La PLACE SAINT MARC, emblème de VENISE

La place Saint Marc de Venise avec la Basilique Saint Marc et le Campanile

Parce que la famosa « Piazza San Marco  » mérite bien un article à elle seule…

Peinte et (re)repeinte par Canaletto et Guardi au XVIIIe siècle, la Place Saint Marc est LA place mythique de Venise. Elle se situe en plein cœur de la ville. C’est donc évidemment ici qu’affluent les touristes car c’est quand-même un peu le passage obligatoire à Venise ! On y trouve la célèbre Basilique Saint Marc, le Campanile, la Tour de l’Horloge, la Piazzetta San Marco avec ses colonnes, la Biblioteca Marciana et le Palais des Doges.

La PLACE SAINT-MARC

La Place Saint Marc est également célèbre pour la foultitude de pigeons qui rôdent et scrutent la moindre miette à becqueter. Aujourd’hui, il est interdit de les nourrir (la fiante fait trop de ravage !). Le premier souvenir que j’en ai est les pontons qui avaient été installés pour pouvoir circuler au sec. La montée des eaux avait recouvert la place 2 jours plut tôt…

 

La Piazza San Marco est fermée par deux bâtiments en longueur, les Procuraties Vecchie et Nuove (anciens bureaux des « procureurs », anciens hauts fonctionnaires vénitiens) et l’aile Napoléon. Ils comportent des arcades qui abritent des boutiques chics, des cafés (dont, depuis 1720, le fameux Café Florian) et le Musée d’Archéologie. Les très nombreuses colonnes créent un rythme très dense et accentuent la sensation de profondeur de la place, avec les lignes des étages.

La TOUR DE L’HORLOGE

Il s’agit d’une… tour… qui comporte… une horloge… qui indique… l’heure… Oui, mais elle est belle et surtout ‘achement plus balaise ! Elle indique les signes du zodiaque et les phases de la lune (ce qui est loin d’être anecdotique pour Venise quand on connait l’importance du rôle des marées…). C’est un peu comme la machine d’Anticythère mais en plus gros et en moins complexe. Elle possède également le premier cadran numérique, c’est-à-dire avec des nombres (sans aiguilles), entre le Lion et le cadran circulaire. La légende raconte que, tellement fortiches, les artisans qui l’ont créée se sont vus (…) crever les yeux afin qu’ils ne puissent plus en refaire une autre ailleurs… Sympas les remerciements ducaux ! C’est une tour mais également une porte puisque sa base est ouverte et relie la place Saint Marc à la via dei mercerie. À son sommet, des automates sonnent la cloche et juste en-dessous, classique, un lion ailé (symbole de Saint Marc) sur un fond céleste (cf : le temps… les étoiles, la lune, le zodiaque…).

Le CAMPANILE

Assurément, le meilleur poins de vue pour voir Venise, le sommet du Campanile offre une vue imprenable ! On entre par la Loggetta, bâtiment classique situé à la base, qui amène (après avoir tout de même payé 8€) à un ascenseur. C’est quand un peu chéros, mais en haut, on a une vue panoramique (en 4 fois) qui domine toute l’île. C’est vraiment quelque chose à faire si vous voulez vous rendre compte de ce à quoi ressemble la ville (un poisson notamment). C’est encore mieux que Google Earth !! Construit entre le IXe et le XIIe siècle, le Campanile a été reconstruit à l’identique en 1912 suite à son écroulement. A l’origine, c’était une tour de guet.

« Je ne l’ai pas fait… mais j’aurais dû ! »: visiter la BASILIQUE SAINT MARC

La Basilique a été construite en 828 pour accueillir les reliques de Saint Marc. En effet, comme l’illustre le tableau du Tintoret, Le Transfert du corps de Saint Marc (1562) exposé à la Gallerie dell’Accademia, le corps a été volé à Alexandrie (Egypte) et rapporté à Venise par deux marchands. Saint Marc devint ainsi le nouveau Saint protecteur de la cité insulaire. La présence du corps à Venise était une affirmation du pouvoir religieux et donc politique de la ville. Il se trouve dans un sarcophage au sein de la Basilique.

 

Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de visiter la Basilique Saint Marc. Dans les voyages scolaires, le temps est compté et cela est souvent incompatible avec des files d’attente interminables. Toutefois, ne voir que son aspect extérieur, visible depuis la Place Saint Marc, est déjà une visite en soi car elle est très caractéristique : construction en croix avec 5 coupoles ce qui révèle l’influence byzantine plus les ajouts chargés du gothique au XIVe siècle qui enrichissent grandement la façade extérieure. Les mosaïques à l’intérieur de chaque arche méritent qu’on prenne le temps de les observer tant elles sont riches et raffinées. D’ailleurs, cela vaut pour toutes les façades en général : la surcharge ornementale, propre au style gothique, fait qu’on pourrait passer un temps fou à observer le moindre détail. Si vous avez le temps de visiter l’intérieur, ne vous en privez pas, cela semble tout à fait exquis !! (prévente de billets en ligne)

 

La PIAZZETTA SAN MARCO et ses colonnes

La place Saint Marc se poursuit avec la Piazzetta San Marco (la « placette »). Elle relie la place Saint Marc au Grand Canal et se termine par deux colonnes en granit, rapportées du pillage de Constantinople, par les Croisés au XIIe siècle. Elles sont agrémentées d’une statue représentant les Saints Patrons de la Venise : Saint Théodore transperçant un dragon avec sa lance (en fait, il s’agirait plutôt de Saint Georges… La sculpture serait un assemblage de plusieurs parties différentes…) et Saint Marc, représenté en lion ailé. Là encore, il s’agirait d’un assemblage a posteriori car la bête serait en fait une chimère (lion + chèvre + éventuellement serpent) asiatique, à laquelle on aurait rajouté des ailes… Les vénitiens ont pour superstition de ne jamais passer entre ces deux colonnes. Explication ? C’était le lieu d’exécution publique…

 

De part et d’autre de la piazzetta, se trouvent la Biblioteca Marciana (ou Libreria Marciana) qui est une des plus grandes bibliothèques d’Italie. On trouve également des terrasses de café où on peut siroter une boisson en profitant d’un concert de piano (à queue s’il vous plait !). Par contre… ça coûte pas loin d’une blinde ! En face, en toute évidence… le Palais des Doges avec sa Porte de la Charte. Son aspect extérieur de gros parallélépipède est très imposant, surtout vu depuis le côté du Grand Canal. Les différentes ornementations du bâtiment sont un mélange de styles gothique (ogives) et byzantin (façade, crénelage).

 

🇮🇹 Retrouvez tous nos articles sur VENISE et sur NOS VOYAGES EN ITALIE 🇮🇹