Test : Chaussures de rando 365 X-HIKING CIMALP

Test Chaussure de randonnée CimAlp 365 X-Hiking Outdoor shoe review hiking Mountain

Après les vêtements outdoor et les chaussures de trail, CimAlp a élaboré un modèle polyvalent pour la randonnée : la 365 X-Hiking. Cette chaussure à tige basse a été élaborée pour correspondre à toutes les sorties de marche en montagne et en toutes saisons. Après plusieurs mois d’utilisation, je vous livre mon avis.

Description technique :

tige : basse
poids : 345 g la chaussée en taille 42
semelle : Vibram® Megagrip
matériaux : membrane Ultrashell® 3 couches Stretch Ripstop
imperméabilité : 20 000 mm (Schmerber)
respirabilité : 80 000 g/m²/24h

Test des Chaussures CIMALP 365 X-HIKING

La conception

Pour sa première, CimAlp a voulu une chaussure polyvalente, adaptable à un large type d’utilisations. Pour cela le 360 X-Hiking à tige basse, pour une plus grande liberté de mouvement de cheville. Un collier lycra rembourré permet d’amortir les points de friction et contact. La languette est souple et sans couture. Sur la pointe, la chaussure a été dotée d’un pare-pierres permettant de la protéger de l’abrasion sur les terrains accidentés (rochers, racines…). On trouve également une protection sur les côtés.

Mais venons-en au cœur du projet de la chaussure 365 X-Hiking, à savoir son tissu. CimAlp a utilisé sa membrane Ultrashell® (cf : veste Advanced). Conçue en 3 couches Stretching Ripstop, elle est à la fois résistante et souple (contrairement à ce que son aspect pourrait a priori faire croire). Les tests labo indiquent une durabilité de 8000 cycles de frottement sur papier de verre et 300 000 cycles de flexion. Y a de quoi faire donc ! Mais l’intérêt technico-pratique de cette toile est son imperméabilité (20 000 mm Schmerber) tout en étant bien respirante (80 000 MVP). Je les ai testées durant plusieurs heures dans les champs imbibés de rosée du matin et j’ai toujours gardé les chaussettes sèches. En randonnée estivale, j’ai marché toute la journée par fortes chaleurs et aucune sensation de pieds qui étouffent. Vraiment, tout à fait convaincant !

Sous la chaussure, c’est une semelle Vibram® MegaGrip, avec des crampons profilés, courts et larges. Son adhérence est bonne, sur tous types de terrain (terre et rocher, même mouillés). Évidemment, si vous marchez dans une pente boueuse, la cranté ne suffira pas à éviter la glissade. Il s’agit d’une chaussure de randonnée polyvalente, donc de compromis. Au niveau de la durabilité (coutures, contrecollages, etc.), là encore, c’est du solide. On sent que la semelle va durer. Au bout de 6 mois de test, aucun signe de faiblesse ou d’usure prématurées n’est apparu. Avec la paire de chaussures, CimAlp fournit un jeu de deux semelles interchangeables : une “respirante” (ultra-légère et perforée pour favoriser les flux d’air et assurer un confort thermique optimal) et une “confort” (mousse tri-matière à mémoire de forme, avec base supplémentaire en feutre pour une isolation thermique optimale et arche de soutien de la voûte plantaire). J’utilise la première (jaune) pour les randonnées et, pour plus de confort et les faire durer, je change avec la deuxième pour les activités quotidiennes. Toutes les deux ont une zone d’absorption des chocs supplémentaire au niveau du talon et ont reçu un traitement anti-bactérien (pour réduire vos odeurs d’orteils).

À l’usage

Quand j’ai reçu les CimAlp X-Hiking, j’avais, honnêtement, quelques a priori. Si la fabrication m’a tout de suite semblé robuste, je craignais, revers de la médaille, que la semelle rende le bloc chaussure très/trop rigide (du genre chaussure d’alpinisme). Quand je les ai enfilées, le chaussant m’a effectivement semblé un peu “dur” de prime abord, sorti d’usine. Mais après quelques pas, cela allait déjà mieux. Et, au fil des semaines, elles sont devenues flex et confortables. En terme de déroulé du pied, c’est tout à fait correct, un compromis entre la fluidité pour un pas rapide et la rigidité protégeant la voûte plantaire. La semelle accompagne bien le mouvement du transfert d’appui. J’ai également couru plus d’une heure avec mais, sans être désagréable pour autant, la souplesse montre ses limites (évidemment, ce ne sont pas chaussures de trail !). Toutefois, l’amorti est très efficace : aucun mal de dos ou aux genoux après. Du reste, il faut le dire, elles sont vraiment légères au pied !

Si la semelle est relativement dure, elle ne permet pas non plus de grimper des parois rocheuses avec précision (évidemment, ce ne sont pas chaussures d’alpinisme !). Avant de les recevoir, j’avais lu dans les commentaires sur le site de CimAlp qu’un acheteur se plaignait qu’elles ne convenaient pas au pied large. J’ai les pieds larges (notamment le gauche) et aucun souci, même dès la première fois. Aucune ampoule non plus depuis. Le confort est vraiment au rendez-vous. Par ailleurs, le système de serrage est lui aussi satisfaisant. On arrive bien à comprimer les zones souhaitées et, chose très importante, les lacets ne se défont pas tous les 100 mètres (parce que ça, c’est juste insupportable sinon !).

Quelles utilisations ?

La chaussure CimAlp 365 X-Hiking a été conçue pour accompagner une multitude d’activités. Immanquablement, elle est faite pour la randonnée, à la journée mais éventuellement aussi les treks, sans trop de dénivelé et pas trop engagés je dirais (après, c’est une question de goût mais, personnellement, je mets des chaussures à tige haute dans ces cas-là). C’est également devenu ma paire officielle pour les rando-vols en parapente, quand on a besoin d’une bonne chaussure de randonnée mais avec la légèreté et la souplesse en prime. Elle fera également une bonne chaussure d’approche pour aller grimper mais aussi pour faire de la via ferrata. Sa semelle costaude absorbe la pression des barreaux, son pare-pierres et sa membrane ripstop résisteront à l’abrasion. Avec son design sport mais sobre et ses semelles confort, on peut également s’en servir dans la vie quotidienne ou en voyage. Grace à sa membrane imperméable, elle fera aussi l’affaire comme après-ski pour marcher dans sur la neige et conduire après (du fait de sa semelle relativement fine et souple pour bien sentir les pédales). à savoir que Cimalp a également développé un modèle pour les femmes.

L’Oeil d’Édouard / Instagram 📷

MON VERDICT

J’aime

● la membrane imperméable et respirante
● la polyvalence d’utilisation

 

● le confort
● le design

À améliorer

● sinon, rien à signaler de notable

Comme la plupart du temps, CimAlp a réussi son pari : réaliser une chaussure de marche polyvalente mais efficace, durable et confortable, tout en restant accessible financièrement (environ 129€). Si l’on pourrait bien titiller ça et là sur des micro-détails insignifiants, la 365 X-Hiking est convaincante. Son imperméabilité et sa bonne respirabilité sont des atouts indéniables par rapport à d’autres modèles d’autres marques. De plus, elles sont fournies avec deux paires de semelles.

➜ en vente sur CIMALP.fr

 

D’autres articles sur les mêmes thématiques

Randonnée

Conseils Montagne

Test Matériel

Vous aimez cet article ?
Parlez-en à vos amis et inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières publications