Test : Pantalon de randonnée EXPLORE H de CIMALP

Test : pantalon de randonnée CimAlp Explore H - trekking trouser review

Que ce soit pour les randonnées d’intersaison ou en altitude, il est appréciable de porter un pantalon. Une première couche légère qui isole juste ce qu’il faut pour être bien. Chez CimAlp, c’est le pantalon Explore qui répond à ces besoins. Je vous donne mon avis sur mon nouveau pantalon de randonnée et d’alpinisme rocheux.

Description technique

composition : 92 % Nylon, 8% Spabdex
Imperméabilité : déperlant

taille : 38 à 48
poids : 460 g (taille 40)

Nombre de poches : 3 (zippées)
Serrage : cordon aux chevilles

Test du Pantalon CIMALP EXPLORE

À porter

J’attaque direct : j’adore sa coupe cintrée qui moule très photogéniquement les fesses ! Messieurs, succès garanti auprès de la gente féminine !! De plus, l’extérieur du tissu est agréable au toucher… 😉 Dans un premier temps, mon mètre 73,5 m’avait fait hésiter entre les tailles 38 et 40, jusqu’à commander la dernière. Pas top… J’ai demandé le remplacement au service-client de CimAlp qui m’a très simplement et rapidement échangé avec la taille 38. Et maintenant il me va nickel ! Longueur de jambes parfaites (sinon, il existe aussi une version « court »), genoux ergonomiquement préformés, tour de ceinture qui tient bien sans pour autant serrer… Il y a même un petit rehaut au niveau des lombaires pour protéger les reins du coup de froid. Le tissu est très léger et on oublierait presque (!) qu’on porte un pantalon. « Ce soir, nous irons danser… »

 

Côté design, le pantalon Explore de CimAlp est équipé de deux poches filet pour les mains et une troisième sur la cuisse, assez grande pour y placer un smartphone par exemple. Les fermetures éclair sont imperméables et le zip de la dernière est équipé d’une mini-boussole. Pas bête et même pratique pour l’avoir sous la main tout le temps en cas de besoin. Un cordon permet de serrer le bas de jambes, utile notamment si vous l’utilisez en escalade. Juste un petit bémol, CimAlp ne fournit pas de ceinture incluse avec le pantalon. Bon, en même temps, je n’en ai pas besoin dans mon cas.

À utiliser

La principale caractéristique qui m’intéressait dans l’idée d’avoir un pantalon de randonnée et d’alpinisme rocheux, c’est l’étirabilité du tissu. Je ne veux plus de pantalon rigide où les coutures de l’entrejambe ou des fesses sautent dès qu’on se baisse trop (tout le monde a déjà vécu – ou du moins vu – cette scène un tantinet gênante…). Pour son pantalon Explore, CimAlp utilise son tissu X-Trem® bi-stretch qui lui offre une extensibilité très efficace. Le mouvement des jambes n’est absolument pas gêné lorsqu’il s’agit de lever le genou, se baisser ou éventuellement imiter un moine de Shaolin si l’inspiration montagnarde vous en dit.

« les Cheminées de Sallanches » à la Pointe Percée

Deuxième caractéristique que je souhaitais, c’est qu’il ait des renforts aux endroits de frottements. Si pour la « montagne à vaches » cela n’a pas grande importance, c’est en revanche plus intéressant pour les randonnées plus engagées et les courses d’arête. Ainsi, CimAlp a équipé son pantalon Explore de pièces de renforcement en Kevlar® stretch au niveau des genoux (abrasion sur la roche) et sur l’intérieur des chevilles (frottements lors de la marche). En revanche, j’ai un petit regret, j’aurais aimé qu’un renfort soit également placé au niveau des fesses pour les pauses assises. En même temps, c’est ce qui offre l’extensibilité postérieure. Faut savoir ce qu’on veut… Aucun problème toutefois jusque là, le tissu stretch est résistant.

 

Concernant les bonnes surprises, j’ai été particulièrement bluffé par l’isolation face au vent. J’avais longuement hésité avec mon pantalon Transalpin pour monter au sommet de l’Aiguille de la Grande Sassière fin octobre. Finalement, j’avais opté pour le Explore justement dans le but de tester ses capacités. L’effet coupe-vent est annoncé jusqu’à 60 km/h. Je ne sais pas à combien les rafales glacées soufflaient dès les 2500 mètres mais je n’ai absolument rien senti au niveau des cuisses. Vraiment ! Alors que j’ai superposé les couches au sommet, les jambes étaient parfaitement isolées du vent. Le tissu a également reçu un traitement déperlant qui permet de résister à une petite pluie. Du reste, le pantalon sèche très vite.

Pour quelles utilisations ?

De par ses qualités techniques, le pantalon Explore CimAlp s’oriente davantage sur une pratique outdoor des beaux jours. Il se place donc dans la catégorie des pantalons de randonnée pour les intersaisons (où les températures sont un peu plus fraiches) ou les sorties en plus haute altitude (+3000m). De par son tissu stretch, il est également adapté à l’escalade en grande voie. Si vous ne devez posséder qu’un seul pantalon pour la montagne, vous apprécierez sa polyvalence d’utilisation : sa respirabilité fait qu’on ne souffre pas de la chaleur en plein été et on peut imaginer le porter lors de courses d’alpinisme sur neige faciles et ensoleillées (à condition de porter un collant thermique efficace en-dessous). Sinon, je vous recommande plutôt le pantalon Transalpin de chez CimAlp également.

MON VERDICT

J’aime

● la coupe droite
● le tissu stretch
● le rapport qualité/prix

 

● l’isolation du vent
● la respirabilité

À améliorer

● un renfort aux fesses
● pas de ceinture incluse

Léger, respirant et stretch, ce pantalon Explore CimAlp sait se faire oublier. Du coup, je n’hésite plus à le porter dès que j’ai un petit doute sur la température lors de mes randonnées ou sur le vent au sommet. C’est dorénavant mon pantalon officiel pour mes treks et mes courses d’arête en alpinisme.

Toutes nos topos montagne dans notre rubrique Trace Les Cimes△△ ainsi que tous nos tests matériels

Vous pouvez nous aider ! 😀 Si vous pensez acheter ce pantalon de randonnée CimAlp (ou autre chose), merci grandement de passer par notre lien vers Amazon. Cela ne vous coûtera rien de plus, et nous, ça nous aidera à continuer l’aventure avec vous. Merci pour le coup de pouce ! 😉




Test : Pantalon de randonnée EXPLORE H de CIMALP
4.9 (98.11%) 53 vote[s]