Julie

Julie blogueuse voyage Trace Ta RouteQuel meilleur moyen que le voyage et dans sa forme plus aboutie l’expatriation pour se frotter à d’autres manières de penser et de vivre ? Je n’ai pas trouvé mieux pour élargir mon horizon et bousculer le quotidien.

Et quel meilleur moyen que le blog pour partager ce goût du voyage ? Qui plus est quand il est créé et enrichi par des amis de longue date ! Je ne pouvais pas passer à côté de cette aventure numérique et surtout amicale.

 

Vous restez sur votre faim ? Allez, je vous en dis plus !

EN EUROPE :

HORS EUROPE:

Égypte, Maroc (rando équestre dans l’anti-atlas), Malaisie (jungle et îles Perhentian), Turquie, Guadeloupe, Cuba,

  1. ESPAÑA !!! Parce qu’après 35 ans de vacances (et bien d’autres à venir) passées en Catalogne , 1 an d’Erasmus à Madrid et 8 mois d’expatriation à Valencia, ce pays est devenu mon second foyer, sa culture ma référence et ses habitants, des amis.
  2. ITALIA ! Florence, Rome, Venise, Les Pouilles, Naples, les lacs italiens, sont autant de lieux et de souvenirs d’un pays extraordinairement riche en tous points : culture, gastronomie, patrimoine. Et que dire des Italiens ! Sans eux le pays me paraîtrait beaucoup plus fade…
  3. Les pays et la culture méditerranéenne : Italie, Espagne, Grèce, Sicile, leur simple évocation font remonter des souvenirs emprunts de soleil, de mer, de plats à tomber par terre, de douce torpeur, de paysages comme je les aime avec la Grande Bleue en toile de fond, de pinèdes et de pignons de pin (j’aime les pignons de pin !), de Peroni, de Mythos et de San Miguel (j’aime la bière !), de rencontres et d’amitiés latines, de fiesta parfois excessive et j’en passe.

Ces petits riens qui ont fait toute la différence ici et là-bas:

  • Se faire promener en vespa à Naples par un napolitain et à Rome par un romain !
  • Observer un calao dans son milieu naturel, la jungle
  • Nager dans la mer de Chine et se retrouver nez à nez avec un requin…inoffensif !
  • Dégoter sur une île grecque la petite taverne adorable et inconnue, qui en plus, bénéficie d’une vue imprenable sur la méditerranéenne. Un privilège rare !
  • Se perdre 1000 fois à Venise
  • Aller à la Tate Modern de Londres et tomber par hasard sur une œuvre qu’on n’est pas prêt d’oublier et qui va nous réconcilier avec l’Art Contemporain. En l’occurrence il s’agissait de « Weather project » d’Olafur Eliasson
  • Étendre sa serviette sur le sable noir de l’île de Stromboli et se vautrer dans les mares de boue sulfurisées de l’île de Vulcano
  • Se régaler de brioches fourrées  au sorbet en Sicile et de pasteis de Nata à Lisbonne
  • Oser se risquer dans la circulation dense de vélos à Copenhague
  • Prendre le Tram n° 28 à Lisbonne
  • Découvrir à la fraîche et SANS TOURISTES le parc naturel de Plitvice en Croatie.
  • En Roumanie tomber par hasard sur une foire aux bestiaux et se mêler à une foule très couleur locale
  • A Budapest faire du patin à glace sous un grand ciel bleu avec en arrière plan un château de conte de fées.

… je m’arrête là avant de rendre cette liste interminable et indigeste.

  • Arpenter la pampa argentine à cheval avec toute une ribambelle de gauchos.
  • Partir loin, longtemps, seule
  • Vivre à nouveau en Espagne
  • Me faire opérer de ma myopie parce que savoir que le 1er geste quand on se réveille c’est mettre ses lunettes, forcément c’est la loose…
  • Faire de l’escalade quand je n’aurai plus le vertige
  • Lire ou relire les grands classiques de la littérature française…
  • Apprendre l’italien mais bien !! Il s’agit pas de faire de l’italo-spanish, ça sert à rien
  • ré-apprendre l’allemand, sérieusement, en passant quelques mois dans le pays par exemple
  • Aller en Nouvelle-Zélande. Depuis que j’ai vu les photos d’amis qui s’y sont rendus, ça me travaille.
  • Passer de la visite virtuelle ( sur Google Art Projet) à la visite bien réelle du musée Adachi au Japon et de l’Hermitage.
  • Prendre le Transsibérien et le Transcantabrico
  • Voir les montagnes arc-en-ciel de Danxia en Chine