Guide pratique LISBONNE : bons plans, conseils et adresses testées

Rua do São Pedro, Alfama Lisboa Portugal Portugal street

A la faveur de plusieurs voyages à Lisbonne, toute l’équipe de Trace Ta Route a testé un certain nombres d’adresses de restaurants, bars et hébergements. On vous donne également nos avis expérimentés ainsi que nos conseils et bons plans pour vous aider à réussir votre séjour sur place. « Tudo Bem ! »

Infos pratiques

Comment aller à Lisbonne ?

Depuis la France, le moyen le plus simple et rapide est l’avion. Pour ma part, j’ai pris un avion Transavia qui propose des vols depuis Paris, Lyon et Nantes (tarifs et réservation).

L’aéroport de Lisbonne est « en ville » (on voit régulièrement des avions donc le ciel). C’est assez insolite quand on atterrit, on a l’impression de se poser entre les immeubles ! L’avantage, c’est qu’on est pas très loin de centre-ville. La ligne rouge du métro rejoint le haut du centre (station São Sebastião) en 11 arrêts et 45 minutes pour 1,5€ !

Comment se déplacer à Lisbonne ?

Alors oui, évidemment, il y a… le tram jaune ! Pour les adeptes du folklore, prenez la fameuse ligne n°28, encore dans son style iconique, déambulant dans les ruelles du quartier historique d’Alfama. Dans le même genre, il y a les funiculaires qui remontent les côtes les plus raides du centre-ville (ex : quartiers de Bairro Alto et Chiado). Il y a également un tram rouge qui arpente les ruelles de Baixa, Graça, Alfama et Estrela (accès inclus à l’ascenseur de Santa Justa, aux lignes Aerobus et aux funiculaires).

Mais, sans conteste, le plus simple et le plus rapide est le métro. Quatre lignes sillonnent Lisbonne (« azul, vermelha, verde et amarela »). Le ticket coûte 1,5€ auquel il faudra ajouter 50 centimes pour la carte support. Bien la conserver car celle-ci est rechargeable. Autre moyen de voyager « gratuitement », la Lisboa Card donne un accès illimité aux transports publiques (jusqu’à Sintra même).

Sinon, il y a aussi des bus qui permettent de voir les principaux lieux touristiques de Lisbonne en 3 circuits. Il existe également un pass combiné tram + bus + bateau qui regroupe l’ensemble des transports à Lisbonne avec un seul billet.

✔︎ Bon plan : si vous avez besoin de vous soulager de votre valise pour passer votre journée à l’aise alors que vous prenez l’avion en fin de journée (comme ce fut mon cas), sachez qu’il existe des casiers consigne dans la Gare de Rossio (en plein centre-ville). Il y a différentes tailles et il faut compter environ 8€ pour un dépôt à la journée.

le tram n°28 © L’Oeil d’Édouard

Réserver vos billets avant ?

Lisbonne est une ville terriblement touristique, et pas uniquement par des français (même si ceux-ci sont légion !). Et, les lieux à visiter ne sont pas non plus hyper-nombreux par rapport à cet afflux. Par conséquent, on peut vite se retrouver avec des files d’attente interminables. Le plus stratégique est alors de réserver ses tickets à l’avance et, encore mieux, d’avoir des billets coupe-file (notamment pour les palais de Sintra !).

✔︎ Bon plan : la Lisboa Card peut également être un sacré atout pour le budget car elle inclut l’entrée à de nombreux sites touristiques (…) avec parfois même un accès coupe-file (Tour de Belem… et surtout le très très visité Monastère des Hiéronymites. Rien que pour éviter ces heures d’attente-là, elle vaut le coup !). Elle offre également la « gratuité » aux transports publics (jusqu’à Sintra et évite l’énorme file d’attente pour acheter son billet de train) et des réductions à d’autres monuments tels que les Châteaux de Sintra ou des musées. Elle est disponible pour 24, 48 ou 72 heures et s’active dès la première utilisation.




