Où MANGER et DORMIR en gîte d’étape ou refuge dans le QUEYRAS ?

Le hameau des Fonts de Cervières - Tour du Queyras GR 58, Hautes-Alpes

Vous vous demandez où dormir à Saint-Véran ou Abriès ? Vous cherchez un gîte ou un refuge pour dormir dans le Queyras pour une randonnée ? Voilà mes bonnes adresses dans le Queyras testées lors de mon Tour du Queyras en 8 jours. Parce que bien manger et bien dormir est assurément une des choses les plus importantes qui comptent après une journée de randonnée !!!

 

👉🏻 Le Gîte de LA MONTA ❤️

 

L’accueil au gîte de La Monta a été particulièrement sympa ! Le mec ne manque pas d’humour et nous a mis tout de suite à l’aise. L’extérieur (terrasse ensoleillée, pieds dans l’herbe avec les poules et le chat) comme l’intérieur (mélange de bois et de couleurs, chambres dortoir ou plus intimes) sont charmants. Cerise sur le gâteau, la cuisine : le repas était tout à fait délicieux ! : salade, soupe, rôti de porc en sauce, fromages, crème pêche-framboise absolument succulente ! Un régal qui a soulagé la peine du jour. Le petit dej a été du même acabit avec une confiture de figue maison à se taper le cul par terre !!

Nuitée en 1/2 pension 38,80€. ➡︎ site

 

 

👉🏻 Le Gîte ANCOLIE BLEUE, Abriès ❤️

 

Le gîte est relativement intimiste (quelques petites chambres) et le patron est très sympa !! Il offre l’apéro (vin doux au génépi) et la cuisine maison est absolument délicieuse : soupe, lasagnes d’une onctuosité et d’une saveur à s’en relever la nuit (pas la peine, on a TOUT fini, même le rab !). Le dîner se finit par une tisane des plantes de montagne offerte à la fin. Le petit dej est maison aussi.

Nuitée en 1/2 pension 42,80€. ➡︎ site

 

 

👉🏻 Le Gîte LA TEPPIO, La Chalp ❤️

 

Situé sur les teppes du village (cqfd le nom du gîte ?), le gîte est une grande maison avec un jardin fleuri et d’adorables chats. Le propriétaire est assez déroutant de prime abord avec un humour pince-sans-rire mais très intéressant dans la conversation. Le dîner était réellement délicieux et copieux : soupe, riz aromatisé, légumes, agneau, fromage, crème brulée.

Nuitée en 1/2 pension 39€. ➡︎ site




 

👉🏻 LE REFUGE DE FURFANDE

 

Situé juste en-dessous du col éponyme, le Refuge de Furfande est tenu par Laure et Michel Belin-Zalio (ce dernier est guide de haute-montagne et photographe). Le bâtiment est flambant neuf suite à sa rénovation (achevée en 2014). À l’intérieur du chalet, une grande salle à vivre très agréable avec une cheminée, plein de livres et un… piano ! À l’étage, une petite dizaine de chambres qui sentent encore le bois neuf. Un dortoir annexe de 16 personnes est à l’extérieur. Le repas est globalement bon et classique : soupe, riz, poulet, plateau (décoré !) de succulents fromages locaux.

Nuitée en 1/2 pension 45€. ➡︎ site

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est hyper bien placé, photogénique avec la Crête de la Croseras et une vue magnifique : le Pic juste devant puis le Sommet d’Assan, la Crête des Veyres qui dépassent derrière, les Pics de la Font Sancte, le Péouvou, la Tête de Longet tout à gauche… À contempler sans retenue au coucher du soleil. D’ailleurs, la fenêtre du dortoir extérieur est ouverte au format panoramique pour pouvoir en profiter à l’abri et au réveil.

© L’Oeil d’Édouard

 

👉🏻 Le Gîte LES GABELOUS, Saint-VÉRAN

 

Situé plutôt sur la partie haute de Saint-Véran, on atteint le gîte des Gabelous en passant au milieu des vieux chalets en bois sombre et aux balcons typiques. Une jolie terrasse herbeuse et ensoleillée nous a accueillis ainsi qu’un bain chaud à l’extérieur (mais c’est plutôt d’une douche et d’une bière fraiches dont on a eu envie !). Le repas du soir était bon et vraiment copieux (salade de crudités, soupe, tartiflette, faisselle, salade de fruits). Chambres spacieuses.

Nuitée en 1/2 pension 46,40€. ➡︎ site

 

 

👉🏻 Le REFUGE DES FONTS, Cervières

© L’Oeil d’Édouard

Beaucoup de monde dans cette auberge car elle est accessible en voiture et est le départ de plusieurs randonnées (dont le Lac des Cordes). On a adoré boire une bière fraiche sur la terrasse avec les vieux chalets et le Pic Lombard face à nous. Le service est assez folklorique car les propriétaires sont « bien du cru » (le serveur est un adorable colosse très sympa mais à qui je ne laisserais pas ma main entre ses doigts). Repas copieux et savoureux : salade, soupe, riz, porc, fromage, dessert. Petit bémol sur le petit déjeuner avec des confitures industrielles en barquette.

Nuitée en 1/2 pension 42,80€. ➡︎ site

 

👉🏻 Le REFUGE AGNEL, Col Agnel

© L’Oeil d’Édouard

LA déception ! Le patron n’est vraiment pas des plus sympathiques, plus commerçant que commercial. Heureusement, les serveurs rattrapent le tir mais tout est bon pour faire tourner la boutique ici : 10€ pour un droit de bouchon (sur une bouteille que vous auriez apportée), 2€ pour des boules quiès, 3€ pour un sac à viande… Incapable aussi de nous donner une météo précise sur le lendemain… Effectivement, il est plus restaurateur que gardien de refuge. Toutefois, le repas du soir est correct mais sans être exceptionnel non plus (le moins bon de notre séjour dans le Queyras) : soupe, semoule avec poulet, carottes, orange.

Nuitée en 1/2 pension 45,80€. ➡︎ site

 

Après le repas, il est possible de faire une petite marche digestive en rejoignant le Col Agnel (une petite 1/2h et 150 m plus haut) qui se tient à la frontière franco-italienne. Ce « jour » là, le vent avait fini par découvrir le ciel et  le paysage côté français, jouissait des couleurs pastels de la lumière du coucher de soleil à travers les nuages. De l’autre côté de la frontière sur laquelle on se tenait, une mer de nuages recouvrait toute la vallée italienne tandis que le Pain de Sucre et le Mont Viso étaient dégagés.



Où MANGER et DORMIR en gîte d’étape ou refuge dans le QUEYRAS ?
4.9 (97.95%) 39 votes