Bain de jouvence dans les Chutes de Bellevue à La Trinité

Randonnée Chutes de Bellevue Bo La Riviè La Trinité Martinique Cascade Rivière Nature Outdoor Waterfall River

C’est en Nord Atlantique, entre les communes de Trinité et Gros-Morne, en direction de Sainte Marie, que se situe le site naturel des chutes de Bellevue. La « Cascade de la crabe », la plus large de Martinique, est l’occasion parfaite d’une sortie en famille ou entre amis. Simple, agréable et rapide, l’accès est aussi possible en visite guidée, par l’intermédiaire du parc aménagé « Bo La Riviè ». Mais pour les plus aventureux et indépendants suivez le guide, la rivière Gallion vous déroule son « tapis rouge bleu-vert » et vous réserve en prime, et si vous ouvrez bien vos yeux, quelques bonus !

Objectif : Chutes de Bellevue
Secteur : Bò La Riviè (La Trinité, Martinique)

Départ : Ecole primaire de Bellevue

Carte IGN : Lamentin – Martinique 4502MT
Topos Randonnées en Martinique

Difficulté : ☆☆☆☆

Denivelé : -100 m
Distance : 1 km

Durée : 10 min aller

Intérêt : ♥♥♥♥
Cascade
Rando famille

Période : toute l’année
(mais attention à la météo du jour, lire plus bas)

« Chute », la voilà !

C’est en menant mon fils à l’école que j’apercevais tous les jours le petit panneau « Bo La Rivie » du bord de la route. Depuis près d’un an, ma curiosité était piquée… mais tictac tictac, le temps passait… et je ne m’y étais encore jamais arrêtée. Jusque là, j’avais eu écho du parc aménagé du même nom proposant des activités telle que kayak, jeux en plein air… avec un accès aux cascades et à la rivière en clou du spectacle. Cependant, la météo avait eu raison de nos tentatives de journée organisée sur le site par cet intermédiaire, lequel offre une très belle possibilité de journée familiale (site payant à hauteur de 10€ par adulte et 5€ par enfant). Mais au final, tout est toujours question de goût et de possibilités, et c’est tout l’avantage de ce site : il vous donne le choix ! Le mien, vous l’aurez compris, fut celui de l’escapade autonome.

Tout commence lorsqu’une amie me propose d’accéder à la Cascade de la crabe depuis une trace qu’elle pratique régulièrement. Aussi agréable et enrichissant soit‐il de se faire guider tout en apprenant du patrimoine culturel, de la faune et de la flore locale, mon truc, (le devrais‐je à mes ancêtres Vosgiens un brin sauvages et terre-à-terre ?) est plutôt d’avoir naturellement l’ADN Trace Ta Route dans les veines, et la proposition d’y aller « par moi‐même » m’a franchement enthousiasmée, au point même d’impulser ce premier article !

Il faut dire que mon amie avait eu quelques arguments convaincants « Mets une “brassière” qui tient bien, de bonnes baskets et un legging, car ça dépote !! » Derrière ce savant cocktail de franc parler, d’aventure en filigrane et de girl power en goguette, se dessinait une trop belle perspective de nature et de fraîcheur pour que je ne m’y aventure au plus vite avec elle. Le rendez‐vous était pris, et nous voilà parties…

Se rendre à Bellevue

On accède au site en 30 à 45 minutes depuis Le Lamentin, selon la circulation du moment, avec pour repère de départ, la traversée du rond-point Brasserie Loraine. Engagez-vous en direction du Robert et de Trinité.

Une fois sur Trinité, au rond-point « liberté », facilement reconnaissable par les flammes orange, rouge et jaune qui ornent son centre, empruntez la RN1 direction Sainte-Marie puis prendre la RN4 en direction du Gros-Morne. Engagez-vous ensuite sur la droite, et suivez les panneaux Bassignac / quartier Bellevue, jusqu’à l’école primaire.

Quel équipement ?

Opter pour des chaussons aquatiques ou une paire de « vieilles baskets », car vos pieds prendront très probablement l’eau. Je déconseille une paire de valeur ou à laquelle vous tenez, car après avoir été mouillées en rivière, les semelles de baskets, dans notre humidité ambiante, se décollent quelques temps plus tard… J’en ai trop souvent fait l’expérience à mes dépens et en pleine randonnée pour ne pas vous avertir.

Direction les Chutes de Bellevue

Depuis l’école primaire de Bellevue, les chutes sont situées, par cet accès, à seulement 10 minutes de marche environ. Une fois garé, il s’agit alors de longer l’école par la rue, le long des champs de bananes, et de poursuivre tout droit comme si vous cherchiez à traverser le lotissement.