🍽 Casse Ta Croute… à Lisbonne : nos adresses testées

Les spécialités gastronomiques portugaises

Quand on pense cuisine portugaise, on pense tout de suite « morue ». Et oui, les clichés ne viennent pas de nulle part et se vérifient parfois (souvent ?). Ici, le bacalhau se mange partout et sous toutes ses formes (séchée, cuite, frite…). Parmi les recettes traditionnelles, on a le bacalhau com natas (cuit au four avec crème et pommes de terre), le bacalhau a Lagareiro (cuit au four avec poivrons et oignon), le balcalhau a bras (frite avec oeufs et pommes de terre) et le pastel de balcalhau (beignet de morue). Pays maritime oblige, on retrouve également beaucoup de poisson à la carte des restaurants avec dorades, bars et sardines grillées ainsi que calamars. Côté viande, les classiques porc et bœuf, souvent grillés également.

L’autre grande spécialité au Portugal est un dessert appelé Pastel de Nata. Ces petits flans pâtissiers sont LE dessert typique de Lisbonne ! Créés par les religieuses des Hiéronymites à Belem, ils se dégustent tièdes avec, éventuellement, de la cannelle et du sucre glace par-dessus.

Où manger les Pasteis de Nata ?

Confeitaria Nacional : fondée en 1829, cette confiserie est la plus ancienne du centre de Lisbonne et est mondialement réputée pour ses Pasteis de Nata et autres confiseries et pâtisseries. Elle est située Praça da Figueira dans le quartier Baixa. (site internet et avis)

❤️ Nata de Lisboa : pour avoir un élément de comparaison avec ceux de la Fabrica (ci-dessous), je me suis laissé aller à en goûter un autre dont la devanture présentait bien. C’est à mi-hauteur de la Rua Augusta que j’ai un autre pastel et, vraiment, il était très bon aussi mais je dois tout de même avouer que le feuilleté était légèrement moins impressionnant. Néanmoins, si vous ne voulez pas aller jusqu’à Belém, vous ne serez pas déçu, c’est une bonne adresse. (site internet et avis)

❤️❤️ Fabrica dos pasteis de Belem : LA référence ! Ils sont réputés pour être les meilleurs du monde ! Pourquoi aller jusque là-bas pour manger un pastel de Nata ? Ils portent le nom de Pasteis de Belém en mémoire du fait qu’ils ont été inventés dans cette ville périphérique. De plus, j’ai trouvé le feuilleté délicieusement léger et craquant (contrairement à certains autres endroits où la pâte feuilletée est épaisse). La boutique se trouve non loin du Monastère des Hiéronymites. Attention : la queue peut y être trèèèss longue aux heures de pointe touristiques ! (site internet et avis)

 

Restaurants : où manger à Lisbonne ?

Lisbonne est une ville très touristique. De plus, avec le climat, les lisboètes adorent être dehors. Du coup, on trouve des restaurants partout, mais alors… partout partout ! Le moindre petit palier de quelques mètres2 est prétexte pour poser une terrasse de deux tables pour une gargotte ! Si on mange comme un local, on s’en tire pour pas cher avec un plat de poisson à 7€ par exemple. Dans l’absolu, vous n’avez pas besoin de moi pour en trouver un puisqu’il y en a absolument partout. Toutefois, je vous donne mon adresse (ci-dessous). Pour le reste, je vous conseille des restaurants un peu plus chers :

A Continental Snack : je voulais absolument manger dans un « bouiboui » portugais avant de repartir. Comment ai-je choisi ? Au hasard des rues et à la présence de quasi-exclusivement de locaux, toujours un très bon indicateur. Ce fut le cas de ce restaurant situé aux abords de la rua Augusta. Un plat du jour à la viande à 7€ (il n’y en avait plus quand je suis arrivé) et un de poisson à 6,5€ ou, sinon, des plats simples entre 5,5 et 8€. Le serveur parle portugais mais s’essaie avec sympathie à l’anglais pour expliquer. Sobre mais sincère. Portion satisfaisante. Avec une bière et un café, j’en ai eu pour 12€ avec le ventre calé. (avis)

 

