Visiter Lisbonne en 3 jours : les incontournables

praça do comercio à Lisbonne

J’avais toujours rêvé de visiter Lisbonne : cette ville était synonyme de grands explorateurs, de marins déterminés et géographes fous, de vin, de bonne nourriture et de délicatesse architecturale. L’exotisme de la capitale portugaise me faisait frissonner, vibrer comme un bon fado.

Que dire d’un visite de Lisbonne en 3 jours ? Et bien qu’on aurait aimé y passer plus de temps ! Et oui, l’ambiance si particulière de la capitale portugaise vous enchante et vous caresse tendrement. On se sent comme un poupon dans un couffin, mise à part le fait qu’on a le droit de boire, ce qui est vivement recommandé vu la bonne gastronomie dont nous enivre « Lisboa ». Mais ce n’est pas encore le sujet ! Tout de suite on va parler des incontournables pour visiter Lisbonne en 3 jours, hein ?! On parlera boissons et frugalités un peu plus tard. 🙂




Visiter le centre de Lisbonne

Le quartier de l’Alfama

Lors de mon arrivée, Helena a voulu me faire un visite particulière de certains quartiers de la ville qu’elle affectionne. A peine posé mon sac, nous voilà parti en bus pour le quartier de l’Alfama. A peine descendu, j’ai été conquis ! La « ville aux 7 collines » me dévoila sa première forme charnue : la colline São Jorge sur laquelle se glissent une multitude de petits immeubles aux façades recouvertes d' »azuleijos ». Les « azuleijos » sont des carrelages d’extérieur aux motifs floraux ou géométriques habillant les parois des immeubles. Et c’est terriblement beau !

 

Cela m’a tout de suite rappelé mon séjour au Brésil, notamment São Luis, Salvador de Bahia et Rio de Janeiro, qui m’avait particulièrement enchanté et marqué au point de me dire que j’aimerais y vivre quelques temps. Mes souvenirs de Brésil ne cesseront de resurgir durant 3 jours tant la culture mère portugaise a façonné son enfant brésilien.

L’Alfama, c’est le berceau du Fado. Vous pouvez y visiter en contrebas le Musée du Fado qui retrace l’histoire de cette musique si sensuelle et nostalgique apparue au 19ème siècle dans les cafés des faubourgs mal famés de Lisbonne. A cette époque les chanteurs étaient considérés comme des marginaux et l’élite rejeta complètement ce style musical. Il fallu attendre les années 20 pour que la poésie du Fado commence à être reconnue et finalement les années 50 pour que ce genre musical soit véritablement popularisé, grâce notamment à Amalia Rodrigues.

Je vous invite d’ailleurs à écouter cette reprise de « Cançaõ do mar » intitulée « Solidaõ » ça vous mettra dans l’ambiance lisboète 🙂

Bon plan pour écouter du Fado

Lors de mon séjour, mon hôte Nightswapping Helena, m’a emmené visiter les ruelles autour du Musée du Fado. L’endroit étant assez touristique, on a demandé au proprio d’une « ginginha » quel était le meilleur endroit pour écouter du Fado, sans payer une somme extraordinaire. Le monsieur nous a conseillés la « Mesa de Frades ». Cette ancienne chapelle très jolie, toute d’azulejos décorée, est un petit restaurant située dans l’Alfama. En début de soirée, c’est donc un restaurant touristique comme les autres qui vous fait payer dans les 45€ pour un dîner Fado. Mais ne vous faites pas « avoir » ! Après 23h, les musiciens locaux viennent y donner concert pour le plus grand ravissement des locaux et voyageurs. Un vrai bon plan pour s’émerveiller les oreilles ! Y aller après manger vers 23h pour siroter un verre en écoutant du Fado jusqu’à très tard 🙂 Et sans payer cher !

 

Le château São Jorge

Je parcours les ruelles de la colline avec bonheur, en compagnie de on hôte Nightswapping, Helena. On grimpe et arrive au Château São Jorge, prêt à y faire une petite visite. L’histoire du château remonte à la période romaine où existait déjà une structure défensive. Les Maures, les musulmans puis les chrétiens (depuis les croisés) érigèrent, fortifièrent et développèrent le château. Il devint même palais royal au 13ème siècle mais fut ensuite laissé à l’abandon jusqu’à de gros travaux de reconstruction en 1940 et 1990, qui lui redonnèrent son aspect médiéval.

