Guide pratique STOCKHOLM : bons plans, conseils et adresses testées

Bars et restaurants, rue Lilla Nygatan, Gamla Stan Stockholm Suède Sweden Sverige

En attendant mon article sur ma visite de Stockholm et ses musées, je vous livre mon expérience de la ville à travers des infos pratiques. Je partage avec vous mes bons plans et conseils ainsi que les adresses et avis : argent, transports, bars, restaurants et hôtel testés lors de mon séjour, tout y est (ou presque !).

Infos pratiques

L’argent à Stockholm

Comme dans toute la Scandinavie, on ne paie pas en euro. En Suède, la monnaie locale est la krona (il n’y a pas de centimes, qu’est-ce que c’est plus simple…). 100 couronnes équivalent environ à 9,40 euros (et réciproquement 10€ = 105 SEK). Plus d’infos avec le cours en direct sur xe.com. Globalement, la vie est plus chère qu’en France mais ça reste encore raisonnable (de 10 à 20 % de plus selon les produits).

Quand je vais à l’étranger, j’ai pour (vieille) habitude de retirer les euros en France avant mon départ ou, si la monnaie est étrangère, retirer tout de suite à mon arrivée. Je sais, ça fait très « XXe siècle » et c’est pas très sûr en cas de perte de son portefeuille mais c’est une manière de me fixer un budget voyage… Premier constat, en plein de Stockholm, j’ai galéré pour trouver un distributeur ! Mon intuition m’a ensuite fait dire que j’en trouverai vraisemblablement un du côté de la gare. Bonne idée, il y en a un à l’intérieur. Deuxième constat, les achats s’effectuent quasiment exclusivement par carte bancaire dans la majorité des commerces. « No cash, only by card » ! Du coup, l’argent liquide ne sert finalement pas à grand-chose sinon pour un café, une saucisse, une viennoiserie… Ne retirez pas une grosse somme donc. Pour payer avec la carte bleue, il faut composer le montant avant son code.

Comment rejoindre Stockholm depuis l’aéroport ?

Stockholm dispose de trois aéroports : Bromma et Skavsta mais surtout Arlanda, le principal, d’où on arrive la plupart du temps. Pour rejoindre le centre-ville depuis celui-ci, on peut utiliser le taxi pour environ 600 SEK le trajet (30/45 min), le train Arlanda Express (295 SEK aller, 570 aller/retour) et, le plus rentable à mon goût, le bus Flygbussarna qui relie la gare centrale en 45 min pour seulement 119 SEK aller (215 SEK a/r). Il y a aussi Flixbus ou Supershuttle.

Comment se déplacer à Stockholm ?

La capitale suédoise reste à échelle humaine, du moins pour les choses à voir dans le centre. Adepte de la randonnée, j’aime, dans la mesure du possible, visiter les villes en mode piéton. En 3 jours à Stockholm, j’ai tout parcouru à pied (avec plus de 25 km / jour tout de même). Sinon, il y a les locations de vélo mais, le moyen de locomotion carrément en vogue est la trottinette électrique ! Pour les utiliser, il suffit d’en ramasser une sur le trottoir (généralement bien rangée, on est très loin de la culture des pays latins dont la France…), de télécharger/utiliser l’application et… c’est parti ! Simple comme parler suédois !

Sinon, il y a aussi des bus qui permettent de voir les principaux lieux touristiques de Stockholm en 20 arrêts ou les bateaux mouches qui sillonnent les canaux (pass combiné bus + bateau).




🍽 Casse Ta Croute… à Stockholm : mes adresses testées

Les spécialités gastronomiques suédoises

En Suède, on mange bien ! La cuisine traditionnelle est généreuse avec de la viande bouillie (bœuf, élan…), du poisson, des écrevisses, pommes de terre, rutabagas, cranberries… Parmi les plats typiques, on retrouve le köttbular (boulettes de viande servies avec de la purée de pommes de terre, sauce cranberry et petits pois), le hareng sous toutes ses formes (mariné pour le inlagd sill, mariné, frit ou, pour le surströmming, fermenté !) et les tartines sur du pain de seigle, cuit ou pas, assorties de plein de choses trop bonnes (dont, classiquement, le raksmörgås avec crevettes, salade, concombre, œuf, citron, aneth ou le gravlax avec du saumon). Dans la rue, on trouve également les stands de vendeur de hot-dogs bratwurst ou lammkorv.