❤️❤️ Ao 26 – Vegan Food Project : Voici une très bonne adresse pour qui est végétarien ou, même, celui qui aime la gastronomie. Ici, toute la cuisine est vegan et il faudra sans doute vous faire aider si vous n’êtes pas au fait (ce fut le cas pour moi !). En tout cas, on a l’embarras du choix (« pour une fois », parole d’amis végétariens). Et en plus, c’est vraiment bon ! Un seitan a Portuguesa à la texture moelleuse (faisant penser à un steak de veau avec une sauce), accompagné de pomme de terre (12€). Également testés et approuvés, le hamburger vegan (15€) et le arroz de pato (11,5€) qui imite du canard à l’orange avec chorizo. La serveuse nous a conseillés pour le vin. Les desserts sont tout aussi délicieux avec un gâteau « cru » à la myrtille, une mousse praline noisette ou une tarte chocolat oréo et cacahuètes. Bref, on a tous adoré ce restaurant ! D’autant plus que, pour de la « cuisine cuisinée », les prix sont vraiment très abordables ! (page et avis)

 

❤️❤️ Chapitô à Mesa : Recommandé par une connaissance avant de partir, le Chapitô est un lieu alternatif comprenant une école de danse, une boutique (bijoux et objets de décoration artisanaux) ainsi qu’un bar et un restaurant disposant d’une vue plongeante sur la ville (mieux vaut venir au coucher de soleil). Accueil très sympa sous un chapiteau. Le choix sur la carte est riche et gourmand. Je me suis fait plaisir avec un calamar grillé avec patate douce. Excellent ! En revanche, l’addition était un peu corsée à la fin après une pinte et deux ginjinhas (18 + 4,5 + 2 x 4 = 30,5€). Bon… allez, c’est les vacances après tout ! Très bons plats végétariens à la carte également. (page et avis)

 

❤️ Solidó : Situé à mi-hauteur dans les escaliers Calçada do Duque. On s’est installés à la terrasse du restaurant pour lequel on n’avait pas été interpellés par un rabatteur (c’est toujours insupportable ça !). Le fait d’être dans un lieu de passage ne nous a pas du tout dérangés. La serveuse est souriante et le serveur très attentionné, avec un français timide. J’ai testé le bacalhau avec patate douce, oignon et sauce tomate, amené dans une cassolette (16€ + pinte de bière = 22€). Fait également de très bons plats végétariens. Il y a également souvent des concerts de fado dans la salle. (page et avis)

 

❤️ Pois, Café : Situé au pied de la Cathédrale Sé, ça pourrait flairer l’attrape-touristes. Il n’en est rien ! En fait, il s’agit d’un café à la décoration alternative (banquette avec coussins, vieux canapés, livres à disposition…). On y vient aussi bien pour une boisson que pour manger. A la carte, des salades seules ou accompagnées de wraps, toasts ou bagels préparés avec gastronomie (entre 5 et 7€). C’était vraiment savoureux. Avec une bière de 40 cl et un café, j’en ai pour moins de 15€. Service très sympa par une compatriote pétillante. (avis et site internet)

 

❤️ El Rei Dom Frango : situé au pied de l’escalier menant à la place…, sous le Solido, cette adresse est recommandée par le Guide du Routard. Du coup, il faut faire la queue… (jusqu’à 30 min, voire plus en haute-saison). C’est vrai que la cuisine est bonne même si elle est sans très grande prétention. Néanmoins, il s’agit d’un très bon rapport qualité/prix. Pour ma part, un steak « picanha » grillé avec riz, haricots noirs et frites (10€) et, en dessert, un délicieux bolo bolacha (4,5€). Plats végétariens à la carte également dont des lasagnes de légumes. Accueil sobre mais très sympa. (page et avis)

 

👎 👎 Casa Portuguesa do Pastel de Bacalhau : l’arnaque à touristes ! Ces deux boutiques stratégiquement placées dans les lieux touristiques que sont la rua Augusta et l’entrée du Castelo Sao Jorge. 4€ LE beignet de morue et 3€ la coupe de porto. Et les touristes, en train de se prendre en selfie, plateau en main, tout contents de s’être fait entuber… Faut quand-même pas se foutre de la gueule du monde ! (site internet et avis)

👎 Mercado da Ribeira : dans le style attrape-pigeons, il y a aussi cette annexe du marché de Lisbonne. A l’instar du Mercato di San Lorenzo de Florence, elle héberge de nombreuses échoppes servant des plats portugais plus ou moins revisités. On voulait y déjeuner pour se poser à la mi-journée et, après avoir fait le tour des enseignes, on a décidé d’aller manger ailleurs. Ca a l’air très bon mais les prix sont sont clairement surélevés par rapport à ce que ça vaut. La preuve, il n’y a que des touristes qui y mangent, aucun lisboète ! (avis)

© L’Oeil d’Édouard

Bars : où boire un verre à Lisbonne ?