Aujourd’hui, le château São Jorge est un incontournable d’une visite à Lisbonne : la vue sur Lisbonne et le Tage est superbe, les ruines et fortifications sont impressionnantes et les jardins permettent de se relaxer dans une belle ambiance. D’ailleurs, lors de ma visite du château, des couples et amis se faisaient un petit apéro le long des murailles près des ruines de l’ancien palais royal, en profitant de la vue sur Lisbonne 🙂 Si vous êtes de passage dans la ville, je vous invite fortement à faire de même. Sûrement le meilleur apéro en extérieur de votre séjour !

  • Horaires : de 9h00 à 18h00 (21h00 de mars à octobre)
  • Tarif : 8.50€ en plein tarif

Depuis le château São Jorge, on aperçoit la grande Praça do Comercio située sur la rive du Tage, du coup j’ai eu envie d’aller y faire un tour.

 

La Praça do Comercio

Situé dans le quartier « Baixa » (ville basse), cette place m’a ravi en tout point. Son ouverture sur le Tage peut se comparer à la Place Saint-Marc de Venise. Ancienne place du palais royal (à partir du 16ème siècle), elle est encore surnommée Terreiro do Paço (terrasse du palais). Franchement, j’ai beaucoup aimé l’ambiance qui règne sur cette grande place cernée de bâtiments aux façades jaunes. La statue de José 1er, tournée vers le Tage, indique l’importance du souverain, reconstructeur de Lisbonne après le terrible tremblement de terre de 1755 qui fit entre 80 000 et 100 000 morts.

Perso, en me baladant sur cette place, j’ai fait la connaissance de Joao Nuñes et de sa guitare. Etre là à admirer la place et les rives du Tage tout en écoutant Joao m’a transporté et fait vivre un moment de culture lisboète. Qu’y faire : venir la voir à différentes heures de la journée, prendre un café, s’asseoir et admirer les rives du Tage.

📷 L’Oeil d’Édouard ©

A l’opposé du Tage, sur la praça do comercio, se trouve l’arc de triomphe dit Arco du rua Augusta (ci-dessus). Cet édifice fut pensé à l’origine pour orner la nouvelle place après le tremblement de terre de 1755. Mais l’original fut détruit en 1777. C’est en 1875 que fut donc terminée la construction actuelle, un siècle après la démolition de l’arc initial. Vous pouvez y voir des représentations de personnages importants de l’Histoire lisboète et portugaise dont notamment Vasco de Gama et le marquis de Pombal. Le haut de l’arc est depuis 2013 visitable par tous et offre au touriste ou badaud une vue imprenable et très belle sur la Praça do Comercio et le Tage. Perso j’en ai profité pour faire un timelapse de la place et pour admirer les collines de de la ville, ce qui en fait pour moi un vrai incontournable à Lisbonne. Tarif : 2.50€

 

Le Bairro Alto

Le Bairro Alto, à côté du Chiado, est LE quartier pittoresque et alternatif de Lisbonne ! Si vous visitez Lisbonne, vous irez forcément y passer une soirée, pour faire la fête ou pour le découvrir de nuit.

Fait de maisons ou petits immeubles un peu vétustes, de rues pavées et d’une multitude d’échoppes, de bars et de clubs, le Bairro Alto m’a conquis dès les premiers pas ! J’ai adoré flâner dans ses ruelles, voir la faune de « pirates modernes » mélée aux touristes et fêtards et boire des bonnes bières !

Je n’ai pas de bon plan à par vous dire que oui (!) vous devez y aller pour vous faire vous-mêmes une idée et pour plonger dans la vie nocturne de Lisbonne. De toute façon tout le monde vous le dira ! La Bairro Alto est in-con-tour-na-ble !

 

Elevador de Santa Justa

Autres incontournables à Lisbonne : les ascenseurs ! Lisbonne se visite sur terre mais aussi et surtout depuis les hauteurs 🙂 Pour monter sur les 7 collines il faut bien trouver des moyens pour rendre les ascensions plus faciles et agréables, on ne va pas leur reprocher ! Je dis ici ascenseurs au pluriel mais il faut savoir qu’il n’y en en fait qu’un seul à Lisbonne, les autres « elevadores » sont en fait des funiculaires : « elevador da Bica », « elavador da lavra » et « elevador da gloria ». Le seul vrai ascenseur est « elevador de Santa Justa connu aussi sous le nom de « elevador do carmo ».

