Escapade Corse à Ajaccio, Cargèse et Girolata

Corse-Ajaccio-plage-de-nuit
Après la marche, la montagne, les villages, la rivière et la plage sur les chemins du Mare E Monti, place à la ville, le farniente, les restaurants et la plage encore, dans les villes de Cargèse et d’Ajaccio !!!

 

Ajaccio

Enfin arriver à Ajaccio ! la GRANDE ville 🙂 Les nombreux Corses rencontrés en chemin n’ont eu de cesse que de dire qu’Ajaccio ce n’était pas la Corse, trop grand, trop touristique, trop « lissée »… Mais la citadine que je suis compte bien profiter à 100% de ces quelques jours.

 

La ville

Vous ferez assez rapidement le tour de la ville, du moins son quartier historique, touristique et commerçant. Laissez vous porter de petites rues, en long cours avant d’atterrir à la plage. Les Ajacciennes sont plutôt bien apprêtées donc vous aurez des envies de shopping, mais rappelez vous que vous n’avez qu’un sac à dos… 🙁

 

Vous passerez devant :

  • la Cathédrale d’Ajaccio,
  • le musée Fesh,
  • le marché quotidien sur la place Foch tous les matins de 8h à 12h,
  • vous arriverez Place De Gaulle,
  • et de la la plage directement.

C’est Place de Gaulle que vous aurez le bus 5 pour accéder à toutes les plages le long de la baie d’Ajaccio jusqu’à Capo Di Fino

Une balade vers les sanguinaires

Je ne suis pas allée jusqu’aux fameuses îles sanguinaires. Mais j’ai fait une bonne partie de la route à pieds depuis Ajaccio. Et marcher le long de la baie d’Ajaccio et voir toutes les plages et les dégradés de bleu se succéder… Franchement prenez le temps.

 

Et depuis Ajaccio

Excursion vers Scandola et Girolata par exemple, renseignement auprès de l’Office du Tourisme.

Vous trouverez également des idées de randonnées, et autre suggestion à faire en dehors de la ville.

 

Toutes les adresses où dormir et manger à Ajaccio

Pour votre logement, si vous êtes à pied, préférez la proximité du quartier touristique et historique. Évitez le quartier des Salines.

Pour ma part j’ai logé à l’Hôtel le Dauphin ; pas le palace du siècle, mais un bon accueil. Un petit hôtel 2* typique dans le fond, la réception se trouve au bar où vous trouverez les habitués en train de regarder amour, gloire et beauté ! Mais un accueil sympa.

Pour manger, tout le long de mon séjour je n’ai mangé que des produits frais, bien cuisinés, et pour un prix raisonnable. Je n’ai eu aucune mauvaise expérience. Ma petite liste expérimentée lors de mon séjour :

  • Caffiterra : Petit déjeuner de hipster à la Caffittera ; Carot cake, café latte ; le tout dans une déco à la mode d’aujourd’hui, c’est à dire meuble de brocante et non coordonnées. Petite adresse ouverte il y a début 2016 par 1 jeune couple du coin. Café à emporter disponible. Les pâtisseries et tartes salées du jour sont fournis tous les matins par un chef de la ville. Les mercredi, jeudi et vendredi profitez de l’apéro, bière, vin et toast de brezade (chorizo tartinable). Service très agréable.
  • Bistro Canaille : Situé sur l’une des plus belle place d’Ajaccio pour votre diner. A faire absolument. Première affaire en commun de Damien en salle et Alex en cuisine. Une belle petite adresse avec encore de la belle énergie et de belles envies. Du frais et du fait maison ! que demander de plus,  le sourire ? ils l’ont tous. Locaux et touristes se mélangent à merveille sur la terrasse face à la cathédrale et à la mer, loin du tumulte des rues piétonnes ou s’entrechoquent terrasse contre terrasse pizzeria, restaurant corse ou bar à vin. On est rassuré par la carte qui propose une 10aine de plat maximum,  et 3 desserts.
  • Cabanon Bleu : A faire absolument. Restaurant presque les pieds dans l’eau. Vous y accédez en bus, arrêtez vous à Parc Berthaut. Une formule du jour « entrée plat » à 16€. Aujourd’hui burrata et sautée de veau à la plancha. Produit frais à priori. Sinon spécialité de poisson à la plancha à 7,50 les 100gr, une daurade fait 750gr par exemple. Les gambas peuvent revenir moins cher pour un petit plaisir de la mer. Et les salades à composer avec ses mêmes produits de la mer.  A voir la clientèle locale d’une 50aine d’année, je pense que l’adresse poisson vaut le passage. Et sinon l’emplacement déjà vaut juste le coup de se poser et de profiter.
Le petit clos. : Pour un apéro, situé dans les petites rues d’Ajaccio pour une ambiance presque Bodega, mais surtout très bon enfant. Une petite idée des phrases que vous trouverez partout dans ce bar :
  • « L’art mes enfants c’est d’être absolument soi même »… (MON PRÉFÉRÉ)
  • « A quoi ça sert d’être musulman, chrétiens, juif, bouddhiste, si on est même pas un peu humain »…
  • « La vie est un voyage, profitez de la balade »…
  • « La chose la plus intelligente qu’un homme est jamais pu dire « oui chérie » »

Bref, une petite bulle de belle énergie, de positivisme, et de sourire.

