Week-end à Vienne, la ville des palais et des vignes

"Schönbrunner Geld"

La liste des réjouissances qui attendent le visiteur à Vienne est très longue.

Mais il y en a deux ont particulièrement retenues mon attention : partir sur les traces ô combien grandioses (au sens propre et figuré) de la monarchie des Habsbourg et dans un autre style, prendre un grand bol d’air dans le vignoble viennois situé à quelques km seulement du centre-ville de Vienne.

La 1ere chose qui m’a frappé en visitant Vienne c’est de constater combien l’Empire austro-hongrois a marqué la ville de son empreinte : palais fastueux, exhibition de richesse et de pouvoir à travers les édifices monumentaux de la Ringstrasse, palais impérial, édifices baroques censés incarner toute l’ostentation d’un appareil d’Etat. Bref difficile de passer à côté de ces traces d’un passé impérial parfois un peu trop encombrant.

Château et jardins de Schönbrunn ou le Versailles autrichien

chateau des empereurs d'AutrichePremière impression devant la résidence viennoise des empereurs d’Autriche : on se sent un peu écrasé par ses proportions colossales, affirmation ostentatoire de la toute puissance des Habsbourg.

Heureusement, cet effet de gigantisme est contrebalancé par des façades d’un jaune éclatant (le « Schönbrunner Geld », couleur préférée de l’impératrice Marie-Thérèse) qui apportent une lumière incomparable et éclipse tout le reste. C’est particulièrement notable au coucher du soleil. Le château orienté vers l’occident rayonne littéralement (voir photos).

Le château est par ailleurs placé dans un vaste parc dont les parterres convenus et d’une rigueur toute académique déçoivent un peu.

Néanmoins, prenez le temps d’une promenade, plusieurs surprises vous attendent. On commence par mon coup de cœur : les serres aux palmiers. Construites à la fin du 19e siècle, ces énormes structures (les plus grandes d’Europe !) rehaussées de dômes arrondis apportent une touche de romantisme et d’étrangeté dans un décor un peu trop surfait à mon goût mais somme toute agréable.

Serres du château de Schönnbrun

Serres du château de Schönbrun

 

Déambulez jusqu’à la Gloriette  qui coiffe une colline et constitue le couronnement architectural du parc du château. Une vue exceptionnelle vous attend sur le château et la ville de Vienne.

Gloriette - Schönnbrun

Gloriette – Château de Schönbrunn

INFOS PRATIQUES 

l’accès au parc est gratuit. Pour le visite du château et du zoo (car il y a un zoo) et pour connaître les tarifs & horaires, voir le site internet du château.

Innere Stadt (la vieille Vienne)

RingstrasseClassé au patrimoine mondial de l’Unesco ce quartier de Vienne concentre les principaux sites touristiques de la ville. Difficile de résumer en un paragraphe toute la richesse de palais, d’églises, de statues, de fontaines, de théâtres et d’opéras dont regorge ce lieu.

Je vais donc me limiter à deux, trois sites qui ont retenus mon attention :

–          Le  Ringstrasse, un boulevard de ceinture qui marque la frontière entre l’Innere stadt et le reste de la ville. Vous trouvez sur cette immense « Ring » ( anneau  en allemand) toute une série de bâtiments officiels chacun dans un style différent : le Parlement  avec des colonnes grecques, l’Hôtel de ville de style néo-gothique ou gothique-flamand, l’Opéra et le Museum d’histoire naturelle tous deux de style néo-Renaissance.

Le résultat de cet amalgame de styles hétéroclites est pour le moins surprenant et ne vous laissera pas indifférent. En ce sens ont peut dire que François-joseph, qui a commandé ce vaste chantier en 1857 a atteint son objectif à savoir concurrencer la France du Roi-Soleil et exhiber la puissance de l’empire en assommant le visiteur d’hier et d’aujourd’hui d’édifices tous aussi monumentaux  les uns que les autres.

le Parlement - Ringstrasse

le Parlement – Ringstrasse

–          La baroquisation de Vienne est palpable en maints endroits et quand on se balade dans le vieux centre, on retrouve ce style un peu partout et sous toutes les formes (statuaire, architecture civile, religieuse ou impériale).

On trouve notamment au milieu du Graben, une des rues principales du centre ville, la « colonne de la Peste »  une statue baroque improbable, sorte de chantilly de nuages et de statues surmontée de choux à la crème dorés. L’effet de surprise  souvent recherché par le baroque est ici tout à fait réussi ! Quant aux édifices baroques, si je devais n’en retenir qu’un, ce serait Le Palais Kinzky  avec ses atlantes en façade et son magnifique escalier.

La ville à la campagne et le wienerwald

En bordure de la capitale autrichienne se trouvent des collines couvertes de vignoble où les Viennois se pressent le week-end pour se mettre au vert et déguster du vin blanc dans une des nombreuses Heurige (taverne) traditionnelles.

En 20 minutes à peine de voiture, vous voilà en pleine campagne, un verre à la main à contempler une vue particulièrement insolite où les coteaux du premier plan disparaissent peu à peu pour céder la place au tissu urbain très dense de la capitale. Profitez de cette excursion dans le Wienerwald pour faire une halte au sommet de la  Leopoldsberg et profiter d’une vue imprenable sur la Danube et la capitale.

INFOS PRATIQUES

Plus d’infos sur le Wienerwald, le lieu d’excursion préféré des viennois.
Plus d’infos sur les Heurige traditionnelles autour de Vienne, cliquez ici

vignes autour de Vienne

vignes autour de Vienne

 

Cet article sur le Vienne vous a plu ? Recevez nos autres bons plans en vous abonnant à la Newsletter du Voyageur

[wysija_form id= »1″]

Vous pouvez noter cet article en cliquant sur la petite étoile de votre choix

Week-end à Vienne, la ville des palais et des vignes
3.6 (72%) 5 votes