Concernant les desserts, le plus célèbres est sans conteste le kanelbullar, succulente viennoiserie à la cannelle qu’on retrouve dans toute l’Europe du Nord. Véritable rituel sociétal, le fika est le moment de convivialité faisant une pause autour d’un café (et d’une viennoiserie) au cours d’une journée de travail, entre amis ou en famille.

 

Où manger à Stockholm ?

Dans l’absolu, on trouve des restaurants et autres enseignes nourricières un peu partout en ville. Néanmoins, pas folles les guêpes mercantiles (« faut bien vivre »), leur densité se trouve dans les lieux touristiques. Ainsi, si vous cherchez l’inspiration gastronomiques dans les rues Stockholm, rendez-vous dans la vieille ville Gamla Stan, et notamment sur Stora Nygatan ou Österlånggatan. Sinon, allez regarder le long de Götgatan dans le quartier Södermalm ou dans les rues commerçantes de Norrmalm. Par ailleurs, pour les adeptes, sachez que la ville est truffée de Burger King et de Max (version locale)…

❤️ Grillska Huset, Stockholms Stadsmission : situé en plein sur la place Stortorget de Gamla Stan, avec une terrasse permettant d’observer tranquillement le spectacle touristique… L’intérieur est très chouette et chaleureux (ou « cosy » si vous préférez les termes anglicisants à la mode…) avec une déco folklorique. Premier atout, sinon peut-être le principal quand on veut manger, c’est super bon ! La cuisine prépare des plats à consommer sur place ou à emporter, en commandant ou en se servant sur le présentoir. Assiettes, salades, tartines, parts de quiche, tartes, gâteaux, viennoiseries… on a l’embarras du chox ! Perso, je suis absolument tombé par terre en dégustant la divine et succulentissime meringue chocolatée (photo juste au-dessus) et pourtant, je suis pas dessert à la base ! Si vous ne devez prendre qu’une chose durant votre fika, testez-la et donner-m’en des nouvelles…

Autre argument pour venir manger à la Grillska Huset, l’enseigne est une stadsmission (site internet). Fondée en 1853, il s’agit d’une organisation humaniste à but non lucratif, historiquement liée à l’église mais aujourd’hui indépendante (n’ayez crainte, absolument rien n’y fait référence à l’intérieur et on n’a pas à réciter de bénédicité avant de manger son assiette !). Ainsi, les tarifs restent à un bon rapport qualité/prix pour dire qu’on est en Suède et en plein sur LA place à touristes (243 SEK pour un raksmörgås, deux pâtisseries et une bière en bouteille). Les recettes financent les emplois et autres œuvres sociales et donc, en plus de faire du bien à vos papilles, estomac et portefeuille, vous le faites aussi à la société. Qui dit mieux ? Juste à côté dans l’angle, il y a également une boulangerie.

❤️ Rosendals Trädgårdskafé : l’autre excellente découverte ! C’est en se baladant sur l’île de Djurgården, un peu aux hasards des chemins que je suis tombé dessus. Juste à côté du palais Rosendals slott, je me suis laissé aller à rentrer dans les jardins botaniques voisins et j’y ai trouvé un véritable petit paradis champêtre. Au milieu du parc et des parcelles cultivées, le complexe abrite une jardinerie (plantes, livres, objets, fruits et légumes en vente directe) et la splendide cafétéria Rosendals Trädgårdskafé (site internet).

Sous d’anciennes serres en verre et semblant tout droit sortis d’une corne d’abondance, pâtisseries, tartes, gâteaux, tartines avec rôti de porc, chou, tomate, courges, graines, baies etc, et autres spécialités gourmandes, foisonnent sur les étals (env. 100 SEK la tartine, 40 SEK la pâtisserie). On se croirait en plein dans un conte d’Hänsel et Gretel, on a envie de tout prendre ! Derrière, une cuisine prépare également des plats, l’essentiel étant préparé avec les produits des plantations environnantes (même le thé, à volonté). Ensuite, on se pose dans l’agréable serre adjacente ou dans le parc… Une certaine idée du bonheur… Pour ma part, j’y suis resté une délicieuse heure de détente avant de parcourir les jardins et reprendre ma visite de Stockholm.

