Je reviendrai à Montréal, dans un grand Boeing bleu de mer… Ou un avion Air Transat !

J’ai toujours dis que je reviendrai à Montréal, en hiver. C’est en hiver que la ville vous rend toute sa chaleur, vous donne le meilleur de son âme. C’est sous la neige qu’elle est la plus belle et qu’elle vous offre ces expériences qui font les voyages.C’est aujourd’hui chose faite ! 13 ans après avoir vécu 4 ans à Montréal j’ai eu l’occasion de passer un week-end à Montréal. Oui un week-end ! Après tout ce n’est que 6 à 7h30 de vol (en fonction du sens aller et retour et l’impact du « jet-stream »).

Avec un petit mois d’avance vous pouvez trouver des billets de 330 à 400 euros. Et le décalage horaire joue en notre faveur en plus. Et oui on décolle le jeudi à midi et on atterrit le jeudi à midi ! ahah. Et pour le retour les vols pour l’Europe sont toujours programmés pour le soir, ce qui vous laisse toute la journée pour profiter encore. Oui je vous l’accorde, 4 jours sur place pour 350euros et 7h de vol.. Mieux vaut y passer la semaine et en profiter pour visiter Québec, ou le Mont Tremblant… Mais en hiver, svp en hiver ! 🙂

 

Mais ce tout petit voyage a remis en perspective différents aspects

Pour ce nouveau voyage, j’ai eu la chance de participer à un voyage organisé par Air Transat en collaboration avec Tourisme Montréal. En ce sens nous avons pu en apprendre plus sur les problématiques d’une compagnie aérienne, en particulier en terme d’impact climatique. Problématiques qu’on oublie trop facilement en tant que voyageur.

Alors merci à eux, d’abord pour m’avoir ramené à Montréal en hiver et ensuite pour m’avoir intéressé à ces sujets.




Impact climatique

Je voyage beaucoup, pour mon travail et pour mon plaisir, et j’ai toujours, quoiqu’il arrive, une petite culpabilisation toute écologique qui se loge dans ma tête. Que ce soit par la prise de l’avion, par la découverte de lieux isolés, qui devraient peut être rester isolés… Bref c’est un tout autre sujet que nous pourrions évoquer ici sur nos impacts en tant que touriste. Et voir Montréal en plein mois de janvier par 5°C… au lieu de -15 à -20°C … J’avoue ça fait un choc.

Dans mon quotidien j’essaie de faire attention. Je privilégie les transports en commun plutôt que la voiture, j’essaie d’inclure de plus en plus l’utilisation du vélo dans mes déplacements, je n’utilise que du tissu lavable pour mes démaquillants et tonique etc… Mais tout cela s’envole quand je voyage, et je saute dans un avion aussi facilement que sur mon pot de nutella !

Air Transat a été salué pour ses efforts à ce niveau. Il se situe dans le Top 15 sur 200 compagnies évaluées. On réfléchit peu à cela, mais les compagnies aériennes travaillent constamment sur leur impact notamment en diminuant leur consommation de carburant, en utilisant des appareils modernes adaptés aux trajets et en maximisant le taux d’occupation des avions. Il y a bien évidemment tout le côté nouvelle technologie qui permet aussi d’améliorer la consommation des avions. Donc bien sur ça pollue toujours plus qu’une rando dans le Vercors. Mais il y a tellement à prendre en compte dans l’organisation d’un voyage… On ne peut vraiment pas tout faire, mais si l’impact écologique de vos voyages en avion vous intéresse : consultez ATMOSFAIR. Ce site classe les compagnies aériennes selon leurs efforts au niveau environnemental.

L’autre manière qui existe est la participation à des sites qui pratiquent le calcul et la compensation carbone sous forme de dons. Vous pouvez vous connecter à ce site pour calculer et compenser votre empreinte carbone : A titre d’exemple la compensation de cet Aller Retour Paris-Montréal m’a coûté 54,22€.

