Visiter New-York en 2 quartiers – #1 Manhattan

Manhattan est le plus petit de 5 districts que compte New-York mais c’est aussi le plus connu à tel point que dans l’imaginaire collectif New-York se confond avec Manhattan. Visiter Manhattan parait une évidence car son pouvoir d’attraction est énorme. Time Square, les gratte-ciels, Central Park, difficile de faire l’impasse sur ces lieux légendaires. Il fallait qu’on les voit, on les a donc vus, et d’autres choses…Have a look below !

Visiter Manhattan #1 – Art à tous les étages : Whitney museum of American Art

Quoi de mieux que quelques images mythiques pour initier un séjour à New-York ? Ça tombe bien pour ce 1er jour nous sous sommes rendus au Whitney museum qui rassemble quelques-unes de ces œuvres américaines qui ont façonné mon fantasme de NYC et de la culture américaine. Ces images on les connait tous. Y cohabitent pèle mêle:

  • le drapeau américain, symbole presque universel et ici motif de prédilection du pop artiste Jasper Johns
  • les scènes de rues devenues iconique grâce au talent de Hopper
  • le street art qui trouve son origine dans la culture des années 80/90 sous l’égide d’artistes tels que Keith Harring ou Basquiat

 

Reste à confronter la mythe à la réalité. J’ai 4 jours devant moi pour traquer drapeaux américains, graffitis et scènes urbaines à la Hopper !

 

 

Côté collections, de l’art connu, coté, plébiscité donc, mais aussi de l’art contemporain comme on déteste, obscur et hermétique au visiteur lambda comme aux gardiens qui veillent sur lui (le crâne plaqué contre le mur que vous voyiez sur la photo appartient à un gardien 🙂 ).

 

 

 

 

Côté architecture c’est beau et hype . En effet Depuis que le Withney museum a (re)pris ses quartiers dans le très bohème Meatpacking district c’est le le tout New-York et au delà qui s’y retrouve.

Guggenheim, Metropolitain, MoMa, so old school !

Désormais c’est au Withney qu’on vient se montrer et pavaner sur une des immenses terrasses haut perchées avec vue sur  la plus grande cité des Etats-Unis, ses buildings, sa rivière et au loin la silhouette de la statue de la liberté.

Cet espace monumental est beau de l’intérieur mais aussi de l’extérieur! Signé par l’architecte en vogue Renzo Piano, sa « poésie en mouvement » se déploie dès lors qu’on prend un peu de recul. Depuis la High Line par exemple (coulée verte version new-yorkaise, voir plus bas) le ballet des visiteurs sur les 3 immenses terrasses en cascade devient un spectacle vivant des plus photogéniques.

Terrasses du Whitney museum depuis la High line

 

Infos pratiques Whitney Museum

Prix: 25$, 22$ si vous réservez en ligne jusqu'à la veille

Ouverture: de 10H30 à 18H, nocturnes jusqu'à 22H le week-end.

Fermé le mardi

Adresse: 99 Gansevoort St, New York, NY 10014

Collections organisées chronologiquement. A noter, d'après le site web, le musée dispose d'un grand fond avec les grands noms du pop art et de l'art américain moderne (Warhol, Basquiat, Keith Harring, Roy Lichtenstein...) mais j'ai l'impression que les œuvres tournent car je n'en ai pas vu tant que ça sur place.

Visiter Manhattan #2 – La tête dans les nuages

Je ne vous apprends rien, New York a toujours eu la folie des grandeurs et des hauteurs. D’un pont, d’un trottoir, du hublot d’un avion ou d’un bateau, la vertigineuse Skyline est un tableau fantasmagorique qui magnétise.

Chaque building pourrait incarner un personnage : le Rockfeller Centre, le milliardaire qui a réussi dans les affaires ; le Chrysler Builing, cette vielle dame à l’élégance intemporelle, L’Empire State Bulding, la star de cinéma qui apparaît dans nombre de films (du cultissime King Kong au blockbuster Independance Day). Quinze ans après le 11 septembre, celui qui a remplacé les Twin Towers tiendrait le rôle de résilient dont la devise serait « toujours plus haut » puisqu’à ce jour le One World Trade Center, avec ses 541m est la plus haute tour de NYC et des Etats-Unis !! 😮

One World Trade Centre

Pour admirer ces gratte-ciels que certains qualifient de 8e merveille du monde, il faut monter au sommet de l’un d’entre eux. Le must reste les 3 grands observatoires que sont :

  • Top of the Rock (au sommet du Rockfeller Center)
  • Le One World Obervatory ou OWO pour les intimes (au sommet du One World Trade Center)
  • Le 86e étage de l’Empire State Building.

