Idée balade : Marché aux Puces de Saint-Ouen

Visite Marché Paul Bert Décoration miroirs luminaires Brocante Marché aux Puces Saint-Ouen Paris Île-de-France France Tourisme Flea Market mirrors

Le Marché aux Puces de Saint-Ouen est une petite bulle hors du temps où vous pourrez déambuler à la manière d’Indiana Jones à travers les allées des différents marchés à la recherche du coup de cœur perdu qui vous attend depuis des décennies sur l’étal d’un marchand. Alors, à tous les promeneurs, visiteurs et voyageurs qui viennent faire un séjour dans la capitale, osez donc passer le périph’, prendre la ligne 13, pénétrer dans le 93 et venir vous balader dans le plus grand marché aux puces du Monde !

Le Marché aux puces : c’est quoi ?

A la fin du XIXe siècle, les chiffonniers de Paris sont repoussés hors des murs de la capitale par soucis d’hygiène et viennent se regrouper à Saint-Ouen. Si, dans les années 1920 sont créés les premiers marchés sédentaires, composés principalement de rempailleurs de chaises, ferrailleurs et chiffonniers, c’est après 1945 que ces derniers sont remplacés par des antiquaires, brocanteurs et marchands de vêtements. Juste un peu d’histoire pour comprendre comment tous ces marchands sont venus s’installer ici dans cet imbroglio de couleurs et de sons qu’est le Marché aux Puces.

Promenade dans le Marché aux Puces de Saint-Ouen

Le Marché aux Puces de Saint-Ouen, c’est un peu une ville dans la ville, composée de 14 marchés ouverts ou couverts, de restaurants et de cafés. Je vous propose un itinéraire de promenade à travers certains des marchés dans lesquels il est vraiment agréable de venir flâner en famille, en couple ou même tout seul à la recherche d’un moment sympa et d’une balade un peu moins classique que la Tour Eiffel, les Invalides ou Notre-Dame de Paris. Alors, hop ! On monte dans la ligne 13, on s’arrête à Garibaldi et on suit les panneaux à travers la ville pour arriver jusqu’aux marchés de Saint-Ouen.


Sur les 14 différents marchés, je vous propose d’en découvrir 5 pour une balade d’une demi-journée à travers les différentes allées, les différents étals, en captant les ambiances, les couleurs et les rayons du soleil (si vous avez de la chance) légèrement à l’écart des grands monuments surpeuplés de Paris.

Marché Jules Vallès

Marché Vernaison

Marché Paul Bert

Le Marché Paul Bert : premiers pas dans les Puces de Saint-Ouen

C’est le premier marché que vous pourrez découvrir en arrivant aux Puces de Saint-Ouen. Il s’agit du marché un peu fashion, tendance et industriel où est vendu principalement du mobilier ou de la déco du XXe siècle. Même si vous n’êtes pas à la recherche d’une table, d’une armoire, d’un animal empaillé ou d’un lustre en cristal, s’y promener est vraiment agréable.

Enfin, chacun des marchands a organisé son magasin comme s’il s’agit d’un intérieur aménagé (ça me rappelle un magasin suédois…). Sous certains abords, on pourrait penser que les marchands sont des habitants de petits apparts ouverts sur la rue, hyper bien décorés, et où tout est à vendre. C’est la meilleure des introductions à ce qu’est l’ambiance du Marché aux Puces de Saint-Ouen.

Le Marché Serpette : on touche avec les yeux !

C’est presque le marché star du Marché aux Puces, il y a eu de nombreux reportages qui y ont été tournés et c’est un peu ce marché qui a modelé l’image que l’on a des Puces, c’est à dire un endroit qui n’est pas destiné à toutes les bourses. Cependant, c’est un passage incontournable pour une visite. L’ambiance y est plus feutrée, plus silencieuse mais toute aussi colorée. Pour les amateurs de mobilier griffé, d’œuvres d’art, d’objets luxueux c’est agréable pour les yeux mais, si d’ordinaire vous êtes foudroyé d’un énorme coup de cœur (ou de folie plutôt) pour un lustre en cristal, un buste en marbre ou encore un meuble couvert de dorures, c’est très douloureux pour le porte-monnaie. En tous cas, c’est incontournable d’aller se promener dans ces allées couvertes, évoquant les Souks de Marrakech (mais en moins tumultueux !).

 

Le Marché Jules Vallès : mon préféré !

