Sud Lipez en Bolivie : excursion d’Atacama à Uyuni

excursion uyuni sud lipez bolivie laguna colorada - blog voyage trace ta route

Après une semaine très belle à San Pedro de Atacama (et ses galères), je décide de me rendre en Bolivie. Mais pas n’importe comment ! En 4×4 pendant 3 jours, au travers de la magnifique région du Sud Lipez et destination le Salar d’Uyuni 🙂

J’avais regardé toutes les solutions possibles et celle-ci m’allait très bien ! Une excursion au fin fond de la Bolivie, en 4×4, quoi de mieux pour vivre l’aventure bolivienne !

Uyuni, pour les newbies de la Bolivie, c’est une ville du sud du pays qui a donné son nom au célèbre Salar d’Uyuni, le plus vaste désert de sel du monde (10 600 km² à plus de 3650 mètres d’altitude). Vous comprennez bien à quel point y aller m’excitait complètement ! Bien m’en a pris d’ailleurs 🙂

Direction Uyuni : les préparatifs

Du coup je me mets en recherche de THE agence qui m’offrira une excursion d’exception. Je parcoure tous les coins de rues et les recoins du web et trouve enfin celle qui m’intéresse : Cordillera Traveller, une agence bien notée sur Trip Advisor et dont les chauffeurs ne roulent pas bourrés. C’est un gros plus !

Je vais les voir et leur demande leur tarif. Ni une ni deux ils m’indiquent que c’est environ $100 000 pesos chiliens !

Je négocie âprement un rabais à 94 000 pesos. Pour 3 jours tout inclus. Ca va, j’achète !

Je passe à la laverie, dans une échoppe pour prendre des Tritons (indispensables tant je suis accro) et de l’eau.

Départ à 8h le lendemain matin et en route pour l’aventure (organisée mais aventure quand même).

En route pour Uyuni – Jour #1

A 8h pile, le minibus vient me prendre à l’Hostal. Ca change des autres agences qui arrivent avec 3h de retard ou qui ne viennent pas…

Je monte et découvre quelques personnes qui finiront par devenir mes compagnons de route lors de ces 3 jours.

Direction la frontière bolivienne ! L’altitude aidant, on finit tous par pioncer comme des loirs. C’est excellent de voir dès que l’on monte ou dès que l’on descend, comme tout le monde commence à bailler et finit par s’effondrer sur l’épaule du voisin la bave aux lèvres 🙂 Au moins ça force au rapprochement !

Tout le monde se réveille à peu près en même temps, pas très loin de la frontière.

volcans licancabur sud lipez bolivie uyuni - blog voyage trace ta route

Quand je vous dit que c’est magnifique !

Les paysages sont déjà magnifiquement beaux, d’une puissance remarquable et parés de couleurs incroyables ! On reste bouche bée.

On arrive alors au poste frontière bolivien de l’arrache.

La frontière bolivienne ou les pressés du rien à foutre

Descente du minibus, direction le poste frontière, situé à environ 3-4000 mètres, pour les formalités. Bon, disons-le tout de suite, tu peux facilement faire du trafic tant les douaniers n’en ont rien à foutre. Pas de contrôle des bagages du tout. Le Bolivien bosse traaaanquille. Faut pas brusquer hein ?!

Par contre, vu qu’il en a rien à foutre, les formalités prennent environ 1 minutes 30. Et je suis large (autant que la boule de feuilles de coca dans la joue de mon douanier bolivien, cousin de Speedy Gonzales c’est sûr ;)).

sud lipez bolivie atacama uyuni excursion poste frontiere bolivien - blog voyage trace ta route

Le poste frontière bolivien de l’arrache.

La collation stratégique ou le « oh nan pas eux sivouplé ! »

Une fois les formalités formalisées, une collation nous attend dans le living-room de la nature, par une température avoisinant les « très froid » degrés Celsius, pas loin de « je me les caille » Farenheit.

Une infusion de coca me réchauffe un peu les doigts et la bouche (le reste de mon corps congelé devra attendre malheureusement). Gâteaux et tartines de beurre au jambon sont aussi de la partie, pour pallier l’énergie que tu perds avec ce satané froid (dans les 2000 calories la minute si j’en crois mes calculs).

La collation, c’est le moment « stratégique » de l’excursion, car c’est là que tu choisis avec quelles personnes tu vas tracer la route (et dans quel 4×4), pour tout le périple. Un conseil : te loupe pas sinon tu peux finir avec des relous.

collation excursion uyuni sud lipez bolivie - blog voyage trace ta route

Faites-vous vite des potes !

