A la découverte des beautés du Liban

Ville de Byblos, Liban

2 jours de marche dans Beyrouth suffisent à vous donner les premières impressions de la ville. Ce qui vous donne largement le temps de vous organiser des sorties à 1h de route de La Capitale. Rapidement après la sortie de la ville, les routes se font plus vallonnées, puis les paysages urbains font place à la nature.

Dans les alentours de Beyrouth : Grottes de Jeïta et Byblos

Les Grottes de Jeïta

Notre première escale : les Grottes de Jeïta. Un incontournable des alentours de Beyrouth. Ce sont des grottes naturelles, creusées par le calcaire. Honnêtement, nous nous rendons la bas un peu par obligation, les guides nous disent d’y aller nous on y va ! et la en fait… on prend une claque ! on se retrouve plongé dans des cavernes complètement incroyables et on se demande comment la nature peut créer ça … déjà la partie haute (oui parce-que c’est en deux parties) nous impressionnent. On y accède par un petit téléphérique aux allures de parc d’attraction. A l’entrée de la grotte on vous demande de déposer vos téléphones dans un casier, photo interdite.  On pénètre dans la grotte, et petit à petit les formes, les volumes s’offrent à vous et la magie opère. Il faut redescendre à pieds pour atteindre la partie basse, et la c’est Disney land ! des barques sont aménagées et on navigue sous la voute calcaire sur les eaux.. juste magique ! bon faut se laisser transporter par la magie de la nature, parce que sinon bah ce sont des grottes de calcaires quoi. Mais réellement impressionnant.

Byblos : plus vielle ville du monde

Deuxième escales : Byblos, l’une des plus anciennes villes au monde (voir la plus ancienne) ! rien que ça. Ok la j’avoue par contre que ce n’est pas folichons. Déjà nous sommes hors période d’affluence, et heureusement, car la que ce soit Bandol, St Trop ou Byblos … bon bah c’est une ville touristique de bord de mer. Bon je suis un peu dure, vous trouverez la ville charmante sans nul doute. C’est que moi j’ai du mal avec le côté « Disneyland » de ce type de ville. Et en bons rebelles, nous n’avons pas payé pour entrer dans la forteresse. Par contre nous avons bu un coup dans le café le plus à la mode de Byblos chez Pepe ! où trônent partout des photos des célébrités qui sont passées par la. En partant nous sommes salués par le fameux Pepe ! … si j’avais osé j’aurai pris une photo. A faire.

Pour faire cette excursion nous avons réservé un taxi pour la journée (Alfa Taxi, tel: +961 (0)3 249 697, il faut négocier le bon prix serait entre 60 et 80 USD)

 

2e jour : le Chouf, vers le palais de l’Émir à Beiteddine et la ville de Saïda

Direction, le Chouf et la forêt de cèdre et si tout se passe bien la ville portuaire de Saïda. Bon par contre quand on achète une voiture d’occasion à Beyrouth, on se retrouve en rade sur l’autoroute à 1h de Beyrouth …. Et oui c’est ça aussi le charme du voyage !

GPS en route, nous partons pour le château de Beiteddine on quitte Beyrouth, au revoir la pollution,  la circulation, les panneaux d’affichage… bonjour la nature, les villages de campagne. Encore une fois ce n’est vraiment pas loin, nous avons du rouler une heure environ avant de faire une première halte dans le village de Beir El Kamar pour grignoter en terrasse. Le village dernier arrêt civilisé avant de se perdre en pleine campagne est quelque peu touristique. Le restaurant sur la place principale n’a rien d’exceptionnel et pour tout dire est un attrape touriste. Mais un service très sympathique, très bien placé, nous en profitons pour goûter notre premier « café blanc » (eau chaude, eau de rose et agrumes)

L’arrière pays de la capitale est vraiment très beau, c’est un peu une escapade « moyen-âgeuse » château fort, chemin de montagne, forêt, village perdu… juste la balade vaut le coup.

Visite culturelle au château de Beiteddine. J’avoue malheureusement ne pas avoir vu grand-chose, mes pensées étaient ailleurs ce jour ci (14 novembre 2015). Alors voici ce qu’en dit le petit futé :

Construit par l’émir Bachir II Chéhab au début du XIXe siècle, le palais sera édifié sur le site d’une khalwa (lieu de prière des Druzes) à partir de plans réalisés par des architectes italiens. Surplombant la vallée, enchâssé dans 60 000 m² de jardins et de vergers disposés en terrasses. En 1934, le palais du Peuple est classé monument historique et la direction des Antiquités s’occupa de sa restauration. En 1982, l’invasion israélienne entraîna malheureusement un certain nombre de ravages et de pillages. Depuis, des travaux de rénovation menés sous l’impulsion du leader politique druze Walid Joumblatt, l’ouverture de musées et la création d’un festival d’été (mois d’août) ont permis au palais de Beiteddine de devenir un centre culturel dynamique. Ce palais est magnifique et fait partie des sites touristiques à ne pas manquer au Liban.

Direction Saïda ! enfin presque … car à quelques minutes de la sortie de l’autoroute nous tombons en rade ! Fin du voyage pour cette 4ème journée. Nous rentrons à la maison à bord d’une dépanneuse.

Saïda est une ville portuaire, c’était en fait le plus grand port du Liban au XVIII siècle, elle est aujourd’hui l’une des villes les plus importantes du Liban.

Le Liban, offre une belle diversité de visite sur un petit territoire, profitez en ! En Hiver vous pouvez même skier. Que ce soit pour l’histoire et l’héritage avec des villes comme Byblos ou Saïda, ou par ces sites naturels exceptionnels vous aurez plaisir à découvrir ce pays.

🇱🇧 Retrouvez tous nos articles sur LE LIBAN 🇱🇧




A la découverte des beautés du Liban
5 (100%) 4 votes

Etiquettes