Visiter ANVERS et contre le temps qu’il reste

Terrasses sur Grote Markt et Cathédrale Notre-Dame d'Anvers

Dernière étape de mon périple belge, la visite d’Anvers s’est faite un peu sur le tard du fait de la découverte de l’insolite village fantôme de Doel. Du coup, j’ai parcouru la ville de Rubens en quelques heures mais ça m’a donné déjà un bel aperçu. Et vu comme c’est chouette et riche à choses à voir, j’y retournerai un jour, c’est certain !

QUE VOIR À ANVERS ?

Même si elle n’est pas la capitale, Anvers est la ville la plus peuplée de Belgique avec plus de 500 000 habitants (1,2 million pour l’agglomération) et son port est un des plus importants d’Europe depuis des siècles. Alors logiquement, il y a plein de choses à visiter et à faire : riche patrimoine architectural (typiquement flamand) et artistique (Rubens…). A priori, je dirais qu’il faut donc compter au moins 2 jours pour tout bien voir (monuments, musées…).

La Gare Centrale d’Anvers

Après avoir galéré en voiture pour réellement rentrer dans le centre, le choix d’un parking souterrain s’était imposé comme une facilité évidente. Après Doel, le temps commençait à être précieux. La première des choses à faire était alors d’aller à l’endroit de la Gare d’Anvers. D’aspect extérieur, elle est imposante mais pas non plus exceptionnel. Mais l’intérieur est un vrai bijou ! Logique me direz-vous pour une ville surnommée « capitale du diamant » . D’ailleurs, en 2009, elle a été classée 4e plus belle gare au Monde par le magazine Newsweek. Construite en 1895 et 1905, son architecture est typique de la fin du XIXe siècle avec sa toiture « en verre » montée sur une structure en fer (comme le Grand Palais à Paris). Les voies de train se superposent sur… 3 étages ! Bref, c’est un endroit incontournable si vous venez visiter Anvers !!

 

La partie la plus remarquable est incontestablement son hall. En pénétrant dans la gare, la découverte de l’imposant volume vide nous donne une sensationnelle impression de vertige. Le regard est tout de suite aspiré vers le haut exactement comme dans une cathédrale. Et, au sommet, une somptueuse voûte lumineuse couronne le hall. On reste bloqué la tête en l’air et, seulement après, le regard redescend petit à petit découvrir le lieu, tout « en vert »-de-gris. Le bouche, bée, laisse soupirer un wouaaah… Avec une telle ambiance, on fait littéralement un bon dans le temps et on croirait presque entendre les locomotives à vapeur  !

© L’Oeil d’Édouard

 

Sortie par la place Reine Astrid (où se trouve également le jardin zoologique d’Anvers) puis retour tout droit pour s’engager dans Meir, une des plus grandes rues commerçantes de Belgique et jusqu’à la grande place Groenplaats. Ici commencent la zone touristique et donc son lot de restaurants. Et après la désertique Doel, ça commençait à faire faim alors quoi de mieux que de la friture belge ! Petit encas donc dans une friterie pour se renquinquer (lire plus bas).

 

La Cathédrale Notre-Dame ✝

La première vue de la Cathédrale Notre-Dame d’Anvers (Onze-Lieve-Vrouwekathedraal) s’est faite depuis la place Groenplaats qui offre une belle vue d’ensemble. On perçoit bien la monumentalité de son architecture qui, avec ses 123m de haut, dépasse considérablement tous les bâtiments alentours. Il s’agit tout de même de la plus grande église gothique du Bénélux et il aura fallu presque deux siècles pour la bâtir (de 1352 à 1521). Le clocher à flèches multiples rappelle celui de la Cathédrale de Francfort et la deuxième tour aurait dû être érigée à l’identique, ce qui lui donne une allure singulière.

 

À l’intérieur, on trouve plusieurs peintures monumentales du maitre baroque flamand Pierre Paul RUBENS, dont la fameuse « Descente de la croix » (1612), panneau central d’un triptyque. Le prix de l’entrée est de 6 euros, ce qui, en fin de compte, n’est pas trop cher pour un tel « musée » .
site de la Cathédrale

Juste à ses pieds, la petite place triangulaire Handschoenmarkt et, parallèlement à la Cathédrale, Oude Koornmarkt et Jan Blomstraat qui sont véritablement le quartier général des restaurants d’Anvers.