 

  • La Boulangerie Galeani : pour de très bons canistrelli ou pour ma part de beignet au brucciu (prononcée broutch’)
  • Les coins où manger : ambiance « port »  sur les deux extrémités du port. Côté l’Amirauté : le  Vino del diablo.  Moi je suis allée de l’autre côté, côté ville, au Bar des pêcheurs.  Je n’ai mangé qu’une planche de charcuterie, très bonne. j’ai vu les assiettes et les pizza passer qui avaient l’air très bonne. La terrasse est vraiment agréable à l’écart des autres brasseries.
  • Vue mais pas testé : Le Temps Des Oliviers, dans une cours, emplacement charmant, adresse de locaux à priori, à tester. Le Tout va bien, chaque soir où je suis passée devant la terrasse était pleine
  • Pour un verre après manger : la brasserie 1755.

 

Cargèse

Cargèse, est plus authentique qu’Ajaccio. J’avoue avoir été surprise d’ailleurs. Je connaissais surtout Cargèse à cause du Club Med présent dans la région sur la plage. Mais en fait Cargèse est resté un village Corse tranquille, et il n’est pas directement sur la plage, il faut marcher environ 20 min pour rejoindre la plage de Peru.
C’est l’arrivée du Mare E Monti Nord pour moi. Et ma première préoccupation fut de trouver un hôtel, UN HOTEL !!!! Ahah après 10 jours de gîtes un hôtel c’est un peu le Luxe à son état brut. Ci-dessous les recommandations

 

Où dormir à Cargèse

Le Cyrnos : Recommandation N°1 des locaux. Idéalement placé proche du « centre » de Cargèse, rue de la République. Le parfait hôtel bon rapport qualité/prix. Malheureusement il était plein pour moi.
L’hôtel le Saint Jean : Je suis donc allée au N°2 sur la liste des recommandations, en réservant le matin même l’une des dernière chambre restante. Le Saint-Jean, situé en haut du village de Cargèse. Je vous rassure quand je dis « en haut » c’est à 5 min à peine du Centre Ville.

 

Boire et manger

Lors de ma soirée à Ota, on m’avait conseillé de passer au bar le Chantilly, après une longue hésitation, j’y suis passée.. et : expérience locale GA-RAN-TIE.

 

Après une balade dans la ville, 2 restaurants me font envie : le « A Volta« , son entrée un peu dissimulée, et sa promesse de terrasse panoramique… ainsi que son classement en N°2 sur TripAdvisor des restaurants de Cargèse.
Comme je suis seule j’ai finalement opté pour le Bar à vin de l’épicerie LECA. En ce soir de match, c’était une très bonne idée, bonne ambiance, bonne charcuterie Corse et bon vin rouge Corse…
Rien ne vaut une bonne balade pour trouver d’autres adresses, que ce soit sur le port, ou la découverte de terrasse cachée dans des ruelles en contrebas de la ville.

 

Visite de Cargèse

Une fois ces questions réglées, place à la balade et à la découverte de Cargèse la Grecque.

Les églises

 

Le port

 

 

Depuis Cargèse

Cargèse, peut être une base intéressante pour découvrir la Corse. Cargèse reste un village Corse authentique, tout en vous offrant des activités de randonnées, de plage et la possibilité de rayonner en voiture ou en bateau vers d’autres villes et villages Corses. Pus d’informations vers le site de l’office du tourisme.
Entre autre suggestion : le village d’Ota, un saut dans la rivière la Spilonca, roulez ou voguez jusqu’à Porto et faire les calanche de Piana, et la réserve de Scandola.

 

Quitter Cargèse

Par le bus de 8h55 pour Ajaccio. La Corse dispose d’un réseau de bus inter-village quotidien. Pour une somme qui varie de 4 à 8€ en fonction de la distance vous pouvez parcourir tranquillement la Corse.
Comme évoqué dans d’autre article sur la Corse, vous pouvez également pratiquer l’auto-stop sans trop de problème.

 

Encore plus dépaysant retrouvez mon arrêt à Girolata, village de pêcheur accessible uniquement à pieds ou par bateau.

 

CORSE

Entre mer et montagne

Cet article vous a plus ?
Dites-le avec des étoiles ! 🙂

Escapade Corse à Ajaccio, Cargèse et Girolata
2.5 (50%) 2 votes