Je vous conseille les deux premiers que j’ai testé. Top of the Rock est de loin le plus vertigineux. A ciel ouvert, le cheveux au vent, on se prend en pleine figure le climat extrême de la ville (orageux et grand vent quand j’y étais), on fait corps avec l’air et les écorcheurs de ciel.

INFOS PRATIQUES TOP OF THE ROCK

Pour éviter une queue interminable, réservez votre billet avec date + créneau horaire sur leur site (https://www.topoftherocknyc.com) Prix adulte: 37 $ Entrée comprise dans le New-York CityPass qui donne accès aux principales attractions de la ville sur une durée de 9 jours (http://fr.citypass.com/new-york). C'est le point de vue à privilégier pour les photos 📷📷 car il n'y a aucune vitre donc pas de reflet.

Quant au OWO on le retiendra pour l’exploit technique couplé au show à l’américaine : dans l’ascenseur on est propulsé au 102 étage en 47 secondes (!!!), une ascension fulgurante durant laquelle défilent sur des parois de l’ascenseur des images en accéléré de la construction de la ville. Ça file un peu le tournis …

Vue depuis le One World Observatory

Pour un aperçu de ce qui vous attend dans l’ascenseur, visionnez cette vidéo

 

INFOS PRATIQUES OWO

Même fonctionnement que Top of the Rock, il faut réserver son billet avec date + créneau horaire sur leur site: https://oneworldobservatory.com/.
Privilégiez le soir pour le coucher de soleil et les vues de NYC by night.
Prix adulte: 34 $.

Visiter Manhattan #3 – Chlorophylle et CO2 : High Line – Central Park

Central Park

La nature, où ça ? Pâquerettes, pelouse et arbres auraient-ils droit de cité dans la jungle d’asphalte, de verre et d’acier qu’est New-York ? La réponse, oui mais…

Évidemment  on se sent au vert à Central Park, cet immense espace de verdure de 340 hectares ☘️☘️. Dans ce poumon vert on vient pique-niquer, courir, faire du vélo, s’oxygéner. Mais on n’échappe pas pour autant à la la vie urbaine et aux gratte-ciels. Leur silhouettes verticales en arrière plan et le bourdonnement de la circulation sont un rappel à l’ordre:

La grosse pomme murit sur un terreau de bitume.

 

Sur la Highline, il en va de même. Sur cette ancienne voie ferrée transformée en promenade n’imaginez pas évoluer dans un jardin aérien couvert d’arbres. C’est le caractère industriel et urbain qui prévaut pour un résultat plutôt réussi. Les herbes folles surgissent entre les rails qui ont été maintenues. On ne se faufile pas entre les rangées d’arbres mais plutôt entre la foule (beaucoup de monde) et on est cerné non par du vert mais par le verre des bureaux, lofts et autres immeubles au design ultra moderne.

Highline

 

Vous aurez donc compris, NYC n’a pas par essence l’âme verte. Elle essaye bon an mal an de faire cohabiter nature et bitume. Parcs , squares, coulées vertes, maisons bordées d’arbres … du reste certains animaux se sont parfaitement adaptés à cet environnement urbain (faucons, écureuils).

Mais il n’y a rien a faire, même si je trouve ce mariage visuellement très beau, ces petits morceaux de verdure au milieu de ce damier urbain infini a, je trouve, quelque chose d’incongru, de presque absurde.

Visiter Manhattan #4 – Pleins feux sur Time Square

Drôle de sensation que de se retrouver au milieu de ce qui est censé être un espace public mais qui en fait relève du quartier mutant à la croisée de la vitrine publicitaire géante, de l’attraction et du centre commercial tout ça à ciel ouvert et format XXL.

Difficile de porter un regard neuf sur ce carrefour mondial 1000 fois montré sur les écrans TV ou cinéma. Le voir est une chose mais le vivre en est une autre ! Éprouver Time Square in situ est une expérience en soi, la nuit en particulier quand les écrans géants, les néons et les enseignes jouent leur partition saturée de sons et de lumière. Un feu d’artifice confus, délirant, étourdissant.

 

Le spectacle se joue donc sur les centaines d’écrans mais aussi dans la rue où des saltimbanques modernes nous livrent leur show plus ou moins sophistiqué. Latinos retranchés derrière leur déguisement de super-héros, cow-boys en slip, santiags et guitare en bandoulière, groupes de rappeurs acrobates… C’est ça aussi New-York, la ville de « l’entertainment »tout un chacun peut se donner en spectacle, tenter sa chance avec au bout du rêve (américain) la gloire et le succès.