Tout comme le marché Serpette, c’est un marché couvert, mais là est le seul point commun entre les deux marchés. Le bâtiment en lui même est charmant : deux allées ornées de petites boutiques abritées sous une énorme verrière qui laisse entrer les rayons du soleil, mettant réellement en valeur les articles des marchands. Moins formel, moins scénographié que Paul Bert et Serpette, les objets ont l’air d’avoir été disposés dans les boutiques au gré des acquisitions des marchands. Pour trouver votre bonheur, il vous faudra vous armer de patience, fouiller, fouiner et farfouiller dans ce qui peut apparaître comme un riche et magnifique bazar. Pour moi, c’est ça le vrai plaisir de chiner, non ? Ne pas y aller, c’est vraiment rater sa visite des Puces.

Le Marché Vernaison : retour en enfance

Si de prime abord il ressemble au marché Paul Bert, il s’adresse aussi aux grands enfants que nous sommes, puisque de nombreux marchands vendent de vieux jouets : vieux robots, petites voitures, voitures à pédales, motos, avions, poupées, vous trouverez forcément votre bonheur dans ce marché. Je vous mets au défi de ne pas avoir au moins à un moment un regard attendri sur un jouet en vous disant « waaaah j’avais le même » ou bien « je me souviens j’avais un pote qui avait le même ». Petite cerise sur le gâteau, qui achèvera de vous convaincre de visiter ce marché : Chez Louisette ! Un restaurant qui abrite une véritable star locale : Manuela qui chante Edith Piaf depuis des décennies, attention ça envoie du décibel !

Le marché Dauphine : vinyles, affiches et vieilles photos

Plus grand, plus moderne, orné de magnifiques fresques et véritablement unique, les vendeurs du Marché Dauphine proposent aux chineurs un panel d’objets allant du vieil appareil à photos, aux affiches de vieux films en passant par les vieux vinyles. Je dois avouer que si j’habitais Saint-Ouen, j’irais tous les jours et tous les jours j’achèterais quelque chose ! Pour les amateurs de ce genre d’objets c’est the place to be et le coin des bonnes affaires où vous pourrez facilement passer une journée complète à tenter de trouver votre bonheur dans les différentes échoppes. Rien que pour cette atmosphère vintage et sépia, c’est un des marchés aux Puces incontournables.

Infos pratiques

Comment se rendre au Marché aux Puces de Saint-Ouen ?

Pour venir, le moyen le plus simple c’est de prendre la ligne 13 direction Saint-Denis (mais non, n’ayez pas peur !) et de vous arrêter à l’arrêt Garibaldi. De là, il vous faudra quelques minutes de marche pour rejoindre le marché Paul Bert. N’étant accessibles au public que le week-end (horaires d’ouverture : 10h à 17h30) et le lundi (de 11h à 17h), les Puces sont très fréquentées par les parisiens et sont devenues un des lieux à la mode depuis l’ouverture du magasin Habitat Vintage et d’un des restaurants de Philippe Starck, par conséquent il vaut mieux y venir le matin. Si vous n’êtes pas un véritable chineur et que vous venez simplement vous y balader, la durée de visite du Marché aux Puces de Saint-Ouen s’échelonne entre deux heures et 1/2 journée.

Où manger ou boire un verre ?

Après ou pendant votre visite, rien de tel qu’une bonne petite pause autour d’une table pour reprendre de quoi continuer la balade. Voici quelques uns des endroits sympas où vous pourrez manger dans le Marché aux Puces :
Le Relais des broc’s : des plats fournis servis à la bonne franquette dans un décor sympa au milieu de la rue Jules Vallès. Pour une quinzaine d’euros le plat, vous aurez le privilège de manger parmi les puciers. Et en plus, le proprio est sympa.
La Péricole : les jours de beaux temps, c’est là où il faut aller absolument. Siroter un verre en terrasse dans une ruelle qui est un peu à part des Puces, ça n’a pas de prix. Les prix sont raisonnables et si vous avez faim, les plats sont très bons !
Ma Cocotte : hé oui, je ne pouvais pas conclure mon article sans parler du restaurant de Philippe Starck. Bien entendu, le décor est superbe et on se sent très bien dans ce restaurant cosy où la nourriture est assez bonne. Mais ça, c’est jusqu’au moment où on vous amène l’addition. On ne mange pas dans un des lieux les plus hypes de Paris sans y laisser des plumes.

Vous avez peur de vous perdre ? Vous avez besoin de plus de conseils et infos pratiques ? Vous pouvez consulter les sites internet de Plaine Commune Grand Paris ou de Saint-Ouen Tourisme, où vous trouverez des informations pratiques, plus d’infos sur l’histoire des différents marchés et tout ce qui peut vous servir à votre visite : plans, guide du chineur et balades.

D’autres articles sur les mêmes thématiques

Paris

Balades urbaines

France

Vous aimez cet article ?
Parlez-en à vos amis et inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières publications




Laisser un commentaire