JÖKULSÁRLÓN, effroyable beauté islandaise

Icebergs sur le lac de Jokulsarlon, Islande / Lagoon Iceland © L'Oeil d'Édouard

Jökulsárlón est un des incontournables à voir en Islande. Apparu vers 1935, il s’agit d’un immense lagon (superficie de 18 km2, 1,5 km de long et jusqu’à 260 m de profondeur) creusé par une des langues du Vatnajökull. Du fait du réchauffement climatique, celui-ci se retire petit à petit (100 m par an) avec la fonte, laissant une « lagune du glacier » (traduction) dans laquelle meurent les icebergs. Une réalité à vous glacer le sang, aussi magnifique que terrifiant !

Situé dans le Sud-Est de l’île, il faut compter +/- 3/4h de route au départ de Skaftafell en direction de Höfn pour se rendre à Jökulsárlón. Le lagon est au bord de la route 1. Si vous êtes en bus, le billet aller/retour coûte 2500 ISK depuis Skaftafell (il n’est pas inclus dans tous les passports).

Le lagon glaciaire de JÖKULSÁRLÓN

Accrochez-vous bien parce que, quand j’y étais, le vent était vraiment décapant !! Au point de presque empêcher d’avancer (alors que les oiseaux, eux, s’éclatent !). Au niveau du canal qui joint le lagon et l’océan, se trouve un regroupement d’icebergs, bien garés, attendant leur tour pour mourir dans l’océan. Vous pouvez d’ailleurs aller faire un tour sur la plage en espérer voir quelques phoques affalés. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir de phoques à Jökulsárlón : j’ai pu en apercevoir un dans le lagon, à peine quelques secondes avant qu’il disparaisse sous l’eau.

 

Certains touristes paient pour faire le tour du lagon sur des bateaux amphibies qui polluent le lagon autant avec le carburant qu’avec le bourdonnement qu’ils produisent. Là encore, à vous de voir avec votre conscience touristico-écologique… En tout cas, vous pourrez toujours vous marrer intérieurement quand vous les verrez revenir de leur tour de manège, intégralement trempés par les éclaboussures et… frigorifiés !! Si vous intéresse, retrouvez les infos sur le site.

© L’Oeil d’Édouard

 

En parcourant les bords à l’Est, on s’aperçoit réellement de l’immensité du lagon. Au fond de la lagune, les rafales sont plus clémentes et cela est plus propice pour se poser et profiter de la vue sur le glacier. Ici (enfin, par là-bas quoi) vous serez sans doute subjugué en même temps que pris d’une certaine mélancolie. Parce que, quand-même, quand on réfléchit bien à cette splendeur, on se dit que ça craint ! Jökulsárlón fait le même triste effet que la Mer de Glace, mais en encore plus beau !

Les alentours de JÖKULSÁRLÓN

Vous vous caillez les miches ? Vous avez faim ? Envie de souvenirs kitsch ? Faîtes un tour dans la cabane cafétéria de Jökulsárlón, ne serait-ce que pour vous mettre à l’abri du vent et vous réchauffer (comme tout le monde !). Le préfabriqué est plein de petites babioles islandaises mais comporte également un point restauration avec de la soupe chaude à volonté (comme souvent en Islande). De là, soit vous rentrez à Skaftafell soit vous poursuivez à l’Est jusqu’au port de Höfn (pléonasme : höfn = port en islandais…).

SKAFTAFELL

randonnées dans le Parc National

 

Si vous êtes courageux et que vous croyez dur comme fer au pouvoir de résistance des sardines de votre tente (sol en gravier) et de sa toile, il parait qu’un bivouac à Jökulsárlón, sur les bords du lagon est une expérience inoubliable. Le coucher de soleil (enfin, selon l’époque à laquelle vous y aller…) sur l’eau et sur les icebergs serait absolument somptueux ! Je n’ai pas eu cette chance, mais je veux bien le croire.

🇮🇸 RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES SUR L’ISLANDE 🇮🇸



JÖKULSÁRLÓN, effroyable beauté islandaise
4.9 (98%) 60 votes