Test : Doudoune STRETCHDOWN PLUS Hooded Jacket de Mountain Hardwear

Test Doudoune Stretchdown Plus Hooded Jacket Mountain Hardwear - Mont Joigny, Massif de la Chartreuse, Savoie

Alors ça caille mes canards ? Du coup (et jusqu’au bas du dos), vous voulez un duvet chaud mais qui ne vous empêchera pas non plus de battre des ailes dès que votre instinct vous aura dit de migrer en montagne ? C’est dans cet esprit là, que j’ai opté pour la doudoune StretchDown Plus Hooded Jacket de Mountain Hardwear avec son tissu dynamique. Après un hiver passé avec dans différentes situations, voici mon avis :

description technique

Composition : polyester
Garnissage : duvet de canard Q.Shield® Down 750-fill
Poids : 607 g (en taille M)
Capuche : oui (mais existe modèle pas « hooded » mais pas en version « plus » )
Nombre de poches : 5 (2 poches mains zippées extérieures, 1 extérieure pectorale, 2 intérieures)
Serrage : cordon en bas de la veste

 

vidéo de présentation

Test de la StretchDown Plus Hooded Jacket

Chaleur et isolation ?

Premier des critères normalement, le pouvoir thermique de la doudoune. Même si elle n’est pas la plus chaude de chez Mountain Hardwear (comme la Nilas ou encore l’Absolute Zero), la StretchDown Plus  apporte toute la chaleur suffisante pour être bien. La doudoune se décompose en plusieurs compartiments « boudins » contrecollés pour mieux conserver la chaleur (par rapport aux coutures) et en limitant ainsi les ponts thermiques.

 

Selon le dynamisme de l’activité, elle convient parfaitement lors de températures comprises entre -5° et 10°C. Histoire d’être précis, voici diverses expériences de ressenti :

Statique

● avec juste une 1ère couche « D4 » (avec la fatigue de la journée… et de la soirée… …) = confort jusqu’à 5°C

+ une polaire monkey = confort jusqu’à 0°C

+ une polaire monkey + une micro-doudoune ghost whisperer = confort jusqu’à -5°C

Dynamique

●  avec juste une 1ère couche technique chaude = confort à 5°C

+ une polaire monkey = confort jusqu’à -5°C

Au pire, j’ai toujours ma micro ghost whisperer au fond du sac et l’association est véritablement impressionnante ! Et évidemment, en dynamique, on accèdera sans vergogne aux températures négatives.

(sans nul doute qu’après une platée de crozets, assortie de diots et reblochon, suivie de son traditionnel génép’, la sensation doit être quelque peu différente…)

Dans l’ensemble, la doudoune isole bien du vent et de la pluie. La capuche (élément indispensable selon moi pour une couche extérieure) est alors très appréciée et tient bien au chaud. Le tissu en polyester est déperlant. Pour assurer une excellente isolation, Mountain Hardwear traite ses duvets avec sa technologie hydrofuge Q-Shield. Cela assure le pouvoir gonflant (même mouillée) et une excellente isolation en repoussant l’humidité à l’extérieur (pour rester bien au sec et donc conserver tout son pouvoir chauffant). Bon après, honnêtement, quand le temps se gâte vraiment (grosse averse, vent puissant) ou que l’environnement est plus « rapeux », je ne prends pas de risque, je mets une veste hardshell type gore-tex par dessus, histoire de parfaitement me/la protéger.

 

À porter et utiliser

On touche ici au gros point fort de la doudoune ! La StretchDown est hyper confortable à porter ! Comme la doudoune est en polyester extensible (qui semble bien résistant à l’abrasion), le tissu s’étire selon les mouvements et ça ne bouge quasiment pas. Sa coupe cintrée épouse parfaitement le corps jusqu’à mi-fesses (idéal donc pour garder le bas du dos au chaud même si le plombier avait eu envie de sourire…) et une cordelette permet de serrer le bas de la doudoune.

 

Le tissu intérieur bleu clair en nylon (le même que celui du duvet phantom torch) est absolument délicieux à toucher ! Que ce soit pour les poches, la capuche, l’impression de caresser de la soie est sensationnelle !! (limite érogène…) Concernant la capuche, aucun problème remarqué. Elle englobe parfaitement la tête sans pour autant l’étouffer et en laissant assez l’espace pour la tourner. Grâce au stretch, on peut même porter un casque. Un bord en coton fait le contour (comme pour le bout des manches) et le menton est bien protégé par une pièce à l’extrémité du zip de la fermeture éclair. Pas de risque de se coincer la peau du… cou.

 

Concernant les petits détails, la doudoune StretchDown est pourvue de nombreuses poches (en tissu nylon hyper doux à l’intérieur 🙂 ) : à l’extérieur, 2 grandes pour les mains et une petite pectorale (zippées) et 2 très profondes (18 x 29 cm ! ) à l’intérieur pour mettre gants, bonnet, porte-feuilles… Tous les bords exposés aux frictions (poignets, tour de capuche, fermeture éclair centrale, menton) sont renforcés et protégés pour ne rien sentir. Même si les poignets sont bien serrés, j’aurais apprécié des petites manchettes passe-pouce, d’autant que le tissu est extensible. Autre petit regret : j’étais habitué à comprimer ma ghost whisperer dans sa propre poche. Ici, ce n’est pas le cas et il n’y a pas de sac pour l’emporter. En même temps, je chipote là parce que la doudoune a une compressibilité convenable et, à notre époque, ce n’est (malheureusement) pas les sacs en plastique qui manquent…

 

Pour quel type d’utilisation ?

La doudoune StretchDown plus hooded est une veste chaude au tissu extensible. Elle est donc spécialement pensée pour la pratique des sports d’hiver, notamment ceux où les bras ont besoin de liberté de mouvement comme en raquettes (ski et alpi si pas trop dynamiques ou par grand froid).

Et comme qui peut le plus peut le moins, j’utilise tout autant la doudoune StretchDown Plus en statique notamment au sommet d’une course de ski de rando (n’y pensez même pas à la montée !!) et éventuellement à la descente même si perso, je préfère une hardshell tout terrain à ce moment là.

Toutes nos randonnées dans notre rubrique montagne Trace Les Cimes ainsi que tous nos tests matériels 😀

Bilan et avis

J’aime

● le confort et le bien-être à l’intérieur
● la chaleur procurée
● la couleur bleue
● ne pas avoir à craindre les gouttes et les flocons
● sa polyvalence

J’aime pas

● l’absence de manchettes passe-pouce
● pas de sac de compression

VERDICT : Du fait de sa polyvalence et de son confort, la doudoune StretchDown Plus Hooded Jacket de Mountain Hardwear est devenue ma doudoune à tout faire pour l’hiver. Je l’emmène lors de mes sorties en montagne tout comme je la porte en ville par grand froid.

Édouard

Si vous pensez acheter un de ces articles (ou autre chose), merci grandement de passer par notre lien vers Amazon ou notre excellent partenaire Alpiniste Berg-freund. Cela ne vous coûtera rien de plus, et nous, ça nous aidera à continuer l’aventure avec vous. 🙂 Merci pour le coup de pouce !

Équipement pour l'escalade, l'alpinisme et le plein air - Boutique en ligne Alpiniste.fr

 

Ce test de la doudoune StretchDown Plus hooded jacket vous a plu ?
Dites-le avec des étoiles ! 🙂

Test : Doudoune STRETCHDOWN PLUS Hooded Jacket de Mountain Hardwear
4.9 (98.1%) 21 votes