© L’Oeil d’Édouard

 

The Border : le premier soir, je me suis baladé du côté de Kungsholmen. J’y ai donc cherché un endroit pour manger une fois la nuit tombée et plusieurs restaurants se tiennent à l’angle de Schellegatan et Hantverkargatan. C’est sur cette dernière que je suis allé manger un bout. La déco est très sympa, le hamburger était très bon mais un peu petit… On peut aller se servir une petite assiette de crudités en entrée pour patienter mais ça n’a pas suffi à me caler complètement… surtout pour 129 SEK le burger, sans frites (+ 89 la pinte). Déco « ambiance texane », accueil très sympa, la serveuse m’a même salué d’un souriant « merci beaucoup » en français dans le texte (je la soupçonne d’avoir décelé mon médiocre accent anglais…). (site internet)

Café Järntorget : situé sur la place éponyme au Sud de Gamla Stan, cette devanture a attiré mon regard avec ses tartes et ses tartines (j’avais pas envie, ni le budget quotidien, de manger au restaurant ce soir-là). Pour accéder à l’intérieur et être servi, il faut faire la queue derrière les nombreuses personnes venues pour manger une glace (apparemment, il est réputé pour cela !). Accueil très sympa, le serveur, bienveillant, réchauffe les portions et vous emballe tout ça dans une petite boite : un généreux mellanmacka de crevettes et une très bonne part de tarte saumon-épinard (avec de vrais grands morceaux de citron !) pour 135 SEK. Je suis allé manger tout ça sur un banc de la place Stortorget, impressionnament vide en comparaison avec la journée. (site internet)

 

Ps : Durant mes trois jours à Stockholm, j’ai repéré d’autres restaurants qui avaient l’air très bien (enfin, évidemment je n’y ai pas mangé mais je dis au niveau du cadre et au vu du monde qu’il y avait aux tables). Sur Kungsholmen, le restaurant Mälarpaviljongen est posé au bord de l’eau, et même dessus avec sa terrasse sur pilotis. Pour les férus de moules-frites, sachez que le pub Akkurat (je vous en parle plus bas) en a fait sa spécialité et son quasi-plat unique. Comme au Moderna Museet, le musée Fotografiska dispose à son dernier étage d’une splendide brasserie avec vue sur Stockholm. Mais si vous recherchez un large panorama dominant la ville, rendez-vous au restaurant gastronomique Eriks Gondolen ! Sur le pouce, il y a les stands à korv (saucisse suédoise). J’ai aussi testé le snack Grekisk fast food, situé sur la place Medborgarplatsen (quartier Södermalm), dont le gyros et son pain étaient très bons (85 SEK).

 

Où boire un verre à Stockholm ?

Stockholm regorge de cafés, bars, pubs et autres endroits pour se poser, se retrouver et se détendre autour d’un verre (je parle du récipient là parce que chacun le remplira -et re-remplira- comme il l’entend). À savoir que la loi sur l’alcool en Suède est plus restrictive qu’en France et sa vente se fait à partir de 20 ans et uniquement dans des boutiques d’État spécialisé (sauf bières « légères »). D’ailleurs, quand j’ai pris une bière avec mon repas au Grillska Huset, un serveur a dû m’apporter lui-même la bouteille de sa propre main en terrasse sous peine d’amende… Sinon, pour faire simple, si vous cherchez un bar, rendez-vous dans Södermalm, le quartier le plus vivant le soir avec la jeunesse de Stockholm, et principalement sur Götgatan où les bars s’y enchainent comme les pintes !

❤️ Baras Backe : C’est en parcourant Götgatan en sondant le quartier Södermalm et prospectant le bar qui m’attirerait le plus qu’un jeune, un peu bourré, m’a interpellé avec son pote. Ensuite, la conversation s’en est suivie (« You’re a photographer ? … French Alps… Tour de France… MBappé… ») et ils m’ont convaincu que cet pub était au top. Et en effet, il est carrément cool ! La décoration est vraiment chouette avec une ambiance sombre mais chaleureuse avec plein de couleurs, parfois genre salon XIXe avec moquette et velours rouges, parfois hangar avec tuyaux et carrelage vert, parfois caveau new-age avec alcôves et lumières acidulées… Ça brasse du djeun’s là-d’dans ! Et puis, essentiel, il y a un large choix de bières et elles sont très bonnes ! (site internet)

 