LA boisson typique par excellence est la ginjinha. Cette liqueur de cerise noire est une institution à Lisbonne ! A goûter absolument tellement c’est trop bon. Evidemment, là encore, c’est comme la morue, on en trouve à tous les coins de rue (ou presque…). Vous n’avez qu’à rentrer dans n’importe quel bar ou restaurant pour vous en faire servir une. Par exemple, Tristan en avait bu (et plein de trucs délicieusement forts !) rua São Pedro, près du Musée du Fado, où le mec était très sympa. Pour ma part, c’est à La Ginginha do Carmo, au pied de l’escalier Calçada do Duque que j’ai goûté ma première (1,35€ ou 1,65 dans une coupe en chocolat). Plus surprenant, j’en ai également pris une au stand d’une petite mamie installée sur la placette sous l’église Santo Estêvão.

« as ruelas de Alfama, à noite »

Plus généralement, si vous souhaitez sortir boire un verre à Lisbonne, les bars se trouvent dans les ruelles de l’Alfama et également dans le quartier du Chiado, autour de la Praça Duque da Terceira (notamment dans la rua Nova do Carvalho). En remontant la rua do Alecrim, j’ai été attiré par le bar brésilien El Gordo Sul Americano et sa décoration verdoyante ambiance amazonienne. Bières, nombreux cocktails et restauration à la carte. (page et avis)

 

🏨 Où dormir à Lisbonne : on a testé

La Pension Praça da Figueira : Lors de son week-end à Lisbonne, Julie a séjourné dans un petit hôtel familial, situé dans un immeuble placé au cœur de la ville (sur l’une des places principales de Lisbonne) et à deux pas de la gare ferroviaire. Il existe différents types de chambres mais toutes sont très colorées ! Confort correct tout comme les prix. ➜ tarifs et réservation

 

Chez Hanlu : S’y étant (finalement…), pris un peu tard, on a loué un appartement sur AirBnB. Objectif : pas trop loin, trop cher mais pas trop pourri. Situé au Nord vers la Praça Marquês de Pombal, on est à 2 ou 3 stations de métro du centre de Lisbonne. Au niveau du tarif, les 4 nuits nous ont coûté 290€ pour 3 personnes. En revanche, c’est correct voir spartiate : deux chambres avec lit double, bureaux et penderie, cuisine équipée d’un frigo et d’une plaque de cuisson (mais très peu de couverts), un balcon, une salle de bain qui donnerait presque envie de se recoucher. Tous les matins, le chant des klaxons égaye votre réveil à cause des voitures garées en double-file en bas. En fait, on n’est pas du tout dans un appart chez l’habitant mais plutôt un logement fantôme, exclusivement dédié à la location touristique. Cela dit, au niveau du rapport qualité/prix, c’est correct, ça fait le taf.

 

Chez Helena : Lors de ses quelques jours à Lisbonne, Tristan a loué un appartement pour 2 personnes chez une habitante, en plein centre du quartier Alfama. La propriétaire, Héléna, est venue le chercher à l’aéroport avec sa voiture et lui a ensuite fait découvrir la vie locale. Ainsi, il a eu accès à certaines expériences qu’il n’aurait peut-être pas vécues s’il avait été dans des hébergements classiques. Il recommande l’adresse plus que vivement ! ➜ infos et réservation

Si vous cherchez une chambre d’hôtel à Lisbonne, vous pouvez jeter un œil sur Booking

🇵🇹 Retrouvez tous nos articles sur LISBONNE et sur nos voyages en PORTUGAL 🇵🇹