Voyage en péniche, Guide pratique

Base de Carnon, prise en main de notre bateau : le Goujon. Un Eau Claire 930. Loaction de bateau sans permis, Les Canalous

Quelques petites choses à savoir quand on décide de se faire un voyage en péniche…

 

Trouver votre loueur et votre base de départ

A mon grand étonnement, c’est un secteur dynamique et international ! Vous pouvez ainsi choisir de voyager en péniche, en Irlande, en République Tchèque, en Italie et bien d’autres. Et même en France, il n’y a pas que dans le Sud qu’on fait du bateau, mais aussi en Bourgogne, Alsace ou Pays de la Loire ! ahah préjugés quand tu nous tiens 🙂 Donc peu importe vos envies, vous trouverez une base de départ qui y réponde. Et il y a même des sites de comparateurs : en Bateau.

Pour moi, ça sera Les Canalous et la base de Carnon, près de Montpellier.

En ce qui concerne les loueurs : vous aurez une belle vue du marché une fois sur le Canal et dans les ports. D’après ce que j’ai pu voir, il y a 3 gros acteurs sur nos canaux :

  • Les Canalous, entreprise française de 35 ans
  • Le Boat, entreprise anglaise de 40 ans.
  • Et LocaBoat Holidays.

Ces deux dernières entreprises sont surtout prisées par nos amis allemands, hollandais et anglais. Autant vous le dire tout de suite aussi, Les Canalous, n’ont pas la flotte la plus « récente », il se murmure même sur les ports qu’ils auraient racheté d’anciens bateaux aux concurrents. Mais au fil de journées j’ai largement préféré notre péniche un rien « vintage » aux bateaux tous pareils et tous récents de Le Boat et de Locaboat.




Notre bateau pour le séjour

 

Combien de temps

Les options de réservation qui s’offrent à vous sont souvent les mêmes :

  • A la semaine : n’importe quel jour de départ pour 7 jours
  • La mini semaine : du lundi au vendredi
  • Le week end : du vendredi soir ou samedi matin au lundi.
  • et à la carte

La location et la prise en main

Vous avez choisi votre base de départ ? Vous avez choisi votre bateau ? Et nous sommes le jour du départ ? Alors c’est partie mon kiki !!! Enfin tranquille quand même : il faut compter 2h entre votre arrivée à la base et votre départ. Et oui il y a quand même quelques étapes de sécurité à passer, et quelques décisions d’assurance à prendre.

  • En fonction des bateaux vous aurez besoin de louer un adaptateur pour charger vos précieux appareils électroniques
  • Proposition de l’assurance : bris d’hélice et dommage corporel
  • Présentation de votre classeur de bord
  • C’est aussi le bon moment pour demander des conseils avisés sur votre parcours… Car il y a pas de petites subtilités auxquelles on ne pense pas quand on est novice
  • Chargement de vos victuailles et affaires de vacances sur le bateau
  • Petite formation de capitaine sur le fonctionnement du bateau et autres considérations
  • Petites manœuvres test… concentrez vous bien, car c’est tout de même un peu délicat à manier ces machins la !

Bon, j’avoue la mauvaise surprise, c’est de tomber sur un gros jour de départ et mettre 4h finalement à partir au lieu de 2… Tout le monde étaient très gentils et bosseurs mais ça n’a pas suffit à faire avancer le schmilblick..

Le parcours

Comme je vous le disais plus haut, n’hésitez pas à profiter du check-in pour demander des conseils sur votre parcours. Car vous apprendrez des informations hyper utiles.. du genre ah mais de toute façon le pont de Frontignan il n’ouvre qu’à 8h30 ou 16h … Ou alors, l’étang de Thau ?? vous n’y pensez pas avec le vent qu’il y a ..!

Bon grosso modo ce qu’il faut prendre en compte dans l’organisation de votre parcours ce sont :

  • Les écluses : qui forcément vous ralentissent
  • Les ponts : qui n’ouvrent qu’à heure fixe
  • Les zones qui ne sont pas régies les codes fluviaux mais par le code maritime : comme l’étang de Thau par exemple.

Retrouvez mon parcours complet de Carnon à Marseillan avec les astuces en cours de route.

Pour calculer votre temps de parcours connectez vous à la VNF (Voies Navigables de France). Retrouvez notre parcours de 5 jours détaillé ICI ; et les incontournables ICI.

Un avant goût :




Les tarifs et les extras

La location d’une péniche reste assez abordable quand vous êtes une famille. En couple le prix peut vite « flamber », car bien sur vous êtes moins à amortir : le prix de la location, le prix du forfait de navigation (essence), ou bien encore le tarif dans les ports. Pour vous donner une idée : nous sommes parti, du Lundi 10 au Vendredi 14 avril, sur une péniche Eau Claire 930, pour 4 à 6 personnes (plus grand que prévu car notre bateau initial Tryton 860 3 à 5 personnes avait un problème technique) avec poste de pilotage supplémentaire à l’extérieur.