Visiter Manhatan #5 – l’épreuve du filet de fer & d’acier : brooklyn bridge

Chaque jour se sont des milliers de piétons, new-yorkais et touristes qui le traversent d’un bout à l’autre. Les uns par nécessité pratique, les autres pour le loisir car ce pont est une véritable attraction que j’ai personnellement vécue comme une aventure physique plutôt intense.

Je m’explique, d’abord on comprend rien, on est perdu dans un entrecroisement de câbles et piliers. Un enchevêtrement de fer et d’acier qui donne à ce pont aérien toute son esthétique de loin mais qui se transforme en filet inextricable une fois à l’intérieur.

A cette sensation de confusion s’ajoute le vacarme infernal des véhicules qui traversent le pont inférieur. Ce bruit immense, ce mouvement perpétuel, ces vibrations et puis cette foule immanente, ces cyclistes impitoyables qui fendent l’horizon à grands coups de klaxon, ce vent qui vous secoue… Une épreuve de force dont on sort déboussolé, décoiffé mais avec un conviction, New-York c’est la jungle urbaine !

Visiter Manhattan #6 – Adresses avec atmosphère

Wharol a écrit: « Les restaurants de New-York ont quelque chose de nouveau – ils ne vendent plus leur cuisine, ils vendent leur ambiance » et c’est vrai qu’ici il y a mille et une façons de se mettre à table ou de prendre un verre.

Focus sur deux adresses pour changer radicalement de décor !

  • Resto indien: Panna II garden – East Village

C’est la rencontre du butter chicken et des guirlandes à gogo, des couleurs indiennes et de loupiottes everywhere, une adresse minuscule qui croule sous une déco kitsh et colorée sans pour autant sacrifier le goût et le plaisir des papilles. Une resto psychédélique comme seul NYC a le secret.

+ d’infos

  • Rooftop Lounge & Bar de l’hotel Pod 39 – Midtown Manhattan

Des guirlandes esprit guinguette, des tables bistrot avec azulejos, de la brique et surtout, surtout, la nuit venue,une vue plongeante sur les acrobaties architecturales de NYC étincelante de lumière. Le week-end attendez-vous à faire la queue.

+ d’infos

Où dormir à Manhattan ?

  • Q&A Residential Hotel – Financial District, à deux pas de  Wall Street

En pénétrant dans le Hall Art Déco on comprend immédiatement que cet endroit a eu une histoire bien avant nous. Et pour cause, ce splendide gratte-ciel édifié dans les années 30 fait partie de la génération de l’Empire State Building ou du Chrysler-building, c’est dire sa dimension iconique !

Aujourd’hui ce magnifique édifice de 66 étages a été converti en vaste projet immobilier avec appartements de luxe, restaurants, boutiques et…un hôtel de  132 chambres (tout de même) où j’ai eu la grande chance de dormir. Rien à dire sur les prestations, toutes de très haut de gamme, on regrette juste la perte de signature historique au nom de l’effet de mode et de la standardisation… dommage.

+ d’infos sur Q&A Residential Hotel

Comment venir à New-York ? ✈️

XL Airways est une compagnie aérienne 100% française. New York est la destination numéro un de la compagnie, reliée en direct à Paris CDG depuis 2009.

La ligne est assurée d’avril à fin novembre puis des vols sont proposées pour les fêtes de fin d’année. L’objectif à terme est de desservir New York à l’année.

En fonction de la période, XL Airways assure jusqu’à 7 vols par semaine sur cette ligne, avec des horaires pratiques avec décollages tards de Paris et tard de New York, ce qui permet à l’arrrivée à NYC de se remettre du Jetlag en filan au lit et au retour de profiter de New York jusqu’à la dernière goutte le dernier jour.

L’aller/retour est proposé à partir de 389 €, repas chaud et bagage de 20 kg en soute compris, ce qui place la compagnie parmi les moins chères en vols directs.

Options disponibles pour personnaliser le voyage comme la location de lunettes de cinéma immersif (lunettes 3D), des repas spéciaux ou encore le transport de bagages supplémentaires.

Vols et réservation:  http://www.xl.com/

Photos de Manhattan, New-York

Visiter New-York en 2 quartiers – #1 Manhattan
5 (100%) 4 votes
  • Coulon

    Bravo Julie ! Gagné = j’ai envie de faire un séjour à New York !