Test : JETBOIL STASH, le réchaud ultra-léger et compact pour le bivouac !

Test Réchaud Jetboil Stash Stove Cooking system review Outdoor Trekking

Référence dans le domaine, Jetboil a poussé le bouchon un peu plus loin avec un réchaud encore plus compact et plus léger. S’adressant ainsi aux amateurs de trek et bivouac cherchant à réduire au maximum le volume et le poids du sac à dos, la marque américaine a conçu un produit minimaliste, sans renier pour autant sur l’exigence de la performance.

Description technique

volume : 0,8 litre
dimensions : Ø 11,12 cm x 12,95 cm de hauteur
poids : 200 g

combustible : gaz
allumage : manuel (pas de piezo intégré)
puissance : 4500 BTU/h (1,32 kW)

Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (soldes permanentes !) ✅

Test du réchaud JETBOIL STASH

Une popote compacte et ultra-légère

Quand j’ai reçu le réchaud Jetboil Stash, j’ai tout de suite été bluffé par le faible volume de l’ensemble (11,12 cm de diamètre sur 12,95 cm de hauteur). À la différence d’autres de ses modèles, le kit n’est pas fixé au brûleur dans un tout-en-un (ce qui permet ainsi de l’utiliser avec un autre récipient, comme une poêle par exemple). En revanche, tout rentre dans la casserole ! Il reste même de la place pour mettre quelques sachets de tisane. Un mode d’emploi illustré sur la popote et sur la housse explique comment tout ranger et ainsi prendre une place minime (5 cm de moins que le Jetboil Flash).

 

À l’intérieur, on retrouve un brûleur en titane (costaud donc !) dans sa housse de rangement, une poignée et un stabilisateur en plastique. L’espace interne permet également d’y placer une micro-bouteille de 100 grammes (soit théoriquement environ 12 litres d’eau portés à ébullition / vendue séparément). D’ailleurs, elle peut se clipser sur le couvercle afin d’éviter qu’elle tape et raye la paroi en aluminium anodisé. Autre petite astuce design, le trou du couvercle bec verseur permet de faire ressortir juste ce qu’il faut le manche de la poignée. Ça c’est de l’optimisation ou je ne m’y connais pas ! La poignée peut également rester fixée et se replier sur la partie supérieure du couvercle pour bloquer.

L’autre atout est de poids, c’est sa stupéfiante légèreté justement : 200 grammes ! Soit 45 % de moins que le Jetboil Flash ! Ça peut peut-être paraitre un détail, mais quand on réussit à gratter 100g par ci, 300 par là, on peut finir par arriver à diminuer le poids de son sac à dos de plusieurs kilos ! Ce qui est une remarquable économie d’énergie en trek, en plus du confort ajouté.

Une chauffe efficace

Pour l’assemblage, comme pour un réchaud classique, on visse le brûleur sur la bouteille de gaz (compatible avec d’autres marques) puis celle-ci sur le trépied stabilisateur. On dispose les trois ailettes, crantées pour ne pas que la marmite bouge et glisse. On fixe la poignée, laquelle tient solidement par écartement des deux branches du manche. On tourne le robinet de réglage de sortie de gaz puis on allume avec un briquet. Oui parce que, bon à savoir, contrairement à d’autres réchauds Jetboil, il n’y a pas de piezo électrique intégré (je me suis fait piéger la première fois). Même si je peux comprendre le projet d’économie de poids et de volume, il s’agit là de mon seul petit bémol au sujet du Stash. Après, rien de bien grave, il suffit de le savoir et penser à avoir de quoi faire une étincelle (on peut loger le briquet ou une pierre à feu au cul concave de la cartouche de gaz)

 

Jetboil a équipé la casserole de son réchaud Stash de son système FluxRing®. Celui-ci permet de protéger le feu du vent et surtout d’optimiser la concentration des flammes sur le fond de la casserole, sans déperdition d’énergie ni surconsommation de gaz. S’il n’est pas aussi puissant que l’est le Jetboil Flash, le temps d’ébullition reste très largement satisfaisant, annoncé à 2 min 30 pour 0,5 litre d’eau. À titre d’exemple, j’ai fait un test montre en main dans mon salon avec le réchaud à fond (j’ai pas chronométré lors de mes bivouacs en montagne) : 45-60 secondes, les premières bulles se formaient au fond, 1 min 30, les premières vapeurs remontaient, 2 min, ça bouillait déjà ! De toute façon, le repas du soir étant le moment de détente de sa journée de trek, on n’est rarement à une minute près il me semble…

Enfin, on retrouve ce souci du détails chez Jetboil avec ce couvercle troué qui sert de bec verseur. En effet, le petit rebord permet à l’eau de faire un petit saut, évitant ainsi de mettre partout au large. Il peut également servir de passoire si vous cuisez dedans. Le plastique sur le manche est bien isolant et adhérent. Pour information, le volume de la casserole (0,8L) est largement suffisant pour 2 rations de plats lyophilisés.

MON VERDICT

J’aime

● le poids ultra-léger !
● le faible volume !

 

● le rangement tout-en-un et optimisé
● la facilité d’utilisation

À améliorer

● pas de piezo intégré

❤️ Le réchaud Jetboil Stash est véritablement bluffant ! Son volume compact et son poids plume sont un véritable atout pour alléger son sac à dos lors d’un trek ou juste un bivouac. Ce kit brûleur/casserole est parfait pour qui cherche le minimalisme et l’ultra-léger, sans forcément une ébullition ultra-express.

➜ en vente sur AMAZON ou EKOSPORT ou HARDLOOP

Pour votre matériel outdoor (équipement, accessoires, vêtements…), je vous recommande EKOSPORT (soldes permanentes !) ✅

Randonnée

Conseils Montagne

Test Matériel

Vous aimez cet article ? Parlez-en à vos amis !