Forcément je me suis loupé… Autant le couple de français venus au Chili pour voir leur fils étaient sympas, autant les 3 argentins croulants et « photographes » étaient d’un manque de respect évidents. Je dis « photographes » car lors de ces 3 jours, ils saouleront tout le monde pour s’arrêter 15 000 fois prendre des photos (ou pour pisser) alors qu’en se montrant nos photos, j’ai vu que les miennes étaient toutes aussi bonnes que les leurs, moi qui n’ait qu’un compact milieu de gamme et eux un reflex à 1500€. Et en plus, en leur demandant un conseil qui me paraissait anodin, j’ai eu droit à la suffisance d’un « Enfin Tristan, tu ne connais pas ton appareil ? » (Oh putain il veut son crâne ou quoi ?!!). Et ce n’est qu’un début.

Nous partons donc à 12 dans deux 4×4 différents. Bien sûr dans l’autre 4×4, il y avaient des gens super sympas et de mon âge… Mais bon, ça fait partie du voyage 🙂

Le trip commence ! Et paf, t’en prend plein les yeux dès le début.

Laguna Blanca et Laguna Verde ou l’arc en ciel terrestre

uyuni laguna blanca bolivie sud lipez - blog voyage trace ta route

La Laguna Blanca – blanche comme un mirroir

Les paysages autour de la laguna blanca en Bolivie sont juste inoubliables et impressionnants de blancheur.

Être ici n’a pas de prix, j’en prends plein les yeux pour pas un rond, je découvre ce que la nature peut offrir de plus merveilleux.

Et ce n’est pas fini !

Juste derrière la laguna blanca se trouve la laguna verde ! On change de couleurs mais on reste dans le grandiose.

laguna verde sud lipez uyuni bolivie - blog voyage trace ta route

Ouvrez l’œil de vert !

Après avoir juste complètement pleuré devant ces lagunes, on remonte dans le 4×4 (on treuille les vieux argentins) en direction  d’une piscine d’eau thermale et de geysers  ! Ca promet d’être spectaculaire 🙂

La piscine d’eau thermale ou là où les vieux argentins auraient du plonger

Dans le Sud Lipez, il existe un endroit où on on peut nager, oui oui ! Et cet endroit c’est ici.

piscine eau thermale sud lipez uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Un bain de soleil a 4000 mètres ?

Forcément, je plonge ! Faut pas me le dire deux fois 🙂 En plus notre chauffeur-guide nous a dit qu’on avait que 15 minutes, alors autant en profiter nan ?

Je me fous, presque, à poil devant tout le monde et surtout devant les filles. Je m’avance tel Aldo Maccione vers l’eden d’eau chaude, le torse velu et bombé. Et bien sûr, je manque de me casser la gueule sur les pierres glissantes. Bon ben je reviendrai pour l’effet mâle viril quoi.

Mais bonheur absolu ! Y’a pas à dire c’est vraiment top d’être dans ce liquide chauffé par le volcan Putana alors que dehors la température avoisine les pas loin de 10°C. Je me prends pour une loutre du Paramo (nan ne cherchez pas elle n’existe pas).

Après ce petit bain jovial et viril, nous repartons en direction de geysers ! Yeah !

Les geysers ou là où tu comprends que tu peux partir en fumée

Bon autant vous le dire tout de suite, rien à voir avec les geysers du Yellowstone ou d’Islande. Ici les geysers, comme a El Tatio, sont un peu à plat niveau érection d’eau bouillante. C’est un peu les vieux argentins des geysers mondiaux quoi.

Mais l’endroit est tout de même intéressant avec ses fumerolles gigantesques. A vous de juger.

geysers sud lipez uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Qui qu’a mal éteint le barbecue ?

geysers uyuni sud lipez bolivie blog voyage trace ta route

Ca reste entre nous mais vaut mieux pas tomber dedans.

Une fois bien enfumés, nous retournons à notre engin véhiculé à 4 roues afin de terminer la journée en beauté : direction la laguna colorada !

4x4 uyuni sud lipez bolivie blog voyage trace ta route

Et dire que j’ai oublié de le conduire…

La laguna colorada ou toute la magie du monde en un seul nom

Comme d’habitude je m’attends à faire un bout de route jusqu’à la prochaine étape avec au moins 10 arrêts pipi/photographie des grand-pères argentins. Et bien non ! Mauvaise langue que je suis ! On en a pas fait 10 mais bien 15 ! Et oui, les vessies sénioriales étaient en forme, si je puis dire…

Donc une fois qu’ils se sont gigotés leurs deux engins (physiques et photographiques), on arrive enfin dans l’endroit le plus beau que j’ai vu depuis le début de mon tour du monde : la Laguna colorada.

Tais-toi, contemple et ressens. La nature t’attend.

Et là ben tu prends ta claque.

