FRANCFORT en… surprises !!

Römerberg, Francfort, Allemagne - édouard photographie © Trace Ta Route

La visite de Francfort s’est faite juste après mon week-end en Belgique flamande. Comme je suis votre ami, je vous dois l’honnêteté : sans un concours de circonstances particulières, il ne me serait jamais venu à l’idée d’aller à Francfort. Sauf si vous avez certaines affinités avec l’Allemagne (ce qui n’est pas tout à fait mon cas), Francfort ne semble pas être une destination de rêve. Toutefois, sachez qu’il y a plein d’asiatiques (qui – non ce n’est pas un cliché – justement, en prennent plein avec eux dessus, couvrant le reste de la photo… passons). C’est donc un indicateur réel de la « touristicité » du lieu… 🙂 Surprise n°1 donc : passer 2 jours à Francfort ! Inattendu. Mais y’a pas eu que ça…

Surprise n°2 : en arrivant, on se rend tout de suite compte que Francfort est une place forte de la finance européenne et mondiale (la CommerzBank a même donné son nom au stade de foot). Il y a donc de nombreux gratte-ciel et certains sont assez intéressants à regarder : … On peut même monter en haut de la Main Tower (6,50€) pour avoir une vue dominante sur toute la ville. Sans être Chicago non plus, le panorama m’a rappelé celui de Montréal. La ville est en chantier et il y a plein de chantiers et des grues un peu partout.

 

Ma visite de Francfort

Mon point de départ aux abords du quartier des affaires, j’ai d’abord découvert Francfort en levant la tête. J’étais entouré de gratte-ciel et l’idée de passer deux jours au pied de grands buildings ne m’enthousiasmait guère… Stratégiquement, je me suis dirigé vers la gare ( ≃ toujours au cœur de la ville + point info tourisme) qui est un peu plus bas. Ne vous approchez par trop des murs, l’odeur corrosive d’urine vous pique jusqu’au cerveau !! J’ai même vu un beau p’tit colombin humain dans un coin… Mais sinon la gare est pas trop mal avec notamment une grande verrière. Vous y trouverez un McDo et un Burger King si vous êtes adepte des fast-food. Mais comme souvent autour des gares, on y retrouve plein de kebabs et et le coin de peep-shows et plus si affinités financières… Pour ma part, j’ai plutôt poursuivi jusqu’aux bords du fleuve aménagés et avoir une première vue sur Francfort. Ensuite, je suis passé sur les rives en face où, en fin de compte… il n’y a pas grand-chose à voir. Ça a commencé à être intéressant à partir du Städel Museum et le pont Holbeinsteg puis l’Église d’Épiphanie et Sachsenhausen le quartier des bars. Mais, a posteriori, il s’est avéré que j’ai passé trop de temps sur cette rive qui n’en valait pas réellement la peine.

 

Donc petit retour par les quais aménagés, sans doute très agréables en plein été et ensuite par Eiserner steg, la passerelle verte avec des poutres en acier, typique du début du XXe siècle. Il y a une écriture en cyrillique, mais là, moi, à part Vodka et Goulag… Sinon, comme souvent maintenant (Aaaaah mainstream quand tu nous tiens….), on retrouve plein de cadenas avec lesquels les amoureux symbolisent leur union éternel (comme c’est mignongnon…). Une fois le pont traversé, je n’ai plus quitté la vieille ville. Question tourisme, les bosches, c’est du travail de pro (ça va, on rigole… c’est bon) : un peu partout, il y a de nombreux panneaux avec un plan de la ville avec les localisations des sites touristiques (mussées, bâtiments etc…) ainsi qu’un petit texte de présentation pour chaque. Et ça, c’est très pratique !

La vieille ville

Contrairement à vous en ce moment, je ne m’étais pas trop renseigné sur Francfort. Après la découverte de son importance financière (je ne travaille absolument pas dans ce domaine et n’y comprends pas grand-chose !), ce fut celle de son centre historique : je m’attendais un peu à une triste ville industrielle de la Rhur… Surprise n°3. Dans la vieille ville, on a un peu l’impression de se balader dans « Age of Empires » quand on incarne les teutons : les rues sont pavées et il y a des vieilles maisons en pierres avec des façades colorées (rouge, jaune…) et avec leur forme si particulière. On retrouve également beaucoup de vitraux aux fenêtres.

 

Mais l’endroit le plus emblématique du centre historique de Francfort est incontestablement Römerberg. Il s’agit de l’ancienne place marchande (depuis le XIIe siècle), à l’origine de la Frankfurter Messe, une des plus grandes Foires Internationales d’Europe. Le nom vient de Römer, l’Hôtel de Ville du XIVe siècle tout rose qui se situe sur la place. Le nom lui-même vient d’une garnison romaine s’était établie à Francfort avant sa fondation. Elle est également entourée de quelques terrasses au pied de maisons à colombages et l’Église Saint-Nikolai. Au centre de la place, se trouve la « Fontaine de la Justice« , une statue d’une femme tenant une balance dans sa main et faisant face au Conseil Municipal. Tout un programme anti-corruption donc… En face, six maisons à colombage typique du XVe et XVIe siècles. Enfin… reconstruites dans les années 1980 selon les plans historiques parce que détruites durant la Seconde Guerre Mondiale. L’ensemble rappelle Grote Markt, la Grand-Place d’Anvers, en Belgique.

