SRI LANKA #1 : découverte du triangle culturel

Temple à Mihintale, Sri Lanka - Blog Voyage Trace Ta Route

Le Sri Lanka, une destination qui a actuellement le vent en poupe et qui est en vogue parmi les voyageurs. Pour profiter pleinement des nombreuses richesses du pays 3 semaines ne sont pas superflues. De fait, au cours de mon voyage, j’ai opté pour une semaine pour la découverte du Triangle Culturel, une semaine pour la découverte des montagnes du Centre et une autre pour visiter la côte Est/Sud. Dans ce premier article sur le Sri Lanka, on vous dévoile tous nos bons plans pour réussir votre première semaine sur place : le Triangle Culturel !

Qu’est-ce que le Triangle Culturel au Sri Lanka ?

Le Triangle Culturel est formé par les trois épicentres de la culture sri lankaise que sont Anuradhapura, Polonnaruwa, Kandy et leurs régions. Ces trois grandes villes ont été tour à tour les différentes capitales politiques et spirituelles du pays. De ce fait, elles ont concentré et concentrent encore aujourd’hui toute l’activité culturelle et spirituelle au Sri Lanka. Pour profiter des nombreuses richesses que vous offre cette partie du pays, prendre une semaine sur son voyage est idéal.

 

Pourquoi j’y ai commencé mon voyage ?

Pour découvrir le pays j’ai décidé, en imageant quelque peu, de partir du plus au Nord du Sri Lanka et d’effectuer une descente jusqu’au Sud. Ce qui m’a permis d’optimiser mes déplacements, puisque si les distances sont courtes les temps de trajets sont très longs, et aussi de vivre mon voyage comme un cheminement à travers 3 régions différentes (Nord, Centre et Côtes). De plus, comme je savais que cette semaine allait être la plus onéreuse de mon voyage, j’ai opté pour la stratégie de débuter par le Triangle Culturel.

 

 

Mon itinéraire au Triangle Culturel du Sri Lanka

Avant de rentrer dans le vif, il faut avoir à l’esprit que les prix des entrées sur les sites sont très chers. Il faudra compter entre 25 et 30 USD par personne pour les sites majeurs du Sri Lanka (Anuradhapura, Polonnaruwa, Kandy et Sigirya) et environ 10 USD pour les sites plus petits (Dambulla et Mihintale par exemple). Si on l’a pas prévu, ça peut très vite plomber son budget !

 

1) ANURADHAPURA et ses alentours

Anuradhapura a été longtemps la capitale du Sri Lanka. De ce fait, il reste disséminé sur son ancienne enceinte des vestiges d’anciens temples et d’anciens palais. Si ces ruines sont très belles, le véritable joyau d’Anuradhapura est Jaya Sri Maha Bodhi. Il s’agit d’un immense et magnifique temple, tout blanc, jusqu’où l’on se rend pieds nus (sur la pierre surchauffée par le soleil) au milieu des nombreux pèlerins qui prient et portent des offrandes. Même si le prix est prohibitif (30 USD ou 3900 rupees), la visite du lieu pendant Vesak fut une très jolie expérience.

 

Même si j’ai aimé Anuradhapura (surtout la ville ancienne), j’ai vraiment adoré Mihintale. Pour s’y rendre, rien de plus simple c’est 30 minuntes de bus (départ toutes les 30 minutes pour environ 30 rupees) depuis la New Bus Station d’Anuradhapura. Après avoir gravi les 1840 marches du site, vous serez récompensés de vos efforts en découvrant le rocher, la stupa ainsi que la monumentale statue de Bouddha qui trônent au sommet. Si la beauté des lieux est incroyable elle n’est rien comparée à l’incomparable vue que vous aurez sur la nature environnante depuis le sommet du rocher ou encore depuis la stupa. Mihintale est un immanquable dans votre périple au Sri Lanka (l’entrée du site coûte environ 1400 rupees, soit 10USD).

 

Infos pratiques sur Anuradhapura

Comment se rendre à Anuradhapura ? Combien de temps y rester ?

C’est relativement simple, il y a un bus direct depuis Colombo qui relie Anuradhapura en environ 6h, je crois qu’il en coûte 360 rupees par personne. Pour ma part, ayant fait un stop à Négombo (je n’étais pas resté à Colombo), j’ai pris un taxi qui m’a emmené à Anuradhapura. Il m’en a coûté 8000 rupees (soit 54 €, nous étions deux pour amortir les frais), mais je n’ai mis que 3h. Pour visiter Anuradhapura et Mihintale sans se presser, rester deux nuits à Anuradhapura est une bonne option.

 

Où dormir à Anuradhapura ? Où bien manger ?

Pour dormir : je vous conseille de vous rendre à la guesthouse nommée French Garden Tourist Rest. Elle est située juste à côté de la New Bus Station et en retrait des axes routiers. J’y ai eu une chambre pour 2500 rupees (soit 17 € environ), propre, avec ventilateur et eau chaude. Elle est recommandée dans la plupart des guides et est vraiment correcte.