Oui oui, tu es petit, petit être humain sans infinité, sans assez de cervelle, petite chose frêle et acariâtre. Tais-toi, contemple et ressens. La nature t’attend.

laguna colorada sud lipez bolivie - blog voyage trace ta route

Le vent l’emportera

excursion uyuni sud lipez bolivie laguna colorada - blog voyage trace ta route

laguna colorada sud lipez bolivie - blog voyage trace ta route

laguna colorada sud lipez bolivie - blog voyage trace ta route

La magie me prend et m’étreint encore une fois. Je ne dis rien, je regarde, observe et admire. En fermant les yeux on ressent aussi les forces de la nature vous imprégner. Nous, enfants gâtés et si ingrats, elle nous permet encore de la ressentir et de jouir de ses merveilles. Pour combien de temps encore ?

Dans la vie, la contemplation laisse vite place à l’énervement, surtout quand on entend le guide vous dire qu’il faut y aller dans 5 minutes. « Quoi je peux pas rester là cette nuit ? Vas-y file-moi un plan je vous retrouve à l’auberge ! Mais naaaaan… ch’uis sûr que c’est pas loin, arrête de dire n’importe quoi ! C’est pas parce que t’es chauffeur de 4×4 bolivien qu’il faut se la péter aussi, j’te jure … »

Mon sens de la négociation n’y fera rien, nous remontons les larmes plein nos yeux dans nos 4×4 respectifs. Tout le monde était ému de la nature, sauf moi qui savait que j’allais encore une fois devoir me farcir le 3ème âge en cavale… ris !

Je vous passe les détails et raisons de notre retard sur l’horaire à l’arrivée à l’auberge. Sachez juste que les passagers de l’autre 4×4 eurent le temps de prendre chacun une douche, de boire un thé de coca accompagné de biscuits, de se taper une belote et de faire une rando de 4 jours en moonboots bicolores dans les montagnes environnantes.

Notre hébergement est spartiate ce qui fait qu’on se réchauffe entre gens cools et urinairement sains autour d’un Jungle Speed, de bonnes bières et verres de vin 🙂 On s’amuse et on rigole (ça fait bizarre de sourire à des gens sans avoir la crainte qu’ils claquent d’une rétention d’eau).

En route pour Uyuni – Jour #2

Bon. Faut vraiment que je vous parle de ma nuit. Si on peut appeler ça une nuit. Dommage que ma caméra n’ait pas de vision nocturne : vous auriez pu assister à votre premier ballet de vieux intitulé « La ruée vers l’émail ».

Je ne pensais pas que les vieux argentins pouvaient avoir une vie nocturne aussi intense : ils ont clairement troqués les fauteuils vermeilles des boites de nuits endiablées pour les trônes en émail de Jacob-Delafont. Autant la journée je trouvais ça hallucinant mais là clairement ça s’apparente à une parade incessante de vessie. Il y avait l’exode de gnous en Tanzanie, il y a maintenant l’exil de vieux en Double Vessie. In-cro-ya-ble !

Et lorsqu’ils ne pissent pas, les vieux argentins ronflent ! Oui ça doit faire partie du sex-appeal du troisième âge je pense, ou du moins de la parade amoureuse, je sais pas, un truc du genre. Mais en tout état de cause, croyez-moi, il est impossible de dormir dans la même chambre qu’un trio aux couilles fripées.

Et je serai même étonné lors du petit-déjeuner de constater, en parlant avec les membres de l’autre 4×4 (et donc de l’autre chambrée), que même eux n’ont pas fermés l’œil de la nuit. Oui car selon leurs dires (et non les miens) la porte fortement grinçante de notre chambrée s’ouvrait à intervalle régulier de 2 minutes et 30 secondes. Il revient donc à dire que si trois vieux se partagent le même chiotte, chacun part faire un tour chez Jacob toutes les 15 minutes !!! Et entre temps ils ont le temps de ronfler !!!!!! Une prouesse.

Nous repartons donc tous le matin avec une tête dans le c… phénoménale et des poches kangourous sous les yeux en direction du désert de Dali ! Ca tombe bien, on a pas eu assez d’hallucinations…

Le désert de Dali ou le surréalisme paysager

Ah bah oui ça l’est ! Pour preuve ce beau rocher sorti de nulle part.

desert de dali sud lipez uyuni bolivie - blog voyage trace ta route

Serait-ce une montre molle ? Ou une fleur de rocher ?

desert de dali sud lipez uyuni bolivie - blog voyage

C’est qui qu’a pas rangé le Jenga ?!

Les rochers sont impressionnants et sortent véritablement de nulle part, recouverts de sable qu’ils sont. Je rejoins mes postes de voyages (les sympas) en haut de ce rocher. La grimpette vaut le coup et me vaut une frayeur : redescendre est bien moins aisé.