La Cathédrale Saint-Barthélémy

Après les gratte-ciel, c’est l’autre édifice qui surpasse la ville avec son beffroi haut de 95m dont la forme à flèches multiples ressemble à la Cathédrale Notre-Dame d’Anvers. Le début de sa construction remonte à 1415. De style gothique donc, elle faite de briques rouges ce qui lui donne sa particularité, surtout à l’intérieur. ➤ plus d’infos dans mon article spécifique sur la Cathédrale (dont l’intérieur).

 

Il est possible de monter au sommet de la flèche pour 3€. D’ailleurs, c’est que j’ai fait. C’est moins cher que la Main Tower et éthiquement, je préfère donner mes sous à un monument historique qu’à une entreprise assez riche pour se payer un tel bâtiment et qui fait encore payer. Enfin bref… Et puis stratégiquement, elle est plus au cœur de la ville et permet justement d’avoir des vues plus variées (plongeante sur la rivière ou sur le centre historique, panoramique sur les gratte-ciel…). Le seul bémol, s’il en est réellement un parce que ça prend à peu près 10 minutes, ce sont les 325 marches à gravir. On monte dans un escalier en colimaçon assez exigu et honnêtement, ça donne un peu le tournis. Mais au-dessus, la vue ne déçoit pas. On voit tous les endroits qu’on a visités ou qu’on va (vouloir, du coup) découvrir.

 

En vous baladant à Francfort, vous trouverez un grand nombre d’églises, avec des styles architecturaux différents, dont la plus singulière est l’Église Saint-Paul. Alors je vais pas trop m’étaler sur le sujet ici mais, pour ceux qui seraient potentiellement intéressés par le sujet, je vous propose de lire mon article annexeles églises de Francfort que j’ai visitées. Je vous fais un petit tour du proprio architectural.

 

Les Musées de Francfort

Globalement, Francfort est très bien dotée en musées (finances/art…). J’avais repéré le Städel Museum avec sa pelouse à lucarnes pour la galerie souterraine. Ce Musée des Beaux-Arts  possède une importante collection d’œuvres de grands maitres : Cranach, Dürer, Holbein, Botticelli, Rembrandt, Vermeer, Monet, Picasso ainsi que des contemporains. Le Schirn Kunsthalle ainsi que le Portikus (petite maison étroite – un peu comme celle d’Erwin WURM – implantée sur la micro île du Main) étaient très attrayants aussi mais le temps (chronos) ne m’a pas permis de faire la visite. Dommage ! Sinon, il y en a pour tous les goûts : LiebiegHaus (non, c’est pas le musée de la soupe !), Musée des Arts Appliqués, Musée de la Communication, Musée de la Caricature (certains devraient en prendre de la graine…), Musée du Cinéma Allemand, Musée d’Histoire Naturelle, Zoo, Jardin exotique etc… Il y a également la GoetheHaus, la Maison de Goethe, francfortois de naissance. N’étant pas très au point avec l’œuvre du poète ni avec la langue allemande afin de pouvoir me l’expliquer, je n’en avais pas nécessairement coché la visite. Je suis passé devant et, en regardant à travers la fenêtre, j’ai vu ce que j’avais imaginé, c’est-à-dire un vieil intérieur de maison du XVIIIe. Réservé aux amateurs donc… (à savoir : tous les musées sont fermés le lundi)

 

Surprise ultime, et non des moindres car complètement improbable : devant le Musée d’Art Moderne, je me suis rendu compte que… j’étais déjà venu à Francfort !!!!! Incroyable, j’avais effacé de ma mémoire que c’est dans cette ville qu’on s’était arrêté en rentrant de la Documenta de Kassel, 13 ans plus tôt. Ça y est ? Deviendrais-je sénile ? Heureusement, maintenant, il y a Trace Ta Route pour m’aider à me souvenir de mes propres voyages !!! 🙂 Inquiétant quand-même… Alors justement, ce fameux Museum für Moderne Kunst. C’est son architecture singulière qui m’a fait me rappeler ma première francfortoise. De l’extérieur, on dirait une sorte de part de camembert Trivial Pursuit orange (il est construit à la pointe de son épée… euh non, de deux rues) mais c’est surtout son architecture intérieure qui est remarquable. Quand j’y suis allé, l’exposition temporaire était en cours de montage, je n’ai donc pu faire que la collection permanente. Pour en savoir plus sur ce musée (architecture + collection), rendez-vous sur mon article spécialement dédié où je vous fais la visite guidée du musée. Y’a plus qu’à suivre le mec avec le drapeau orange.

Shopping foli€s !!

Que vous soyez à Francfort pour affaires et en tourisme et que vous voulez faire les vitrines, sachez que vous trouverez tous les magasins que vous cherchez sur l’axe qui part de l’Ancien Opéra jusqu’à Zeil, en passant par Biebergrasse et Hauptwache. Ce dernier signifie “Garde principale” et, avant d’être un café en 1905, ce bâtiment baroque classé était le siège de la Garde de Francfort. Juste à côté, l’Église Sainte-Catherine.

 

Il y a quelques autres rues sur cette zone mais LA rue commerçante, c’est Zeil ! D’ailleurs, il y a un centre commercial MyZeil à l’architecture étonnante : une sorte de trou noir dans la façade (aspirateur à fric ? …). Confirmation de ma réminiscence spontanée, c’est bien dans cette rue que j’avais découvert le… Jägermeister sur un stand et mangé un des meilleurs kebabs de ma vie dans une rue non loin.

de PHOTOS de FRANCFORT

🇩🇪 Retrouvez tous nos articles sur FRANCFORT et sur nos voyages en ALLEMAGNE 🇩🇪




FRANCFORT en… surprises !!
4.9 (98.82%) 34 vote[s]