Guide pratique LJUBLJANA : bons plans, conseils et adresses testées

Rue piétonne Strari trg dans la vieille ville de Ljubljana, Slovénie

En parallèle de mon article sur ma visite de Ljubljana, je vous livre mon expérience de la ville à travers des infos pratiques. Je partage avec vous mes bons plans (le meilleur moyen d’aller à Ljubljana, où se garer) et conseils ainsi que les adresses et avis (bars et restaurants testés).

Infos pratiques

Comment se rendre à Ljublana ?

🚙 En voiture (pour un road trip en Slovénie par exemple), compter environ 12 heures de route depuis Paris via Strasbourg et l’Autriche. Sinon, depuis Lyon, 9 heures en passant par le tunnel de Fréjus et Milan. 8 heures depuis Nice.

✈️ En avion, à l’aéroport Jože Pučnik de Ljubljana depuis Paris Charles-De-Gaulle ou depuis Bruxelles. Vous pouvez avoir une idée du prix des billets d’avion en regardant sur le site easyvoyage.com, comparateur de vols.

🚄 En train en faisant escale à Francfort ou Turin ou Venise ou Trieste…. Mais bref, là, vous l’aurez compris, ça va être long et fastidieux !

Où se garer à Ljublana ?

Contrairement à ce que j’avais imaginé avec mes a priori, se garer à Ljubljana est très compliqué car tout est payant, même dans les quartiers résidentiels où les trottoirs sont pourtant encore en gravier ! Bref, une vraie galère à tourner (en rond) pour réussir à poser la voiture sans débourser 1€ (je préfère dépenser mon budget dans les visites ! Et les bars…). Mais, comme quasiment à chaque fois, mission accomplie autour de Oražnova ulica. Par contre, oui, il faut marcher un peu… Mais à qui cela fait-il du mal ?

 




🍽 Casse Ta Croute… à Ljubljana : mes adresses testées

Où manger et où boire un verre ? 

Vous n’aurez que l’embarras du choix en vous baladant dans la vieille ville de Ljubljana ! Les rues et les quais sont bondés de restaurants, notamment Cankarjevo nabrejeẑje (souvent complets : soyez patients ou anticipez). Le premier soir, fatigués, on a fini par ne pas trop réfléchir et on est tombés (c’est presque le cas de le dire) au Café Roméo qui fait des burritos variés (oui, je sais, c’est pas très local…) et des cocktails pour patienter. Accueil sympa, nourriture savoureuse même si ça n’a pas tout à fait calé mon appétit vorace.

 

Juste après, la Place Vodnikov trg avec l’Office de Tourisme et surtout le Marché, à voir le matin pour profiter des étals de fruits et légumes des agriculteurs locaux et des chaussettes par lot de 10. C’est ici (à l’occasion d’une averse) que j’ai mangé mon 1er burek, spécialité slovène, issu d’une baraque à frites. Le bâtiment du marché couvert au Nord de la place, construit par Jože Plečnik, abrite plutôt les viandes, les fromages et plein de petits bars / snack / boutiques. C’est juste à côté que se trouve le Pont des Dragons Zmajski most.

 

En guise d’en-cas, on s’est (enfin) essayés à la « gastronomie » locale en goûtant le fameux burek slovène, sorte de tourte tiède fourrée à la patate et, au choix, boeuf, épinard ou fromage. On l’a pris sur la place du marché dans une sorte baraque à frites, sans doute pas le meilleur endroit pour déguster le plat du siècle : un peu gras, un peu sec mais, dans l’ensemble, pas si mal gustativement. En tout cas, ce plat traditionnel (du pauvre) fait son office, caler le ventre du glouton que je suis !

 

Si vous voulez boire un verre mais que se faire voir sur les quais huppés ne vous intéresse pas, je vous conseille les terrasses tranquilles sous les platanes du Parc Zvezda. C’est ici, au Bar Bistro Platana (le bien nommé !) que je me suis posé à la fin de ma visite de Ljubljana pour reposer les pieds, dégonfler les mollets et… faire recharger ma batterie d’appareil photo. Oui, le mec est franchement très cool, à l’image de tous les slovènes d’ailleurs ! Autre spot découvert sur le chemin, on est passés juste à côté d’un lieu très « en place » dans la vie locale, le Jazz Club Gajo qui est un… ben vous l’avez compris ! Il s’agit d’un petit carré façon guinguette, situé entre l’Opéra et le Musée, où seule l’oreille trahit sa discrétion. L’heure était venue de rentrer mais ça me donnait très franchement envie de se poser là, sous les tonnelles et avec de la bonne musique !

 

Le Parc Tivoli est le lieu urbain du footing et des promenades familiales en vélo et poussette. Au bout de l’allée centrale, une bâtisse héberge le Centre International des Arts Graphiques et deux cafés. Un peu plus loin, un bar guinguette est également installé sur les bords d’un étang à nénuphars, pour une ambiance impressionniste fin de XIXe siècle.

 

Si vous cherchez une chambre d’hôtel à Ljubljana, vous pouvez jeter un œil sur Booking

🇸🇮 Retrouvez tous nos articles sur la SLOVÉNIE 🇸🇮