 

Qualité globale, Confort de voyage et programme particulier

Comme je le disais, je prends beaucoup l’avion et j’avoue que pour moi c’est toujours un peu pareil. Je veux dire en classe éco il n’y a pas de grande différence de confort des sièges, de qualité des repas, de choix des films … Y a toujours votre écran ou vos écouteurs qui déconnent à un moment donné, votre dossier qui ne s’incline jamais assez, ou trop quand c’est le passager de devant qui s’allonge ! Bref de Ethiopian Airlines à British Airways j’ai pas mal tout pris. Bon ok je ne parle pas des exceptionnelles Emirate ; Qatar ou Singapore. En ce qui me concerne je pense que j’ai grillé tous mes crédits physiques de vol ! l’air conditionné, l’attente à l’enregistrement, à l’embarquement; l’altitude, le jet lag…

Donc quand c’est possible, il faut s’offrir des petits plaisirs, comme « l’option plus » chez Air Transat (52€ par personne, par trajet). Quoi de mieux qu’un embarquement prioritaire, la livraison des bagages prioritaire, une demi-bouteille de Prosseco, et une trousse de confort (couverture, masque et tour de cou) pour faire passer un vol de 7h et plus ? C’est sur qu’on ne se l’offre pas à chaque fois, mais cela reste un petit plaisir pas si excessif pour certains voyages spéciaux.

J’avoue que j’étais assez contente de l’avoir testé, car je suis en pleine phase de préparation de mon Grand Départ ! Déménagement à Vancouver pour un PVT (Programme Vacances Travail), et en plus de ces petits conforts, vous avez droit à 2 bagages de 23kg. Toujours utile quand on a une valise entière de chaussures… Pendant que j’écris ces lignes, je découvre qu’il y a une offre réservée aux PVTistes avec Air Transat ! Si ce ne sont que les kg qui vous intéresse, les 23kg supplémentaires sont inclus en réservant via le site PVTiste.net : plus de renseignement ici.

Par ailleurs pour leur rapport qualité-prix, fréquence des lignes, avantage bagages, Air Transat est la première compagnie aérienne utilisée par les PVTistes.

Une dernière information, le classement SKYTRAX, réalise tous les ans des sondages à travers les aéroports pour décerner différentes récompenses aux compagnies aériennes. Air Transat arrive en tête pour la catégorie Loisir.

 

Actions différentes

Au milieu de cette concurrence qui se joue en plein ciel, il est de ces initiatives qu’il faut souligner. Et le partenariat de Air Transat avec SOS Villages d’Enfants en fait partie. En effet, on a déjà tous laisser notre petite monnaie à l’aéroport. Si vous savez ?! Dans ces grandes tirelires dans la salle d’embarquement, à destination d’association locale. Si vous ne l’avez pas fait, ou si vous n’avez pas voyagé dans un « pays pauvre » ; Air Transat vous donne tout de même l’occasion de donner à une fondation en plein vol. C’est la première fois que je vois une compagnie aérienne faire cela. Et je trouve l’initiative très belle.

 

Et pour le côté marrant

Air Transat a lancé un jeu concours assez cool. Il s’agit de prendre votre plus belle photo depuis votre hublot et vous pouvez gagner un trajet offert ! C’est toujours sympa d’animer le vol ainsi et de faire participer ces clients à une opération de promotion 🙂




Encore mille merci à Air Transat pour leurs informations précieuses, pour la visite de leur hangar, pour la rencontre avec les pilotes, pour l’option plus… Mais surtout pour m’avoir forcé à ouvrir un peu plus les yeux sur les aspects, autre que tarifaire, qui se jouent dans le ciel.

Pour découvrir la visite de Montréal, poursuivez votre lecture en cliquant sur l’image ci dessous !

MONTREAL

Tous nos articles

 

Cet article vous a plu ?
Dites-le avec des étoiles ! 🙂

Je reviendrai à Montréal, dans un grand Boeing bleu de mer… Ou un avion Air Transat !
3.7 (73.33%) 9 votes