GETXO : le pont, le port, la plage de Bilbao

Pont de Biscaye (Puente Vizcaya / Puente Colgante Bizkaia) au-dessus de la Ria del Nervion - Portugalete / Getxo, Bilbao, Pays Basque

Si vous visitez Bilbao, vous verrez sans doute plusieurs fois l’image d’un impressionnant pont métallique, le Puente Vizcaya. Autre temps, autre mœurs, c’est l’autre symbole architectural de la Province de Biscaye, un siècle avant le Musée Guggenheim. Mais la petite ville portuaire de Getxo est aussi connue pour ses plages et peut ainsi être une escale basque intéressante.

Comment aller à Getxo ?

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Getxo n’est pas à Bilbao même. On peut s’y rendre en voiture mais après avoir beaucoup roulé (pour notre road trip basque) et beaucoup marché pour visiter Bilbao, on avait opté pour le transport tranquille avec le métro : la ligne 1 vous arrête à Areeta (logique non ?) sur la rive de Las Arenas et la ligne 2 à Portugalete. Compter 1/2h de trajet pour 1,5 €. En plus, vous aurez la chance de découvrir l’architecture du réseau conçue par Sir Norman Foster (qui a également conçu le Carré d’Art de Nîmes).

 

Visite de GETXO

Je vous annonce tout de suite, je ne suis allé que dans le quartier de Las Arenas. Certes, je n’y suis resté que quelques heures mais, elle ne m’a pas laissé une émotion indélébile. Ceci expliquant sans doute cela et vice-versa. À mon avis, visiter Getxo en une journée est suffisant. Comme souvent en Espagne, beaucoup de béton et des briques ocre rouge mais on retrouve quand-même quelques façades colorées typiquement basques avec les mêmes balcons qu’à Bilbao. À noter, la surprenante architecture de l’Église Nuestra Señora de Las Mercedes et le festival Getxo Blues (et jazz).

Le PUENTE COLGANTE « BIZKAIA »

Cette énorme passerelle est un ouvrage classé monument historique au patrimoine de l’humanité de l’UNESCO : il s’agit du premier pont transbordeur mécanique construit dans le Monde (en 1893) et est considéré comme le plus beau produit de l’ère industrielle en Espagne (en somme, c’est un peu leur Tour Eiffel à eux… d’ailleurs, l’ingénieux ingénieur Ferdinand Arnondin était un disciple discipliné de notre maitre français). Comme tout pont, le Puente Vizcaya (ou Puente Colgante, ou Puente Bizkaia, ou Pont de Biscaye ou Bizkaiko Zubia…..) a été bâti pour enjamber une rivière, la Ria del Nervion, et ainsi relier Getxo et Portugalete. La contrainte technique était qu’il devait pouvoir laisser passer les fameux trois-mâts hissés haut qui allaient jusqu’au port de Bilbao. Du coup, l’architecte Alberto Palacio, avec l’aide de Ferdinand Arnondin, a conçu une passerelle métallique de 160 mètres de longueur tenant sur deux tours de 61 m de haut.

Pont de Biscaye (Puente Vizcaya / Puente Colgante Bizkaia) au-dessus du Nervion - Las Arenas / Portugalete - Getxo, Bilbao, Pays Basque

 

Au-delà de la prouesse technique et de la monumentalité de l’ouvrage, sa particularité réside également dans sa nacelle, suspendue par des câbles à un chariot roulant. Comme sur un bateau navette, elle embarque les voitures sur le plateau et les passagers dans les abris (tarifs : quelques euros selon). La traversée se fait en quelques minutes à peine est c’est assez inouï à regarder fonctionner. Les piétons qui souhaitent marcher (…) et bénéficier de la vue, sachez qu’on peut passer par le « tablier », à 45 mètres au-dessus de l’eau (cf : la passerelle du Caminito del Rey)… Faute de temps, j’ai pas expérimenté mais j’imagine une vue évoquant Porto depuis le Ponte Luis I.

La PLAGE de Las Arenas

Déjà dans le métro, la puce commençait à me chatouiller l’oreille en fredonnant quelque chose comme « vamos a la playa oh hohohoho… » : plein de locaux en tongs portaient une serviette autour du cou… Et une fois sortis du métro, alors qu’on se dirigeait vers notre objectif touristique précédemment exposé, eux, absolument dénués du moindre intérêt pour la chose métallique, continuaient le long de la promenade… Les panneaux confirmaient ce que me disait ma puce et nous ont poussés à pousser d’un pouce pour vérifier. Alors que j’avais imaginé que ce serait quelques km plus loin, 400 mètres seulement après le Puente Bizkaia, on arrive à un monument à l’effigie d’Evaristo de Churruca (ingénieur ayant œuvré pour Getxo) et avec une promenade panoramique sur la digue.

 

Mais surtout, on découvre la plage de Las Arenas où des m2 de dermes dorant à moitié-dormant sur le sable chaud. Question : comment dit-on « chouchous, esquimaux, beignets, glaces à l’eau… » en basque ? Il y a un petit côté plage de La Rochelle avec les bateaux en fond. Sauf que, comme ce super article n’existait pas avant et que ma puce était encore muette, on était venus que pour voir le pont et… on avait laissé les maillots dans la voiture ! Si vous vouliez savoir où se baigner à Bilbao, voilà, ici ! Et vous, vous n’aurez pas la moindre excuse et je vous souhaite de bien profiter ! 🙂

 

Un peu frustrés, il faut bien vous l’avouer, plutôt que de regarder les autres se baigner, on s’en est retournés sur Bilbao pour reprendre le volant, la voiture et la route de notre road trip basque en direction de Saint-Jean-de-Luz…

🇪🇸 Retrouvez tous nos articles sur BILBAO et sur nos voyages en ESPAGNE 🇪🇸

🏨 Pour trouver un appartement à louer ou une chambre d’hôtel à Bilbao, rendez-vous sur Booking 🏨



GETXO : le pont, le port, la plage de Bilbao
4.9 (97.93%) 58 votes