Je me dis : « Bon t’es dans un désert. Le désert c’est plein de grain de sable jusqu’à profond. Le sable ça amorti les chutes. Vu ta hauteur de saut d’environ 5 mètres et la densité sablière de 15 milliards de grains au cm² et vu que tu sens bien que c’est pas le jour où tu vas mourir… SAUTES ! » Je saute et m’enfonce jusqu’aux coudes (les chevilles en vrai).

On m’a coupé les pieds :a moi d’être surréaliste ! Je marche sans pieds sur le sable comme Jésus marcha sur l’eau sans bouée ni bikini, alléluia mes frères voyageurs ! Jesus is back in town ! Enfin bref… j’ai sauté le Dali du désert quoi.

Les lagunes Hedionda et Honda

Après Dali nous voici reparti pour d’autres lagunes aux couleurs incroyables et aux paysages environnants majestueux du Sud Lipez.

laguna hedionda sud lipez uyuni bolivie - blog voyage trace ta route

Une tornade de sel, vous avez déjà vu ça ?!

flamands roses laguna hedionda sud lipez uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Les flamands nous font l’honneur d’un envol

laguna honda sud lipez uyuni bolivie - blog voyage trace ta route

Blanche et pure : quand la nature devient une drogue

terre sel craquelée laguna honda sud lipez bolivie blog voyage trace ta route

Non ce n’est pas une macro de la peau des vieux argentins…

Après avoir vu l’admirable, nous partons en direction de notre prochain hébergement : un hôtel de sel !

Nous arrivons sur les coups de « bien en retard » pour cause d’arrêts photographiques intempestifs… Mais fort heureusement assez tôt pour choisir nos chambres. YOUPI ce sont des chambres doubles ! Je dormirai donc seul dans une chambre rien qu’à moi !!! Pas de pause pipi, ni de ronflements (en dehors des miens) ni de parade nocturnes endiablées, je pousse un ouf de soulagement comme jamais.

L’hôtel de sel est fait de… sel bien sûr ! Les murs, les tables, les tabourets, le sol, les sommiers, tout est en sel !!! C’est excellent 🙂

Malheureusement je n’avais plus de batterie pour pouvoir vous le montrer mais imaginez un igloo carré en sel ahahaha.

Bref je passe une soirée très sympa en compagnie de mes potes de voyages et une nuit que l’on peut qualifier de merveilleuse et salée.

De quoi se mettre en jambe pour le salar d’Uyuni demain !

 

En route pour Uyuni – Jour #3

A l’aube du troisième jour, nous partons pour le salar d’Uyuni donc !

Situé à 3650 mètres d’altitude, ce salar est la plus grande étendue de sel au monde ! 150 km sur 100 !

Nos roues s’enfoncent dans le blanc du salar en direction de l’île d’Incahuasi.

L’île d’Incahuasi ou le géant coralien plein d’épines

Après une balade d’environ une heure, on arrive au pied de l’île d’Incahuasi, en plein centre du Salar d’Uyuni.

Incahuasi est composée d’anciens coraux du temps où cette partie du globe était immergée. Le spectacle est incroyable ! Une colline de corail pétée de cactus géants en plein milieu du plus grand salar du monde ! Mon dieu que j’aime la nature !

salar d'uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Et pourtant elle est ronde !

cactus salar d'uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Le concours l’épine !

4x4 excursion salar uyuni bolivie blog voyage trace ta route

I’m a poor lonesome 4×4…

tristan trestchenkoff salar uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Pour un homme actif, boire Contrex est essentiel lol

tristan trestchenkoff salar uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Avoir le cul bordé de sel, ça se dit ?

On prend ensuite encore un petit coup le 4×4 pour aller en plein milieu du Salar d’Uyuni, faire des photos jurassiques.

On s’éclate à faire des photos plein d’illusions 🙂

tristan trestchenkoff salar uyuni bolivie blog voyage trace ta route

Ne me demandez pas pourquoi un dinosaure et pas Ironman, j’en sais rien du tout !

Après ces instants selfie, on reprend la route pour la ville d’Uyuni, fin de notre aventure de 3 jours dans le sud de la Bolivie.

Une fois arrivé, je recherche activement un moyen de me rendre à Sucre, première capitale de la Bolivie, avant que La Paz lui rafle la couronne.

Je tombe sur les trois séniors argentins qui me demandent si je veux partager un minivan avec eux. Heu, comment vous dire… 😉

Je finirai pas choper un bus Flecha del Sur. A ce propos, je vous recommande de lire mon anecdote de ce merveilleux voyage en bus bolivien. Vous n’en reviendrez pas !

Alors, prêts à partir visiter le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni ?

Gracias a Esther por sus fotos 🙂



Sud Lipez en Bolivie : excursion d’Atacama à Uyuni
4.9 (97.78%) 9 votes