LANDMANNALAUGAR à tes yeux !!

Camping de Landmannalaugar, Islande

Landmannalaugar est absolument incontournable en Islande. C’est un site exceptionnel qui en met vraiment plein la vue !! Le nom (« les bains chauds des gens du pays ») désigne un lieu avec un campement dans le Parc National éponyme. Il y a de nombreuses randonnées à Landmannalaugar, toutes plus magnifiques les unes que les autres, et le splendide et plus célèbre trek en Islande, Laugavegur, qui rejoint Þórsmörk.

On arrive à Landmannalaugar après 4 heures de pistes de sable en passant devant le volcan actif Hekla et du lac Frostastaðavatn (« five minutes photo stop »). Le camping est installé au pied d’une immense coulée de lave « Laugarhraun » qui a jailli du Brennisteisalda en 1477. Le cadre est somptueux : une plaine où ruissellent plein de petits rus, au milieu de magnifiques montagnes rhyolites teintées d’ocres jaunes, bruns, rouges, avec parfois du bleu, du vert, du gris, recouvert de mousse par endroit. On se croirait au Népal ou en Mongolie. Les reliefs sont creusés par les pluies qui semblent faire fondre les montagnes.

© L’Oeil d’Édouard

 

Le camping de Landmannalaugar

Le site de Landmannalaugar est un « champ de cailloux » autour d’une cabane de guides de montagnes (c’est eux qui gèrent le lieu), un refuge et d’un bâtiment abritant les douches et les lavabos. D’ailleurs, les douches sont payantes (500 ISK les 5 min !). Pour le ravitaillement, il y a seulement un car aménagé en boutique et c’est pas donné. Mieux vaut avoir fait le plein avant. Toutes les infos sur le site.

 

Mais un très très bon point, c’est la source d’eau chaude (environ 40°c) !! C’est un petit cours d’eau profond de 50cm qui resurgit de sous l’ancienne coulée de lave. C’est un vrai régal après une randonnée ou bien s’il fait froid (ou encore pour ne pas payer la douche tous les jours, mais… chuuuuut ! 😉 ).

 

Quelques randonnées à Landmannalaugar

acheter la carte topographique Landmannalaugar

 

Pour se mettre en jambe, si vous voulez faire facilement le tour du proprio ou faire une petite balade facile en peu de temps, vous pouvez vous enfoncer dans la ravine au fond à droite de la plaine. Après avoir traverse quelques gués, on s’engouffre alors dans les méandres de vallons, une sorte de grand labyrinthe aux murs rouges. Si vous vous perdez et que vos cailloux de Petit Poucet laissés sur le chemin se confondent avec tous les autres, n’ayez crainte, les nombreux gués qui vous avez traversés vous serviront de fil d’Ariane.

 

BLAHNUKUR

La première randonnée à Landmannalaugar que vous aurez envie de faire, c’est sans doute le Bláhnúkur (≈ 1000m), cette montagne de cendres grises et noires, avec une partie de la base bleue/verte devant vous. Somptueux ! On a l’impression de marcher dans du sable (comme la Dune du Pyla) mais en plus « mou ». L’ascension révèle des paysages époustouflants ! La vue panoramique au sommet est un vrai régal. Redescendre par la face au sud où on se croirait sur la lune ! Sur la montagne (rouge vif) en face, Brennisteisalda, on peut voir l’ancienne coulée de lave qui recouvre toute une plaine jusqu’au campement.

Difficulté : ★★☆☆☆

© L’Oeil d’Édouard

 

SUDURNAMUR

Départ du sentier à l’entrée du camping. On monte au Suðurnàmur (916m) par un sentier verdoyant (ça change !) avant d’arrivée sur un plateau ocre rouge et jaune. C’est toujours aussi beau et dès qu’on prend un peu de hauteur, le point de vue permet un panorama large et profond (on voit bien la plaine et les montagnes avant l’entrée à Landmannalaugar). Le vent est vraiment très très fort au sommet ! De là, on domine la vallée avec ses cours d’eau et la coulée de lave Laugarhraun. Le sentier se poursuit sur le plateau et permet ensuite d’autres randonnées plus lointaines ou redescendre sur Vondugil.

Difficulté : ★★☆☆☆

 

VONDUGIL

Il s’agit de la plaine derrière la coulée de lave. Si vous avez la chance d’avoir une éclaircie à ce moment-là, les montagnes en fond offriront des couleurs éclatantes avec le vert du premier plan. Ensuite, le sentier se poursuit au milieu du champ de lave pour rejoindre le camping de Landmannalaugar.

Difficulté : ☆☆☆☆

Vondugil récupère tous les cours d’eau des combes alentours. Il faudra donc traverser les multiples gués de la plaine, recouverte de linaigrettes (ou joncs à coton, comme on traduit là-bas en français sur les panneaux). Ça et là, quelques moutons en liberté se baladent pour paître et se regroupent pour boire.

 

BRENNISTEISALDA

La montagne toute rouge ! Le sentier de randonnée traverse la coulée de lave avant d’arriver sur une grosse fumerolle au pied du Brennisteisalda (855 m). En regardant la montagne, on a vraiment l’impression de monter sur une grosse cocotte tellement ça fume de partout ! Le sentier longe de la coulée de lave, pile à l’endroit du jaillissement. On ne peut pas s’empêcher à tous les films aux scénarios catastrophes : et si… Là, on a l’impression de marcher sur Mars. En arrivant au sommet, panorama à 360° avec un ciel dégagé. Vue sur tout Landmannalaugar, avec le Bláhnúkur, la nappe de coulée de lave… Les yeux se régalent avec toutes les nuances de couleurs.

Difficulté : ★★☆☆☆

© L’Oeil d’Édouard

On peut également pousser de quelques kilomètres sur les pistes F208, F226 ou en direction du Ljotipollur (joli lac, un peu en hauteur, formé dans un cratère volcanique). Bivouac possible.

 

LAUGAVEGUR, le célèbre trek de Landmannalaugar

Carte du Trek Laugavegur (Landmannalaugar - Islande)LE trek d’Islande !! Il part de Landmannalaugar et qui rejoint Þórsmörk, au Sud (ou inversement) en 4-5 jours en autonomie complète. Tout le monde s’accorde à dire qu’il est tout à fait splendide ! Les étapes autour du lac d’Alftavatn sont sublimes (peut-être les plus beaux paysages d’Islande).Il faut s’enregistrer au départ auprès des guides et pointer à chaque refuge, histoire de vérifier que vous êtes bien arrivé à chaque étape (et vérifier la météo avant !!). Je ne l’ai pas fait (on peut tout faire en 3 semaines) mais c’est un objectif !

 

🇮🇸 Retrouvez tous nos articles sur l’ISLANDE 🇮🇸