants italiens et quelques-uns asiatiques.

ALEX : Le premier midi, en se baladant dans East Side Gallery, on voulait se poser au soleil, proche des quais. Le cube abritant le East Side Blick était alors parfait sauf que, après l’heure c’est plus l’heure, et la cuistot nous a indiqué qu’elle ne servait plus (il était 14h…). Du coup, on a traversé en direction de la Mercedes-Benz Arena et la terrasse du restaurant Alex nous a fait de l’œil. Service très sympa. Les burgers sont variés en choix, bons mais sans toutefois être absolument exceptionnel non plus. La décoration intérieure cosy, entre ambiance tropicale verdoyante et bibliothèque, est magnifique. Très bonne adresse pour se faire un restaurant le soir à Berlin. (site internet)

 

VAPIANO : le premier soir, oui, on a craqué ! 1 heure à chercher un restaurant sympa et pas cher du côté de la Porte de Brandebourg et, l’heure passant, on s’est réfugiés dans une chaine italienne (pour la gastronomie locale, on verra ça plus tard). C’était le troisième qu’on croisait (il y en a huit dans la ville !). A l’intérieur, déco cosy avec des fauteuils, tables hautes, lumières douces et pots de basilic. Le principe est un peu différent des autres restaurants, il s’agit d’un self-service (mais en mieux que chez Flunch quand-même) :on commande en badgeant une carte qui enregistre tous nos achats et, en sortant, on paie l’addition en rendant la carte. Les pizzas (env. 10€) sont plutôt très bonnes (la pâte est préparée dans le stand) et on s’en est sortis pour une quinzaine d’euros avec une pinte de bière. Honnête ! L’avantage aussi, c’est qu’ils servent tard, jusqu’à plus de 23h. (site internet)

TAZ KANTINE : deuxième soir, re-galère pour trouver un resto sur la route de l’hôtel ! Presque désespérés (on ne va quand-même pas retourner au VaPiano bordel !), on a fini par tomber par hasard sur un bar-restaurant-auberge de jeunesse associatif (on n’a pas très bien compris précisément le concept…). Heureusement, le nom nous a mis sur la piste parce que le bâtiment ressemble davantage à un immeuble de bureaux ou un parking à étages… En rentrant, un grand bar lumineux avec la cuisine en arrière-plan, des petites tables sans prétention et beaucoup de jeunes en train de boire des bières. Quelques « adultes » en train de manger. La carte est resserrée et végétarienne (ça fait pas de mal après les currywursts et autres cochonnailles). On a opté pour le risotto de légumes (10€) qui était copieusement délicieux « gourmand croquant » : riz, betteraves, brocolis, pois gourmands, poireau, carotte, fromage fondu et émulsion au curry. Service sympa. (site internet)

© L’Oeil d’Édouard

STÄNDIGE VERTRETUNG : Attention, coup de cœur ! Le hasard des visites de la journée m’a fait passer le long des quais, où la vie nocturne semble déjà plus développée qu’au Sud. Du coup, on y retourne le soir où la terrasse (pourtant sous les rails d’une gare…) était pleine. A l’intérieur, le brouhaha inter-socio-générationnel soulève d’emblée l’entouhsiasme (cf ; image de une de cet article). La déco, elle aussi, est digne des plus belles brasseries avec photos de personnalités (les plus érudits en culture allemande s’amuseront, nous, on a seulement reconnu Joseph Beuys). On demande alors pour être installés. Une flammekuchen à partager en entrée et on s’essaie à la gastronomie allemande traditionnelle : un jarret et un jambonneau glacé, accompagnés de choucroute, pommes de terre sautées et purée de petits pois. Un délice ! Toutefois, il faut tout de même accepter de faire une croix sur son taux de cholestérol pour quelques heures. Service hyper-sympa (un grand blond avec une chaussure noire qui aurait pu jouer dans Scoobidoo et, pour le service en terrasse, sans doute le serveur emblématique du lieu, hybridation d’un cow-boy et de l’Undertaker). Si vous venez à Berlin, je vous recommande vivement de manger ici ! (site internet)

 

Où se poser pour boire un verre à Berlin ?

Dans l’absolu, on trouve de la bière partout et loin de moi l’idée de prétendre à vous fournir une liste exhaustive des meilleurs bars de Berlin. Toutefois, on a repéré quelques bons spots, en plus des restaurants déjà cités juste au-dessous. En plus, je vous les ai même classés, d’Est en Ouest (sympa l’gars !):

Les quais de East Side Gallery : Jeunesse locale et touristes se reposent ici, sur les bords du Spree. Cette bande herbeuse se tient entre la rivière et la plus grande partie restante du Mur du Berlin. Une petite construction cubique abrite une baraque à frites et la cafétéria East Side Blick pour prendre une verre en terrasse ou se poser dans l’herbe.

En remontant à l’Ouest en direction du pont An der Schillingbrück, Yaam est un « club-beachbar-gallery » avec une ambiance africo-reggae. L’espace propose une multitude d’activités : bar et terrasse au bord du Spree, stands de cuisine (africaine, caribéenne, brésilienne), skatepark, jeux pour enfants, mur d’escalade, terrain de sport… et concerts. Entrée payante (quelques petits euros pour faire permettre de faire fonctionner le lieu).

 

Vera Brittain Ufer : Photo de couverture de mon Lonely Planet, le lieu avait carrément l’air idyllique ! Très parisien. Du coup, je l’ai cherché et je l’ai trouvé ! Ces quais se situent derrière la cathédrale Berliner Dom. Plusieurs terrasses de bars et restaurants jalonnent la Uferpromenade, éclairées jusqu’aux derniers rayons du soleil. C’est au WrapMe qu’on s’y est assis pour en profiter à l’heure de l’apéro.

 

Vers le Weidendammer Brücke : Je n’ai pas réellement testé cet endroit mais, quand je suis passé devant à la sortie du Musée Bode. En milieu d’après-midi de début de semaine, la terrasse était pleine ! C’est plutôt bon signe non ? Deux restaurants occupent l’espace, le Grill Royal et l’Italofritzen, sur la Friedrichstraße.

 

Les rives du Spreebogen Park : Dernière découverte quelque peu insolite. Au Nord du Reichstag, le Capital Beach a pris place sur la promenade Ludwig-Erhard-Ufer en installant des transats le long des berges. Ça a vraiment des allures de Paris-plage avec un public mixte, sirotant des cocktails ou des bières (4€) sur fond de musique lounge. Petite restauration à l’assiette également. Petit bémol, la vue sur les immeubles de bureaux et sur la gare parasite quelque peu l’esprit Ibiza souhaité… Cela dit, ça n’a pas l’air de déranger qui que ce soit. Pour nous, ça a fait son office avec une bonne pause ensoleillée avant de repartir dans le centre.

 

En demandant sur notre page Facebook, nos lecteurs m’avaient conseillé d’autres adresses dont la House of Small Wonder, le Minimal Bar ainsi que Biergarten-Golgatha et le MauerPark pour leurs ambiances en tant que lieux de rassemblement, notamment le week-end. Pour ceux qui veulent sortir la nuit à Berlin, il y a de nombreux clubs mais LA référence est Berghain, temple de la musique électro. Validé par un très bon pote à moi qui n’a juré que par ce lieu !

Si, vous aussi, vous avez des bonnes adresses et lieux insolites à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires en-dessous.

🇩🇪 Retrouvez tous nos articles sur BERLIN et sur nos voyages en ALLEMAGNE 🇩🇪