BERGAME et sa Città Alta médiévale

Vue sur la Città Alta de Bergame (Bergamo Italie)

Située aux portes des Alpes et des Grands Lacs italiens (à environ 60 kilomètres de Milan et 120 de Vérone), Bergame a la particularité d’être en duplex avec une ville haute ancienne, perchée sur une colline et entourée de remparts, trônant sur la Città Bassa, plus moderne. Un guignol, beau parleur et peu fiable, l’avait vendue comme étant « une merveille de Lombardie » alors j’en ai fait une étape au cours de mon road trip en Italie du Nord / Slovénie, histoire de me faire ma propre opinion.

Balade dans la CITTÀ ALTA

Il y a plusieurs accès et itinéraires pour rejoindre la ville haute de Bergame mais le principal est de remonter la viale Roma. Vu « la chaleur quasi étouffante (j’avais l’impression de porter un costume en amiante) », on a pris le funiculaire pour une montée simple à 1€20. Il a une drôle de forme ergonomique à la pente. En une pincée de minutes, on s’est retrouvés sur Piazza Mercato delle Scarpe sans avoir sué le litre d’eau qu’il aurait fallu à pied !

 

Que faire maintenant ? Par où commencer ? Avec le plan détaillé à la sortie du funiculaire, on s’est débrouillés pour faire une sorte d’itinéraire en boucle dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (→↑←↓ pour ceux qui se rappellent avoir eu à apprendre les combos dans Street Fighter ou Tekken… 😉 ) afin de pouvoir voir les principaux lieux d’intérêts à visiter dans la Città Alta de Bergame. Premier coup, foiré : cul de sac au bout de la via alla Rocca qui mène à la forteresse/Musée d’Histoire. Non merci, pas là non… Juste un tour au petit parcounet qui offre un point de vue sur la Città Bassa et demi-tour en reprenant ensuite la descendante via Porta Dipinta.




En bas, on arrive sur l’Église San Michele al Pozzo Bianco. Ne payant pas de mine depuis l’extérieur, on serait passés à côté sans carte ! Et pourtant, l’intérieur est architecturalement très sobre mais ce sont ces fresques (la plupart n’étant que des parties) qui retiennent l’attention. Un escalier descend dans une chapelle qui comporte des fresques de Lorenzo Lotto représentant des scènes de la vie de Marie.

 

En poursuivant, on passe par le Piazzale della Fiara (un terrain de foot en herbe, sans intérêt ! ) puis on remonte en direction de la Torre di Gombito (construite en 1200) qui offre, gratuitement, un point de vue sur la ville, et même jusqu’à Milan. Après avoir un peu galéré à trouver l’endroit, celle-ci est en fait dans l’Office du Tourisme qui est à ses pieds. Malheureusement, elle n’est accessible que le lundi, sur réservation.

La Piazza Vecchia

Le lieu incontournable à voir à Bergame ! Le Corbusier (l’architecture, entre autres, de la Cité Radieuse) la considérait comme « la plus belle place d’Europe ». Bon, pour ma part, je dirais que c’est plutôt très exagéré et qu’il a dû dire ça un soir au bénéfice d’ecstasy mais il est vrai qu’elle est très agréable avec sa fontaine et la Torre Civica (ou Campanone, Grande Cloche) qui pointe 52 m au-dessus. La place au sol quadrillé est encadrée du Palazzo Nuovo au Nord, au Palazzo della Ragione au Sud et de terrasses de restaurants et glaciers sur les ailes.

© L’Oeil d’Édouard

Si vous avez oublié votre montre, passez sous les arcades du Palazzo della Ragione où on trouve un cadran solaire au sol datant de 1857. Ensuite, on arrive sur la petite Piazza del Duomo sur laquelle se tient le Duomo, la Basilica di Santa Maria Maggiore et le Baptistère.

 

Le Duomo di Bergamo

De style baroque, la Cathédrale de Bergame est composée d’une façade sobre blanche tandis que l’intérieur est agrémenté de multiples ornementations (motifs, dorures et peintures). Construite à partir du XVe siècle, elle est dédiée à St-Alexandre qui est le patron de la ville. Une chapelle latérale abrite les reliques du Pape Jean XXIII (1881-1963) et la crypte héberge et hébergera les corps des évêques défunts.

 

La Basilica di Santa Maria Maggiore

Assurément celle qui m’a le plus impressionné ! Là encore, l’extérieur roman en pierres ne laisse pas présager de la richesse et de la splendeur de son intérieur baroque. D’ailleurs, il n’y a pas d’entrée majestueuse, on y pénètre par une « petite » porte, la « Porta dei Leoni rossi » en marbre de Vérone (à l’arrière, on trouve la « Porta dei Leoni bianchi » en marbre blanc.