Pour manger : s’il est dans la rue partout possible de manger un roti ou un rice & curry, une adresse est particulièrement à retenir à Anuradhapura : Seedevi Family Restaurant. Un petit havre de paix où l’on mange très bien et pour pas cher.

 

2) POLONNARUWA, un des plus beaux sites du Sri Lanka

Après Anuradhapura et Mihintale, Polonnaruwa est l’étape obligée dans le Triangle Culturel du Sri Lanka. Là encore, il s’agit d’une ancienne capitale royale du pays. Contrairement à Anuradhapura, elle n’est pas un lieu de pèlerinage et l’enceinte de sa ville ancienne s’apparente au Forum Romain : d’immenses ruines absolument magnifiques disséminées un peu partout sur un gigantesque site balisé et gardé farouchement par des singes fourbes.

Pour visiter tout le site, qui est très grand (le plus grand de tous), l’idéal est de louer un vélo (pour 200 rupees la journée). Se promener en vélo en amoureux dans les allées du site en déambulant comme des explorateurs découvrant des vestiges d’une ancienne civilisation était une expérience exceptionnelle ! De manière plus terre à terre le prix du site est de 30 USD, il n’échappe pas à la règle.

 

Infos pratiques sur Polonnaruwa

Comment se rendre à Polonnaruwa ? Combien de temps y rester ?

Au départ d’Anuradhapura, il y a un bus qui part toutes les 30 minutes de la New Bus Station et qui s’y rend en 3h (soit environ 180 rupees par personne). Petite astuce : voyagez avec votre sac à dos sur les jambes, si vous le mettez dans la soute on vous comptera le même prix que si c’est un voyageur à part entière (ce qui vous fera le trajet à 360 rupees). Si vous arrivez le matin et visitez le site l’après midi, une nuit sera suffisante à Polonnaruwa.

 

Où dormir à Polonnaruwa ? Où bien manger ?

Pour dormir : l’adresse la plus sympa est la Leesha Guesthouse. Idem au niveau du prix nous en avons eu à 2 pour 2500 rupees la nuit (c’est une constante dans cette région). La guest est propre, les chambres sont spacieuses, il y a de l’eau chaude et mieux : le propriétaire vous donnera des bons plans pour louer des vélos sans problème.

Pour manger : sur la Habana Road, à côté du canal et de la Seylan Bank se trouve une petite échoppe à l’enseigne verte. Je vous mets au défi de trouver un meilleur kotthu roti à Polonnaruwa que dans ce petit restaurant qui ne paie absolument pas de mine.

3) SIGIRIYA, le joyau du Sri Lanka

Le Rocher au Lion est un des plus beaux vestiges historiques du Sri Lanka. Il s’agit d’un rocher de 60 mètres de hauteur au sommet duquel sont abritées les ruines d’un ancien palais. Si le rocher en lui même est magnifique, la beauté des ruines et le panorama sont superbes et vaudront largement les sueurs froides de la montée des marches face au vide. Attention, personnes sujettes au vertige, la montée sera un calvaire pour vous. Au niveau du tarif, il faut compter 30 USD par personne.

 

Bon plan : louez une nouvelle fois un vélo et allez au deuxième rocher de la ville : le Pidurangala rock. Il suffit de prendre une piste sur 1 kilomètre pour arriver au deuxième rocher. Moins cher que son prédécesseur (500 rupees) et moins touristique, son ascension s’avère tout de même être assez physique. Des marches en pleine jungle et un final en escalade avant de vous offrir une vue imprenable sur le Rocher au Lion, les aigles et la végétation de Sigiriya qui est tout simplement époustouflante. Sur la route du retour, suivez le chemin du Grand Bouddha Blanc et allez jeter un œil au temple qui est à ses pieds.

 

Profitez également de votre séjour à Sigiriya pour vous rendre à Dambulla. Outre la très célèbre entrée du Musée du Bouddhisme, après avoir une nouvelle fois gravi des marches (et oui, là bas tout se mérite), vous serez encore largement récompensé en découvrant les temples troglodytiques de Dambulla (10 USD par personne). Les 7 grottes du sites sont ornées de magnifiques statues de Bouddha, toutes peintes de couleurs ocres, qui sont les plus belles qu’il nous ait été donné de voir au Sri Lanka. Sur votre « to do list » d’un voyage au Sri Lanka, Dambulla est un incontournable ! Pour vous y rendre rien de plus simple : toutes les 30 min un bus part de Sigiriya (depuis la route principale dans n’importe quel des différents arrêts) et vous emmène à Dambulla en 45 min (environ 50 rupees par personne).

 

Infos pratiques sur Sigiriya

Comment se rendre à Sigiriya ? Combien de temps y rester ?

Depuis Polonnaruwas il y a un bus qui part toutes les 45 minutes qui vous déposera à Inamaluwa en 2h50 environ (soit 150 rupees environ), à 10 kms de Sigiriya. De là, vous pourrez soit prendre un tuk tuk pour aller à Sigiriya (là le prix varie selon votre talent de négociation, nous on était 3 dedans et on en a eu pour 600 rupees) ou attendre un bus qui vous emmène en 20 minutes à Sigiriya (soit 15-20 rupees). Afin de visiter les deux rochers, les alentours de la ville et d’aller à Dambulla deux jours sur place sont suffisants. Ce fut pour nous une des plus belles étapes de notre voyage de 3 semaines au Sri Lanka.