 

L’ascenseur de Santa Justa, c’est LE ascenseur aux frissons garantis ! Du haut de ses 45m, la structure néogothique en métal peut parfois être inquiétante. Construite au début du 20ème siècle, avec un ascenseur de même époque, la structure possède la fâcheuse manie de bouger avec le vent ! En descendant de l’ascenseur avec banc en bois, vous pourrez empreinter des escalier en colimaçon pour accéder à la terrasse. Vue imprenable et mouvements encore plus amples de la structure ! Amis peureux des hauteurs ou angoissés de l’effondrement, je vous invite à y aller avec prudence et sous Lexomyl. Je ne suis pas du genre à avoir le vertige et la trouillotte mais là j’avoue que ça m’a pas mal impressionné !

Autre chose impressionnante : la vue sur la ville et sur le château São Jorge 🙂 Et elle mérite bien le vertige !

  • Tarif : 5€ (à acheter sur place ou à soustraire de votre carte Viva Viagem / 7 colinas)
  • Horaires : 7h00-23h00 (21h45 en hiver)

 

La gare de Rossio

Je ne saurais que trop vous conseiller d’aller voir la gare de train Do Rossio, près du théâtre national Dona Maria II. Construite en 1886-1887 par José Luis Monteirro dans un style néo-manuelin, j’ai été conquis par sa façade ! Je l’ai prise en photo mille fois 🙂 Elle est si belle et si particulière avec ses grandes entrées arrondies qu’elle est pour moi l’une des plus belles façades de Lisbonne. A voir et admirer donc 🙂 A l’intérieur, vous pourrez voir aussi une magnifique voûte en fer, typique des gares de cette époque.

🚈 La Estaçao do Rossio est la gare où vous prendrez le train pour SINTRA.

 

Le quartier de Belém

 

La Tour de Belém

On continue cette petite liste bien sympathique par le quartier Santa Maria de Belem, avec notamment la Torre de Belém. J’y suis allé lors du deuxième jour de ma visite à Lisbonne dans la matinée. L’affluence était déjà assez impressionnante au point que je ne suis pas entré à l’intérieur. Je me garde cela pour une prochaine visite de Lisbonne 🙂

La Tour de Belém a été construite au 16ème siècle par le roi Manuel 1er du Portugal afin de protéger la ville des attaques éventuelles et de protéger le monastère des Hiéronymites tout proche. L’architecture est dite Manuélinne du fait de la présence d’ornements propres au roi comme la sphère armillaire, symbole de Manuel 1er, et de la croix de l’ordre du Christ dont il faisait partie.

Perso, je rêvais de voir cette tour, ardent amateur de l’architecture Renaissance. Et puis aussi pour ce qu’elle représente pour moi : la dernière tour que les explorateurs portugais voyait avant de partir parcourir le monde, ses mers et océans. Je la voyais dans mes livres de géographie, souvent entourée de cartes d’itinéraires des explorateurs et navigateurs portugais et européens. Je me suis assis sur un banc face à elle, je l’ai scrutée dans les moindre recoins et j’ai laissé ma plume se poser sur le carnet de notes que j’ai toujours en poche. Un vrai moment de bonheur et de laisser-aller, un souvenir en plus inscrit dans le livre de ma mémoire.

  • Tarif : 6€ – peut se combiner avec le monastère des Hiéronymites pour 12€
  • Comment y aller : je vous recommande d’y aller avec le tram 15 (à prendre Praça do Comercio). Sachez que Ceetiz propose aussi des balades en vélo électrique vers Belém, j’ai pas essayé mais ça peut être sympa.

Le Monastère des Hiéronymites

Toujours dans le quartier Santa Maria de BelBelémem, tout près de la Torre de Belém, le monastère des Hiéronymites impressionne fortement dès l’approche extérieure. De style manuélin comme la Tour de Belém, le monastère fut construit sous le règne de Manuel 1er. Sa contruction commença peu après le retour de Vasco de Gama d’Inde et a été en grande partie financé justement par le commerce d’épices et grâce aux richesse rapportées par les navigateurs et explorateurs portugais.

 

Je ne saurais que trop vous conseiller de le visiter, ça a été un vrai coup de cœur lors de ma visite de Lisbonne tant ce monastère est impressionnant et d’une beauté incomparable. L’accès au chœur de l’église était fermé lors de ma visite mais j’ai pu la découvrir depuis le premier étage en passant par le cloître : un mariage s’y déroulait et je n’imagine même pas la fierté et le bonheur de s’y marier tant l’Histoire et la beauté vous entoure. L’église est grandiose.