 

Une fois, à l’intérieur, j’ai été littéralement ébahi ! Un peu comme la claque que j’ai eue dans la Cathédrale de l’Incarnation de Malaga. Les voûtes sont chargées d’innombrables éléments décoratifs (moulures dorées et peintures). Des tapisseries recouvrent également les murs. Le chœur de la Basilique est composée de boiseries incrustées de marqueteries dessinées par Lorenzo Lotto. Deux orgues se trouvent de part et d’autre de l’autel. On peut aurait pu passer des heures à tout observer…

© L’Oeil d’Édouard

Basilique Santa Maria Maggiore, Chapelle Colleoni et Baptistère sur la Piazza Duomo de Bergame (Città Altà Bergamo)

la Basilique di Santa Maria Maggiore, la Chapelle Colleoni et le Baptistère

 

La Chapelle Colleoni est adjacente à la Basilique Santa Maria Maggiore. De style renaissant, l’aspect extérieur est assez complexe avec une façade de marbres rose et blanc, agrémentée de motifs, de sculptures et reliefs. Il s’agit en fait du mausolée du condottiere Bartoloméo Colleoni. L’intérieur est remarquable avec notamment une statue équestre, des sarcophages incrustés dans le marbre, la tombe de la fille de Médée, des bancs sculptés dans le bois, des peintures… Désolé, j’ai pas de photo à vous montrer, elles sont interdites à l’intérieur…

 

Le Castello di San Vigilio

Comme l’accès à la Torre di Gombito est uniquement le lundi, le mec de l’Office du Tourisme nous avait conseillé de nous rendre au Château pour avoir un point de vue sur Bergame. L’idée était séduisante. La montée se fait en 1/2h sur un chemin pavé (via Sudorno puis via San Vigilio) depuis de la Porta Sant Alessandro au Nord-Ouest. Sinon, il y a aussi un autre funiculaire qui part du même endroit mais l’effort est fréquemment récompensé de belles vues.

 

Une fois arrivés, surprise, le Château de San Vigilio ressemble davantage à une ruine abandonnée semi-restaurée et l’entrée est même presque invisible. Elle se fait par la tour, par une petite porte cachée à côté d’une grande grille fermée. Après quelques marches, on arrive sur la terrasse du château. Si elle offre quelques belvédères sur les collines au Nord et à l’Ouest, la vue sur le centre de Bergame est malheureusement gênée par les travaux de restauration… Bref, décevant. Finalement, les meilleurs points de vue se trouvent dans la montée et notamment sur la terrasse de l’arrivée du funiculaire.

 

Pour varier, on est redescendus par l’arrière (via felice et via sotto mura di Sant’Alessandro) mais ce n’avait en fin de compte aucun autre intérêt puisqu’on marche sur la route et qu’il y a aucune vue. Retour sur la Piazza delle Citadella puis retraversée de la Città Alta jusqu’à la Porta San Giacomo où une tyrolienne avait été tirée par ParcoAvventura Bergamo de part et autre des remparts sur une centaine de mètres. Si elle n’était pas rapide du tout, elle a le mérite d’être très photogénique avec la Città Bassa en arrière-plan !

 

La Città Alta est touristique mais pas trop non plus et on peut tranquillement vagabonder dans ses ruelles à son rythme, sans le stress de la foule (cf : Venise), en humant le parfum de l’Italie médiévale et regardant les fresques des façades pittoresques. Par contre, elle est relativement petite et on en a fait à peu près fait le tour en 3 heures. On a croisé et recroisé plusieurs fois les mêmes personnes au cours de l’après-midi…

 

Que voir dans la CITTÀ BASSA de Bergame ?

À l’aller, la perspective de la viale Roma était séduisante avec la Città Alta en arrière-plan, encadrée de deux bâtiments classiques et d’une tour avec une horloge. Carte postale ! Sinon, on était passé devant pas mal de jolies villas bourgeoises (traditionnellement ?) ornées de fresques sur la partie supérieure des façades (on retrouve ça à Vérone également). Mais sinon, au retour, pas grand-chose à se mettre sous la dent de l’œil sinon quelques façades décorées ou colorées. Alors que la Città Alta est séduisante et fait penser à Pérouges, la ville basse est assez banale (genre de centre-ville avec des magasins quoi, avec toutefois une touche italienne), voire peu enthousiasmante. Heureusement, le glacier était bon… (cf : notre guide pratique de Bergame)

🇮🇹 RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES SUR MILAN & BERGAME ET SUR NOS VOYAGES EN ITALIE 🇮🇹



BERGAME et sa Città Alta médiévale
4.9 (97.61%) 218 votes