La DENT du CHAT, une rando plus mordante qu’il n’y parait

Vue sur le Lac du Bourget et la Dent du Chat, depuis le Roc Blanc

Située au Nord de la chaîne de l’Épine, la Dent du Chat est reconnaissable par sa forme de canine pointue bien particulière. Elle surplombe le Lac de Bourget et offre un point de vue sur les sommets de Savoie et de Belledonne. Le sommet ne culmine certes pas très haut mais sa dernière partie est assez escarpée.

La LÉGENDE de LA DENT DU CHAT (cliquer)

Pourquoi la Dent du Chat s’appelle-t-elle la « Dent du Chat » ?

Gif chat noirL’histoire remonte les siècles :  À force de ne rien ferrer, un pêcheur fit le vœu, en remerciement, de rejeter à l’eau le premier poisson qu’il pêcherait. Il sortit alors de l’eau le plus gros poisson jamais pêché de mémoire d’homme. Mais… il en fit fi (riri et loulou ?) et oublia sa promesse. Idem pour le second. A la 3e prise, ce fût un… chat noir qu’il pêcha et ramena à sa maison.

À partir de ce jour, l’homme ne prit plus aucun poisson. Le chat grandit au point de devenir un énorme animal féroce qui dévora le pêcheur, sa femme et leurs 5 enfants puis s’installa dans la montagne et dévora tous les voyageurs qui empruntaient le Col (et qui, du coup, ne pouvaient plus le rendre…). Un jour, deux guerriers du Roi Arthur, Bérius et Mélianus (à moins que ce ne soit qu’un seul chevalier, selon les versions) combattirent le monstrueux minou (« ses narines lançaient des flammes et ses yeux brillaient comme braises« ). D’un coup d’épée, le chat perdit une canine (ce qui est un comble quand on sait que les chiens ne font pas des chats et vice-versa) et celle-ci vint se planter au sommet de la Montagne de l’Épine tandis que le corps du félin disparût dans le fond du lac. D’aucun disent que le vent qui agite parfois la surface du Lac du Bourget serait le souffle du chat, prêt à ressurgir, ou qu’on entend son ronronnement. Gentil le chat chat, gentil !

La dent plantée sur la montagne fût alors bien-nommée « Dent du Chat » -CQFD- et les deux chevaliers furent remerciés : on offrit à Mélianus un mont, qui s’appellera Montmélian et à Bérius, un champ, qui deviendra… Chambéry.

Sommet : Dent du Chat (1390 m)
Massif : Mont du Chat (Savoie)

Départ : Col du Chat (635 m)

Carte IGN : Chambéry 3332 OT

Dénivelé : 755 m

Durée : montée 2h – descente 1h30

Difficulté : ★★☆☆☆
(passages câblés et échelles ★★★☆☆)

d’avril à novembre…

Intérêt : ♥♥♥♥
Chamois

Se rendre au Col du Chat :

  • Depuis Chambéry ou Aix-les-Bains : prendre direction Yenne / Belley / Bourg-en-Bresse pour aller en direction du tunnel du Chat et, le rond-point juste avant, prendre à gauche direction La Chapelle-du-Mont-du-Chat. Après quelques virages panoramiques, vous atteindrez le Col du Chat. Se garer sur le parking, sur la gauche.
  • Depuis l’Ouest : suivre la direction Chambéry passant par Yenne puis Chevelu et monter jusqu’au Col du Chat. Le parking est juste après, sur la droite.

 




 

1ère partie : la « Gencive »

La marche est quasi exclusivement dans les sous-bois. C’est pour cela que je la conseillerais plutôt au printemps ou en automne, quand les feuilles sont tombées, afin de pouvoir profiter de la vue dégagée à travers les branches.

 

Après quelques minutes, on trouve le départ de la via ferrata du Roc du Cornillon. Si vous faites le détour (3min12), un premier point de vue est possible depuis un belvédère en bois construit sur le rocher. En continuant, vous verrez que la randonnée ondule. Vous montez, vous descendez, vous montez… Parce que, oui, globalement (et heureusement) vous montez. Quelques passages grimpent un peu plus et solliciteront vos cuisses, mais vraiment rien de surhumain. Et puis, vous êtes là pour faire une randonnée ou pas ?