 

Le cloître est tout aussi beau et surprenant, avec son étage supérieur et son architecture en dentelle. J’y ai passé plus d’une heure à prendre des photos, vidéos et à l’observer et le parcourir. Foncez-y sans hésiter !

  • Tarif : 10€. Peut se coupler avec la Tour de Belém pour 12€
  • Comment y aller : je vous recommande d’y aller avec le tram 15 (à prendre Praça do Comercio)

 

Aux alentours de Lisbonne : Sintra

Une visite de Lisbonne sans aller à Sintra serait réellement dommage ! Perso, j’ai adoré ce coin du Portugal. 🙂 Située à 25km au Nord de la ville, cette municipalité est classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco du fait des trésors que l’on y trouve. Il existe plusieurs châteaux et monuments à visiter et ils sont tous d’un grand intérêt ! : le Palais de Pena, le Château des Maures, le Palais National de Sintra, le Palais de la Regaleira…

Je vous passe l’explication de tous ces ensembles architecturaux et patrimoniaux mais sachez que vous comprendrez mieux l’Histoire du Portugal en y allant, notamment les différentes influences culturelles du pays donnant aujourd’hui son atmosphère si particulière et « méditerranéenne ». Je vous recommande vivement d’y aller lors d’une visite de Lisbonne !

▶︎ Pour en savoir plus sur Sintra, rendez-vous sur l’article détaillé d’Édouard

© L’Oeil d’Édouard 📷

 

Bons plans pour visiter Lisbonne

S’immerger dans la vie lisboète

Mon hôte Helena m’a demandé un matin si je désirais aller dans un quartier pas touristique du tout pour prendre le petit-déjeuner. » Bien sûr que oui ! » lui dis-je tout excité. Elle m’emmena alors dans le quartier São João, rue Morais Suares, pas très loin du métro Arroios. On est entré dans une « pasteleria » (sorte de salon de thé) qui regorgeait de pâtisseries, de spécialités portugaises et sentait bon le café moulu ! Je ne me souviens pas exactement du nom du lieu, mais je sais que ce coin de la rue Morais Suares est pété de « pasteleria » typiques. Dans la nôtre, j’étais clairement le seul étranger et j’ai pu vivre comme un local le petit-déjeuner, si important pour les lisboètes.

Un café, des pâtisseries, un jus d’orange me régaleront. Ainsi que l’ambiance si particulière de ce type d’endroit. Cela m’a beaucoup rappelé mes petit-déjeuners à Rio de Janeiro, forcément. En gros, un vrai petit bonheur qu’on apprécie grandement ! Et une vraie immersion dans le quotidien matinal des locaux. A faire absolument en visitant Lisbonne !

Voici quelques petits bonheurs qui vous raviront lors d’une visite à Lisbonne et que je vous recommande :

  • Aller prendre un petit-déjeuner dans une pasteleria d’un quartier pas touristique
  • Se faire un apéro/pique-nique dans l’enceinte du château São Jorge (le long des murailles) en profitant de la superbe vue sur Lisbonne
  • Déambuler dans les rues du Bairro Alto, du Chiado et de l’Alfama
  • Prendre le Tram 28E de bout en bout et observer la vie
  • Boire une bière sur le quai au bout de la Praça do Comercio, en écoutant le ou les musiciens et admirant le Tage
  • Manger une bonne morue sur les marches de la Calçada do Duque
  • Aller a la Mesa de Frades après 23h pour terminer la soirée au son de la « saudade » du Fado
  • Se faire une Ginja dans une vraie Ginginha

Bien préparer son séjour : nos conseils, bons plans et adresses testées

À la faveur de plusieurs voyages à Lisbonne, toute l’équipe du blog a testé à tour de rôle et collecté un certain nombre de restaurants, bars et hébergements. On partage avec vous notre carnet d’adresses dans notre GUIDE PRATIQUE Lisbonne (que manger et où ça ? que boire et où prendre un verre ? dans quel hôtel dormir ?).

On vous donne également nos avis expérimentés ainsi que nos conseils et bons plans pour vous aider à réussir votre séjour sur place (comment se déplacer ? etc…).

« Tudo Bem !! »

 

🇵🇹 Retrouvez tous nos articles sur LISBONNE et sur nos voyages au PORTUGAL 🇵🇹