❤️ Akkurat : Un vrai bar comme on les aime ! Situé sur Hornsgatan, la devanture ne paie pas forcément de mine : une terrasse derrière des vitres au bord de la route… Néanmoins, elle est pleine à craquer de mangeur de moules-frites ! A l’intérieur, on retrouve une décoration toute en bois, typique des pubs nordiques, et une clientèle pluri-générationnelle (mais surtout à partir de 30 ans). Au comptoir, un trèèès grand choix de bières ! Le serveur a été hyper-patient avec moi (« comment dit-on bière ambrée en anglais… ? » … Amber !) en me questionnant sur mes goûts et en me faisant goûter avant de commander. Très cool ! En plus, elles sont très bonnes ! (site internet)

 

Bryggeri Munkbron : Situé à l’Ouest de Gamla Stan, on passe devant sans faire attention la journée (entrées dans des portes en pierre taillées sur un parking ou sur Lilla Nygatan). En revanche, le soir, facile, la guirlande polychrome attire forcément le regard. Là encore, accueil hyper sympa ! Le serveur s’est intéressé à moi : est-ce que tu as besoin de conseil pour choisir ? d’où est-ce que tu viens ? qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ? je te conseille le Nationalmuseet pour demain… Top le gars ! En plus, il se fait plaisir à (se) mettre du bon son (électro principalement). La déco est un mélange de baroque chic contemporain et l’ambiance est posée assis. Certaines de ses bières sont brassées sur place (les cuves sont visibles à l’entrée). (site internet)

 

Ps : Idem que pour les restaurants, je n’allais pas passer mon séjour dans les bars mais j’en ai quelques-uns qui avaient l’air bien. Le premier est Indigo, sur Götgatan, qui m’a interpellé par la qualité de la musique qui passait. L’intérieur (visible, à travers ses vitres d’ancienne boutique ?) ne paie pas de mine et n’est pas très grand (quelques tables à pain et les gens au comptoir) mais ça semble être un bar vraiment très cool ! Dans Gamla Stan, il y a ceux de la place Stortorget avec la vue sur l’agitation touristique et, à 200 mètres de là sur Baggensgatan, un bar à la terrasse tranquille nommé Pastis. À la pointe Sud de la vieille ville, sur la place Kornhamnstorg, il y a pas mal de bars qui ont l’air cool (dont le Engelen et ses concerts). Sur les bords du canal à Kungsholmen, je suis passé devant Orangeriet Bar & Cafe où la déco était chic et la musique agréable. À voir… Dans le même esprit, il y a plusieurs terrasses sur les quais de Strandvägen.

 

🏨 Où dormir à Stockholm : j’ai testé

Birka Hostel : Comme la vie suédoise est plus onéreuse, j’ai cherché un hôtel pas cher à Stockholm. En fait, il s’agit plutôt d’une auberge de jeunesse avec plein de chambres à capacités différentes ! Cela va du simple lit dans un dortoir de 8 ou 14 (douches et toilettes sur le palier) à la chambre privée pour 1 à 4 personnes (douche et toilettes privés). Du coup, les tarifs varient de 20 à 150€ la nuit selon la formule. La déco est rudimentaire mais c’est largement suffisant pour qui, comme moi, veut juste y dormir. Rue très tranquille, aucun bruit la nuit (ni le jour d’ailleurs). Situé à 5 minutes de la place Sergels torg, on accède rapidement au centre de Stockholm. ➜ tarifs et réservation

 

Hôtel Skeppsholmen : C’est en me baladant sur l’île de Skeppsholmen (celle du Moderna Museet) que j’ai découvert cet hôtel qui a investi un ancien baraquement militaire (d’où la forme longiligne). Je n’y ai pas dormi mais j’ai trouvé que l’atmosphère du lieu était tout à fait insolite et le cadre insulaire particulièrement agréable. Complètement hors du temps, on a l’impression d’être à Belle-Île-en-Mer alors qu’on est en plein cœur d’une capitale européenne ! Il est vrai que les prix sont plus élevés que plus ceux de l’auberge de jeunesse (250 à 450€). Néanmoins, pour un séjour romantique à Stockholm, ça marque grave des points ! 😉 ➜ tarifs et réservation

 

🇸🇪 Retrouvez tous nos articles sur STOCKHOLM et sur nos voyages en SUÈDE 🇸🇪