  • Tarif du Tryton 860 : 420€
  • Tarif du Eau Clair 930 : 356€ (La différence de prix est due à l’ancienneté du bateau. mais au final nous avions plus de place, donc c’était dans l’ensemble très agréable)
  • Au tarif de la location il faut rajouter le forfait horaire de navigation : 6,25€ par heure de navigation. Nous avons réglé 106€ à la fin du séjour.
  • Les éventuelles options telles que : Barbecue, Canes à pêche, vélo etc…
  • Et bien sur les ports : 25€ par nuit

356 + 106 + 75 = 537€ pour un départ le lundi à 19h et retour le vendredi à 9h. Ce tarif est le tarif « à partir de », car tarif très basse saison pour la location.

Les ports

Alors la « freaky » de l’organisation que je suis a eu des petits soucis avec ce sujet : on ne peut pas réserver d’emplacement pour une nuit précise ! comme on le ferait dans un hôtel ou une auberge de jeunesse. Enfin si dans certains ports vous pouvez appeler le matin à partir de 7h pour faire une demande. voila voila… Donc c’est premier arrivé, premier servi…

Une nuit dans un port vous coûtera en moyenne 25€ pour l’accès :

  • à l’électricité pour le fonctionnement de la vie à bord,
  • à l’eau pour remplir votre réservoir
  • aux sanitaires
  • au WiFi dans certains cas

Avec l’expérience, vous trouverez des endroits pour vous arrêter en dehors des ports. Car votre bateau a bien assez d’autonomie pour ne pas être branché tous les soirs. En naviguant avec le moteur en marche, les batteries se rechargent ; et si vous êtes sérieux sur votre consommation d’eau vous pouvez tenir 3 jours je pense.

 

La vie à bord

Une fois à bord, c’est assez drôle, car c’est une véritable petite maison qui navigue… Cuisiner des spaghettis carbonara en plein milieu de l’étang de Thau c’était bien drôle. Profiter d’une petite douchette quand on ne passe pas la nuit dans un port. Tout parfait. J’avoue mon seul petit hic, c’était les toilettes.. directement rejetées dans les eaux du Canal. Alors d’après ce que j’ai compris, pour ce dernier point cela dépend de la taille ou de l’âge du bateau. Je pense que les bateaux récents doivent tous avoir des bacs de récupération, et c’est donc dans les ports que vous pourrez vidanger vos « eaux noirs ». Autre chose, pensez à prendre du produit vaisselle écologique. Si vous avez un bateau sans bac de récupération, votre liquide vaisselle ira directement dans l’eau.

 

Les plus et les moins du voyage en Péniche

Les plus

  • Le « SlowTravel » : être obligé de suivre le rythme du Canal, ses horaires de pont, sa vitesse limitée…
  • Le tourisme vue depuis le niveau de l’eau : déjà juste d’être sur l’eau ça détend instantanément, et puis ça vous change la perspective
  • Entrer dans les villes par le port : Donc arriver directement en centre ville, dans la vieille ville et proche d’un office du Tourisme. Pas de perte de temps + un petit sentiment VIP
  • Les apéro sur le pont supérieur avec coucher de soleil
  • Les petits-déjeuner sur l’eau avec lever de soleil
  • La gentillesse des autres plaisanciers

Les moins

  • C’est finalement assez polluant : j’avoue que je voyais ça comme un séjour « vert » ; mais entre les eaux grises et noires qui partent directement dans le canal (à choisir je ferais attention à prendre un bateau avec bac de récupération) et le moteur diesel qui pollue autant qu’une voiture sur la route… Bah c’est sur l’eau mais c’est pas un voilier quoi ! (Alors oui oui, c’est toujours moins polluant que 8h d’avion pour aller au fin fond du Costa Rica dans un ecolodge tout tourisme durable ; toujours moins polluant que faire 400km en voiture pour trouver un gite de charme eco-responsable… Mais voila je me l’imaginais plus vert ce voyage)
  • le Tarif des ports : être « obligé » de payer le plein forfait dans les ports, ça vous rajoute tout de même 25 euros par nuit au prix de votre location. Alors c’est toujours pareil, si vous êtes une famille de 4, ça reste avantageux de voyager en péniche, mais en couple l’avantage s’amenuise. Il devrait y avoir des forfaits : si on utilise l’eau, si on utilise les sanitaires etc…
  • Pas de réservation possible dans les ports : le principe du premier arrivée, premier servi est un peu crispant tout de même…

Pour ma part, je ne retiens que les « Plus » ! J’ai vraiment apprécié ce voyage au rythme de l’eau, redécouvrir son pays de cette manière, profiter du temps de navigation en famille… Une très belle expérience.

Retrouvez le récit de notre voyage détaillée ici ; nos coups de cœur et anecdotes !



Voyage en péniche, Guide pratique
3.7 (73.33%) 3 votes

Etiquettes