Test : OSPREY TALON PRO 30, le sac à dos outdoor parfait ?

Test Sac à dos Osprey Talon Pro 30 Backpack Review Randonnée Montagne Nature Outdoor Hike Mountain Hiking - Lac de Tardevant Chaine des Aravis Haute-Savoie Alpes France French Alps Lake Lansdcape

Le Talon Pro de chez Osprey est une version améliorée, bonifiée, renforcée de sa célèbre gamme Talon. À la recherche du sac à dos parfait pour mes journées en montagne, je me suis donc penché sur ce modèle et, à force de le regarder, laissé tenter. D’autant qu’il ne se limite pas à la randonnée… Après un été d’utilisation, je vous livre mon avis.

 

Description technique

poids : 1,09 kg (taille S/M)
dimensions : 62 cm de longueur x 29 x 26 cm

volume : 30 litres (existe aussi en 20 L + modèle féminin Tempest Pro )
taille : S/M ou L/XL (à définir avec l’appli Osprey)

Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (promos permanentes !) ✅

 

Test du sac à dos Osprey TALON PRO 30

La conception

Premier point d’amélioration, le sac à dos Osprey Talon Pro a été élaboré avec un tissu très résistant à l’abrasion, le Nanofly ripstop 100D Robic (93% nylon + 7% polyéthylène), approuvé par le label bluesign®. En passant la main dessus, on a une grande impression de robustesse et l’assurance d’une toile solide quand on sera sur le rocher. On sent immédiatement quand on est face à un vrai sac à dos de montagnard ! Elle est relativement déperlante grâce au traitement DWR (sans PFC) et acceptera la petite pluie et l’utilisation hivernale (du reste, comme le rabat supérieur est doté d’une poche -on en reparle plus bas-, cela double la paroi et donc limite la pénétration à l’intérieur du sac). J’adore sa couleur « carbone » et rouge (pas d’autre choix, sauf si vous prenez le modèle féminin : gris et bleu ciel) légèrement brillante et son motif quadrillé.

L’ouverture du Talon Pro 30 se fait par le haut avec une ouverture zippée décentrée, non verticale (contrairement à la version 20 litres avec une ouverture classique), ce qui lui confère une allure plus sportive mais surtout minimise son exposition à l’eau. Par ailleurs, les fermetures éclairs sont doublées de bandes imperméabilisantes et d’une cordelette en tête d’alouette pour les ouvrir (plus pratique, notamment avec des gants, que l’habituelle mini-tirette en métal). Le remplissage se fait donc pleinement par le haut, comme une colonne. En un sens, c’est moins pratique quand il faut aller chercher quelque chose tout au fond, mais, moi qui emmène mon (très onéreux) matériel photo, ça me rassure grandement de savoir que mon objectif ne va pas sortir quand je bidouille dedans et chuter sur le sol (c’est déjà arrivé plusieurs fois avec d’autres sacs qui ont une large ouverture sur les côtés). L’intérieur est un mono-espace de 30 litres avec juste un filet zippé (env. 30 x 19 cm), pour mettre à l’abri ses petites affaires précieuses, dont ses clés, accrochées au clip porte-trousseau.

L’accessoirisation

Là où le Talon Pro 30 marque des points face à la concurrence, c’est sur son accessoirisation… ultra complète ! Classiquement, on retrouve un grand filet en mesh extensible à l’arrière (pour mettre, par exemple, une veste coupe-vent) et doté d’une fixation pour une lampe LED (pratique pour l’utilisation à vélo), et de deux autres sur les côtés (pour y glisser une gourde, une carte IGN, y ranger ses bâtons de randonnée, un trépied…), d’une sangle pectorale avec un sifflet intégré (comme toujours chez Osprey), de deux sangles latérales de compression. Sur le sommet du sac, une grande poche d’environ 25 cm de large par 20 cm de profondeur (pour placer les lunettes, la crème, etc.). La poche à eau se glisse par l’extérieur dans un compartiment spécifique et se fixe avec un nouveau système de cale Hydraclip en plastique qui s’emboite perpendiculairement, tout à fait efficace et plus simple à manipuler à une main que le clip. Petit bémol, on aura tendance à (un peu trop ?) la sentir si elle et le sac à dos sont pleinement remplis.

 

Mais la version “professionnelle” dispose de réelles améliorations avec des poches à la ceinture (assez grandes pour placer un smartphone) pourvues d’une structure semi-rigide permettant de les ouvrir à une seule main (et ça, ça change la vie !!!), 2 boucles porte-piolet (rangeables pour ne pas que ça traine si on n’en a pas besoin) mais, dommage, sans passant pour caler la lame, deux élastiques plus haut pour fixer les manches, un porte-casque LidlockTM très facile d’utilisation pour fixer son casque de cyclisme ou d’escalade. Sur les bretelles, deux petites poches longilignes en mesh avec bouton pression (pour y placer des barres énergétiques ?) et un élastique en anneau pour passer le tuyau de la pipette.

le porte-piolet

le porte-casque Lidlock

la micro-poche sur la bretelle

Le portage

Il faut le dire d’entrée, le sac à dos Osprey Talon Pro 30 est très léger, ne pesant que 1,09 kg. Pour autant, la marque américaine n’en a pas sacrifié le confort sur l’autel de la légèreté. En effet, elle l’a structuré avec un cadre interne semi-rigide, assurant la tenue de l’ensemble (et évitant ainsi que le sac ne s’affaisse sous le poids des affaires et ne tire alors sur les épaules). Sans être aussi aéré que le système AirSpeed du Exos ou du HikeLite, le panneau AirScapeTM, moulé par injection en PEHD, offre une bonne évacuation de la transpiration dorsale et, avec le rembourrage en mousse, un bon amorti sur les points de contact. De plus, il a de la gueule !

le panneau dorsal AirScape

Même si, de prime abord, elles peuvent paraitre bien fines, les bretelles en mousse EVA Osprey sont, comme toujours, très confortables et absorbent le poids sans problème. C’est cette même mousse qu’on retrouve au niveau de la ceinture BioStretch flexible et préformée avec une découpe “die cut”, entourant parfaitement les hanches. Au final, bien ajusté avec la longueur de dos réglable et les diverses sangles de compression, le sac à dos ne fait qu’un avec le buste, dans tous les mouvements, et, comme c’était déjà le cas pour le Talon 44, les épaules ne subissent pas le poids embarqué.

la ceinture pré-formée

les poches structurées

MON VERDICT

J’aime

● le confort de portage
● l’accessoirisation complète
● Il est beau !

 

● sa polyvalence
● les poches ceinture semi-rigides
● la robustesse du tissu

À améliorer

● rien à signaler

❤️ Le sac à dos Talon Pro 30 est un vrai coup de cœur ! Osprey y a concentré tout son savoir-faire en terme de technicité avec une accessoirisation complète permettant une grande polyvalence d’utilisation et un super confort de portage ainsi qu’une bonne respirabilité dorsale. Tout cela en fait le sac à dos parfait pour la randonnée à la journée, mais aussi le VTT, la marche d’approche et la grande voie en escalade et alpinisme rocheux, voire le ski de rando.

➜ en vente sur EKOSPORT ou ALPINISTE

Vous aimez cet article ? Parlez-en à vos amis et inscrivez-vous à notre newsletter

D’autres articles sur les mêmes thématiques

Randonnée

Conseils Montagne

Test Matériel

Laisser un commentaire