2e partie : la Dent

Là, c’est plus la même ! D’ailleurs, on vous le fait bien comprendre des plusieurs panneaux « si vous mourrez, ça sera pas de notre faute d’abord« . Rien d’ultra dur non plus mais faut mieux être prévenu et vigilant. La Face Nord étant fermée et interdite pour cause de sécurité, la Dent se contourne par la face Ouest. Un premier passage avec un câble en main courante longe à flan de falaises. À cet endroit, j’ai eu la chance de voir 5 jeunes chamois débouler juste en-dessous. Quand on voit comment ils y vont sans trop se poser de questions, on comprend le précédent panneau « ne pas stationner, chute de pierres » ! Parce qu’ils y vont pas avec le dos de la corne les bougres ! Du reste, autre bonne raison de ne pas monter la Dent du Chat en été, avec la foule, les pierres peuvent tomber comme vache qui pisse ! Pas terrible donc… Le chemin se poursuit avec un passage justement un peu exposé où il faudrait marcher sur quelques cales en s’aidant d’un câble.

 

On arrive ensuite au col, nommé Sentier des 4 chemins (1320m), qui permet d’aller au Molard Noir (plus haut et qui offre une vue plongeante sur la Dent du Chat avec le Lac du Bourget en fond) en 1/4h et au Relais TV (qui n’a rien à voir avec la présence des câbles, ne mélangeons pas tout s’il vous plait !!) en 3/4h (parking). Un autre sentier descend au Parking des Côtes en 1h30. Pour l’ascension de la dernière partie, re-avertissement. On monte par la face Est cette fois-ci.

 

Un câble conduit à une série de 3 échelles. Ici, y’a des marches, des échelles, des câbles, des grillages pour retenir les pierres… Bref, c’est hyper sécurisé ! La crapahute touche bientôt à sa fin. Une barrière en bois évitera à votre excès d’enthousiasme de vous faire continuer droit dans le vide. Quelques pas encore…

Le SOMMET de la DENT du CHAT

Il n’est pas très large et donc j’imagine qu’en été, la densité de randonneurs peut facilement bouder votre plaisir de communier avec la nature. Mais la vue panoramique à 360° vaut le détour. À l’Ouest, l’avant-pays savoyard mais, évidemment, la partie Est attirera davantage votre regard avec le Lac du Bourget et les montagnes avec, en tête d’affiche, le Massif du  Mont-Blanc. Au 1er plan, Aix-les-Bains, le Revard et le Nivolet et, du Nord au Sud, le Grand Colombier, le Salève, le Môle, Annecy, le Massif des Bornes-Aravis (avec notamment La Tournette et le Parmelan), le Massif des Bauges, la Chaine de Belledonne et le Massif de la Chartreuse (avec le Granier en tête et derrière le Grand Som puis Chamechaude).

© L’Oeil d’Édouard

 

Faire la Dent du Chat avec des enfants ?

Comme je vous le disais, monter la Dent du Chat n’est pas excessivement ardue mais la dernière partie présente quand-même des difficultés. Donc emmener des enfants peut quand-même poser certaines problèmes. Pour ma part, je crois que je déconseillerais d’y aller avec des enfants de moins de 7 ans mais après, c’est à vous de voir selon le degré de bébrouillardise et de frappadinguerie de vos chérubins, le degré d’autonomie que vous leur avez inculqué et… d’amour que vous leur portez ! Pas question non plus d’amener Mamie Germaine et Pépé Bernard ! Sauf selon, là encore, votre degré d’amour pour eux et… peut-être d’héritage…

Panneau de la Via Ferrata Roc du Cornillon, à la Dent du ChatLa Via Ferrata de la Dent du Chat

Au parking, vous entendrez surement des rires. Elle est presque juste au-dessus de vos têtes. La « via ferrata du Roc du Cornillon » est idéale pour une initiation et offre de superbes points de vue, à l’aplomb du Lac du Bourget. Retrouvez notre topo détaillé.

📷 L’Oeil d’Édouard ©

Retrouvez tous nos conseils montagne et topos randonnée en Savoie dans notre rubrique Trace Les Cimes△△