 

Où dormir à Sigiriya ? Où bien manger ?

Pour dormir : faites confiance à ce que vous disent les backpackers que vous croiserez, allez au Lion Lodge de Sigiriya. Pour 2500 ou 3000 rupees la nuit vous êtes assurés d’avoir un ventilateur, de l’eau chaude, une moustiquaire et un petit déjeuner. C’est royal non ? Le propriétaire est adorable : il vous prête des vélos et vous donne énormément de bons plans pour la suite de votre périple.

Pour manger : si j’avais un restaurant préféré au Sri Lanka ce serait chez Chooti.. Rien que l’évoquer, j’ai le goût du banana roti, du pinapple juice ou encore le goût du vegetable roti qui me viennent à la bouche. Pendant mes deux jours sur place ce restaurant a été ma cantine tellement j’ai sur-kiffé! Et en plus ça coûtait rien du tout (320 rupees les plats).

4) KANDY, où comment perdre sa zen attitude

Mais quoi ? Qu’est-ce que ça veut dire ce titre ? Dans les guides voyage au Sri Lanka, c’est écrit que Kandy est top. Oui, c’est écrit ! Mais en vrai, c’est pas exactement le cas… Quand on provient de Sigiriya, arriver à Kandy est comme se jeter dans un gouffre de lave. Ca pique… 🙂 C’est une ville trépidante, hurlante, grouillante et où nous, touristes, on est repéré de loin par des chasseurs de têtes (tuk tuks, guides, loueurs de chambres et vendeurs de trucs en tous genres) qui ne nous lâchent pas d’une semelle et ont réussi à me rendre véritablement fou.

 

Passé le moment de folie, visiter la ville de Kandy est quand même un moment sympa. Le lac est très beau, très bucolique (un des seuls endroits où vous verrez des jeunes amoureux sri lankais flirter) et le temple de la Dent (bien que très cher : 22 USD) est véritablement magnifique. Orné de dorures, de fleurs de lotus et baigné dans une atmosphère pieuse gorgée d’encens, sa visite s’est avérée être pour moi un des seuls moments où j’ai ressenti un certain bien être spirituel à Kandy.

Petit conseil : si vous n’avez pas de sarong, surtout n’en achetez pas devant le temple. Là où on va vous le vendre 2000 rupees pour un truc moche, dans les petites échoppes de la ville on vous le vendra 500 rupees (et ce sera le même que les sri lankais portent, donc vous aurez totalement la classe).

 

Petit plus pour terminer la journée : aller visiter le marché et faire un petit tour de la ville. Le parc naturel qui est au nord de la ville est très cher, il faut impérativement s’y rendre avec un guide et un bon conseil : gardez votre argent pour faire un safari plus tard parce que sa visite n’ent vaut pas la peine. Quant au marché, c’est comme un bazar dans une ville du Moyen Orient. On trouve de tout, de la flûte au thé en passant par les épices et les t-shirts éléphants et c’est assez rigolo de s’y balader.

 

Infos pratiques sur Kandy

Comment se rendre à Kandy ? Combien de temps y rester ?

Depuis Sigiriya, il faut environ 3h30 de bus. Le premier bus direct part de la route principale (un arrêt de bus est juste devant le Lion Lodge) à 6h30 et vous fait arriver à 10h00 sur place (pour environ 200 rupees par personne). Pour ma part, je n’ai pas visité le jardin botanique à la fois pour des raisons de budget (puisque tous ces temples et sites sont très chers à visiter), mais également parce que je n’aime pas trop ce genre d’endroits et aussi parce que je voulais partir vite de Kandy. Donc je ne suis resté qu’une nuit avant de prendre mon train direction les montagnes du centre.

 

Où dormir à Sigiriya ? Où bien manger ?

Pour dormir : après avoir marché des heures, je me suis arrêté à l’Expedition Inn de Kandy. Comme j’étais sur place en basse saison, j’ai payé ma chambre 2500 rupees (sans petit déj). C’était propre, avec une literie correcte, une moustiquaire et de l’eau chaude.

Pour manger (sans se ruiner !) : il y a plein de restaurants dans la ville, comme c’est très touristique beaucoup sont chers (souvent des restaurants avec de la nourriture chinoise ou occidentale). Alors c’est quoi le bon plan? Sur la Senanayake Veediya (une des grandes rues) il y a énormément de petites boulangeries qui vendent des denrées divines pour rien du tout. Je vous conseille un pain fourré au dhal et aux légumes (environ 80 rupees partout), avec une petite brioche (40 rupees) à prendre à emporter et à déguster sur les bords du lac. Pas cher, très bon et ultra romantique.

🇱🇰 Retrouvez tous nos articles sur le SRI LANKA 🇱🇰




SRI LANKA #1 : découverte du triangle culturel
5 (100%) 8 votes