 

Grote Markt, la Grand-Place

Comme je vous disais pour Bruges, dans le Nord, toutes les places principales de la ville sont appelées « Grand-Place » … qui se traduit par Grote Markt en flamand. La place est bordée par Stadhuis, l’Hôtel de Ville d’Anvers, l’Office de Tourisme, les Maisons de Guilde et des terrasses de restaurants et de bars (dont l’improbable Den Engel, à découvrir plus bas…). En son centre, une statue représentant Brabo lançant une main de géant dans le fleuve. Ah oui parce que je vous ai pas parlé de la légende d’Anvers : Druoon Antigoon, un géant, imposait un péage pour le passage des bateaux et coupait la main de ceux qui refusaient de payer. Mais un jour, Silvius Brabo, un soldat romain, se rebiffa « envers » le géant, lui coupa la main et la jeta dans l’Escaut. Ainsi le nom d’Antwerpen vient littéralement de « Hantwerpen » (hand, la main ; werpen, jeter en flamand). Autre explication : le nom viendrait de « aan het werpen« qui signifie « la jetée du port ».

 

♖ Un Château sur les quais

En poussant un peu après, on arrive sur une place en long Suikerrui, où se trouve encore pas mal de restaurants. Au bout, les quais où se trouve SteenPlein qui offre un point de vue surélevé et panoramique sur le fleuve, l’Escaut, et l’activité portuaire. Ici, je ne peux pas m’empêcher de repenser à un français qui attendait depuis 2 heures son ami bruxellois avec qui il était venu en voiture (mais il savait pas où ils étaient garés), à l’endroit où ils s’étaient perdus et dont il n’avait ni le numéro de téléphone, ni l’adresse et pas d’argent de reprendre un train… Ça fait beaucoup pour un seul homme non ?!? Si, pour le plus grand des hasards (mais faut croire que…) vous vous reconnaissez dans ces lignes, je serais très curieux de connaitre la suite de ce scénario tellement improbablement catastrophique… Juste un peu plus haut, un tout petit château médiéval, nommé Hetsteen.

 

Puis, déambulation dans les rues d’Anvers un peu aux hasards des croisements et des envies spontanées… : passage par la place Hendrik ConsciencePlein et l’Église Saint-Charles-Borromée (Sint Carolus Borromeuskerk, en néerlandais), puis devant le Jardin botanique. Juste en face, mon œil a été attiré par la vitrine de la bien-nommée gallerie « At the Gallery » où était exposée une des « bétonnières » de l’artiste Wim Delvoye qui mélange avec humour (il est pas belge pour rien non plus !) culture artistique traditionnel et culture populaire dans ses œuvres. Plus loin, Toonelhuis, le théâtre.

 

CASSE TA CROUTE… à ANVERS : j’y ai mangé ou bu

  • Fritkot MAX : Situé au début de Jan Blomstraat, la sculpture du cornet de frites à l’entrée a ainsi logiquement attiré mon attention et mon appétit. Dans une frituur, on frit : de la patate, forcément, mais aussi des saucisses, du poulet ou du poisson, recouverts d’une dizaine de sauces au choix. L’équipe était très sympa et souriante. Seul bémol, demandez un max de serviettes parce que le système de cône est vraiment galère quand il faut aller chercher les dernières au fond avec plein de sauce sur les bords…

 

  • Le bar Den Engel : « l’instant belge » ! À la base, c’était juste pour boire une bonne bière dans un bar belge (-> folklore…) et histoire de se poser un peu et se réchauffer. Mais étant dimanche soir, le choix se laisserait guider par le premier bar qui serait un peu animé. Et là, en poussant la porte… un peu comme Alice qui traverse la porte… basculement dans un monde parallèle ! La tranche d’âge se situait entre 40 et 70 ans et ça guinchait à donf ! Le bar était complet, tout le monde a son verre de bière (même mamie) et le dance-floor est bondé ! Ici, on est très très très loin du bal musette français dominical, le dj n’envoie pas du Édith Piaf mais du Rihanna. Et ouais ! Et voir papi, en costard, se la donner et chanter là-dessus, je peux vous dire que je suis pas prêt de l’oublier ! Tout le monde est à fond (même les cougars… 😉 ). Là, on se dit que la Belgique, c’est vraiment un autre monde et l’idée de venir passer le nouvel an ici serait vraiment un pur moment de bonheur festif ! 🙂 Après-coup, j’ai appris qu’en Belgique, ça fait partie des mœurs de sortir dans les bars le dimanche soir. Par contre, à voir, le lundi matin… au boulot… ?

📷 L’Oeil d’Édouard ©

de PHOTOS d'ANVERS

🇧🇪 Retrouvez tous NOS ARTICLES sur la BELGIQUE 🇧🇪




Visiter ANVERS et contre le temps qu’il reste
4.9 (98.6%) 43 votes