Après avoir dépassé un premier petit conteneur à verres perdu sur la gauche. Vous laisserez un premier chemin sur la gauche en prenant soin de toujours poursuivre sur la route goudronnée. Après quelques minutes de marche, cette route prendra alors fin devant les dernières maisons sous forme d’une petite aire de retournement ou de stationnement dédiée aux riverains.

virage à suivre sur la gauche

dernier tronçon avant l’aire de retournement

A cet endroit, vous quitterez alors la civilisation pour avancer en pleine nature, d’abord en plein champs d’herbes hautes, puis trouvez la bonne trace. Nous nous engouffrons d’abord sur une trace partant sur la gauche. L’itinéraire de randonnée aux Chutes de Bellevue est agrémenté de nombreuses fleurs tropicales comme, par exemple, des oiseaux de paradis, des alpinias, bananiers en fleur… Si vous ne savez pas les identifier, on vous conseille l’application Pl@ntNet !

Et déjà, soudainement, un très bel aperçu de la Cascade de la crabe que je découvre alors en surplomb ! C’est prometteur… mais ça n’est pas là que nous parviendrons à nous rafraichir. C’est un peu trop sportif de cette hauteur pour atteindre le spot tant convoité. Demi‐tour toutes, à la recherche d’un accès plus évident et en aval. Nous le trouvons facilement, il s’agissait juste de viser en contre bas et de descendre « tout droit ».

Quelques minutes après, nous voilà déjà face à une large cascade tropicale, haute de quelques mètres et offrant la possibilité de s’assoir sous les jets ! C’est la version naturelle des bains turques ou de l’hydro massage en profondeur dont vos trapèzes se souviendront longtemps !

Entre le petit bassin offrant la possibilité de faire quelques brasses, le bruit de l’eau, la fraicheur des embruns, tous les ingrédients d’une sortie à la rivière 100% « lokal » sont bien là… Et ce n’est pas tout : restez immobile quelques secondes sans nager à discuter dans l’eau fraîche et la rivière vous proposera gratuitement sa « fish pédicure » ! Mais ne me demandez pas par quel protagoniste, j’ai juste senti un gang de minuscules poissons friands de peaux mortes me chatouiller avant que je ne démarre un footing sur place pour ne pas m’en faire approcher… Si mes amies ont apprécié la prestation, très peu pour moi, car en ce qui me concerne, ma beauté des pieds est déjà dans les « crèmes expertes de mon vieil ami Scholl » !

affusion et conversations…

Enfin, pour terminer le récit de cette escapade, et vous amuser avec la rivière, (gare à ses pièges, trous, glissades…), partez à la recherche du « petit plus » de dame nature, le « jacuzzi Bonus ». Un œil observateur du relief vous permettra de profiter des remous, allongés dans un lit de pierres ergonomiques. Il y a divers possibilités pour cela, mais il faudra vous montrer un peu téméraire et ne pas craindre de « descendre » la rivière, ni de vous baigner un peu plus loin, car personnellement, c’est en aval que j’ai trouvé la « chill zone ».

Point de point GPS pour cela, place à l’instant naturel, suivez le courant en restant toujours très prudent ! Quelques mètres en aval des chutes (entre 50 et 100 mètre environ) juste avant que le bras ne forme un virage sur la gauche…. C’est ici qu’il vous faudra scruter l’horizon, ouvrir grand vos yeux… Vous trouverez alors une petite zone de brouillement cachant un parfait fauteuil, validé par mon humble postérieur, pour l’occasion, massé et « raffermi » à souhait.

⚠️ Attention à la météo du jour : sous les tropiques, ne jamais sortir en rivière un jour de pluie, ou le lendemain de fortes pluies. Lorsque vous êtes en vacances, pensez toujours, en cas de mauvaises météo, à vous inquiéter des possibles vigilances.

Pour conclure avec le récit de cette escapade, je terminerai simplement en déclarant que l’endroit est une belle découverte, qui m’aura permis de passer un « pur moment » en très bonne compagnie ! Pour nous ce fut aussi l’occasion d’un petit « blind test flore locale », que je vous invite à parfaire aux incontournables Jardins de Balata… ou, pour les plus digitaux, sur le compte instagram de Jade Amory (auteure et illustratrice jeunesse Caribéenne, aux imagiers fleurs très colorés).

Je retiens ainsi l’ambiance fraîchement féminine de cette sortie, le plaisir de découvrir, et l’engagement en pleine nature… Au‐delà de la cascade qui est une belle surprise, c’est l’ambiance de la découverte qui m’a vraiment plu, cette sortie confirmant cette citation finale « le gain de la recherche, c’est la recherche elle‐même…».

Que faire à proximité de La Trinité ?

Votre randonnée aux Chutes de Bellevue est terminée, et vous vous êtes tant et si bien rafraichi que vous vous sentez l’énergie de faire le tour de la Martinique ? Rien d’étonnant, c’est l’effet magique du bain de rivière ! Dans ce cas, plusieurs options s’offrent à vous. Partez en direction des plages de Trinité et de Tartane, vous aurez le choix des styles et des ambiances. Sinon, évadez‐vous plus haut encore direction Sainte Marie à la découverte du mystérieux Tombolo.

 

D’autres articles sur les mêmes thématiques

Randonnée

Cascades

Martinique

Vous aimez cet article ?
Parlez-en à vos amis et inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières publications




Laisser un commentaire