La « Via Ferrata du Mont » à SIXT-FER-À-CHEVAL

Via ferrata du Mont de Sixt-Fer-à-Cheval - Passerelle et échelle

La via ferrata de Sixt-Fer-à-Cheval, nommée « Via Ferrata du Mont », permet de prendre facilement un peu de hauteur sur l’entrée du Haut-Giffre, à l’aplomb des Gorges des Tines. Elle traverse une barre rocheuse, exposée Sud, sous la Dent de Verreu et offre une vue sur la Pointe de Sales et les Frêtes du Grenier.

« Sommet » : Le Mont (1000 m)
« Massif » : Haut-Giffre (Haute-Savoie)

Départ : parking des Gorges des Tines (750 m)

Carte IGN : Samoëns 3530 ET

Dénivelé : 150 m
(marche d’approche 100 m)

Durée : environ 2h

Difficulté : ★★★☆☆
Équipement : 1 passerelle ; 1 échelle

accès libre toute l’année…
(selon arrêté municipal)

Intérêt : ♥♥♥♥

Se rendre aux Gorges des Tines :

Très simple ! Depuis Taninges, remonter le Giffre en traversant Samoëns pour aller en direction de Sixt-Fer-à-Cheval. Une grande ligne droite traverse le hameau de Sougey jusqu’à la cluse et, après quelques virages, se garer sur le parking des Gorges des Tines, juste avant le snack. D’ailleurs, profitez-en pour voir le saut du Giffre depuis le pont.

Marche d’approche à la via ferrata de Sixt-Fer-à-Cheval

Il faut compter moins d’1/4h de marche pour atteindre le départ de la via ferrata du Mont. Au parking des Tines, traverser la route en attendant bien que le petit bonhomme soit vert (non, en fait, y’a pas de feu du tout). Mais regardez bien à gauche puis à droite, puis à gauche… Ensuite, le chemin monte dans les sous-bois en tirant légèrement sur la droite. Le bras qui va à gauche est celui du retour.

 

Parcours de la « via ferrata du Mont »

Le départ se fait tranquillement en marchant sur une vire de 1 à 2 m de large, nommée « Vire de l’Ours » (pas vu…), qui offre déjà un point de vue pépère sur le Giffre qui passe en-dessous, les bourgs de Maison Neuve (départ de la rando vers le Lac de Gers) et Salvagny, les Frêtes du Grenier et la Pointe de Sales (2497m) au fond. Jusque là, il faut avouer que ça ressemble plutôt à une balade mais, au niveau d’une petite cavité nommée « Barme à Corbés » (barme ≃ balme = grotte), part une première montée verticale d’une dizaine de mètres atteignant la « Dalle aux paresseux » (ceux-ci pourront d’ailleurs profiter du 1er échappatoire rejoignant le sommet de la barre rocheuse par le départ de la « vire de Raffour ») et ensuite la traversée d’une dalle nommée « La Becque » .

 

On arrive sur la portion plus stimulante de la via ferrata du Mont : après avoir contourné la paroi par un angle droit, on « tombe » sur la « Passerelle de l’Ou-Izès » (15 m de long, potentiellement vertigineuse), suivie d’un passage déversant (tendre les bras) menant à la « Courte Échelle » (8m).

Vidéo, pas de nous, pour mieux se rendre compte (par contre… couper le son !! 🙁 ) :




Juste après, une petite plate-forme ombragée permet de souffler un coup si jamais vos bras ont un peu trop tiré. Enfin, la « Traversée d’Ally » vous fait redescendre un peu pour atteindre un dernier passage vertical avec des pas et des barreaux. Vous êtes arrivés au sommet de la barre rocheuse, dans les sous-bois.

 

Retour par la « Vire de Raffour »

Une fois au sommet, un choix s’offre à vous après quelques dizaines de mètres d’un sentier qui redescend le long de la barre rocheuse : rentrer en marchant ou bien, n’étant pas venu là pour beurrer les sandwiches mais bel et bien a priori pour faire une via ferrata, prendre le chemin descendant sur la gauche, c’est-à-dire, oui, vers le falaise (en même temps, normal, c’est pas de l’accrobranche non plus j’veux dire). Quelques pas de désescalade puis on marche tranquillou sur une vire descendante qui rattrape le 1er échappatoire.

 

Un passage un peu vertigineux (parce qu’on descend sans voir où poser les pas suivants) part à droite sur la « Vire de Raffour » (laquelle passe au-dessus de la « Dalle des Paresseux » ). Traversée descendante d’une paroi rocheuse légèrement déversante puis, après une marche un peu escarpée, la via ferrata du Mont se finit par un dernier montée avec des barreaux. Redescente ensuite en une dizaine de minutes au parking.

À mon goût, cette via ferrata de Sixt-Fer-à-Cheval n’est pas exceptionnellement enthousiasmante. Globalement, on se contente de traverser une barre rocheuse sans réellement de variations techniques ou de points de vue (on a la vue sur le même paysage tout le long) ce qui fait qu’on se lasse un peu au fur et à mesure du parcours… (ç’a été mon cas). Pour ceux qui connaissent, c’est un peu comme la via ferrata du Col des Aravis, mais en moins bien.

Retrouvez tous nos conseils montagne et topos via ferrata dans notre rubrique Trace Les Cimes△△